Societe des transports en commun de Limoges


Societe des transports en commun de Limoges

Société de transports en commun de Limoges Métropole

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TCL.
LogoTCL.gif

Logo de la Société de transports en commun de Limoges Métropole
Création 1er janvier 1985
Entreprises précédentes :
CTEL (1897)
CTL (1954)
Forme juridique Société anonyme d'économie mixte
Slogan(s) « Le bus aère, rapproche, relaxe, libère
Le trolley protège, repose [1] Slogan des TCL.JPG »
Siège social Limoges
Drapeau de la France France
Direction Claude Lanfranca
Activité(s) Transport de voyageurs
Exploitation
Gestion d'infrastructure
Produit(s) Trolleybus, Bus
Société mère Transdev
Effectif 300
Site Web www.stcl.fr
Chiffre d'affaires 5 473 370 € (31/12/2008)[2]
Résultat net 12 859 € (31/12/2008)[3]

La Société de transports en commun de Limoges Métropole[4] (STCL), abrégé en TCL[5] dessert la commune de Limoges et 17 communes de son agglomération : Panazol, Le Palais-sur-Vienne, Feytiat, Condat-sur-Vienne, Rilhac-Rancon, Boisseuil, Saint-Just-le-Martel, Isle desservies par le réseau de bus et trolleybus et Solignac, Le Vigen, Bonnac-la-Côte, Veyrac, Peyrilhac, Saint-Gence, Boisseuil, Aureil, Eyjeaux desservies par le système Télobus.

Fondée en 1985 et succédant à la CTL (Compagnie des Trolleybus de Limoges), la STCL est une société anonyme d'économie mixte, chargée de gérer pour la Communauté d'agglomération Limoges Métropole par un contrat de délégation de service public les transports urbains de l'agglomération[6]. Elle est présidée par Claude Lanfranca, ancien adjoint au maire de Limoges et désormais conseiller municipal.

Sommaire

Histoire

Les débuts des transports urbains

Article connexe : Tramway de Limoges.

La première entreprise de gestion des transports urbains à Limoges date de la fin du XIXe siècle. La mairie de Limoges confie le 17 février 1897 cette tâche à la nouvelle Compagnie des Tramways Électriques de Limoges (CTEL), qui exploite alors une ligne dont le tracé correspond à la portion centrale de l'actuelle ligne 1 du trolleybus, entre la place Carnot et l'avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny (faubourg du Pont-Neuf à l'époque)[7].

Six ans plus tard, le réseau se compose de 6 lignes de tramway, dont la longueur totale est de 17,7 km[7]. Les véhicules, qui atteignent la vitesse maximale de 20 km/h, sont très largement adoptés par la population. Des travaux nécessaires d'agrandissement du réseau et de renouvellement des véhicules sont engagés en 1927[7].

L'arrivée du trolleybus et la fin des tramways

Séduite par le fonctionnement des trolleybus, à Liège, la municipalité de Léon Betoulle décide avant la Seconde Guerre Mondiale d'opter pour ce nouveau moyen de transport. Un arrêté ministériel du 15 septembre 1939[7] prévoit la création de 8 lignes arpentées par les trolleybus. Le fait que l'entreprise Vetra, qui détient le monopole français sur la construction des véhicules, se soit réfugiée durant l'Occupation, à Limoges, permet aux trolleybus de rapidement faire leur arrivée sur le réseau de la CTEL, le 14 juillet 1943, sur une ligne correspondant grosso modo à l'actuelle ligne 2[7]. Cette innovation signe le déclin du tramway de Limoges ; le dernier d'entre eux circule le 2 mars 1951[7].

Le 17 décembre 1954, la CTEL devient donc Compagnie des Trolleybus de Limoges (CTL)[7].

Dans les années 1970, le développement du réseau routier dans l'agglomération favorise l'utilisation de l'autobus.

La STCL

Ancien logo de 1985 à 1991

Le 1er janvier 1985[7], à l'issue du contrat entre la ville et l'exploitant, la CTL est remplacée par une Société anonyme d'économie mixte, la TCL. Durant les années 1980, la ville renouvelle entièrement son parc datant des années 1950.

Les transports en commun de Limoges s'inscrivent dans la modernité avec l'électrification de la ligne 6, l'ouverture du site internet en 2002, l'inauguration d'une nouveau centre d'exploitation, le renouvellement du parc engagé en 2006 et la création d'une nouvelle ligne graphique réalisé pour l'ensemble de la flotte de véhicules par M. GONZALEZ laurent.

Projets

  • Novembre 2009 : changement du systéme billétique avec l'arrivée de cartes à puces sans contacts.


  • Fin 2009 - début 2010 : livraison de 6 nouveaux trolleybus cristalis sur la ligne 2.


Projets à l' étude :

  • Extension et création d'un nouveau terminus pour la ligne  4 au niveau du palais des sports de Beaublanc.


