Société post-industrielle


Société post-industrielle

Société postindustrielle

Le postindustrialisme est un courant intellectuel apparenté à la sociologie occidentale et apparu au début années 1970. Ses chefs de file ont été Daniel Bell aux États-Unis et Alain Touraine en France. Une polémique est apparue entre les deux auteurs sur la question de la paternité du concept de société postindustrielle. Les deux sociologues, tout en étant en profond désaccord sur de nombreux points, ont néanmoins forgé un concept sociologique ayant influencé la pensée de leur époque.

La société postindustrielle a pour principale caractéristique (chez les deux auteurs) la subordination des éléments matériels (matières premières et machines) à des éléments immatériels (connaissance et information) dans l’organisation sociétale. En ce sens, ce modèle est postindustriel en ce qu’il dépasse jusqu’à son renversement le paradigme de la société industrielle, reposant elle sur le matériel.

Bell croit voir une preuve empirique de cette vision dans l’augmentation exponentielle de l’emploi dans le secteur des services. Il divise ainsi selon une ligne du temps les paradigmes sociétaux en fonction du secteur d’activités dominant :

Bornes chronologiques Secteur occupant la majorité des individus Type de société
Avant 1850 primaire pré-industrielle
1870 - 1960 secondaire industrielle
À partir de 1965 tertiaire postindustrielle

(Bell, 1976 : 151-158)

Pour l’Américain, la société postindustrielle confirmera le dépassement des nécessités matérielles et permettra à l’homme de se consacrer pleinement aux développements des connaissances .

Alain Touraine perçoit, lui, la société postindustrielle comme une menace sur la citoyenneté et même la démocratie dans la mesure où les facteurs d’intégration essentiels, la connaissance et l’information, deviendraient l’apanage d’une minorité de spécialistes. Il rejoint dans cette perspective la critique de la technocratie développée par J.K. Galbraith.

Le concept de société postindustrielle a refait (timidement) surface en partie grâce à l’hommage que lui rend Manuel Castells dans son célèbre essai « L’Ere de l’Information », redonnant aux travaux de Bell et Touraine la place importante qui est la leur dans l’analyse de la société en réseaux.

Articles connexes

Bibliographie

  • Bell, D., Vers la société post-industrielle, traduction de Pierre Andler, Robert Laffont, Paris, 1976
  • Touraine, A., La société post-industrielle. Naissance d’une société, Denoël, Paris, 1969
  • Castells, M., La société en réseaux. L’ère de l’information, Fayard, Paris, 1996
  • Daniel Cohen, Trois leçons sur la société post-industrielle, 2006
  • Michel Saloff-Coste, Le management du troisième millénaire, Guy Trédaniel,2005
  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Soci%C3%A9t%C3%A9 postindustrielle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Société post-industrielle de Wikipédia en français (auteurs)