Signe de croix


Signe de croix
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Signe et Croix.

Le signe de croix est un geste utilisé par un grand nombre de chrétiens au cours des offices ou de la prière collective ou individuelle. Il est l'un des rares gestes de la prière chrétienne.

Sommaire

Symbolique du signe de croix dans le christianisme

Article détaillé : Croix (christianisme).

Le geste de tracer un signe de croix sur le front est un des rites chrétiens les plus antiques[1].

La croix, symbole principal du christianisme, est considérée de nos jours comme l'image du gibet de la crucifixion du Christ, mais sa symbolique est plus ancienne. Tracer une croix sur le front comme symbole d'appartenance à la communauté messianique était déjà utilisé comme marque distinctive par les esséniens[2].

Il se réfère à une prophétie du livre d'Ézéchiel :

Ézéchiel 9:4-6 : "Passe par le milieu de la ville, et marque d'un signe le front des hommes".

Les "144 000 élus" mentionnés dans l'Apocalypse portent également au front un signe marquant leur consécration à Dieu, qui serait ce Tav[2].

Le geste de tracer une croix sur le front avec le pouce était utilisé lors du baptême, ou tracé usuellement en symbole de protection.

Évolution de la manière de se signer

Jusqu'au VIIe siècle, le signe de croix resta en général un geste effectué sur le front avec le pouce. La façon de se signer a ensuite évolué au fil du temps et des schismes qui ont séparé les Églises chrétiennes, en un geste plus ample et intégrant d'autres symboliques[1].

Dans l'Église catholique et l'Église orthodoxe

Jean-Paul II trace le signe de la croix en bénissant un évêque.

Pour les catholiques, il consiste à toucher successivement, du bout des doigts de la main droite, son front, son cœur, son épaule gauche puis son épaule droite. Les orthodoxes le pratiquent dans un ordre différent, touchant l'épaule droite avant l'épaule gauche.

Le front symbolise l'esprit, le cœur la vie, l'épaule droite l'action dans la justice, et l'épaule gauche la miséricorde qui tempère la justice.

Les trois premiers doigts de la main (pouce, index, majeur) réunis ensemble pour symboliser la Trinité (Un seul dieu en trois personnes : Père, Fils et Esprit Saint); les deux autres doigts évoquent les deux natures distinctes du Christ: véritablement Dieu et véritablement Homme). Le trait d'union entre les hommes et Dieu en quelque sorte.

Il se fait en prononçant les paroles suivantes : « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, ainsi soit-il (ou Amen).» et marque l'adhésion à la foi et au mystère de la sainte Trinité, c'est-à-dire l'unicité de trois personnes en un seul dieu : Père, Fils (= Jésus) et Saint-Esprit.

Il rappelle en même temps la mort du Christ sur la croix, sa résurrection et la profession de foi trinitaire.

Les catholiques le réitèrent souvent, et les orthodoxes encore plus souvent.

Chez les catholiques:

  • à l'entrée des églises, après avoir trempé le bout de l'index et du majeur dans l'eau bénite, qui rappelle, à titre symbolique, le lavement des Hébreux avant d'entrer dans la tente du Rendez-vous où se trouvait l'Arche d'Alliance, durant les 40 ans de pérégrination dans le Désert et surtout le baptême qui les a introduit dans l'Eglise.
  • dans le cadre de la liturgie, pour marquer certaines étapes ou pour accompagner une bénédiction qu'ils reçoivent,
  • pour ouvrir ou pour conclure une oraison comme la prière quotidienne en famille ou le benedicite avant un repas,
  • dans les moments importants de la vie, par exemple en assistant à un décès,
  • il arrive que des personnes se trouvant en présence de manifestations présumées diaboliques fassent ce signe pour marquer leur fidélité à la lumière divine et rejeter l'esprit du mal.

Chez les orthodoxes:

  • Devant et à l'entrée d'une église ou près d'une croix. On peut se signer trois fois de suite en l'honneur de la Trinité.
  • Pendant la liturgie, notamment à l'évocation du nom de Dieu.
  • Pendant la prière, les oraisons et les bénédictions

Dans les Églises issues de la Réforme

Les Églises issus de la Réforme l'utilisent avec parcimonie. Toutefois, son usage est plus intense dans les courants luthériens, par exemple, après avoir reçu la Sainte Cène.

Bien que le signe de croix soit antérieur au Concile de Nicée, il fut rejeté par quelques-uns des Réformateurs et, est totalement absent de la plupart des formes du Protestantisme. Depuis la Réforme, il a été rejeté par les Protestants et quelques Anglicans « Basse Église » comme étant une pratique catholique romaine, et cela en dépit de la vision positive qu’en avait Martin Luther, de la prescription faite par le Livre de la prière commune et le code de droit canonique anglican de 1604.