  • Extension de la ligne 22 Maréchal Joffre <> Gare des Bénédictins jusqu'au nouveau cinéma (Puy Ponchet)


  • Faire passer la ligne 10 Beaubreuil <> Charles Le Gendre par l' avenue du Général Leclerc avec création de voies de bus.


  • Améliorer l'offre des parcs relais avec pour objectif fixé de 11 parcs relais pour une offre estimée à 1000 places contre les 330 actuelles.

Chiffres

La population desservie par le réseau est de 189 000 habitants, répartis sur les 17 communes de la Communauté. La STCL déplace 12 866 000 voyages par an (4 millions en 1898)[7], sur 28 lignes dont 5 lignes de trolleybus.

Les 110 véhicules parcourent 4 306 000 km chaque année, s'arrêtant à 998 points d'arrêt dont 300 possédant un abribus.

Les titres sont vendus sur 80 points de vente.

Véhicules et services de transport

Les lignes du réseau
Plan des lignes de trolleybus en 1994
Extension de 2009 de la ligne de trolleybus  4 au Pôle St Lazare

Limoges fait partie des rares villes de France à disposer d'un réseau de trolleybus, matériel silencieux et non polluant. Ils circulent sur 5 lignes :

  •  1 : Porte de Louyat - Route de Lyon
  •  2 : Pierre Curie - La Bastide
  •  4 : Montjovis - Pôle Saint Lazare
  •  5 : Jean Gagnant - Les Courrières/La Cornue
  •  6 : La Bastide2 - Maréchal Juin

Ces dernières années, de nombreuses extensions ont eu lieu sur les lignes de trolleybus du réseau de Limoges :

  • 1996 : réélectrification et prolongement de la ligne  6
  • 2001 : prolongement de la ligne  5 à Roussillon
  • 2004 : prolongement de la ligne  5 à La Cornue
  • 2009 : prolongement de la ligne  4 depuis le lundi 6 juillet 2009 du terminus actuel de Georges Pompidou au Pôle Saint Lazare (3 stations supplémentaires pour une extension de 1,5 km).

Début 2006, de nouveaux véhicules Irisbus Cristalis sont arrivés, 7 ont été mis en service le 16 mai 2006 et 8 début 2007. Ces véhicules circulent sur les lignes  1 et  4 du réseau.

Une nouvelle commande ferme de 6 trolleybus (réception en fin d'année 2009) ainsi que 2 commandes optionnelles de 6 trolleybus chacune sont en cours.

  • Les bus
  • Le TPMR (service de Transport des Personnes à mobilité réduite)
  • Le système de bus à la demande Télobus

La TCL organise aussi les soirs de spectacles la desserte du Zénith de Limoges depuis le centre-ville.

Le système de bus à la demande Télobus

Depuis septembre 2006, la STCL (Société des Transports en Commun de Limoges) expérimente un dispositif destiné à développer les transports urbains dans les communes de la deuxième couronne de la communauté d'agglomération Limoges Métropole. Ce transport à la demande, appelé Télobus, permet de relier neuf communes au terminus d’une ligne régulière du réseau d'autobus ou de trolleybus, du lundi au samedi.

Après s'être procuré une fiche d’adhésion disponible dans les mairies des communes partenaires, et après validation, le nouvel abonné reçoit une carte personnelle comportant un code demandé à chaque réservation. Le client indique à l'opérateur Télobus la commune, l'horaire de passage proposé, ainsi que le nom de l'arrêt. La réservation est enregistrée et le passage du véhicule Télobus ainsi programmé. Le véhicule emmène le client jusqu'au bout de la ligne choisie, en correspondance avec une ligne régulière du réseau TCL.

Horaires

De 4H55 à 0H23

Tarifs

Titres de transport de la STCL
Classiques Unit 1 voyage
1,20 €
Journée
3,30 €
Journée 3 personnes
5 €
Activ'10 voyages
9,50 €
Activ'pass 31 jours
31 €
Activ'pass 1 an
310 €
Jeunes - de 18 ans (1 mois)
19 €
- de 18 ans (1 an)
- de 26 ans (1 mois)
23 €
- de 26 ans (1 an)
180 €
Seniors Azur 1 an
gratuite
Autres 45 voyages en 1 mois
4,50 €
Bus pass (délivré par le Centre Communal d'Actions Sociales)
gratuite
10 voyages (invalides et CMU)
4,75 €
TPMR
1,75 €/voyage (15 € pour 10 v.)

