Sport en Isère


Sport en Isère
Blason département fr Isère.svg Isère
Comité olympique CDOS Isère
Clubs \approx 3 000 (2007)[1]
Licenciés \approx 245 000 (2007)[2]
GF38-CLERMONT001.jpg

Le sport en Isère tient une place essentielle dans la vie des habitants du département comme le montre le nombre de personnes licenciés dans les quelque 3 000 clubs isérois. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène : une tradition sportive ancienne, un rôle prépondérant dans l'organisation du sport moderne, surtout en matière de glisse, une grande variété de disciplines pratiquées à haut niveau, et une politique sportive au niveau du département contribuent donc à expliquer que près de 15 % de la population iséroise est licenciée dans au moins une Fédération sportive alors que la moyenne nationale est de 14,2%. Cette politique sportive du département s'appuie aussi sur l'équipement des associations et des communes afin d'aider et de conditionner le développement de l'activité sportive.

Sommaire

Histoire

Peloton du Critérium du Dauphiné Liberé à Allemont
CDF Eddy Ferhi 2008.jpg

Le département de l’Isère fort de son relief fut un terrain propice à la naissance des sports d’hiver et c’est ainsi qu’en 1878 Henri Duhamel, qui était un alpiniste accompli, revint dans le département après être allé visiter l’exposition universelle de Paris. Il y découvrit « les patins à neige » présentés par un Norvégien et d'après ses dires la même année il dévala, grâce à ses patins, les pentes de Chamrousse faisant de lui un des précurseurs du ski alpin en France et ouvrant la porte des sports d’hiver.
Mais les sports de glisse ne sont pas les seuls à arriver en cette fin du XIXe siècle en Isère et c’est en 1892, année du premier Championnat de France de rugby, que l’Isère vit la naissance d’un de ces premiers clubs de sport collectif, ancêtre du Football Club Grenoble Rugby via l’association athlétique du Lycée, créée sous l'impulsion de jeunes gens du Lycée Champollion. D'autres associations voient ensuite le jour : le Cercle sportif (1896), puis le Stade grenoblois (1897, par d’anciens lycéens) qui domina notamment le rugby de la région et qui, peu après, participa à la fondation du comité des Alpes. L’année 1897 fit aussi apparaître le rugby sur les terres berjaliennes grâce à un nommé Fischer, jeune fils d’un notaire, de retour d’Angleterre, qui proposa quelques parties à ses condisciples du collège de la ville mais ce n’est qu’en 1906 que fut déclaré officiellement le « Club Sportif Bergusien ».

La capitale des Alpes connut aussi dans les années 1890 la naissance d'un autre des ses plus anciens clubs, qu'est l'aviron grenoblois. Fondé en 1893 par quelques amateurs de sports nautiques, il ne comptait à son départ que deux yoles de mer d'occasion qui restèrent en activité dans le club jusqu'en 1919. À partir de cette date Paul Feltrin, industriel lyonnais, s'occupa de l'entraînement et organisa une tombola qui finança l'amélioration des infrastructures de l'aviron grenoblois. Du départ de Feltrin en 1930 jusqu'à 1932 le club fut mal géré, mais il fut repris en main par Raoul Civet, avocat, qui améliora la gestion mais mourut en 1939 dans un accident. Interrompue par la guerre, l'activité reprit en 1941. Georges Rozier, ingénieur au service des Ponts-et-Chaussées entreprit la modernisation du club, mais ne parvint pas à accroître les effectifs. Le club décida alors de se doter d'un directeur sportif et choisit Robert Forney en 1955. Son arrivée entraîna l'augmentation du niveau sportif et les premiers succès. En 1959 le club remporta la coupe des provinces françaises. Entre 1997 et 2002, l'aviron grenoblois termina premier du classement général français et du classement féminin. Depuis il continue à se maintenir parmi les meilleurs clubs français.

L’épopée des sports d’hiver continua en 1935 avec Jean Pomagalski (ingénieur et entrepreneur d'origine polonaise) et Charles Rossat (menuisier au Col de Porte) qui inventèrent la remontée mécanique appelé à l’époque, lors du dépôt du brevet « monte-pente pour skieur », aidant ainsi au développement de l’équipement des stations de ski. La station de Chamrousse construite après la seconde guerre mondiale à l'initiative du département de l'Isère, a ainsi pu profiter de ces nouvelles technologies, la station se limitait au départ au Recoin puis lors des jeux olympiques d'hiver de 1968 à Grenoble la station fut étendue au site de Roche-Béranger.

