Sport en chine

Sport en chine

Sport en Chine

Activité physique de personnes âgées en Chine (2008).

Ce n'est que récemment que la République populaire de Chine a commencé à développer des infrastructures et des organismes permettant à des athlètes de se former et de participer aux compétitions sportives internationales. Aujourd'hui, le sport a pris une place importante dans la culture populaire chinoise, qui s'est intégrée à cet égard au village mondial. Le Tennis de Table est le sport roi en Chine, suivi du basket-ball, notamment grâce au premier basketteur chinois sélectionné à la NBA, Yao Ming.

La sélection de Pékin comme ville organisatrice des Jeux Olympiques de 2008 a fait suite à de nombreux efforts de la part du gouvernement chinois dans ce sens, et a consacré l'accession du sport en Chine comme symbole fort d'identité culturelle.

La Chine est actuellement la deuxième nation sportive au monde, derrière les États-Unis[1].

Sommaire

Jeux olympiques

Jeux olympiques d'été

Délégation chinoise aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin. Avec 639 athlètes, c'est la plus grande délégation jamais envoyée dans l'histoire des Jeux olympiques.

C'est à Los Angeles que la Chine apparaît pour la première fois aux Jeux olympiques d'été et aux Jeux olympiques en général. La Chine avait alors envoyé un seul athlète. En 1936 une delegation de 36 athletes particpent au Jeux de Berlin ou les chinois sont egalement invites a realiser une demonstration de wushu. Apres sont exil a taiwan le gouvernement nationaliste fait transferer le comite national olympique vers taipeh, pour des raisons politiques, la Republique populaire de Chine ne participe pas aux Jeux d'été jusqu'en 1984 à Los Angeles où elle remporte ses premières médailles, avec une délégation de 216 athlètes. La Chine finit par ailleurs à la quatrième position au classement des nations avec 15 médailles d'or (32 au total).

Aux Jeux de Séoul en 1988, la Chine termine seulement à la onzième place du classement avec 5 médailles d'or. Il est alors décidé de mettre en place un véritable système d'entraînement destiné à améliorer les résultats de la Chine aux Jeux olympiques et dans les autres évènements sportifs.

En 1992 puis en 1996, la Chine finit de nouveau à la quatrième place des nations, avec à chaque fois 16 médailles d'or.

A Sydney en 2000, elle se hisse à la troisième place du classement derrière les États-Unis et la Russie avec 28 médailles d'or.

A Athènes, la Chine franchit un nouveau palier en terminant pour la première fois en seconde position, derrière les États-Unis, avec 32 médailles d'or. Cependant, au nombre total de médailles, elle reste encore loin de la Russie et des États-Unis (63 contre respectivement 92 et 102 médailles).

A Pékin en 2008, avec 51 médailles d'or, la Chine détrône les États-Unis en finissant pour la première fois au sommet du classement mondial. De plus, elle franchit le cap symbolique des 100 médailles, n'étant plus qu'à 10 longueurs des États-Unis (110 médailles au total). La Chine s'impose ainsi comme une nouvelle superpuissance sportive, aux côtés des États-Unis et de la Russie. Cependant, ses résultats en athlétisme et dans une moindre mesure en natation restent encore faibles.

Jeux olympiques d'hiver

La Chine apparaît pour la première fois aux Jeux olympiques d'hiver en 1980 à Lake Placid. Elle n'y remporte pas de médailles, de même qu'en 1984 et 1988.

Il faut attendre 1992 pour voir la Chine remporter ses premières médailles aux Jeux d'hiver (trois en argent). En 1994 et en 1998, la Chine remporte respectivement 3 et 8 médailles, mais aucune en or.

C'est à Salt Lake City en 2002 que la Chine remporte sa première médaille d'or aux Jeux d'hiver (2 au total), ce qui lui permet de pointer à la 13e place du classement.

A Turin en 2006, malgré un nombre encore faible de médailles d'or (2), la Chine remporte pour la première fois des médailles sur neige, en ski acrobatique, et bat son record total de médailles avec 11 unités.

Autres résultats sportifs

À noter aussi une grande réussite des Chinoises et Chinois en gymnastique et en tennis de table (ils ont gagné toutes les épreuves, toutes catégories confondues, du Championnat du Monde de Tennis de table en 1999, 2001, 2005 et 2009), ainsi qu'en natation et en plongeon. Ils mènent notamment en badminton ou les championnats du monde ont été remporté plusieurs fois par des chinois ou chinoises.

Compétitions sportives accueillies par la Chine

Bibliographie

  • Aurélien Boucher, La Naissance du sport en Chine, 1900-1949, Editions Publibook universités (E.P.U.), 2008.

Liens internes

Notes et références

Ce document provient de « Sport en Chine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sport en chine de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»