Slim Shady


Slim Shady

Eminem

Eminem
Eminem lors du "Anger Management Tour" en aout 2005

Nom Marshall Bruce Mathers III
Naissance 17 octobre 1972 (36 ans)
Drapeau des États-Unis Kansas City, États-Unis
Profession(s) Rappeur, producteur, acteur
Genre(s) Hip-hop, rap
Années actives 1992 - à aujourd'hui
Label(s) Shady Records
Aftermath
Interscope
Site Web www.eminem.com

Entourage Dr Dre, Shady Records, 50 Cent, D-12.

Marshall Bruce Mathers III alias Eminem ou Slim Shady est un auteur-compositeur-interprète, producteur de rap et acteur américain né le 17 octobre 1972 à Kansas City, Missouri. Ayant vendu plus de 80 millions d'albums dans le monde[1], il est le premier rappeur de l'histoire à avoir remporté un Academy Award (Oscar) en 2003, pour le titre "Lose Yourself" extrait de la Bande Originale du film 8 Mile (voir ci-après). Durant sa carrière, il a été aussi bien couvert d'éloges que controversé.

Eminem est considéré, tant par la critique musicale[2],[3],[4] que par la communauté rap[5],[6],[7], comme un rappeur hors pair[8]. Il se distingue notamment pour son maniement habile de l'allitération, de l'assonance ou des jeux de mots[5], et par son énergie verbale[8]. Ses qualités de parolier lui valent la récompense du Best Lyricist Of the Year au Source Awards en 2000[9]. Il est controversé pour certaines de ses chansons. Avec l'énorme succès critique et publique de son album The Marshall Mathers LP sorti en mai 2000 et sa nomination pour quatre Grammy Awards, dont l' « album de l'année », des associations comme le GLAAD ont dénoncé certains de ses textes les jugeant homophobes, tandis que d'autres dénoncent la violence extrême de certains titres.

Bien qu'Eminem ne se considère pas comme un artiste engagé politiquement dans ses chansons, en 2004 et avant l’élection présidentielle, il sort la chanson Mosh, brûlot anti-Bush qui dénonce aussi la décision de ce dernier de mener la guerre en Irak.

Après un "break" de plus de 4 ans, Eminem est de retour en 2009 avec son 6ème album intitulé Relapse.

Sommaire

Biographie

Le jeune Marshall

Après un départ difficile dans sa vie, à commencer par l'abandon du foyer de son père deux mois après sa naissance, sa mère Debbie assumera seule l'éducation du petit Marshall. Cet abandon ne sera jamais pardonné à son père; on retrouve à maintes reprises dans les chansons d'Eminem des allusions peu valorisantes adressées à son attention. Même si depuis le père d'Eminem a essayé de recoller les morceaux quand il sut son fils célèbre, ce dernier a refusé de le revoir en lui déclarant qu'il lui avait par le passé envoyé des lettres, restées sans réponses pendant toute son adolescence.

Marshall Mathers (Eminem) passa la majeure partie de sa jeunesse dans les quartiers difficiles de Détroit dans le Michigan. Comme le racontent ses proches, il subissait régulièrement des passages à tabac et diverses humiliations[10] de la part des jeunes qu'il fréquentait parce qu'il était blanc et d'apparence frêle. Les nombreux déménagements ne changeaient rien à cette situation : partout où il allait il restait un bouc émissaire. À l'âge de 10 ans, il se fait tabasser presque à mort par plusieurs camarades, dont l'un d'entre eux est un de ses bourreaux habituel : D'Angelo Bailey. Marshall va rester une dizaine de jours dans le coma. En conséquence de l'agression, sa mère explique qu'il a du réapprendre à effectuer des gestes du quotidien[10]. Cet épisode de sa vie sera repris dans le morceau « Brain Damage » (dommage cérébral). Jusqu'à l'âge de 16 ans, il subira ces mauvais traitements[10]. Par la suite ses bourreaux se calment, et il entamera des séances de musculation.

Durant son adolescence, il passait du temps avec son oncle Ronnie, d'un an son aîné, qu'il considère comme son grand frère et son meilleur ami. Ronnie lui fit découvrir ses albums de rap, notamment une bande originale de film Breakin qui inclut le titre "Reckless" d'Ice-T[11]. C'est le déclic et Marshall se passionne pour l'écriture. Il découvre l'amour auprès d'une camarade de classe, Kimberley Scott (alias Kim), qu'il rencontre vers l'âge de 14 ans et avec qui il se mariera en 1999[12].

La relation familiale

Pendant des années, la relation entre Marshall et sa mère Debbie a été sujette à controverse. La grand-mère d'Eminem, Betty Kresin, ne prendra aucun partie entre les deux mais confirme que sa fille Debbie était lunatique : du fait de ses sautes d'humeurs elle mettait parfois son fils à la porte sans raison valable. Betty, qui vivait à Warren (8 Mile), explique que Marshall venait alors régulièrement frapper chez elle en pleine nuit pour trouver un toit[10].

