Soyaux


Soyaux

45° 38′ 29″ N 0° 11′ 55″ E / 45.6414, 0.1986

Soyaux
Mairie de Soyaux
Mairie de Soyaux
Administration
Pays France
Région Poitou-Charentes
Département Charente
Arrondissement Arrondissement d'Angoulême
Canton Canton de Soyaux
Code commune 16374
Code postal 16800
Maire
Mandat en cours
François Nebout
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Angoulême
Site web www.soyaux.fr
Démographie
Population 10 289 hab. (2008)
Densité 806 hab./km²
Gentilé Sojaldiciens
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 29″ Nord
       0° 11′ 55″ Est
/ 45.6414, 0.1986
Altitudes mini. 56 m — maxi. 166 m
Superficie 12,76 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Soyaux est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente et la région Poitou-Charentes.

Elle est située à l'est d'Angoulême dont elle fait partie de l'agglomération.

Ses habitants sont appelés les Sojaldiciens.


Géographie

Localisation et accès

Soyaux est une commune directement située à l'est d'Angoulême, sur la route de Périgueux. Elle fait partie de l'agglomération d'Angoulême, et c'en est la deuxième commune la plus peuplée après Angoulême, et la troisième commune du département après Cognac.

Elle est traversée par la D.939, ancienne route nationale 139 de La Rochelle à Périgueux par Angoulême.

La rocade et la D.121 descendant vers L'Isle-d'Espagnac

La commune est contournée à l'est par la rocade est d'Angoulême (D.1000), qui la relie depuis 2006 au sud vers Puymoyen et Angoulême - Ma Campagne, et un nord vers L'Isle-d'Espagnac. Cette dernière moitié a été mise en service en 2010. La rocade coupe la route de Périgueux au rond-point des Effamiers.

La D.121 traverse aussi la commune, de la D.939 à l'Isle-d'Espagnac et le Gond-Pontouvre. Elle passe par le Vieux Bourg et les Rochers. Elle longe la rocade, car celle-ci n'a pas d'échangeur desservant cette partie de l'Isle-d'Espagnac.

Quartiers et hameaux

Le Champ de Manœuvres

Le quartier le plus important de Soyaux et le Champ de Manœuvre, cité HLM construite dans les années 1960-70. Elle comporte des immeubles de 5 étages maximum, ainsi que 3 tours de 14 étages.

L'ancien bourg de Soyaux, assez petit, est situé un peu au nord de la route de Périgueux. C'est là qu'est située l'église paroissiale.

Les quartiers de Beaumont, près du stade de Chanzy, Grapillet, Terre Neuve, Tout-y-Faut et la Cigogne sont intégrés à l'agglomération.

Les autres hameaux sont : Recoux, les Rochers, Bois Menu, Antournac (ou Antornac), Montboulard, la Croix Blanche, Frégeneuil, le Pétureau, le Peux, etc.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Soyaux
L'Isle-d'Espagnac Magnac-sur-Touvre
Angoulême Soyaux Garat
Dirac

Géologie et relief

La commune de Soyaux occupe le prolongement est du plateau d'Angoulême. Ce plateau allongé est limité au nord par une cuesta faisant face au nord : les Rochers, Recoux, Entreroches, et au sud par la vallée de l'Anguienne que franchit le viaduc du même nom de la rocade est.

Comme le plateau d'Angoulême, la roche est calcaire crétacée. Au-dessus d'une altitude de 135 m environ, le calcaire est recouvert d'un dépôt tertiaire sablo-argileux appelé terre de brandes. On le trouve principalement au Vieux Bourg, ainsi qu'à l'est de la commune dans les bois dit Brandes de Soyaux. Il a donné du sable rouge utilisé à la fonderie de Ruelle pour la confection des moules à canons[1].

Le plateau, allongé et assez bombé transversalement, s'élève progressivement en allant vers l'est, et le point culminant de 166 m se trouve au Grand Lac, en limite de la commune de Garat non loin de Sainte-Catherine. La D.939 suit la crête de ce plateau sur toute la longueur de la commune.

Le point le plus bas, 56 m, se trouve dans la vallée de l'Anguienne, en limite avec la commune d'Angoulême, près du Petit Fresquet au pied de la Cigogne.

La roche calcaire est apparente sur les flancs de ce plateau, et ces petites falaises ont donné naissance à de nombreuses champignonnières par la suite d'extraction de pierres de taille, plus du côté sud (la Cigogne) que du côté nord (Recoux)[1].

Hydrographie

L'Anguienne, petit affluent de la Charente et passant au sud du plateau d'Angoulême, passe au sud de la commune et coule d'est en ouest.

Un petit vallon affluent de l'Anguienne descendant du Pétureau possédait une fontaine : la Font du Cerisier, qui passe au pied de la Cigogne.

