Soutien individualisé en diététique et amaigrissement


Soutien individualisé en diététique et amaigrissement

South Park

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir South Park (homonymie).
South Park
South Park Logo.png
Le logo de South Park
Titre original South Park
Genre Série d'animation
Créateur(s) Trey Parker et Matt Stone
Production Trey Parker et Matt Stone
Pays d’origine États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine Comedy Central
Nombre de saisons 13
Nombre d’épisodes 189
Durée 22 minutes
Diffusion d’origine 13 août 1997 – en cours

South Park est une série télévisée d'animation américaine, créée et écrite par Trey Parker et Matt Stone.

La série met en scène les aventures de quatre enfants d'école primaire: Kyle, Stan, Cartman et Kenny, âgés de huit-neuf ans et vivant à South Park, une petite ville du Colorado, peuplée de 4 392 habitants comme il l'est sous-entendu dans l'épisode Chef pète les plombs. Des phénomènes surnaturels ou des événements politiques motivent un grand nombre de leurs aventures, qui constituent souvent une peinture critique et satirique de la société américaine.

Depuis sa première diffusion le 13 août 1997, 189 épisodes ont été produits au cours de treize saisons. Les créateurs ont signé avec Comedy Central pour la production de deux saisons supplémentaires, pour un total, à terme, de quinze saisons, jusqu'en 2011[1].

Sommaire

Diffusion

La série est diffusée depuis le 13 août 1997 sur la chaîne Comedy Central, appartenant au réseau MTV Networks. En France, la série est diffusée depuis le 17 juillet 1998 sur Canal+, depuis 2002 sur Comédie !, depuis 2003 sur Canal Jimmy et depuis 2005 sur Game One. Elle est également diffusée sur MTV. Au Québec, la série est diffusée sur Télétoon depuis janvier 1999 en version française, alors que V diffuse une version québécoise non-censurée depuis le 3 septembre 2009. En Belgique, la série est diffusée sur Plug TV, au Canada (en anglais) sur Comedy Network et en Allemagne sur MTV. Durant les dernières années, chaque saison était diffusée aux États-Unis en deux parties, au printemps puis en automne.

Depuis le 25 mars 2008, tous les épisodes en anglais sont disponibles légalement en lecture en continu sur le site SouthParkStudios.com[2]. Cependant, depuis le 1er octobre 2008, le site officiel South Park Studios est inaccessible en France, au Danemark, en Norvège, en Suède, en Finlande, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les Canadiens, quant à eux, peuvent maintenant visionner les épisodes originaux complets sur le site de la Comedy Central[3].

Personnages

Article détaillé : Personnages de South Park.

Avant la quatrième saison, les personnages principaux de la série étaient quatre écoliers de CE2 (souvent appelés « les enfants » quand ils sont en groupe) : Stanley « Stan » Marsh, Kyle Broflovski, Eric Theodore Cartman et Kenneth « Kenny » McCormick[4]. Il y a de nombreux personnages récurrents dans la série, y compris les familles des enfants, le personnel de l'école et les autres élèves comme Leopold « Butters » Stotch. Il existe aussi de nombreux autres personnages secondaires et personnages occasionnels tel que L'homme-Ours-Porc,Mr. Hankey,Al Super Gay, Servietsky, Jésus et Satan[5].

Épisodes

Article détaillé : Liste des épisodes de South Park.

La première partie de la saison 13 a débuté le 11 mars 2009. Leur format est similaire : ils durent tous environ vingt minutes. Dans chaque épisode ainsi que dans chaque générique, un alien ou une tête d’alien se glisse subrepticement dans le décor.

À la fin de la saison 13, la série atteindra les 195 épisodes. La saison 14 prévue pour mars 2010 permettra à la série d’atteindre 200 épisodes lorsque le cinquième épisode de ladite saison sera diffusée, atteignant ainsi le nombre d’épisode de la série « Beavis et Butt-Head ».