En 1993 tout s'écroule dans la vie de Marshall lorsqu'il apprend que son oncle Ronnie s'est suicidé à la suite d'une dépression sentimentale. Le choc lui enlève toute envie d'écrire pendant deux ans.

Betty raconte dans le documentaire Eminem : la face cachée[13] qu'à cette époque, la relation entre Marshall et sa mère est au plus mal : la mère de Marshall lui aurait fait croire, à tort, que Ronnie avait essayé de l'appeler avant son suicide et il aurait donc pu empêcher le drame. Elle avait ainsi pour but de le faire culpabiliser. Ce n'est que bien plus tard que Marshall apprendra la vérité sur cet évènement.

Les débuts d'Eminem

Logo d'Eminem

Le 25 décembre 1995, sa fiancée Kim met au monde Hailie Jade Mathers. Marshall, qui enchaîne les petits boulots, décide alors de reprendre le rap pour s'en sortir et offrir à sa fille l'enfance qu'il n'a pas connue. Il choisit alors le nom de scène d'Eminem (M & M, pour Marshall et Mathers).

A cette époque, du fait de leur faible revenu, Kim explique qu'ils vivaient ensemble dans un quartier ravagé par le crack, sur la 8 Mile. Ils n'étaient pas les bienvenus à cause de leur couleur de peau. Les balles sifflaient et leur habitat était sans cesse ravagé et cambriolé. Après son travail, Eminem participait à des joutes verbales sur scène, appelées "battle", dans les clubs hip hop de Détroit. Si le public se montrait d'abord violent et sarcastique du fait qu'un blanc se présentât sous leurs yeux, ses performances en tant que rappeur imposeront rapidement un respect sans équivoque[10].

Son premier album (Infinite) sort en 1996, uniquement à Détroit. Ce dernier ne se vendra qu'à quelques milliers d'exemplaires. Les critiques sont partagées : on reproche notamment à Eminem de proposer un style trop similaire à des artistes tels que Nas et AZ. Cet échec n'améliore pas le moral du jeune chanteur qui vient de perdre son travail et aurait, dit-on, fait une tentative de suicide.

La naissance de Slim Shady

Eminem se cherche alors une nouvelle identité musicale. C'est ainsi que naît Slim Shady, personnage présentant une facette plus 'sombre' du rappeur. En 1997, il sort un maxi, The Slim Shady EP, plus noir que le premier album et qui fait la part belle au nouvel avatar. Ce personnage apparait au moment même où les problèmes dans sa vie atteignent leur paroxysme comme il le dit dans Angry Blonde :

« Plus j'écrivais et plus je me glissais dans la peau de Slim Shady. Mes propres sentiments sortaient et j'avais besoin d'un exutoire, il me fallait un personnage. J'avais besoin d'un prétexte pour laisser sortir cette colère, cet humour noir, cette douleur, mais aussi ce bonheur. [...] Pourquoi aurais-je besoin de voir un psy ? Le monde est mon thérapeute. »

Son ancien producteur Marky Bass ajoutera :

« Dans la vie réelle, Marshall plaisait aux critiques mais était obligé de bosser 50 ou 60 heures la semaine dans des petits jobs pour essayer de subvenir aux besoins de sa fiancée et sa fille. Il était déprimé et beaucoup trop sérieux dans ses chansons. Avec Slim Shady, il balayait toutes ces obligations et accumulait les rimes avec un culot et une insolence irrésistible. Il arrivait que les pensées de Slim Shady se mêlassent à des épisodes réels de sa vie, technique qui deviendra progressivement sa marque de fabrique. »[14]

Comme Eminem l'avoue lui-même par la suite, il aime jouer sur le concept de cette double personnalité[15]. Ce qui lui donne finalement la possibilité d'écrire n'importe quel genre de chansons. Plus tard, il fera même évoluer sa créature, Slim Shady, pour en faire une véritable caricature.

Le succès

Au début de l'année 1997, un tournant a lieu dans sa carrière musicale : il remporte le Wake Up Show's Freestyle Performer Of The Year et finit second des Rap Olympics à Los Angeles ce qui lui vaut d'être repéré par Dr. Dre, le célèbre producteur Hip-Hop qui le fait signer sur son label Aftermath Entertainment. Eminem reprend alors son The Slim Shady EP, le remanie à l'aide de Dr Dre et y incorpore les tubes "My Name Is" et "Guilty Conscience". En 1999, Eminem livre donc son second opus, The Slim Shady LP, qui s'avère être son premier album sorti sur une major. Des paroles indécentes et un flow unique et très technique permettent à Slim de connaître un succès mondial. L'album sort le 23 février 1999 aux Etats-Unis et se classe directement n°2 des ventes la première semaine avec 283 000 disques vendus[11]

Il forme également le groupe D-12 (Dirty Dozen, soit « Les Douze salopards », chacun des six membres ayant un double lui servant d'exutoire), dont les membres sont Eminem, Proof (ami d'enfance d'Eminem qui sera tué en 2006), Bizarre, Kon Artis, Kuniva et Swifty Mc Vay (ce dernier a remplacé Bugz après son assassinat). Ils enregistrent leur premier maxi The Underground EP, sorti uniquement à Détroit.