Le Fossé de Montboulard, ruisseau temporaire, passe au pied de Montboulard et Antournac, et se dirige vers le nord pour donner naissance (au lieu-dit Recoux) à la Font Noire, affluent de la Touvre. C'est un vallon en V dans la forêt.

Végétation

La commune est très boisée naturellement. On y trouve des bois de chênes sur les zones calcaires, mêlées à des châtaigniers, pins maritimes et bruyères dans les zones de brandes sur les hauteurs à l'est.

Le Bois de Soyaux est aménagé, entre le Champ de Manœuvre et le Vieux Bourg. Le Bois d'Antornac est situé entre Antornac et les Brandes de Soyaux, au nord de la route de Périgueux.

Le sol très pauvre n'a jamais permis de grandes cultures[1].

Climat

Le climat est océanique aquitain et assez semblable à celui de la ville de Cognac où est située la station météorologique départementale.

Données climatiques
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,0 2,8 3,8 6,2 9,4 12,4 14,4 14,0 12,1 8,9 4,7 2,6 7,8
Température moyenne (°C) 5,4 6,7 8,5 11,1 14,4 17,8 20,2 19,7 17,6 13,7 8,6 5,9 12,5
Température maximale moyenne (°C) 8,7 10,5 13,1 15,9 19,5 23,1 26,1 25,4 23,1 18,5 12,4 9,2 17,7
Ensoleillement (h) 80 103,9 153,3 184,5 204,9 239,6 276,4 248,3 199,4 159 96,8 78,8 2 024,9
Précipitations (mm) 80,4 67,3 65,9 68,3 71,6 46,6 45,1 50,2 59,2 68,6 79,8 80,0 783,6
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Cognac de 1961 à 1990[2].


Toponymie

In montem Soilis (908), de Suellis (1110), de Soellis (1138), in monte Soillis[3].

Soyaux peut aussi venir du limousin suei signifiant sureau (sambucum en latin)[4].

Histoire

Le cimetière médiéval

Un vaste cimetière avec sarcophages a été découvert vers 1850 à l'ouest du Pétureau[5].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
depuis 1989   François Nebout DVD Médecin
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Intercommunalité

Soyaux appartient à la Communauté d'agglomération du Grand Angoulême qui regroupe 15 communes qui, pour 2,85% de la surface du département de la Charente représente 29,83% de sa population.

Depuis 1973, Soyaux est le chef-lieu de son propre canton.

Urbanisme

Le Champ de Manœuvre, bd Vincent Auriol

La ville s'est étendue dans les années 1960, en particulier le Champ de Manœuvre, sur un ancien terrain d'entraînement de l'armée, qui a déménagé aux Brandes de Soyaux, ce qui a permis d'édifier l'un des grands ensembles d'habitation de l'agglomération. Le Champ de Manœuvre est classé zone urbaine sensible depuis 2004[6] et groupe 4 600 habitants[7]. Il est l'objet en 2009-2011 d'un vaste programme de rénovation urbaine[8].

Jumelages

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Soyaux comptait 10 289 habitants (soit une augmentation de 1 % par rapport à 1999). La commune occupait le 902e rang au niveau national, alors qu'elle était au 876e en 1999, et le 3e au niveau départemental sur 404 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Soyaux depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[10], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006[N 1].

Le maximum de la population a été atteint en 1975 avec 12 717 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 486 496 517 474 568 - 605 676 654
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 615 653 700 730 793 1 061 1 311 1 447 1 515
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 514 1 540 1 630 1 681 1 836 2 075 2 282 2 698 2 959
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 6 588 11 680 12 717 10 903 10 353 10 180 10 386 10 289 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[11], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[12],[13]

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Soyaux en 2007 en pourcentage[14].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,2 
7,8 
75 à 89 ans
11,8 
12,1 
60 à 74 ans
14,0 
19,2 
45 à 59 ans
21,7 
19,3 
30 à 44 ans
19,1 
19,4 
15 à 29 ans
16,0 
21,7 
0 à 14 ans
16,1 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[15].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie

Secteur tertiaire

La commune possède deux zones d'activités, la zone de Recoux au nord, et la zone de la Croix Blanche à l'est, avec entre autres une imprimerie Rotanotice (80 salariés) et d'emballage plastique (45 employés)[7] ainsi que la caisse régionale du Crédit agricole Charente-Périgord (170 employés)[16],[17].

Commerces

La commune possède une zone commerciale importante, le parc commercial de la Croix Blanche, avec un des deux premiers hypermarchés de l'agglomération, construit en 1971. Appelé Rendez-Vous, il s'appelle depuis les années 1990 Carrefour.

Il y a aussi Conforama et Jardiland.