Histoire

Origines

South Park a débuté en 1992 lorsque Trey Parker et Matt Stone, étudiants à l'Université du Colorado, se rencontrèrent lors d'un cours de cinéma et créèrent un court-métrage d'animation appelé Jésus vs. Frosty. Ce film fait avec très peu de moyens présente des prototypes des personnages principaux de South Park, y compris un personnage ressemblant à Cartman, mais appelé « Kenny », et un personnage anonyme, qui ressemble à Kyle, ramenant à la vie un bonhomme de neige meurtrier avec un chapeau magique.

En 1995, après avoir vu le film, le producteur exécutif de la FOX, Brian Graden, demanda à Parker et à Stone de créer un deuxième court-métrage pour l'envoyer à ses amis comme carte de Noël. Intitulé The Spirit of Christmas, il ressemble beaucoup plus au style de la future série, et met en scène un combat d'arts martiaux puis une discussion entre Jésus et le Père Noël sur le véritable sens de Noël. Cette vidéo fut plus tard reprise dans l'épisode Le Cycle du caca dans lequel Stan, Kyle, Cartman, Kenny et Mr. Hankey « sauvent » Noël dans leur ville. Cette vidéo fut très populaire et très diffusée sur Internet. Ce succès amena les créateurs à s'entretenir afin de créer une série, d'abord avec la FOX, puis avec Comedy Central[6], où le premier épisode fut diffusé le 13 août 1997. Un clip de ce court-métrage peut être vu dans le générique d'ouverture de South Park sur un panneau publicitaire; Jésus vs. Frosty peut aussi être vu dans les rediffusions.

Évolution

Les premiers épisodes de South Park voulaient être choquants et avaient un humour tendant plus vers le style Monty Python que dans les derniers épisodes. Bien que la satire fût utilisée occasionnellement durant les premières années, elle est devenue plus évidente aux environs de la huitième saison. Par exemple, des épisodes mettent en scène la venue de Michael Jackson à South Park (Les Jefferson), les garçons allant voir La Passion du Christ (La Passion du Juif), des ouvriers qui perdent leur travail à cause d'immigrants venus du futur (Les Gluants) ou encore Paris Hilton vendant un kit vidéo pour être aussi « pute » qu'elle (Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée).

L'équipe de la série a mis trois mois pour réaliser l'épisode pilote, premier épisode de la série diffusée à la TV, Cartman a une sonde anale, à cause de sa technique d'animation image par image et de ses silhouettes en papier. Les épisodes actuels copient le style original en utilisant des outils d'animation par ordinateur modernes - d'abord PowerAnimator, puis Maya (que Parker et Stone ont décrit comme s'ils « construisaient un château de sable avec un bulldozer »[7]). Cette méthode permet de réaliser les épisodes très rapidement et ainsi répondre à l'actualité dans de très brefs délais. Par exemple, l'épisode du 17 décembre 2003 (Noël au Canada) dépeint la capture de Saddam Hussein trois jours seulement après sa capture par les forces armées des États-Unis, faisant même référence au « trou d'araignée » où il a été trouvé. Dans le cas de cet épisode et de celui d'Elián González (Quintuplés contorsionnistes), les créateurs ont arrêté et changé la production d'un épisode pour se concentrer sur ces évènements. Un autre exemple est l'épisode Le Super-Classeur qui fut à l'origine diffusé seulement huit jours après les élections présidentielles de 2000 et qui met en scène l'élection du délégué d'une classe de maternelle qui fut retardée par, entre autres, une fille indécise nommée « Flora », une référence évidente au comptage indécis des voix de l'état de Floride. Génial-O fut créé en trois jours, ce qui est la plus courte durée de création d'un épisode de cette série. Enfin l'épisode About Last Night... parodiant les élections américaines de 2008 gagnées par Barack Obama est paru 23 heures après l'élection du nouveau président.

En 2002, l'épisode Bérets gratos fut diffusé. Dans cet épisode, George Lucas et Steven Spielberg décident de modifier le premier volet de la saga Indiana Jones, Les Aventuriers de l'arche perdue. Cette façon de changer les films longtemps après leur sortie en salle révolte les garçons, qui essayent d'empêcher les deux hommes de sortir la version remasterisée. Peu de temps après cette diffusion, les vrais Lucas et Spielberg ont annoncé qu'ils n'allaient pas modifier Les Aventuriers de l'arche perdue pour sa sortie en DVD contrairement aux rumeurs. Stone et Parker ont plus tard déclaré que leur épisode avait empêché toute modification[7].