La confirmation

Le 23 mai 2000, Eminem sort son deuxième véritable album, The Marshall Mathers LP, toujours sous le label de Dr. Dre, qui est l'un des albums les plus vendus de l'histoire du rap (1,76 million de ventes la première semaine, classé n°1 dans une dizaine de pays[11]). Propulsé au sommet des charts grâce aux tubes "The Real Slim Shady", "The Way I Am" et "Stan", l'album est d'une originalité surprenante avec des morceaux comme "Marshall Mathers", "Bitch Please II", "Under The Influence", "Criminal" ou encore "Kim" (ce dernier mettant en scène le meurtre de Kim par son alter ego Slim Shady). Ce succès est couronné dans la foulée par une tournée Up in Smoke mémorable avec Dr. Dre mais aussi Snoop Dogg, Ice Cube, Xzibit, Kurupt, Nate Dogg, MC Ren et ses amis de D-12.

Shady Records

Shady Records et D12

Pendant qu’Eminem a réussi à vendre des millions d’album, Interscope lui a accordé son propre label. Lui et son manager Paul Rosenberg ont créé Shady Records vers la fin de 2000. Il a suivi ceci de signer son propre groupe de Detroit D12 et le rappeur Obie Trice à son label. En 2002, Eminem a signé 50 Cent avec une participation avec le label de Dr. Dre Aftermath Entertainment. En 2003, Eminem et Dr. Dre ont signé Stat Quo un rappeur d'Atlanta à Shady/Aftermath. DJ Green Lantern, l’ancien DJ d’Eminem, a été signée au label jusqu'à un conflit entre 50 Cent et Jadakiss l'a forcé à quitter de label ; et il n'est plus associé à Eminem. The Alchemist est maintenant le DJ officiel d’Eminem dans les concerts. En 2005, Eminem a signé un autre rappeur d'Atlanta, Bobby Creekwater à son label avec le rappeur Cashis de West Coast[16].

Le 5 décembre 2006, Shady Records a sorti l'album de compilation, Eminem Presents : The Re-Up. Il a commencé comme un mixtape mais Eminem a constaté que le matériel était meilleur que prévu et l’a sorti comme un album. On l'a censé aider à lancer les nouveaux artistes sous le label, comme Stat Quo, Cashis et Bobby Creekwater[17].

Durant l'enregistrement de l’album Infinite, Eminem et les rappeurs Proof et Kon Artisa ont crés le groupe de rappeurs appelé D12, abréviation de "Dirty Dozen" ("Dirty Dozen") exécutant de la façon de groupe Wu-Tang Clan[18]. En 2001, Eminem a ramené son groupe du rap, D12, au succès, et le premier album du groupe Devil's Night a sorti cette année[19]. Le premier single sorti de l'album a été "Shit on You", suivi par "Purple Pills", où il parle de façon positive de la drogue. La version pour la radio et la télévision, la version censurée "Pills" a été fortement récrite pour supprimer plusieurs références de la chanson à la drogue et au sexe et a été renommé "Purple Hills". Tandis que ce single était un succès, le second single de l'album, "Fight Music", n’a pas réussi[20].

Après leur début, D12 a fait une pause de trois ans, après ils sont regroupés pour sortir leur deuxième album, D12 World, en 2004, qui a comporté single qui a été un succès populaire "My Band"[19]. En avril 2006 le membre du D-12 Deshaun "Proof" Holton a été tué dans une bagarre dans un club impliquant Keith Bender Jr un militaire vétéran américain, qui a été tué par Proof. L’éruption a été suspectée pour avoir été due à une discute sur le jeu de billard. Proof est tiré par le videur Mario Etheridge, le cousin de Bender. Il a été porté en véhicule privé à St. John Health's Conner Creek Campus, une urgence mais est mort dès l'arrivée. Eminem et l’ancien artiste de Shady Records Obie Trice ont parlé à l'enterrement[21].

Le membre du D12 Bizarre a dit qu'Eminem n’a pas collaboré sur son nouvel album Blue Cheese & Coney Island parce "qu’il est occupé de faire son truc"[22]. Dans une entrevue en décembre 2007 avec le site Web DefSounds.com, bizarre a confirmée que le groupe travaille sur son troisième album studio, intitulé The Ambition, qu'il a dite était "à mi-chemin de la fin" au temps de l'entrevue. Les producteurs incluent Dr. Dre, Eminem, Luis Resto, et Hi-Tek.

Problèmes légaux

En 1999 sa mère a réclamé environ $10 million en avançant une calomnie dans les paroles de l'album The Slim Shady LP; elle n'a obtenu que $1,600 pour dommages en 2001[23].