L'année 1947, annonce la création du Critérium du Dauphiné libéré, course cycliste par étapes créée par Georges Cazeneuve qui est de nos jours considérée par les coureurs comme une préparation au Tour de France du fait de son déroulement au mois de juin sur une semaine, précédant le Grande Boucle de quelques semaines, et de sa difficulté liée au parcours montagneux et l'accession de grands cols et d'arrivées en altitude. Quelques-uns des plus grands noms du cyclisme ont inscrit leurs noms au palmarès de cette épreuve: Louison Bobet, Jacques Anquetil, Raymond Poulidor, Luis Ocaña, Eddy Merckx, Bernard Thévenet, Bernard Hinault, Luis Herrera, Charly Mottet, Miguel Indurain et plus récemment Alexandre Vinokourov, Alejandro Valverde et Lance Armstrong.

Les Xème Jeux olympiques d'hiver ont eu lieu à Grenoble entre le 6 et le 18 février 1968. C'était la deuxième fois que la France accueillait cet évènement après les Jeux olympiques d'hiver de 1924 de Chamonix. Ces jeux de 1968 virent quelques nouveautés, ainsi apparut pour cette occasion la première mascotte de l'histoire des Jeux avec Schuss le skieur, bien que non-officiel, l'idée sera ensuite reprise par la suite pour chaque olympiade. Les J.O. de Grenoble seront aussi l'occasion d'innover côté média, avec pour la première fois dans l'histoire des J.O., des images télévisées en couleur. C'est l'ORTF qui s'occupa de la retransmission des Jeux, qui rassemblèrent plus de 500 millions de téléspectateurs qui ainsi purent voir Jean-Claude Killy devenir un héros national en s'imposant dans les trois disciplines de ski alpin (égalisant du même coup la performance réalisée par l'Autrichien Toni Sailer en 1956. L'organisation de ces J.O., fut aussi l'occasion pour Grenoble de profiter d'un certain nombre d’aménagements sportifs avec la construction du Palais des Sports, de la patinoire Clemenceau (devenue Halle Clemenceau). Les stations de ski environnantes bénéficièrent de nouvelles routes et surtout de pistes de ski de fonds ou de descente, encore utilisées de nos jours.

Organisation du sport en Isère

Article détaillé : Organisation du sport en France.
Logo Comité Départemental Olympique et Sportif Isère.jpeg

Le sport en Isère est organisé, à l'image de celle du pays, de façon pyramidale. Le ministère de la Jeunesse et des Sports couvre l'ensemble du phénomène sportif français et délègue à des fédérations l'organisation effective de chaque discipline. Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) assure pour sa part le lien entre les autorités politiques, les fédérations sportives et le Comité international olympique. Il est représenté dans le département par le comité départemental olympique et sportif de l'Isère (CDOS Isère) dont les missions sont, comme pour le CNOSF, de représenter le mouvement sportif auprès des pouvoirs publics, Direction Départementales de la Jeunesse et des Sports de l'Isère (DDJS) et le conseil général du département. Parmi les autres objectifs du CDOS se trouvent la promotion de la pratique sportive, la contribution à la défense du patrimoine sportif isérois[3]...

Sport scolaire et universitaire

Au niveau scolaire, l'Isère possédait (en 2007) 154 établissements affiliés à l’UNSS dont 99 collèges, 35 lycées, 19 lycées professionnels et 1 autre établissement. Le nombre d’élèves scolarisés en 2007 était de 43 612 garçons et 43308 filles (soit un total de 86920 élèves), et le nombre de licenciés à l'UNSS Isère était de 11475 garçons (soit 26,3% des garçons), 8006 filles (soit 18,5% des filles), élevant à 22,41%[4] le nombre des élèves possédant une licence en Isère contre 20,69% au niveau national[5]. Les activités proposées au sein de l'UNSS Isère sont reparties dans différentes pôles, parmi lesquels se trouve les pôles : Activités Physiques Artistique (Danse), Activités Physiques de Pleine Nature (escalade, snowboard, VTT...), Sports Collectifs (football, rugby à XV...) etc.
Au niveau universitaire, le GUC (Grenoble Université Club) créé en 1922, travaillent avec les différentes universités de Grenoble dont elle occupe les structures. Réparti entre 26 sports, il se place au 3e rang des clubs universitaires au nombre d'adhérents.

Formation des sportifs de haut niveau

Pour répondre à ce besoins qu'est l'entrainement et la formation des sportifs de haut niveau, la ville de Voiron accueille sur son territoire un des deux sites du CREPS Rhône-Alpes dont les missions sont de proposer des formations dans le domaine du sport et de l’animation, d'accompagner la performance et la formation des sportifs de haut niveau, d'aider au développement des projets sportifs[6]...