Style d'animation

À l'origine, des silhouettes en papier étaient utilisées pour l'animation de l'épisode pilote et dans le premier épisode réalisé pour Comedy Central (Cartman a une sonde anale). Tous les épisodes qui ont suivi ont été réalisés par ordinateur, ce qui reproduit le même style, bien que l'animation soit plus recherchée qu'au début. Ces innovations en animation sont utilisées la plupart du temps pour des effets comiques ; les effets spéciaux tels que des explosions pré-enregistrées ont remplacé les feux en cartons, et les effets de lumières sont utilisés pour accentuer le côté « stupide » d'une situation ou des moments ressemblant à des extraits de films, et pour montrer la capacité de Cartman à prendre des poses dramatiques. Quelques épisodes contiennent aussi des scènes filmées comme dans Tweek contre Craig (pour raconter l'histoire de la fiancée de M. Adler), Orgie de chat (un extrait de reportage animalier), dans Tampons en cheveux de cherokee (une parodie de publicité de serviettes hygiéniques), dans Chinpokomon (deux fausses publicités aussi sur le "vélo super-dingo" et "alabama man") et dans Crève Hippie, crève ! (un extrait du festival de musique hippie, Woodstock comme le dit Cartman dans l'épisode).

CorelDraw est utilisé pour créer les personnages, qui sont ensuite animés en utilisant Maya. Le style d'animation utilisé pour South Park est inspiré par les cartoons en papier faits par Terry Gilliam pour Monty Python's Flying Circus, dont Matt Stone et Trey Parker sont fans depuis toujours[8]. Pour comparaison, la création d'un épisode des Simpson dure neuf mois, alors que celle d'un épisode de South Park prend environ six jours[9]. Ceci permet de parodier des évènements qui ont lieu peu de temps avant la diffusion de l'épisode, comme la capture de Saddam Hussein (Noël au Canada).

Musique

Article détaillé : Musique dans South Park.

Le générique d'ouverture de la série a été composé par le groupe Primus. Cette chanson fut remixée trois fois au cours de la série, et certaines paroles ont été modifiées. Dans la deuxième partie de la saison 10, le générique est « Whamola » interprété par Colonel Les Claypool's Fearless Flying Frog Brigade, extrait de l'album Purple Onion. Les Claypool est le chanteur et bassiste de Primus et de Frog Brigade.

Les paroles que chante Kenny, comme toutes ses répliques dans la série (à l'exception de deux phrases dans l'épisode 807, Les Jefferson, et de sa phrase dans South Park, le film : Plus long, plus grand et pas coupé) sont brouillées par son anorak, qui recouvre tout son visage excepté ses yeux. Cependant, ses paroles ont été révélées par South Park Studio[10]. Dans les saisons 1 et 2, il dit « I love girls with big fat titties, I love girls with deep vaginas » (ce qui peut se traduire par « J'aime les filles avec de gros tétons, J'aime les filles avec des vagins profonds »), de la saison 3 à la saison 5, il dit « I have got a 10-inch penis, use your mouth if you want to clean it » (« J'ai un pénis de dix pouces (25 cm) de long, utilise ta bouche si tu veux le nettoyer »)[11]. De la saison 7 à la première partie de la saison 10 Kenny dit « One day I'll be old enough to stick my dick in Britney's butt » (« Un jour je serai assez vieux pour mettre ma bite dans le cul de Britney ») [12]. Les paroles actuelles (à partir de l'épisode Make Love, Not Warcraft) sont : « Get a job you silly person Nature's bitch is really hurtin » (« Trouve-toi un travail,personne stupide,la nature d'une pute fait mal »).

Les répliques généralement inintelligibles de Kenny ont permis aux créateurs d'être diffusés sans être censurés sur les chaînes de télévision à de nombreuses occasions, bien que le reste de ses répliques peuvent être généralement comprises. En effet, remises dans leur contexte, elles sont assez faciles à deviner.