Mathers a été arrêté le 3 juin 2000 pendant une altercation dans un magasin audio de voiture à Royal Oak, Michigan, avec Douglas Dail, où il a sorti un pistolet déchargé et l'a maintenu dirigé au sol[24]. Le jour suivant à Warren, Michigan, il aurait vu son épouse, Kim, embrasser le videur John Guerrera dans le parking du Hot Rock Café et il l'aurait frappé[12],[25],[24]. Il a écopé de deux ans d'épreuve pour ces deux incidents[26].

En été 2001, les problèmes de Marshall avec la justice continuent, il a lui a été donné probation pour une querelle avec un employé du Psychopathic Records, une amende d’environ $2.000 ainsi que plusieurs heures de travaux publics[27].

Problèmes de drogue

Un membre de D12 a déclaré que Mathers est sorti en 2002 de sa dépendance aux drogue et à l'alcool[28]. Cependant, il s'est tourné vers les sédatifs de zolpidem pour soulager ses difficultés à s'endormir. Ceci a contraint Mathers à arrêter le Anger Management Tour en août 2005 et à entrer par la suite en désintoxication pour une "dépendance aux somnifères"[29],[30]. dans une entrevue en 2009 avec l'animateur de talk show britannique Jonathan Ross, Mathers a admis que pendant sa dépendance, il avait envisagé le suicide, disant qu'il ne prenait plus soin de lui et qu'il avait voulu parfois en finir avec la vie [31], il a également confirmé qu'il est maintenant sobre, expliquant que le rap était sa drogue et qu'il avait eu recours à une autre dépendance par substitution, mais que maintenant il était revenu au rap qui le faisait autant planer [31].

Conflit avec Mariah Carey

Eminem a déclaré que lui et la chanteuse de pop Mariah Carey ont eu un relation, bien qu'elle le nie [32]. Eminem a sorti une chanson intitulée "Bagpipes From Baghdad" sur son album Relapse dans laquelle il fait allusion à la relation entre Mariah et son mari Nick Cannon[33]. Cannon l'ayant pris au pied de la lettre, Eminem a déclaré que le couple a mal interprété la chanson et qu'il leur souhaite le meilleur [34]. Mariah a sorti un single intitulé "Obsessed" où elle chante au sujet d'un homme obsédé par elle et qui déclare avoir eu une relation avec elle[35] Nick Cannon a assuré que la chanson n'était pas un diss contre Eminem[36]. Eminem a sorti une chanson en juillet appelé "The Warning" qui était un diss directs envers Mariah et Nick.

La controverse

Un grand nombre de ses titres alimentent cependant d'importantes controverses ; Eminem est notamment accusé d'homophobie. Il se justifie en invoquant son alter ego, Slim Shady :

« Parfois sur scène je joue le rôle de l'Américain moyen, étroit d'esprit et conservateur, qui rejette tout ce qui est différent. Ce rôle est symbolisé par l'alter ego que j'ai créé dans mes chansons, Slim Shady. J'aime endosser ce personnage, juste pour montrer aux gens à quel point ils sont ridicules. Certains ne me comprennent pas et prennent cette ironie au pied de la lettre... ».

Aussi pour couper court à cette polémique, Eminem chantera peu après en duo avec le chanteur Elton John, engagé dans la lutte contre l'homophobie. Il recevra des mains de celui-ci le prix du meilleur artiste international masculin lors de la cérémonie des Brit Awards de 2001, quelques mois plus tard.

Pour répondre aux médias qui l'accusent d'avoir une mauvaise influence sur la jeunesse américaine, Eminem met à profit sa créature : Slim Shady. Il mélange ainsi comme à son habitude le sérieux, le cynisme, l'ironie ou la provocation dans ses titres :

«  Cessez d'essayer de censurer la musique - c'est un exutoire pour votre enfant / Mais ne me blâmez pas quand le petit Eric se tue en sautant du haut de votre terrasse / Votre rôle était de veiller sur lui - apparemment vous n'êtes pas des parents [...] Comment se fait-il que l'on puisse amener des armes si facilement dans ce pays ? / Je ne pourrais même pas faire rentrer un pistolet en plastique à l'aéroport de Londres [...] Combien de dommage puis-je causer avec un simple stylo ? / Je suis juste aussi névrosé que tu l'aurais été si tu avais été à ma place / Qui aurait pu prédire que Slim Shady serait un dérivatif avec autant d'influence / Pouvant aller jusqu'à te faire porter une arme et tirer sur un flic / Je l'ai juste dit - maintenant je ne peux pas savoir si tu le feras ou non  »

— Extrait traduit en français de "Who Knew"

Cette attitude est confirmée dans la chanson « Renegade » (sur l'album The Blueprint de Jay-Z), où Eminem s'attaque à certains groupes religieux comme les églises évangéliques et l'la secte mormone (l) qui le qualifiait de « non-croyant possédé par le démon » :

