Societes d'economie mixte de Paris


Societes d'economie mixte de Paris

Sociétés d'économie mixte de Paris

La Ville de Paris est actionnaire dans vingt sociétés d'économie mixtes (SEM), dont dix-sept sont propres à la commune, une au département et deux à l'État. Leur chiffre d'affaires cumulé correspondait, en 2001, à un quart du budget primitif de fonctionnement de la Ville de Paris. Elles emploient plus de 4 000 personnes et gèrent un parc de logements de plus de 90 000 logements.

Sommaire

Liste des SEM parisiennes

Aménagement urbain

  • SEMPARISEINE En 2007, la SEMEA 15 (Mairie actionnaire à hauteur de 56,5 %), Société d’économie mixte d’équipement et d’aménagement du XVe arrondissement) (site Web) et la SEM Paris-centre (Mairie actionnaire à hauteur de 80 %), SEM louant des logements sociaux dans les quatre premiers arrondissements et gestionnaire des équipements publics du Forum des Halles à Paris (1er), ont été réunies pour former la SEM PariSeine. Celle-ci sera chargée de plusieurs opérations majeures en cours à Paris : la rénovation du Forum des Halles, la rénovation du Centre Commercial – dégradé – du Front de Seine à Beaugrennelle (15e) et deux opérations d'aménagement dans les 15e et 8e : Boucicaut et Beaujon. Cette SEM, issue de la SEMEA 15 s'occupe aussi d'opérations situées hors du XVe arrondissement comme la ZAC Didot (XIVe) et la ZAC des Amandiers (XXe), mais aussi hors de Paris comme la ZAC des portes de Paris à Gentilly. Elle est présidée par Anne Hidalgo, première adjointe au Maire de Paris.
  • SEMAVIP (Société d’économie mixte d’équipement et d’aménagement de la Ville de Paris) : étude et réalisation d'opérations d'aménagement et de maîtrise d'ouvrage qui portent sur plus de 300 ha (site Web).
  • SEMAEST (Société d’économie mixte d’aménagement de l’Est parisien) : aménagement urbain du XIIe arrondissement : ZAC Bercy, Reuilly, Chalon, Promenade Plantée (site Web). Elle peut, par exemple, préempter des locaux commerciaux afin de favoriser la diversification du commerce de proximité.

Domaine immobilier

  • SAGI (Société anonyme de gestion immobilière) : détenue à seulement 40 % par la Ville de Paris et à 60 % par Perexia -du groupe Caisses d'Epargne- (site Web) et créée en 1930 pour construire 18 000 logements sociaux sur l'emplacement des anciennes fortifications dans le cadre du décret-loi Poincaré du 28 décembre 1926, la SAGI gérait 35 000 logements pour la Mairie de Paris. Suite à une décision du maire de Paris, Bertrand Delanoë, et de sa majorité, la SAGI a été en partie démembrée : la ville lui a retiré la gestionnde la SEM gérant la Tour Eiffel, puis tous les logements sociaux (à la fin des baux emphytéotiques des immeubles propriété de la mairie) ont été confiée à l'OPAC et à la RIVP. Aujourd'hui, elle gère 5 500 logements et 125 000 m² de locaux d'activités. Elle est désormais détenue à 100 % par le Groupe SNI et n'est plus une SEM mais une société foncière où la Ville de Paris n'a plus aucune part.
  • SEM Paris-Centre (anciennement Sem-Centre): La Ville de Paris a annoncé[1] la fusion de cette SEM avec la SEMEA 15 (voir ci-dessus).
  • SGJA (Société de gérance « Jeanne d’Arc ») : description.
  • SEMIDEP (Société anonyme d’économie mixte immobilière interdépartementale de la région parisienne).
  • SIEMP (Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris) : créée en 1956 pour gérer et entretenir des immeubles de la Ville de Paris. Elle réalise aussi, pour son compte, des opérations de construction neuves (site Web).