Des chansons populaires telles que La Mère de Kyle est une grosse conne sont originaires de la série, mais les capacités musicales des créateurs n'ont pas été utilisées souvent jusqu'à la diffusion du film. La bande originale du film est composée de chansons comme Mountain Town, La Resistance Medley, Uncle Fucka, What Would Brian Boitano Do? (une chanson sur Brian Boitano, célèbre patineur artistique), I'm Super, et Blame Canada (nommée aux Oscars, voir plus bas). De nombreuses chansons de ce film parodient celles des films de Disney. Par exemple, Mountain Town, est très similaire à la chanson Belle de La Belle et la Bête. Up There est une parodie de deux chansons différentes de Disney, Out There de Le Bossu de Notre-Dame et Part of Your World de La Petite Sirène. La Resistance Medley se moque de Les Misérables, et Tonight de West Side Story. James Hetfield, chanteur de Metallica, chante sur Little Boy, You're Going to Hell, bien qu'il ne soit pas crédité.

Parker et Stone ont parfois interprété ces chansons (et d'autres) sous le nom de DVDA.

Dans la série, Cartman chante de nombreuses fois pour faire preuve d'un faux altruisme ou optimisme, cachant ses réelles motivations. Dans La Chute du traîneau rouge, il chante Poo-Choo Train, un chant de Noël pour convaincre Mr. Hankey et le Père Noël qu'il est digne de recevoir des cadeaux de Noël. Dans Plutôt du genre country, Cartman chante la chanson de Paula Cole I Don't Want to Wait tout en frappant un homme à mort. Cartman a aussi chanté une chanson en hommage à son super classeur Dawson dans l'épisode Le Super-Classeur et, dans La Mort d'Eric Cartman, il chante Make It Right avec Butters en essayant de se faire pardonner ses péchés. Dans Roger Ebert devrait manger moins gras, Cartman chante la chanson de Donna Summer, She Works Hard For The Money pendant une audition pour les Cheesy Poofs. Dans l'épisode Les Simpson l'ont déjà fait, Cartman chante comment le peuple des mers va l'emmener loin de cette terre « pleine de hippies ». Dans l'épisode Les Rouquins, il chante une chanson sur la tolérance une fois qu'il s'est rendu compte qu'il n'était pas roux alors qu'il venait de convaincre tous les rouquins de la ville d'exterminer tous les non-roux. Cartman utilise aussi la chanson Heat of the Moment dans l'épisode Kenny se meurt pour convaincre le sénat des États-Unis de réautoriser la recherche sur les cellules souches. Et, bien sûr, Cartman a un toc qui le force à terminer la chanson Come Sail Away du groupe Styx dès qu'il entend les premières paroles. Dès qu'il l'a su, Kyle, qui hait Cartman, en prit avantage et obligea Cartman à finir la chanson tellement de fois que Cartman est devenu littéralement inintelligible.

Cartman fut aussi le chanteur du groupe Faith + 1 (nom détourné pour coller à l'esprit de l'épisode et inspiré du groupe de rock américain Faith No More), un groupe chrétien qu'il a formé avec Butters et Token dans l'épisode Rock chrétien, chantant de nombreuses chansons « chrétiennes » sur Jésus, en prenant des chansons sexuellement explicites et en substituant le mot « bébé » par « Jésus ».

Dans Gros cul et tête de nœud, la marionnette de Cartman (qui prononce son nom « Rénnifer Lopez » et qui est en réalité un arnaqueur du nom de Mitch Connor) a enregistré un hit intitulé Tacos Flavored Kisses (Baisers au goût de tacos), ce qui entraîna la colère de la « vraie » Jennifer Lopez (ruinant sa carrière, elle finit alors par travailler dans un restaurant de tacos).

Les musiques additionnelles sont composées par Primus et par Isaac Hayes qui fut la voix de Chef et qui chantait des chansons sexuellement explicites pour expliquer aux enfants certains thèmes adultes.

De nombreux épisodes ont des musiques très mélodramatiques afin de mettre en avant l'absurdité d'une scène émotionnelle (par exemple, la musique mélancolique jouée en fond sonore lorsque Timmy se sépare de sa dinde, Gobbles, dans Thanksgivings).