«  Ils me désignent comme une menace et si ce rôle est véritablement mien, alors je l'accepterai sans broncher / Mais si ce n'est pas le cas, vous allez devoir accepter cette rude et triste vérité [...] Est-ce de la colère que je répand afin d'en nourrir votre esprit ? / Est-ce de la belle musique que je fais afin que vous puissiez la chérir ? / C'est à nous en tant que personnes de décider si Shady est aussi mauvais qu'ils le prétendent / Ou si ce dernier est au contraire l'une des dernières échappatoires / Qui utilise sa musique pour le guider, partageant grâce à elle sa vision et ses démons [...] Je suis le bouc émissaire des médias qu'ils peuvent pointer du doigt [...] En guerre contre les mormons, je briserai la peinture dans laquelle ils me peignent comme un promoteur de la haine ou bien un athée diabolique [...] Si je devais prendre un bain avec les évangéliques / Dans de l'eau bénite - ils tenteraient sans aucun doute de m'y noyer / Tous ces vautours se répugnent à te donner de l'amour; mais qu'ai-je donc fait ? / Je ne suis simplement qu'un enfant de la misère qui a bâti sa fortune sur le dos de ces sangsues  »

— Extrait traduit en français de "Renegade"

En 2001, Eminem enregistre un second album (le premier album majeur) avec les D-12 intitulé Devil's Night, dont les titres "Purple Pills", "Ain't Nuttin' But Music" et "Fight Music" sont remarqués. La même année, des ennuis judiciaires débutent. Les premières accusations sont d'ordre familial, la mère d'Eminem portera plainte contre son fils et lui réclamera 11 millions de dollars de dédommagement pour diffamation[37] :

«  Ma mère était plongée dans les drogues – alcool, cigarettes et ecstasy / Une graine allait grandir en elle et devenir aussi folle qu'elle l'était / Lorsque le bébé est sorti, il était défiguré, avait les ligaments malformés / Ne te moque pas de ce bébé car ce bébé c'était moi  »

— Extrait traduit en français de "Criminal"

Ensuite ce sera le tour de son épouse Kim, qui se plaindra du morceau "Kim" et qui conduira par la suite leur union vers un divorce. Enfin il se fait arrêter par la police à Détroit après avoir tabassé le rappeur Esham qui s'en était pris verbalement à sa fille sur scène. Suite à l'agression, Eminem ajoutera dans une chanson: « Si je t'entends une nouvelle fois souiller le nom de ma fille, je te tue... ». Le rappeur Esham voudra d'abord porter plainte pour coups et blessures après avoir été emmené à l'hôpital, mais se ravisera par la suite. Finalement le vilain petit canard de Détroit modère son slalom géant entre humour et outrages, politique et polémique, et s'en sort avec des condamnations sous forme d'amendes et une surveillance policière de deux ans. Il conservera la garde de sa fille à qui il dédie une chanson dans l'album The Eminem Show ("Hailie's Song"), puis une autre dans l'album Encore nommée MockingBird.

La consécration

Sorti le 28 mai 2002 sans l'outrance verbale du précédent, le quatrième album The Eminem Show se vend tout aussi bien, transporté par des singles tels que "Without Me" ou "Cleanin' out My Closet". Il se classe immédiatement n°1 dans une dizaine de pays et sera écoulé à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde[11].

2002 est l'année d'Eminem car il débute au cinéma comme acteur principal dans le film 8 Mile, du nom de la rue qui sépare le quartier noir du quartier blanc à Détroit, aux côtés de Kim Basinger, Mekhi Phifer et Brittany Murphy. Le film rencontre un immense succès critique et commercial aux États-Unis et en France où il sort en salles le 26 février 2003. La bande originale du film est également un succès avec une pléiade d'artistes reconnus, et surtout le morceau "Lose Yourself" (qui verra Eminem récompensé d'un Academy Awards, Oscar pour ce titre) qui devient le single le plus vendu du rappeur et est souvent comparé au célèbre « Eye Of The Tiger » de la série des Rocky.

La même année il prend sous son aile, en compagnie de Dr. Dre, le rappeur new-yorkais 50 Cent. Ce dernier livrera son premier album Get Rich Or Die Tryin' en 2003, produit en majorité par Eminem et Dr. Dre.

En 2004, D-12 est de retour avec l'album D12 World dont les titres "My Band" et "How Come" lui assurent le succès.

L'après 8-Mile

Pour son cinquième album, Encore, Eminem mêle comme à son habitude chansons loufoques et morceaux sérieux. Dans « Just Lose It », il parodie, entre autres, Michael Jackson; ce dernier le prend très mal et demande, puis obtient, le retrait du clip de la chaîne américaine BET. Le 26 octobre 2004, à une semaine des élections américaines, Eminem diffuse le clip de "Mosh", un puissant hymne anti-Bush :

«  Assez de sang versé pour le pétrole, nous avons nos propres batailles meurtrières à combattre sur notre sol/ Pas d'autre guerre psychologique dans le but de nous mystifier et nous amener à penser que nous ne sommes pas loyaux/ Regardez dans ses yeux, il n'y a de la place que pour le mensonge/ La bannière étoilée a été dérobée et blanchie pour être remplacée par son propre visage  »

— Extrait traduit en français de "Mosh"

Néanmoins cette vidéo fut censurée durant la campagne électorale. Eminem produira ensuite totalement le dernier album posthume de 2Pac intitulé Loyal to the Game et le titre "We Ain't" pour The Game qui livrera son premier opus The Documentary en janvier 2005. Eminem continuera de produire sur les prochains albums solos de ses compères de D-12. Il en va de même pour le nouvel album de 50 Cent qui s'intitule The Massacre et qui fut produit majoritairement par Eminem et Dr. Dre.