Liste complète des lignes

Lignes de trolleybus :

1 Porte de Louyat <> Route de Lyon

2 Pierre Curie <> La Bastide

4 Montjovis <> Pôle Saint-Lazare

5 La Cornue / Les Courrières <> Jean Gagnant

6 Maréchal Juin <> La Bastide 2

Lignes de bus en semaine :

8 Maréchal Joffre <> Le Palais-sur-Vienne

10 Beaubreuil <> Charles Le Gendre

12 Isle-Beausoleil <> Panazol-Manderesse

14 Le Theil <> Lycée Renoir

15 Pôle Saint-Lazare <> Boisseuil-La Plaine

16 Place Winston Churchill <> Landouge

18 Place Winston Churchill <> Beaune-les-Mines / Rilhac-Rancon

20 Place Winston Churchill <> Beaubreuil

24 Place Winston Churchill <> Pôle Saint-Lazare / Fontgeaudrant

25 Place Winston Churchill <> Mas Blanc

32 Place Winston Churchill <> Feytiat-Mas Gauthier

34 Limoges CIEL <> Saint-Just-le-Martel

35 Place Winston Churchill <> Feytiat-Plein Bois

36 Place Winston Churchill <> Condat-sur-Vienne

40 Place Winston Churchill <> Panazol-Manderesse

41 Place Winston Churchill <> Mas-Gigou

Lignes de bus de nuit :

21 Beaubreuil <> Charles Le Gendre

22 Maréchal Joffre <> Gare des Bénédictins

Lignes des dimanches et jours fériés :

D1 Route de Lyon <> Porte de Louyat

D4 Maréchal Juin <> Pôle Saint-Lazare

D5 La Cornue <> Cité Raoul Dautry

D8 Léon Delhoume <> Maréchal Joffre

D10 Beaubreuil <> Charles Le Gendre

Lignes spéciales :

Zénith Place Winston Churchill <> Zénith

Services réguliers de taxi (pour personnes à mobilité réduite notamment) :

Beaune-les-Mines <> Bonnac-la-Côte - Le Bas-Jailloux

Maréchal Joffre <> Veyrac-La Barre

Maréchal Joffre <> Peyrilhac

Feytiat-Place de l'Europe <> Aureil-Virolle

Georges Pompidou <> Eyjeaux-Lathière

Georges Pompidou <> Le Vigen-Les Farges

Georges Pompidou <> Solignac-Villebon

Critiques

Diverses critiques sont régulièrement émises à l'encontre du réseau de transports urbains de l'agglomération de Limoges.

Le développement et l'utilisation du réseau des transports en commun de Limoges reste inférieur à celui de la globalité des autres agglomérations de même taille. Ainsi, la fréquentation est sensiblement inférieure à celle observée dans les autres villes. Avec 13 millions de voyageurs par an en 2007 et 35 000 voyageurs par jour[8], Limoges se place loin derrière Tours et Caen (71 000 passagers par jour), Besançon (66 000 passagers), Aix-en-Provence (52 000 passagers), et se situe presque au même niveau que La Rochelle (31 000 passagers), pourtant peuplée de seulement 77 000 habitants[8].

Cette observation s'explique vraisemblablement par une place moindre accordée aux voies réservées aux bus, à une faible amplitude d'horaires (les bus roulent entre 6h et 20h30, et il n'existe que deux lignes de nuit). De plus, le temps d'attente entre deux véhicules reste souvent long, en général entre 10 et 15 minutes pour la majorité des lignes. L'échec des parcs-relais[8] installés par la Communauté d'agglomération, mais très faiblement utilisés[8], puisque le nombre de véhicules stationnant sur ces parkings excède rarement la dizaine, souligne encore un problème d'efficacité.

De plus, il n'existe aucun projet de Bus à haut niveau de service, et la ligne 10, seule à posséder des véhicules à soufflet, est régulièrement saturée. Diverses voix se sont aussi élevées en faveur d'une électrification des lignes de bus les plus fréquentées du réseau, à savoir les lignes 10 et 8.

Lors des élections municipales de 2008, la liste MoDem de Jean-Jacques Bélézy proposa un retour dans la capitale limousine du tramway. Mais la réélection d'Alain Rodet qui s'était opposé à ce projet semble reporter l'idée d'un retour de ce mode de transport, supprimé à Limoges en 1951 à plusieurs années.

Galerie d'images

Voir aussi

Notes et références

  1. [1] Protéger l'environnement/Nos engagements/Les campagnes de mobilisation
  2. Fiche STCL sur Infogreffe.
  3. Fiche STCL sur Infogreffe.
  4. Fiche STCL sur Infogreffe.
  5. Le nom de la société est bien « STCL », alors que le sigle « TCL » renvoie à la marque commerciale (Transports en Commun de Limoges).
  6. Site de la STCL - L'Entreprise et le réseau
  7. a , b , c , d , e , f , g , h  et i Site de la STCL - L'historique
  8. a , b , c  et d Site de Guillaume Bertrand, militant associatif limousin, sur les trolleybus de Limoges

Liens externes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail des transports en commun Portail des transports en commun
  • Portail de Limoges Portail de Limoges
  • Portail du Limousin Portail du Limousin
Ce document provient de « Soci%C3%A9t%C3%A9 de transports en commun de Limoges M%C3%A9tropole ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Societe des transports en commun de Limoges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.