Controverses

Nouveau drapeau de South Park

La série a dû faire face à de nombreuses controverses. En effet, elle dépeint ce que bon nombre de personnes considèrent être des sujets tabous, de l'utilisation de la vulgarité, (Y'en a dans le ventilo) à la satire de sujets tels que la religion et les cultes (comme la Scientologie), la sexualité (Le Camp de la mort de tolérance) et le réchauffement planétaire (Deux jours avant le jour après demain). Stone et Parker se décrivent comme étant des « offenseurs ne faisant aucune distinction » et attaquent bien souvent des deux côtés sans prendre réellement position.

South Park étant une série provocante, de nombreux porte-paroles ont protesté contre ce programme « offensant ». Le groupe américain et conservateur de surveillance des médias Parents Television Council a fréquemment critiqué South Park pour leur vulgarité poussive et leur goût pour le politiquement incorrect[13],[14],[15].

Par exemple, dans l'épisode Y'en a dans le ventilo, South Park bat un record en utilisant 162 fois le mot « merde » sans être censurée. De même, dans l'épisode intitulé Avec nos excuses à Jesse Jackson, le mot « nègre » est utilisé 42 fois.

En décembre 2005, la Catholic League for Religious and Civil Rights protesta contre l'épisode final de la saison 9, Bloody Mary, pour sa représentation de la Vierge Marie saignant du rectum. Le groupe remporta une victoire lorsque Comedy Central déprogramma volontairement l'épisode qui coïncidait avec le début des vacances de Noël. Début 2006, les responsables de Comedy Central ont nié le fait qu'ils avaient accepté la requête du groupe, à savoir retirer l'épisode des prochaines diffusions et des DVD[16]. Comedy Central a rediffusé l'épisode de nombreuses fois depuis.

South Park a aussi parodié la Scientologie dans certains épisodes. Dans la plupart d'entre eux, cependant, elle n'est pas mentionnée comme telle mais elle y est clairement critiquée. L'épisode le plus controversé sur ce sujet fut Piégé dans le placard ce qui causa ce que les médias appelèrent le « Placard Gate » (ou « Closetgate » à l'origine)[17]. L'épisode se moque du culte et des célébrités qui le suivent, y compris Tom Cruise. Lorsque Comedy Central a retiré l'épisode de sa programmation à la dernière minute, Cruise fut accusé de menacer Paramount de se retirer de la promotion de son dernier film si l'épisode était rediffusé (Paramount et Comedy Central sont tous les deux dirigés par Viacom)[17]. Cette situation a causé le départ de Isaac Hayes, interprète de Chef.

South Park a attaqué indirectement la montée de censure ambiante dans son épisode Cartoon Wars I, qui se termine sur une phrase annonçant que la deuxième partie du double épisode ne serait diffusée que si Comedy Central ne la déprogrammait pas. Cette seconde partie (Cartoon Wars II) n'a finalement pas été déprogrammée, mais une scène représentant le prophète Mahomet dans Les Griffin a été auto-censurée et remplacée par un message précisant que Comedy Central a refusé de montrer une représentation du prophète sur la chaîne et ce même si aucune association Musulmane ne s'est jamais manifestée pour censurer l'épisode. A noter que le prophète Mahomet a déjà été caricaturé dans South Park sans pour autant créer de polémique,ainsi il apparaissait déjà dans l'épisode Les Super Meilleurs Potes. Comedy Central n'a pas censuré les images du Christ et de George W. Bush déféquant sur le drapeau américain. Le choix des auteurs a entraîné une vive réaction de la part de la Ligue catholique[18].

South Park se moque également régulièrement du Judaïsme et du Mormonisme de façon très ironique. Aucune des deux communautés n'a fait parler ses représentants à ce sujet.