Une année difficile

En 2005, après une tournée épuisante aux États-Unis, le Anger Management Tour, il annule sa tournée en Europe, qui devait à l'origine passer par le Stade de France le 7 septembre 2005. Il a été hospitalisé pour dépendance aux somnifères. Malgré les rumeurs affirmant qu'il allait se retirer du monde du rap, il a annoncé qu'il faisait juste une pause pour profiter de sa famille et se concentrer sur la production.

Le 10 décembre sortait Curtain Call, recueil de morceaux qui comporte trois inédits, et c'est cette même journée qu'il annonce sur les ondes d'une radio de Détroit qu'il était réconcilié avec son ex-femme Kim et se remarie avec elle le 14 janvier 2006 à Rochester Hills dans le Michigan pour à nouveau divorcer 3 mois plus tard, et pour enfin se remettre ensemble quelques mois après.

Le 31 décembre 2005, son deuxième protégé, Obie Trice, de Détroit, se fait blesser par balle à la tête mais s'en sortira vivant. Le 11 avril 2006, son meilleur ami et compère du groupe D-12, Proof, se fait tuer par balle, suite à une fusillade, devant un club situé sur la 8 Mile Road, le CCC. Ironie du sort, le clip "Like Toy Soldiers" d'Eminem sorti il y a moins d'un an mettait en scène les méfaits que pouvaient causer les rivalités présentes dans le milieu du rap, le tout illustré par l'assassinat de Proof par balles, dans les rues de Détroit. Quelques semaines plus tard, Swift, membre du groupe D-12 est condamné à 93 jours de prison pour avoir manqué une visite devant la cour, suite à une période de probation due à une conduite en état d'ébriété, car il participait aux funérailles de Proof. Au mois de mai, c'est Sindy Syringe (femme de Bizarre, l'un des membres de D-12), qui se fait à son tour tirer dessus à Détroit.

Le retour de Shady Records

Le 15 août 2006 sort, sous l'étiquette du label Shady Records, le deuxième album d'Obie Trice intitulé Second Round's On Me majoritairement produit par Eminem. Eminem affirme vouloir remettre le label d'aplomb et promouvoir ses nouveaux artistes, Cashis, Stat Quo et Bobby Creekwater à travers la compilation Eminem Presents : The Re-Up, sortie le 4 décembre 2006.

Sorti en septembre 2007, l'album Curtis de 50 Cent rentre à la deuxième place du billboard américain derrière celui de Kanye West, Eminem & Dr. Dre sont toujours certifiés à la production.

Janvier 2008 : Eminem se remet des complications d'une pneumonie. Pendant le congé des fêtes, Marshall a été conduit d'urgence dans un hôpital de Détroit. Selon TMZ et son agent, Eminem souffrait de problèmes cardiaques et d'une pneumonie.

En octobre 2008, Eminem reçoit le titre "Best Rapper Alive" par le magazine Vibe après un vote organisé auprès des lecteurs du journal. Sur le site du magazine en question, 64 rappeurs leur étaient proposés. Les votes ont commencé en juillet dernier. Chaque semaine, des MCs étaient éliminés, jusqu'à ce que Marshall Mathers se retrouvât seul sur la liste. Battant Jay-Z le dernier mois, Slim Shady reçut 69 % des voix; le magazine annonçant plus de 920 000 votes. Le gagnant s'est exprimé sur son élection. « C'est bien évidemment un honneur d'avoir obtenu le soutien des fans. Je ne pense pas cependant qu'il y ait un rappeur qui soit simplement le meilleur. Tous les rappeurs, en considération pour ce titre, ont leurs spécialités et sont les meilleurs dans leur propre domaine. Mais puisque Vibe m'a offert cette distinction, bien sûr, je l'accepte ! »[38]

En novembre 2008, Eminem compose plusieurs chansons pour l'album The Villain de Trick Trick, lui aussi originaire de Détroit[39]. Peu après sa biographie intitulé "The Way I Am" sort, écrite avec le journaliste Sacha Jenkins.