Le centre commercial du Champ-de-Manœuvre offre aux habitants de nombreux commerces de proximité (alimentation, boulangerie, vêtement, pharmacies, auto-écoles, coiffure, tabac, presse).

L'avenue du Général de Gaulle, artère principale de la ville (route de Périgueux), offre aussi de nombreux commerces.

Il y a aussi deux marchés de plein-air, place Lucien Petit et place Jean-Jacques Rousseau[17].

Revenu de la population

En 2008, le revenu fiscal médian par ménage était de 14 647 €, ce qui plaçait Ruelle au 27 585e rang parmi les 31 604 communes de plus de 50 ménages en métropole[18].

Équipements, services et vie locale

Enseignement

Soyaux possède deux collèges, Romain Rolland et Pierre Mendès-France, et un lycée public, le lycée professionnel Jean-Albert Grégoire[7],[17].

En 2011, le collège Pierre Mendès-France 555 élèves répartis dans 23 classes (dont une UPI), et le collège Romain Rolland accueille 221 élèves répartis dans 13 classes (dont une SEGPA)[19].

Il y a aussi cinq écoles élémentaires et cinq écoles maternelles[20].

Sports et activités

Équipements sportifs

La commune offre de nombreux équipements sportifs[17] :

  • 5 stades
  • 4 gymnases
  • salle de danse
  • salle de boxe
  • tennis: 5 courts extérieurs et une salle couverte
  • piste de bicross
  • équipement de proximité
  • site d'escalade naturel, à la Font Noire
  • skate parc
  • parcours sportif

Manifestations et associations sportives

Le club de rugby était le Rugby Club de Soyaux mais a fusionné en mai 2010 avec celui d'Angoulême (le SCA) qui s'appelle maintenant le Soyaux Angoulême XV Charente[21].

L'ASJ Soyaux-Charente est le club de football féminin, fondé en 1968, champion de France en 1984.

De nombreuses associations et amicales pratiquent des activités sportives de tout genre (karaté, football, volley-ball, badminton, danse, gymnastique, judo, boxe, randonnée, etc.)[17].

Santé

  • Centre clinical (80 médecins, 165 salariés, 246 lits, 24 000 m2), ouvert depuis janvier 2010[22],[7]
  • Institut médico-éducatif
  • Établissement de convalescence
  • Maison de retraite (30 places), ouvert depuis 1904
  • Médecins généralistes

Cultes

  • Culte catholique : messe hebdomadaire à l'église Saint-Mathieu le samedi à 18h30, et dimanche à 11h00 en alternance avec Saint-Joseph-l'Artisan[23].
  • Culte musulman : le vendredi, à la nouvelle mosquée Fath El Mominine, construite en 2008, une des trois de Charente[N 2],[24].

Transports urbains

Ils sont assurés par les transports en commun d'Angoulême qui desservent l'agglomération, les lignes no 3, 5, 6, 25, D.

Lieux et monuments

Patrimoine religieux

Soyaux possède une belle église romane rénovée récemment, l'église de Saint-Mathieu, située au bourg. Elle fut édifiée au cours de la deuxième moitié du XIIe siècleinscrite monument historique depuis 1949[25].

L'église paroissiale
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Patrimoine civil

Frégeneuil vu de la route de Lavalette

Le logis de Frégeneuil qui présente une longue façade à un étage du XVIIIe siècle se terminant au centre par un fronton triangulaire et des dépendances du XVIIe siècle. Il a été inscrit monument historique le 16 décembre 1996[26].

Le logis de Montboulard au corps de logis rectangulaire flanqué d'une tour carrée et d'une échauguette couverte en poivrière daterait du XVe siècle.

Patrimoine environnemental

Soyaux possède de nombreux lavoirs et fontaines, dont la fontaine Charlemagne et la Font du Cerisier au bas du hameau du Pétureau.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Le jardin des senteurs et saveurs

Le Jardin des senteurs et saveurs (allée de la Combe Cailloux, près du vieux bourg) a été réalisé par la mairie en 2004. Il contient :

  • 10 espèces et variétés de rosiers anciens ;
  • 14 espèces et variétés de plantes grimpantes odorantes ;
  • 14 espèces et variétés d'arbustes à fruits ;
  • 1 collection de santoline ;
  • 1 collection de lavande ;
  • 20 espèces et variétés d'arbustes de senteur ;
  • 46 espèces et variétés de plantes aromatiques.

Ouvert toute l'année, son accès est gratuit[27].

Culture

  • Le centre Henri Matisse permet de nombreuses expositions ainsi que des représentations théâtrales[17].

Galerie photos

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune

Notes et références

Notes

Les coordonnées géographiques, altitudes mini et maxi et superficie dans l'infobox sont issues du site de l'IGN[28].