Succès

South Park connaît depuis sa création un large succès dans les pays où il est diffusé. Les épisodes de la saison 10 ont réuni à chaque diffusion 3 000 000 de téléspectateurs aux États-Unis en moyenne[19]. Le caractère provocateur de la série lui a parfois permis d'augmenter ses scores d'audience. Ainsi, après les plaintes[20] et l'appel au boycott de l'épisode Bloody Mary par des associations catholiques néo-zélandaises, ce dernier a attiré six fois plus de téléspectateurs[21] que d'habitude. En France, la chaîne Game One, qui diffuse la série, connaît ses plus forts taux d'audience à chaque nouvelle diffusion[22].

Thèmes récurrents

South Park utilise fréquemment différents thèmes, tels que la politique, le racisme, les droits des homosexuels, l'environnement, la censure et la religion (notamment dans l'épisode Monsieur Hankey le petit caca Noël)

Long-métrage

Suite au succès commercial de la série, un long métrage a été produit en 1998 pour une sortie en 1999, soit seulement deux ans après sa création.

Ce film a lui aussi été un succès critique et public. Il a entre autres été nommé aux Oscars pour sa chanson Blame Canada, où les parents déchargent leurs responsabilités sur le Canada, il a été nommé par l'American Film Institute pour faire partie de leur liste des plus grandes comédies musicales américaines[23] et il est arrivé cinquième des 100 films les plus drôles' de la chaîne Bravo et des 50 plus grandes comédies de Channel 4 (Royaume-Uni) en 2006[24].

Jeux vidéo

Article détaillé : Jeux vidéo basés sur South Park.

Doublage

Version originale

La version originale[25] est connue pour n'avoir que très peu de comédiens par rapport au nombre de personnages.

Comédiens actuels

Anciens comédiens

Version française

La version française comporte elle aussi assez peu d'acteurs[26].

Voix Personnage(s)
Thierry Wermuth Stan Marsh, Randy Marsh, Gerald Broflovski, Craig Tucker, Terrance, Saddam Hussein et Al Super Gay
Christophe Lemoine Eric Cartman, Butters et Philippe
William Coryn Kyle Broflovski, Kenny McCormick, Officier Barbrady, Jésus, Stephen Stotch, Tweek, Clyde Donovan, M. Esclave, Servietsky, Tuong Lo Kim et Dr Gouache
Jean-Michel Martial Chef et Satan
Marie-Laure Beneston Wendy Testaburger, Liane Cartman, Sheila Broflovski, Shelley Marsh, Ike Broflovski et Pip
Henry Courseaux Herbert Garrison, Ned Gerblansky et Père Maxi
Gilbert Levy Chanson du générique, Jimmy Vulmer, Jimbo Kern, Mackey, Token Black et Dr Mephisto
Eric Missoffe M. Hankey
Marc Cassot Malcolm McDowell
Michel Papineschi Narrateur du conte des petits animaux de la forêt

Version québécoise

Alors que la série n'était diffusée au Québec qu'en version française sur Télétoon, la chaîne V diffuse une version doublée au Québec depuis le 3 septembre 2009 à partir du premier épisode[27]. L'adaptation des dialogues et de la chanson thème est effectuée par Benoît Rousseau, alors que la direction artistique est quant à elle assurée par Johanne Garneau.

Voix[28] Personnage(s)
Alex Perron M. Garrison, M. Casque et Big Gay Al
Benoît Rousseau Jimbo Kern
Karine Vanasse Wendy Testaburger
Johanne Léveillée Mairesse McDaniels
Michèle Deslauriers Madame Crabtree
Nicholas Savard-L'Herbier Eric Cartman et Kenny McCormick
Sébastien René Kyle Broflovski
Wildemir Norbil Chef
Xavier Dolan Stan Marsh