Retour Solo : Relapse (2008)

Fin 2008, Eminem révèle le nom de son nouvel album, Relapse, annoncé pour le 19 mai 2009[40] et sur lequel il travaillait déjà depuis quelques temps. Dr. Dre est annoncé à la production. Eminem aurait écrit 300 chansons pour l'album affirme Stat Quo[41]. Terry Simaan, propriétaire d'un label voisin à celui d'Eminem, confirmera ces informations :

« Eminem est un accroc des studios, il peut y rester de 12 à 15 heures par jour s'il est en forme. Durant ces dernières années où il était silencieux, soit il composait pour d'autres artistes, soit il écrivait pour son futur album. Il a du écrire dans les 300 chansons, je l'ai vu faire de mes yeux, il ne traîne pas et fait superbement bien son travail. Ce mec est un virtuose du rap. »[42]

Un deuxième album nommé pour le moment "Relapse 2" est prévu[43]. Au début du mois de décembre, une chanson nommée Crack A Bottle, est exfiltrée sur Internet au grand dam du chanteur[44], qui déclare qu'elle est loin d'être finalisée. Elle sortira finalement en single en janvier et se classera n°1 US. Elle a été par la suite incorporé à Relapse. Le single de promotion tiré de l'album est We Made You, classé n°9 US. Le titre provoquera rapidement la controverse auprès de certains médias conservateurs américain qui n'apprécient pas la façon dont est dépeinte la républicaine Sarah Palin[45]. Relapse se classa premier dans de nombreux pays dès sa sortie. Puis de nouveau singles ont suivi : Beautiful, extrêmement bien accueilli par la critique, Old Time's Sake et 3 a.m..

Durant le mois d'août 2009, Eminem participe à un titre, Forever, pour l'album Thank Me Later. Il est accompagné de Drake, Lil' Wayne et Kanye West. D'après la critique Eminem, comme souvent, vole la vedette aux autres participants grâce à son couplet et ses rimes riches[46].

Production

En dehors de son métier de rappeur, Eminem est aussi un producteur et compositeur actif.

Influence(s) majeure(s)

Eminem citera Big Daddy Kane comme étant une influence cardinale dans sa jeunesse, en particulier pour l'écriture :

«  C'est à cette époque que j'ai rencontré Proof pour la première fois [...] Je lui ai dit de passer me voir pour venir m'écouter de temps en temps / En guise de quoi il m'a regardé comme si j'avais perdu mes esprits / Et a secoué la tête d'un air de dire que les blancs sont incapables d'avoir le sens du rythme / J'ai formulé un vers et fait rimer anniversaire avec premier lieu / Nous avions déjà tous deux adopté un style de rap qui sonnait de la même manière, genre Big Daddy Kane / Où les nombreuses syllabes composées sont combinées / D'une certaine façon nous savions que nous serions amené à nous rencontrer à nouveau, quelque part, au-delà des barrières  »

— Extrait traduit en français de "Yellow Brick Road"

Technique d'écriture

  • Dans le livre The Way I Am[47], Eminem fournit des informations sur sa façon d'écrire :
« Parfois je suis dans un état de concentration où j'ai quelques rimes qui me viennent à l'esprit et je me mets à improviser tout un texte l'instant d'après, sans avoir besoin de l'écrire. Mais mes meilleurs travaux sont ceux que j'écris à tête reposée. Je me pose aucune question. Je pense juste à un thème, je crée une rime dans ma tête et puis BOUM. Il se trouve que cette rime sert de déclencheur et finit par me mener à une chanson entière. »

Il est d'ailleurs possible de consulter ou même se procurer certains des travaux d'Eminem, comme lorsque les paroles de la chanson « Lose Yourself », écrite d'une traite par le rappeur sur le plateau de tournage du film 8 Mile, ont été mises aux enchères auprès du public[48].

Origine des samples d'Eminem

The Slim Shady LP

  • My Name Is = Labi Siffre - « I Got The Blues »
  • Rock Bottom = Big Brother & the Holding Company - « Summertime »
  • I'm Shady = Curtis Mayfield - « Pusherman »

The Marshall Mathers LP

The Eminem Show

Encore

  • Like Toy Soldiers = Martika - « Toy Soldiers »
  • Crazy In Love = Heart - « Crazy On You »
  • Mosh = Main Ingredient - « Just Don't Want to be Lonely »

Relapse

Discographie

Article détaillé : Discographie d'Eminem.

Albums

Filmographie

Certaines chansons d'Eminem sont également apparus dans des films comme Scary Movie, Va te faire voir Freddy!, Bully, Bones, The Wash, 8 Mile, En sursis ou Alpha Dog.

