Squelette


Squelette
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le squelette en général. Pour le squelette de l'être humain, voir Squelette humain. Pour les autres significations, voir Squelette (homonymie).
Aspect de différents squelettes d'après le Larousse de 1922.

Le squelette (du grec skeletós, « desséché ») est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles et les organes. Cette structure permet à un organisme pluricellulaire de protéger ses organes et de garder une certaine forme malgré la force exercée par la gravité terrestre. Il existe deux principaux types de squelettes : l'exosquelette, à la surface du corps, et l'endosquelette, à l'intérieur du corps.

L'exosquelette se retrouve chez certains invertébrés, comme les mollusques ou les arthropodes. Chez les vertébrés, le squelette est interne et est donc un endosquelette. Constitué de l'ensemble des os et des cartilages du corps, il est consolidé par des articulations et est actionné par les muscles squelettiques. Dérivé du mésoderme embryonnaire, le squelette est l'innovation à la base de l'évolution des vertébrés. Contrairement à l'exosquelette qui a plutôt tendance à limiter la taille de l'organisme, le squelette interne peut permettre au corps d'atteindre une taille conséquente.

Le squelette forme, avec le système musculaire et une partie du système nerveux, l'appareil locomoteur.

Sommaire

Types de squelette

Le squelette est une structure rigide qui intervient dans trois fonctions fondamentales : le soutien, la protection et le mouvement[1]. Le squelette permet à de nombreux organismes pluricellulaires de ne pas s'affaisser sous leur propre masse et de conserver une certaine forme. Chez de nombreuses espèces, il permet de protéger les tissus mous de l'organisme, comme le crâne des vertébrés qui enveloppe l'encéphale. Enfin, le squelette joue un rôle dans le mouvement de l'organisme en servant de point d'appui aux muscles squelettiques.

Cytosquelette

Article connexe : Cytosquelette.

Dans les cellules eucaryotes, le réseau de filaments protéiques du cytoplasme forme le cytosquelette et permet de donner sa forme à la cellule.

C'est une structure dynamique qui permet de modifier la forme de la cellule et de la protéger, ainsi qu'à assurer la mobilité intracellulaire des organites. Le cytosquelette joue également un rôle important dans la division cellulaire.

Hydrosquelette

Article connexe : Hydrosquelette.

L'hydrosquelette, ou squelette hydrostatique, est un compartiment fermé renfermant un liquide sous pression qui permet à l'organisme de protéger ses organes internes et de se déplacer par péristaltisme en milieu aquatique. En milieu terrestre, l'hydrosquelette ne sert qu'à la protection et ne peut pas intervenir dans la locomotion. Ce type de squelette se retrouve chez la plupart des cnidaires, des plathelminthes, des nématodes et des annélides.

Squelette externe

Article détaillé : Exosquelette.

Le squelette externe, ou exosquelette, est une enveloppe rigide en contact direct avec l'environnement qui se trouve à la surface du corps de certains animaux[1]. Il est aussi appelé « coquille » ou « carapace ».

Certains protistes, comme les radiolaires, ont une sécrétion durcie tapissant leur membrane cellulaire qui fait office d'exosquelette[2]. La coquille des mollusques est constitué essentiellement de carbonate de calcium. Les arthropodes sont recouverts d'un exosquelette articulé appelé cuticule.

La croissance d'un exosquelette est différente de celle d'un endosquelette. Chez les arthropodes, des mues successives remplace l'exosquelette et permette la croissance.

Squelette interne

Article détaillé : Endosquelette.

Le squelette interne, ou endosquelette, est le squelette des vertébrés. Chez l'homme, il est composé de 206 os. L'ensemble est constitué largement de calcium.

Les cellules de la couche musculaire des éponges secrètent des bâtonnets et des fibres considérées comme un squelette interne. Certains échinodermes possèdent également un squelette interne, bien que superficiel, formé de cristaux de calcite.

Squelette des vertébrés

Le squelette des vertébrés peut être osseux ou cartilagineux.

Dans le cas d'un squelette osseux, il est composé d'os reliés, aux articulations, par des ligaments. Les muscles sont reliés aux os par les tendons.

Il est rudimentaire et réduit à une notocorde chez les embryons et chez quelques formes adultes, d'une colonne vertébrale et de la tête chez certains reptiles et poissons, il se complique, chez la plupart des vertébrés, par l'adjonction d'appendices, des membres.

Composition

Chez certains animaux invertébrés ayant un corps mou, comme la pieuvre, la rigidité corporelle est assurée par une cavité remplie d'un liquide, c'est le squelette hydrostatique.

Usage

Taxonomie

Les différentes classifications scientifiques des espèces ont utilisé différentes particularités de squelettes pour classer les espèces.

Archéologie

Les os du squelette sont l'un des seuls tissus qui possèdent une longue durée de conservation.

Symbolique

Squelette humain dans une tombe

Le squelette dans son intégralité, ou même que le crâne (voir Tête de mort), est une représentation voire une personnification de la mort. Dans les fictions un squelette est un mort-vivant qui a perdu toute sa chair putréfiée.

Références

  1. a et b Neil Campbell, Jane Reece, Biologie, 7e édition, 2007, (ISBN 978-2-7440-7223-9), pp. 1156-1157.
  2. Michel Guay, Anatomie fonctionnelle de l'appareil locomoteur : os, articulations, muscles, PUM, 2005, p. 33 (ISBN 2760619745).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Squelette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SQUELETTE — Le squelette varie considérablement, chez les végétaux comme chez les animaux, tant par sa nature physico chimique que par son mode de formation et par ses relations avec les éléments cellulaires ou tissulaires. Pourtant, il constitue toujours la …   Encyclopédie Universelle

  • squelette — (ske lè t ) s. m. 1°   Tous les ossements d un corps mort et privé de sa chair dans leur situation naturelle. Le squelette d un homme, d un cheval, d un poisson.    Squelette artificiel, celui dont les os sont rattachés avec du fil d archal, de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SQUELETTE — s. m. Assemblage de tous les ossements d un corps mort et décharné, dans leur situation naturelle. Un squelette d homme. Un squelette d enfant. Le squelette d un cheval, d un oiseau, d un poisson, d un serpent.   Squelette artificiel, Celui dont… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SQUELETTE — n. m. Charpente osseuse d’un animal vertébré, dépouillé de sa chair. Un squelette d’homme. Un squelette d’enfant. Le squelette d’un cheval, d’un oiseau, d’un poisson, d’un serpent. Fig. et fam., C’est un squelette, un vrai squelette, un squelette …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • squelette — karkasas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. core; frame vok. Gerüst, n; Rumpf, m rus. остов, m pranc. squelette, m …   Fizikos terminų žodynas

  • squeletté, e —  adj. Réduit à l état de squelette …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • squelette — ● n. m. ►PROG Ossature d une application, syn. de charpente …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • squelette — nm. : seklèta nf. (Saxel) || èskilè nm. (Arvillard), skèlèto (Albanais) E. : Cadavre …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Squelette (oiseau) — Squelette de pigeon ramier. Le squelette de l oiseau est fortement adapté pour le vol ou, même pour les oiseaux ne volant pas, possède des caractéristiques liées comme par exemple le poids. Les os sont très légers mais assez forts pour résister… …   Wikipédia en Français

  • Squelette de l'oiseau — Squelette de pigeon ramier. Le squelette de l oiseau est fortement adapté pour le vol et, même pour les oiseaux ne volant pas, possède des caractéristiques liées comme par exemple le poids. Les os sont très légers mais assez forts pour résister… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.