Signe d'Argyll-Robertson


Signe d'Argyll-Robertson

Signe d'Argyll Robertson

Le signe d'Argyll Robertson, (ou Pupille d'Argyll Roberston) est une abolition du réflexe photomoteur (contraction des pupilles à la lumière), avec conservation de la réaction d'accommodation (contraction des pupilles lors de la mise au point focale à la distance).

Les pupilles présentant ce signe sont petites, inégales et de forme irrégulière. Alors que les yeux peuvent se concentrer sur des objets aussi bien proches qu'éloignés, la réponse directe et controlatérale à la lumière est réduite ou absente.

Sommaire

Historique

Ce signe a été décrit en 1869 par le chirurgien ophtalmologiste écossais Douglas Argyll Robertson (1837-1909).[1][2] Il ne s'agissait toutefois pas d'une description originale, puisque c'est le neurologue allemand Ernst Remak qui avait montré à D. Argyll Robertson les signes pupillaires du tabes, décrits dès 1839 par Romberg.[3]

Mécanisme

L'anomalie pupillaire résulte probablement de lésions des cellules de la région prétectale du mésencéphale. Les signaux en provenance de la rétine ne sont plus relayés par le noyau prétectal du côté atteint vers les noyaux d'Edinger-Westphal, d'où la perte de la réaction pupillaire à la lumière à la fois directe (pupille éclairée) et consensuelle (pupille opposée à celle que l'on éclaire). L'accommodation est épargnée, car la voie de ce réflexe est différente de celle du réflexe photomoteur

Étiologie

Habituellement, mais pas toujours, ce symptôme a pour cause la neurosyphilis ce qui a permis d'en tirer un moyen mnémotechnique en l'appelant « pupille de prostituée » (elle est accommodante mais ne réagit pas).
Parmi les autres causes possibles on trouve le lupus érythémateux systémique, le diabète sucré et l'encéphalopathie de Gayet-Wernicke.

Références

  1. Argyll Robertson DMCL. On an interesting series of eye symptoms in a case of spinal, with remarks on the action of belladonna on the iris. Edin Med J 1869; 14 : 696-708
  2. Argyll Robertson DMCL. Four cases of spinal miosis: with remarks on the action of the light on the pupil. Edin Med J. 1869; 15:487-93.
  3. Pearce JMS. The Argyll Robertson pupil. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2004; 75: 1345.
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Signe d%27Argyll Robertson ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Signe d'Argyll-Robertson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Signe d'Argyll Robertson — Le signe d Argyll Robertson, (ou Pupille d Argyll Roberston) est une abolition du réflexe photomoteur (contraction des pupilles à la lumière), avec conservation de la réaction d accommodation (contraction des pupilles lors de la mise au point… …   Wikipédia en Français

  • Douglas Argyll Robertson — Pour les articles homonymes, voir Argyll et Robertson. Douglas, Muray, Cooper, Lamb Argyll Robertson, né en 1837 à Édimbourg et mort le 3 janvier 1909 à Gondal, est un chirurgien ophtalmologiste écossais. Il a été le premier chirurgien… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Médecine/Index — Articles 0 9 1,2 dibromo 3 chloropropane · 112 (numéro d urgence européen) · 1935 en santé et médecine · 1941 en santé et médecine · 1er régiment médical · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 2005 en santé et médecine · 2006 en… …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles de médecine — Projet:Médecine/Index Articles 0 9 112 (numéro d urgence européen) · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 3000 Scénarios contre un virus · A A. J. Cronin · Aaron Esterson · Aaron Temkin Beck · Abacavir · Abascantus · Abasie ·… …   Wikipédia en Français

  • NEUROLOGIE CLINIQUE — L’étude des maladies du système nerveux constitue l’objectif des sciences neurologiques. Leur but est d’extérioriser une lésion dont le siège peut se situer aux différents étages de l’appareil nerveux, altérant soit ses voies, soit ses structures …   Encyclopédie Universelle

  • Liste Des Symptômes En Médecine Humaine — Cette liste de symptômes et de signes n est pas (encore) exhaustive. Voir aussi une liste alphabétique de signes médicaux (signes cliniques). Sommaire 1 Symptômes généraux 2 En cardiologie et maladies des vaisseaux 3 …   Wikipédia en Français

  • Liste des symptomes en medecine humaine — Liste des symptômes en médecine humaine Cette liste de symptômes et de signes n est pas (encore) exhaustive. Voir aussi une liste alphabétique de signes médicaux (signes cliniques). Sommaire 1 Symptômes généraux 2 En cardiologie et maladies des… …   Wikipédia en Français

  • Liste des symptômes en médecine humaine — Cette liste de symptômes et de signes n est pas (encore) exhaustive. Voir aussi une liste alphabétique de signes médicaux (signes cliniques). Sommaire 1 Symptômes généraux 2 En cardiologie et maladies des vaisseaux 3 En hépato …   Wikipédia en Français

  • ŒIL HUMAIN — L’œil est l’organe de la vision (cf. VI SION Physiologie); récepteur des phénomènes lumineux, l’œil les focalise pour projeter l’image sur la rétine qu’il renferme. Celle ci, à son tour, analyse cette image, commence à la coder et, par… …   Encyclopédie Universelle

  • Syndrome de Parinaud — Le syndrome de Parinaud est un syndrome neurologique affectant la motricité oculaire. Il fut décrit en 1883 par l ophtalmologiste français Henri Parinaud[1]. Sommaire 1 Description clinique 2 Causes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.