Il apparait également dans le jeu vidéo 50 Cent: Bulletproof

Récompenses

Notes et références

  1. iafrica
  2. guardian
  3. rolling stone
  4. listology
  5. a  et b Cover Story: The Zen of Eminem : VIBE.com
  6. vibe
  7. hiphopdx
  8. a  et b BBC NEWS | Entertainment | Music | Seamus Heaney praises Eminem
  9. wikipedia
  10. a , b , c , d  et e decitre
  11. a , b , c  et d Planète Rap Mag de mai 2009, "50 infos sur Eminem"
  12. a  et b Marshall (Eminem) Mathers and Kimberley Scott Marriage Profile
  13. dvdcritiques
  14. Angry Blonde, Emimen - éd. HarperCollins, 2001
  15. www.pep-web.org/document.php?id=psar.089.0665a
  16. http://www.britannica.com/eb/article-9438449/Eminem
  17. http://stores.musictoday.com/store/dept.asp?band_id=82&dept_id=1305&sfid=2
  18. Bozza 2003, p. 19
  19. a  et b http://allmusic.com/cg/amg.dll?p=amg&sql=11:gcfuxqykldde~T1
  20. http://www.eonline.com/uberblog/b41818_music_fans_possessed_by_devil.html
  21. http://www.mtv.com/news/articles/1528973/20060419/proof_of_d_12.jhtml?headlines=true
  22. http://www.xxlmag.com/online/?p=15387
  23. Bozza 2003, p. 69
  24. a  et b http://www.the411online.com/news18.html
  25. http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/4882092.stm
  26. http://www.mtv.com/news/articles/1442656/20010410/eminem.jhtml
  27. http://www.mtv.com/news/articles/1444843/20010628/eminem.jhtml
  28. http://www.mtv.com/news/articles/1452709/20020301/eminem.jhtml
  29. http://www.abc.net.au/news/arts/theshallowend/200508/s1441976.htm
  30. http://www.highbeam.com/doc/1P2-1638544.html
  31. a  et b http://www.idiomag.com/peek/81707/eminem
  32. http://www.people.com/people/article/0,,1555248,00.html
  33. http://www.mtv.com/news/articles/1611590/20090518/eminem.jhtml
  34. http://www.mtv.com/news/articles/1611590/20090518/eminem.jhtml
  35. http://www.mtv.com/news/articles/1614088/20090616/carey_mariah.jhtml
  36. http://www.mtv.com/news/articles/1615108/20090701/cannon_nick.jhtml
  37. mtv
  38. mtv
  39. rapbasement
  40. eminem.com
  41. hiphopgame
  42. independent
  43. rap2k
  44. mtv
  45. Avec "We made you", Eminem s'attaque à Amy Winehouse et Sarah Palin, 20. Consulté le 28 avril 2009
  46. http://www.thestar.com/entertainment/music/article/688139
  47. http://www.amazon.com/Way-I-Am-Eminem/dp/052595032X
  48. http://www.imdb.com/title/tt0298203/trivia

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la musique Portail de la musique
  • Portail du hip-hop Portail du hip-hop
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis

Ce document provient de « Eminem ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Slim Shady de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Slim Shady — (traducido de Slim Shade a sombra misteriosa) es término creado por el rapero Eminem, que puede referirse a: El mismo Eminem, rapero estadounidense. The Slim Shady LP, segundo álbum de estudio de Eminem. The Slim Shady EP, demo de Eminem. Esta… …   Wikipedia Español

  • Slim Shady — Eminem Eminem (auch Slim Shady; * 17. Oktober 1972 in St. Joseph, Missouri als Marshall Bruce Mathers III) ist ein US amerikanischer Rapper und Produzent. Er ist Grammy und Oscar Preisträger. Der Name Eminem ergibt sich aus der Aussprache seiner… …   Deutsch Wikipedia

  • Slim Shady — Эминем Эминем Полное имя Маршалл Брюс Мэтерс Дата рождения 17 октября 1972 (36 лет) Место рождения Сент Джозеф, Миссури, США …   Википедия

  • Slim Shady EP — The Slim Shady EP Альбом Эминема Дата выпуска 10 декабря 1997 Жанр Хип хоп Длительность 41:14 …   Википедия

  • The Slim Shady LP — Studioalbum von Eminem Veröffentlichung 23. Februar 1999 Aufnahme 1997–1999 Label …   Deutsch Wikipedia

  • The Slim Shady LP — Studio album by Eminem Released February 23, 19 …   Wikipedia

  • The Slim Shady EP — Extended Play von Eminem Veröffentlichung 10. Dezember 1997 Aufnahme 1997 Label …   Deutsch Wikipedia

  • The Slim Shady LP — В этой статье не хватает ссылок на источники информации. Информация должна быть проверяема, иначе она может быть поставлена под сомнение и удалена. Вы можете …   Википедия

  • The Real Slim Shady — Single infobox Name = The Real Slim Shady Artist = Eminem Album = The Marshall Mathers LP Released = May 16, 2000 Format = CD Genre = Hip hop, Comedy rap Length = 4:44 Label = Aftermath/Interscope Writer = Eminem Producer = Dr. Dre and Mel Man… …   Wikipedia

  • The Slim Shady EP — Infobox Album | Name = The Slim Shady EP Type = EP Artist = Eminem Released = December 10, 1997 Recorded = 1997 Genre = Underground Hip Hop Length = 41:14 Label = Web Producer = Eminem Bass Brothers Mr. Porter Reviews = *Allmusic Rating|2.5|5… …   Wikipedia