Services

  • SAGEP (Société anonyme de gestion des eaux de Paris), aussi connue sous l'appellation « Eau de Paris » : service public de la production de l'eau potable à Paris (site Web).
  • SAEMES (Société anonyme d’économie mixte, d’exploitation, du stationnement de la Ville de Paris) : création et exploitation de parcs de stationnement (site Web).
  • CPCU (Compagnie parisienne de chauffage urbain) : production et distribution de chauffage et d'eau chaude (site Web).
  • SOGARIS (Société anonyme d’économie mixte de la gare routière de Rungis) : immobilier logistique du 1er marché de produits frais du Monde, héritier des anciennes Halles de Paris (site Web).
  • CENECA (Centre national, des expositions et concours agricoles) : description.
  • SNTE (Société nouvelle d’exploitation de la Tour Eiffel) : gestion de la tour Eiffel, qui appartient entièrement à la mairie (site Web). La SNTE était détenue à 70 % par la SAGI et à 30 % seulement par la Ville de Paris. Son mandat, qui avait commencé en 1981, a expiré le 31 décembre 2005. Sur une décision du Conseil de Paris du 13 décembre 2005, elle a été remplacée par la SETE (Société d'exploitation de la Tour Eiffel), société appartenant en majorité à la Ville de Paris qui voulait contrôler enfin ce bijou (60 % à la Ville) et pour 40 % à des partenaires institutionnels et privés (BTP Eiffage comme entreprise héritière de l'ingénieur Gustave Eiffel, Unibail, LVMH pour l'image du prestige et du luxe français, Dexia Crédit local -banquier habituel des collectivités locales- et EDF pour l'expertise en matière d'éclairage notamment).
  • SAEMPF (Société anonyme d’économie mixte des pompes funèbres de la Ville de Paris) : toutes prestations funéraires et exploitant exclusif, pour Paris, de la crémation site Web.
  • SEMMARIS (Société anonyme d’économie mixte d’aménagement et de gestion du marché d’intérêt national de Rungis) : site Web.

Notes et références

Voir aussi

  • Portail de l’économie Portail de l’économie
  • Portail de Paris Portail de Paris
Ce document provient de « Soci%C3%A9t%C3%A9s d%27%C3%A9conomie mixte de Paris ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Societes d'economie mixte de Paris de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sociétés d'économie mixte de paris — La Ville de Paris est actionnaire dans vingt sociétés d économie mixtes (SEM), dont dix sept sont propres à la commune, une au département et deux à l État. Leur chiffre d affaires cumulé correspondait, en 2001, à un quart du budget primitif de… …   Wikipédia en Français

  • Sociétés d'économie mixte de Paris — La Ville de Paris est actionnaire dans vingt sociétés d économie mixtes (SEM), dont dix sept sont propres à la commune, une au département et deux à l État. Leur chiffre d affaires cumulé correspondait, en 2001, à un quart du budget primitif de… …   Wikipédia en Français

  • Sociétés d'économie mixtes de Paris — Sociétés d économie mixte de Paris La Ville de Paris est actionnaire dans vingt sociétés d économie mixtes (SEM), dont dix sept sont propres à la commune, une au département et deux à l État. Leur chiffre d affaires cumulé correspondait, en 2001 …   Wikipédia en Français

  • Societe d'economie mixte — Société d économie mixte Pour les articles homonymes, voir SEM. En France, une société d économie mixte ou SEM est une société anonyme dont le capital est majoritairement détenu par une ou plusieurs personnes publiques (à savoir l État, une… …   Wikipédia en Français

  • Société Anonyme d'Economie Mixte — Société d économie mixte Pour les articles homonymes, voir SEM. En France, une société d économie mixte ou SEM est une société anonyme dont le capital est majoritairement détenu par une ou plusieurs personnes publiques (à savoir l État, une… …   Wikipédia en Français

  • Société Anonyme d'Économie Mixte — Société d économie mixte Pour les articles homonymes, voir SEM. En France, une société d économie mixte ou SEM est une société anonyme dont le capital est majoritairement détenu par une ou plusieurs personnes publiques (à savoir l État, une… …   Wikipédia en Français

  • Société anonyme d'économie mixte — Société d économie mixte Pour les articles homonymes, voir SEM. En France, une société d économie mixte ou SEM est une société anonyme dont le capital est majoritairement détenu par une ou plusieurs personnes publiques (à savoir l État, une… …   Wikipédia en Français

  • Société d'économie mixte — Pour les articles homonymes, voir SEM. En France, une société d économie mixte (abrégé en SEM) est une société anonyme dont le capital est majoritairement détenu par une ou plusieurs personnes publiques (à savoir l État, une Collectivité… …   Wikipédia en Français

  • Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération mancelle — Logo de la Société d économie mixte des transports en commun de l agglomération mancelle Création 1974 Dates clés …   Wikipédia en Français

  • Paris (France) — Paris  Cet article concerne la capitale française. Pour les autres significations, voir Paris (homonymie). Paris …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.