Luthéranisme

Parmi les luthériens, la pratique du signe de croix a été majoritairement retenue. Par exemple, dans le Petit Cathéchisme de Luther, il est recommandé avant les prières du matin et du soir. Le Luthéranisme n’a jamais abandonné cette pratique et elle était encore très présente dans les cultes jusqu’au début du XIXe siècle. Après une période pendant laquelle il tomba en désuétude, le signe de croix a repris sa place dans les célébrations sous l’impulsion du mouvement de renouveau liturgique des années 50-60. Les rubriques dans les manuels contemporains de liturgie luthérienne comme l'Evangelical Lutheran Worship[3], le Lutheran Service Book[4], le Lutheran Book of Worship[5] et le Lutheran Worship[6] prescrivent le signe de croix à certains moments de la liturgie à l’instar de la pratique catholique romaine.

L’usage dévotionnel du signe de croix parmi les Luthériens est manifeste au moment de la réception de l’Eucharistie et au moment de l’absolution. Certaines paroisses ont même rétabli l’usage de l’eau bénite pour se signer à l’entrée des églises

Méthodisme

Les Églises méthodistes épiscopales, telles que l’Église méthodiste unie, sont essentiellement liées, à ce sujet, à la position historique méfiante de la Réforme protestante[7]. Bien que le signe de croix soit moins fréquent dans une liturgie méthodiste que dans la messe catholique, les livres liturgiques en mentionnent son utilisation. L’usage privé du signe de croix reste à la discrétion de chaque Méthodiste, pour la prière personnelle par exemple, et a été encouragé par les évêques de l’Église méthodiste unie. Quelques Églises méthodistes aujourd’hui usent du signe de croix avant et après la réception de l’eucharistie et quelques pasteurs se signent à la fin de leur prédication. Cela est en partie lié à la réintroduction de la liturgie du Mercredi des Cendres avec l'imposition des cendres par un signe de croix[8]. En France, seule la Mission méthodiste épiscopale de France, de tradition anglicane « Haute Église », conserve les usages traditionnels du signe de croix.

Évangélisme

La plupart des courants évangéliques ne l'utilisent pas du tout.

Sources

Bibliographie

Notes et références

  1. a et b A propos de l'histoire du signe de croix par Nicolas Molinier
  2. a et b Jean Daniélou, Les premiers symboles chrétiens, p. 147 
  3. Minneapolis:Augsburg Fortress, 2006
  4. St. Louis: Concordia, 2006
  5. Minneapolis: Augsburg Fortress, 1978
  6. St. Louis: Concordia, 1982
  7. Can United Methodists use the sign of the cross?, United Methodist Church. Consulté le 2007-06-16
  8. What is the significance of ashes being placed on the forehead on Ash Wednesday?. Consulté le 2007-06-16

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Signe de croix de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Signe de la Croix, signe de croix — ● Signe de la Croix, signe de croix geste religieux, usité dans l Église catholique et l Église orthodoxe, et qui consiste à figurer une croix par un mouvement de la main …   Encyclopédie Universelle

  • croix — [ krwa ] n. f. • croiz Xe; lat. crux, crucis 1 ♦ Gibet fait d un poteau et d une traverse et sur lequel on attachait les condamnés pour les faire mourir, dans l Antiquité romaine. Le supplice infamant de la croix. Mettre, attacher, clouer qqn sur …   Encyclopédie Universelle

  • signe — [ siɲ ] n. m. • Xe; lat. signum I ♦ 1 ♦ Chose perçue qui permet de conclure à l existence ou à la vérité (d une autre chose, à laquelle elle est liée). ⇒ indice, manifestation, 1. marque, preuve, symptôme. « Il y a un signe infaillible auquel on… …   Encyclopédie Universelle

  • Signe de la croix — Pour les articles homonymes, voir Signe. Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants …   Wikipédia en Français

  • Croix (Symbole) — Pour les articles homonymes, voir Croix. Le terme croix vient du mot latin crux qui a le sens de « poteau », « gibet », voire « potence ». (voir crucifiement et la Crucifixion propre au Christ) Le terme grec pour… …   Wikipédia en Français

  • Croix grecque — Croix (symbole) Pour les articles homonymes, voir Croix. Le terme croix vient du mot latin crux qui a le sens de « poteau », « gibet », voire « potence ». (voir crucifiement et la Crucifixion propre au Christ) Le… …   Wikipédia en Français

  • Croix chrétienne — Croix (christianisme) La Croix chrétienne est le principal symbole du christianisme. Il se rapporte à la crucifixion de Jésus Christ. Sommaire 1 Origine 1.1 Diversité et origine 1.2 Référence …   Wikipédia en Français

  • Croix de Jésus — Croix (christianisme) La Croix chrétienne est le principal symbole du christianisme. Il se rapporte à la crucifixion de Jésus Christ. Sommaire 1 Origine 1.1 Diversité et origine 1.2 Référence …   Wikipédia en Français

  • Croix de Jésus-Christ — Croix (christianisme) La Croix chrétienne est le principal symbole du christianisme. Il se rapporte à la crucifixion de Jésus Christ. Sommaire 1 Origine 1.1 Diversité et origine 1.2 Référence …   Wikipédia en Français

  • Croix du Christ — Croix (christianisme) La Croix chrétienne est le principal symbole du christianisme. Il se rapporte à la crucifixion de Jésus Christ. Sommaire 1 Origine 1.1 Diversité et origine 1.2 Référence …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.