Sipahi


Sipahi

Sipahis (vient du turc osmanli سپاهی généralement traduit par "cavaliers") nom donné aux cavaliers de l'armée ottomane.

Sipahis au siège de Vienne, 1683

Sommaire

Sipahis timariotes

Les timariotes sont des cavaliers légers qui doivent un service militaire annuel en échange de la concession d'un timar. Ces troupes irrégulières composent l'essentiel de la cavalerie ottomane.

Sipahis de la Porte

Les sipahis de la Porte, sont une troupe de cavaliers d'élite issue du corps des Kapıkulu (esclaves de la Porte) placés directement sous le commandement du sultan. Ils sont le pendant à cheval du corps des janissaires qu'ils escortent et protègent dans le dispositif tactique des armées ottomanes. Ils correspondent à l'élite de l'armée et sont souvent d'anciens "iç oghlan"[1] ou des janissaires brillamment promus. Les sipahis de la porte ont obtenu plus tôt que les janissaires le droit de se marier. Ils sont pensionnés par le sultan et entretiennent des serviteurs eux aussi montés. En période de paix, ils se répartissent dans la campagne environnante de Constantinople et sont employés dans l'administration à des tâches de confiance (particulièrement toutes celles ayant un rapport avec l'argent, perception, distribution de dons ...)[2]


Second grand ensemble de l'armée permanente ottomane après les janissaires, les sipahis de la porte sont regroupés en 6 divisions organisées selon un rang protocolaire strict et commandées chacune par un Agha:

Sipahi de la porte (Shiladhar)
Divisions des Sipahis de la porte vers 1514[2]
Rang Nom Effectifs[3] Remarques
1 Sipahi-oghlan

(fils de sipahi)

1 630 Chevauchent à la droite du sultan.
2 Shiladhars

(porte-sabre)

1 800 Chevauchent à la gauche du sultan. 300 d'entre eux servent d'officiers d'ordonnance.
3 & 4 Ulufedji

(Détenteurs de solde)

1 096 Partagés en deux divisions, ils chevauchent de part et d'autre des deux premières divisions.

Doivent veiller sur le trésor du sultan en campagne.

5 & 6 Gureba

(étrangers)

790 Forment deux divisions réparties sur les deux ailes de l'armée.

Remarques linguistiques

On retrouve ce terme décliné en de nombreuses occurrences comme synonyme de cavaliers dans de nombreux pays : Spahia ou Spahiu (Albanie), спахиjа, спахия (Bosnie, Croatie, Serbie, Bulgarie, Macédoine). Il est à l'origine du mot Spahis (France, Italie) ainsi que du terme sepoy ou Cipayes (Empire Britannique, Inde) correspondant à des unités de cavaliers non métropolitaines levées par les puissances coloniales.

Voir aussi


Sources

Notes

  1. Littéralement enfants de l'intérieur; correspond aux élèves les plus doués sélectionnés parmi les enfants chrétiens prélevés par le devşirmé. Placés dans des écoles spéciales, ils reçoivent une éducation poussée afin d'intégrer les rangs des haut-fonctionnaires de l'état.
  2. a et b CF : Mantran, p 195-196
  3. on peut considérer ses effectifs comme ayant doublés avant la fin du siècle



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sipahi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sipahi — (persisch ‏سپاهی‎, Sepāhī, Soldat, Reiterei, in Indien Sepoy) hießen im Osmanischen Reich die von den Inhabern der türkischen Kriegerlehen, den Timaren und Zaims, zu stellenden Reiter. Für ihre Ländereien hatten die rotbemantelten[1] Sipahi… …   Deutsch Wikipedia

  • Sipahi — (Ottoman Turkish: ot. سپاهی; also transliterated as Spahi , Sepahi , and Spakh ; traditionally rendered as Spahia or Spahiu in Albanian, and Spahija Cyrillic спахиjа, спахия in Bosnian, Croatian, Serbian, Macedonian and Bulgarian) was the name of …   Wikipedia

  • Sipahi — Saltar a navegación, búsqueda Sipahi, grabado de Melchior Lorch (1646), de un original de 1576. Bibliothèque Nationale, Paris Un Sipahi (en español, cipayo o espahí ) (en turco, también Spahi deletreado, Sepahi, o Spakh) era un miembro de una… …   Wikipedia Español

  • Sipahi — Sipahi, so v.w. Spahis. Sipahi, Agalar, General der Sipahi, s.u. Aga a) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sipāhi — Sipāhi, s. Spahi …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sipahi — Sipāhi (pers., d.i. Soldat, Sipoys, Sepoys, Seapoys), die aus den Eingeborenen gebildeten Truppen der Engländer in Ostindien. Ihr gegen die engl. Herrschaft gerichteter Aufstand 1857 wurde blutig unterdrückt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Sipahi — Sipahi,   Spahi.   …   Universal-Lexikon

  • Sipahi — Un Sipahi (en turco, también Spahi deletreado, Sepahi, o Spakh) era un miembro de una tropa de élite montada incluida dentro de las Seis Divisiones de la Caballería del Imperio Otomano. El nombre proviene del سپاهی persa Sepâhi que significa… …   Enciclopedia Universal

  • sipahi — is., tar., Far. sipāhī Osmanlılarda tımar sahibi bir sınıf atlı asker Bazı sipahi ağası gibi mağrurdu, kimi cengâver tavırlı ve sakindi. Y. K. Beyatlı …   Çağatay Osmanlı Sözlük

  • sipahi — f. 1) qoşuna mənsub, qoşun üçün olan; hərbi, əsgəri; 2) əsgər, döyüşçü …   Klassik Azərbaycan ədəbiyyatında islənən ərəb və fars sözləri lüğəti


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.