  1. Par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc ainsi que la dernière population légale publiée par l’INSEE. Dans le graphique sont par contre représentés l’ensemble des populations légales connues.
  2. Angoulême-Basseau, Cognac, Soyaux

Références

  1. a, b et c Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 382 
  2. Cognac, Charente(16), 30m - [1961-1990] sur infoclimat.fr. Consulté le 28 octobre 2010
  3. Société archéologique et historique de la Charente, Cartulaire de l'église d'Angoulême, G. Chasseignac, 1900, 299 p. [présentation en ligne] 
  4. Jean Talbert, 1928
  5. Jean Hippolyte Michon, Statistique monumentale de la Charente, Paris, Derache (réimprimé en 1980 par Bruno Sépulchre, Paris), 1844, 334 p. [lire en ligne], p. 335 
  6. ZUS de l'agglomération d'Angoulême sur Géoportail.
  7. a, b, c et d Roger Brunet, « Soyaux », France, le trésor des régions, 2006. Consulté le 6 décembre 2010
  8. Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, « Soyaux - Quartier Champ-de-Manœuvre », 2010. Consulté le 6 décembre 2010
  9. a, b et c Site de la mairie, villes jumelées
  10. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 15 février 2011
  12. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 15 février 2011
  13. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 15 février 2011
  14. Evolution et structure de la population à Soyaux en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 28 juillet 2010
  15. Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 28 juillet 2010
  16. Crédit agricole, « Caisse régionale Charente-Périgord », 2008. Consulté le 7 décembre 2010
  17. a, b, c, d, e et f Site de la commune
  18. CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl sur site de l'Insee. Consulté le 6 novembre 2010
  19. Site de l'inspection académique de la Charente, « Collèges ». Consulté le 3 avril 2011
  20. Site de l'inspection académique de la Charente, « Annuaire des écoles ». Consulté le 3 avril 2011
  21. Journal Sud Ouest, « Rugby, fédérale 3 : Soyaux et Angoulême », 2010. Consulté le 6 décembre 2010
  22. Centre clinical de Soyaux, 2010. Consulté le 6 décembre 2010
  23. Messes à Soyaux, MesseInfo, 2010. Consulté le 6 décembre 2010
  24. Le ramadan des étals aux mosquées, Journal Charente libre du 11 août 2010. Consulté le 8 décembre 2010
  25. Eglise de Soyaux, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  26. Logis de Frégeneuil, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  27. Jardin des Senteurs et Saveurs, Gralon.net, 2010. Consulté le 7 décembre 2010
  28. Consulter la partie [archive]. [1]

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Soyaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Soyaux — País …   Wikipedia Español

  • Soyaux — ist der Name einer westfranzösischen Stadt in der Region Poitou Charentes, siehe Soyaux (Charente) eines Kantons in der französischen Region Poitou Charentes, siehe Kanton Soyaux Soyaux ist der Familienname folgender Personen: Frida Soyaux… …   Deutsch Wikipedia

  • Soyaux — is a city in the Charente département in the Poitou Charentes region in western France . It has a population of 10300. Points of interest * Sentier botanique de Soyaux …   Wikipedia

  • Soyaux — (spr. ßŭajō), 1) Hermann, Botaniker und Reisender, geb. 4. Jan. 1852 in Breslau, studierte Botanik in Berlin, war 1873–76 Mitglied der Loango Expedition Güßfeldts und ging 1879 im Auftrag des Woermannschen Hauses in Hamburg nach Gabun, um… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Soyaux — (spr. ßŏăjoh), Frida, Dichterin, geb. 16. Mai 1859 in Dresden, Tochter des Dichters Julius (Uli) Schanz, seit 1884 mit dem Schriftsteller Ludwig S., (gest. 2. Febr. 1905) vermählt; veröffentlichte Gedichte, epische Dichtungen u.a …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Soyaux [2] — Soyaux (spr. ßŏăjoh), Hermann, Botaniker und Afrikareisender, geb. 4. Jan. 1852 zu Breslau, 1873 76 an der Küste von Loango und in Angola, 1879 in Gabun seit 1888 in Brasilien; schrieb: »Aus Westafrika« (1879) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Soyaux — Original name in latin Soyaux Name in other language Soyaux, Suajo, su wa ao, Суайо State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.65 latitude 0.2 altitude 126 Population 11220 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Soyaux Angoulême XV Charente — Infobox club sportif SA XV Charente Pas de logo ? Importez le logo de ce club. Généralités Nom complet Soyaux Angou …   Wikipédia en Français

  • Hermann Soyaux — Nacimiento 1852 Residencia Alemania, Gabón, Brasil Nacionalidad alemán Abreviatura en botánica …   Wikipedia Español

  • ASJ Soyaux — Généralités …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.