Anecdotes

  • En 1995, George Clooney reçut une version cassette de L'Esprit de Noël, la vidéo-carte de Noël qui inspirera South Park. Il la trouva si drôle qu'il fit plusieurs copies et qu'il l'envoya à tous ses amis dans les environs de Los Angeles ; Stone et Parker en furent tellement reconnaissants qu'ils l'invitèrent à jouer un rôle dans la série (la voix de Sparky, le chien homosexuel de Stan). Il apparut plus tard dans South Park, le film : Plus long, plus grand et pas coupé dans le rôle du docteur qui ne parvient pas à sauver Kenny (scéne parodiant la série Urgences, dans laquelle il interprète le Docteur Ross). Malgré cette histoire, Parker et Stone parodient Clooney à cause de ses déclarations sur ses opinions politiques dans la série (Danger Snobfog) mais aussi dans un autre de leurs films, Team America, police du monde. Clooney a plus tard déclaré qu'il se serait senti offensé s'il n'avait pas été parodié dans le film[29].
  • La société de production de Parker et Stone se nomme Braniff Productions, d'après l'ancienne compagnie aérienne. Le logo est apparu pour la première fois dans l'épisode 101 comme une blague, mais les créateurs ont décidé que ce logo apparaitrait à chaque fin d'épisode. La musique qui l'accompagne est un extrait de « Shpadoinkle », une chanson apparaissant dans le premier film de Trey Parker Cannibal! The Musical.
  • À l'origine, Warner Bros. Entertainment a distribué les deux premières saisons en VHS et DVD, dont chaque épisode était introduit par de courts passages comme A Fireside Chat with Matt and Trey ou Makin' Bacon with Macon; Time Warner et Viacom, possédant chacun Comedy Central à 50%, les droits des DVDs sont revenus à Warner Bros. Lorsque commença la distribution des DVDs de la saison 3, les droits des DVDs ont été transférés à Paramount et ces introductions furent supprimées.

Récompenses et nominations

Récompenses

Nominations

Références

  1. South Park repart en guerre sur Allociné
  2. L'information sur le site http://www.01net.com/
  3. (en) We apologize..., South Park Studios. Consulté le 27 mars 2009.
  4. Sur les principaux personnages de la série.
  5. Tous les personnages apparus dans South Park.
  6. La route vers la gloire de South Park (p2) sur CNN Money
  7. a  et b Inside South Park, émission spéciale sur VH1
  8. FAQ de South Park Studios, avril
  9. FAQ de South Park Studios, mars
  10. South Park Studio
  11. South Park Studios FAQ, September 2001
  12. South Park Studios FAQ, December 2003
  13. Cable TV Study - Violence, Sexe, et Blasphèmes sur le Cable - Le cable inondé par la vulgarité. Parents Television Council. Novembre 2004.
  14. L. Brent Bozell South Park et Popetown Parents Television Council. 20 avril 2006.
  15. L. Brent Bozell. [1]. Parents Television Council. 12 avril 2007.
  16. South Park bloquée par des plaintes ? sur Eonline
  17. a  et b Tom Cruise contre South Park sur le site du Figaro
  18. South Park offense une nouvelle fois sur Catholic League.org
  19. Séries Chiffres : les audiences US des séries
  20. Plainte d'associations catholiques contre la CanWest TVWorks Ltd
  21. South Park obtient six fois son audience habituelle
  22. Les Simpson & South Park : les atouts audience de W9 et Game One
  23. Films nominés par l'AFI
  24. Résultats du vote de Channel 4
  25. Casting complet sur l'IMDb
  26. Casting français sur South Park News
  27. Julie Rhéaume, « «South Park»: TQS cherche des voix pour la version québécoise » sur Showbizz.net, Branchez-vous!. Consulté le 8 août 2009.
  28. Personnages de South Park sur www.vtele.ca, V. Consulté le 3 septembre 2009.
  29. Clooney soutient les réalisateurs de Team America World Police malgré le fait qu'il y soit tourné en ridicule sur Contact Music.com
  30. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l , m  et n Liste des récompenses et des nominations de South Park sur l'IMDb
  31. La route vers la gloire de South Park (p8) sur CNN Money
  32. La route vers la gloire de South Park (p9) sur CNN Money

Bibliographie

  • Toni Johnson-woods, Blame Canada, Continuum International Publishing Group, 2007.

Liens externes

Séries télévisées

par période / genre / origine
Liste complète


Bon article
La version du 8 juin 2007 de cet article a été reconnue comme « bon article » (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.
  • Portail de l’animation Portail de l’animation
  • Portail des séries télévisées américaines Portail des séries télévisées américaines

Ce document provient de « South Park ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Soutien individualisé en diététique et amaigrissement de Wikipédia en français (auteurs)