Installations sportives


Clubs et sportifs isérois par discipline

Athletics pictogram.svg Athlétisme

Rowing pictogram.svg Aviron

  • Clubs : Association Sportive de Fontaine Aviron - Aviron Grenoblois - Club d‘Aviron du Sud Gresivaudan - L'Aviron du Lac Bleu - Aviron Club De Sassenage Isère
  • Personnalités : Xavier Dorfman

Panthère0.jpg Bando

Baseball pictogram.svg Baseball

Basketball pictogram.svg Basket-ball

Biathlon pictogram.svg Biathlon

Bobsleigh pictogram.svg Bobsleig

Boule lyonnaise

  • Clubs : AS Boules Pont-de-Claix - La lyonnaise vifoise


Boxing pictogram.svg Boxe

Canoeing (flatwater) pictogram.svg Canoë-kayak

  • Clubs : Canoë-kayak du Breda - Club de canoë-kayak de Vienne - Club nautique de La Platière - Grenoble Alpes canoë-kayak - Romanche Eau d'Olle canoë-kayak

Cycling (road) pictogram.svg Cyclisme

Horseracingicon.svg Équitation

Climbing-stub.saa.gif Escalade

Fencing pictogram.svg Escrime

  • Clubs : Seyssins Escrime

Football pictogram.svg Football

Golf pictogram.svgGolf

Gymnastics (artistic) pictogram.svg Gymnastique

Handball pictogram.svgHandball

Ice hockey pictogram.svgHockey sur glace

Hockey subaquatique

  • Clubs : Club d'Activité Subaquatique de Moirans

Swimming pictogram.svg Natation

Figure skating pictogram.svg Patinage artistique

Rugby union pictogram.svgRugby à XV

Ski jumping pictogram.svg Saut à ski

Skeleton pictogram.svg Skeleton

Freestyle skiing pictogram.svg Ski acrobatique

Alpine skiing pictogram.svg Ski alpin

Cross country skiing pictogram.svg Ski de fond

Alpine skiing pictogram.svg Ski de vitesse

Snowboarding pictogram.svg Snowboard

Chequered flag.png Sports mécaniques

Taekwondo pictogram.svg Taekwondo

Tennis pictogram.svg Tennis

Table tennis pictogram.svg Tennis de table

  • Clubs : Tennis de Table du Grésivaudan - Amicale laïque d'Échirolles

Archery pictogram.svg Tir à l'arc

  • Clubs : Les archers du château d’Eybens - Les archers murois

Shooting pictogram.svgTir sportif

Touch rugby


Volleyball (indoor) pictogram.svg Volley-ball

Water polo pictogram.svg Water polo

Notes et références

Liens externes

Bibliographie



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sport en Isère de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Isère (département) — Pour les articles homonymes, voir Isère. Isère …   Wikipédia en Français

  • Isère Grésivaudan Floorball — Généralités Date de fondation 2008 Couleurs Noir/Orange Siège …   Wikipédia en Français

  • Sport en pays de savoie — Les Pays de Savoie, formés par les départements français de la Savoie et de la Haute Savoie, sont présents sur le plan sportif que se soit au niveau national qu au niveau international. Les sports d hiver prennent une place importante au sein de… …   Wikipédia en Français

  • Sport en decembre 2005 — Décembre 2005 en sport …   Wikipédia en Français

  • Sport en décembre 2005 — Décembre 2005 en sport …   Wikipédia en Français

  • Sport en Pays de Savoie — Les Pays de Savoie, formés par les départements français de la Savoie et de la Haute Savoie, sont présents sur le plan sportif que se soit au niveau national qu au niveau international. Les sports d hiver prennent une place importante parmi les… …   Wikipédia en Français

  • Sport en décembre 2008 — Décembre 2008 en sport …   Wikipédia en Français

  • Sport en juillet 2007 — Juillet 2007 en sport …   Wikipédia en Français

  • Sport à Vichy — Voici la liste non exhaustive des sports pratiqués, des clubs et des équipements sportifs de l’agglomération vichyssoise. Sommaire 1 Sport de balle ou de ballon 1.1 Basket ball 1.2 Rugby 1.3 Golf …   Wikipédia en Français

  • Rhône-Alpes Isère Tour — Infobox compétition sportive Rhône Alpes Isère Tour Création 1991 Éditions 21 (en 2011) Catégorie 2.2 Type / Format Course par étapes L …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.