Sigmaringen


Sigmaringen
Sigmaringen
Blason de Sigmaringen
Germany location map.svg
Sigmaringen
Administration
Toponyme officiel
Pays Drapeau d'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Tübingen
Arrondissement
(Landkreis)
Sigmaringen
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 4 37 104
Code postal 72481-72488
Indicatif téléphonique 07571
Immatriculation SIG
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
6
Site web www.sigmaringen.de
Politique
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Dr. Daniel Rapp (CDU)
Partis au pouvoir
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 12″ N 9° 12′ 59″ E / 48.0868, 9.216548° 05′ 12″ Nord
       9° 12′ 59″ Est
/ 48.0868, 9.2165
  
Altitude (NN) 578-794 m
Superficie 92,85 km2
Démographie
Population 16.651 hab. (30 juin 2005)
Densité 180 hab./km2

Sigmaringen est une ville située dans le sud de l'Allemagne, dans le land du Bade-Wurtemberg, sur le Danube.

Mentionnée dès 1077, elle est successivement capitale de la principauté de Hohenzollern-Sigmaringen, puis de la province de Hohenzollern. Elle est réputée pour son château, parfaitement préservé, qui servit de siège au gouvernement en exil du régime de Vichy à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le château n'a de féodal que le site et l'allure d'ensemble. Les bâtiments et leur décoration intérieure sont des pastiches de différents styles.

C'est le lieu de naissance des rois de Roumanie Charles Ier et Ferdinand Ier, ainsi que du capucin et martyr saint Fidèle de Sigmaringen (1577-1622).

Sommaire

L’enclave française (1944-1945)

Fil de fer barbelé mis en place durant la période d'occupation du château par le régime de Vichy (État français).

Le 7 septembre 1944, fuyant l'avancée des troupes alliées en France, alors que l'Allemagne est en flammes et que le régime de Vichy n'existe plus, un millier de Français collaborateurs (parmi lesquels la rédaction du journal Je suis partout) s'exilent à Sigmaringen. La commission gouvernementale, présidée par Fernand de Brinon et censée incarner la continuité du régime vichyste, y est constituée.

Les chefs miliciens, cherchent à recruter de nouveaux adhérents pour gonfler l'effectif de la Franc-Garde, en détectant des sympathisants, en particulier dans les camps de travailleurs, de prisonniers en Allemagne. Leur but, faire triompher l’idéal d’une véritable Révolution nationale, en préparant activement la lutte clandestine, en créant des maquis. L'opération maquis blanc consiste à parachuter des agitateurs politiques, qui, le moment venu, sèmeront la panique et prépareront de futurs maquis, soit des agents de renseignements qui pourront s'infiltrer plus facilement que les agents allemands[1].

Le château de Sigmaringen

Les princes de Hohenzollern, suspects depuis la défection de leur cousin le jeune roi Michel Ier de Roumanie, sont placés en résidence surveillée le 20 juillet 1944 et le château est réquisitionné. Le maréchal Pétain emmené contre son gré par les Allemands dans leur retraite en août 1944, y sera détenu jusqu'en début 1945, il se rendra ensuite aux autorités françaises après un passage par la Suisse. Y siégera également une commission gouvernementale composée d'anciens membres des gouvernements de Vichy et un aréopage collaborationniste dont Louis Ferdinand Céline. Les visiteurs sont même obligés de présenter une pièce d’identité, puisqu’ils pénètrent en territoire français. Ce « gouvernement de Sigmaringen » dure jusqu'en avril 1945.

Le Löwen, où logent les invités plus prestigieux, accueille notamment l'écrivain Louis-Ferdinand Céline, qui en raconte plus tard les détails, à sa manière, dans son livre D’un château l’autre. Il y parle longuement de la brasserie du Löwen où les Français se donnent rendez-vous pour suivre l'avancée des Alliés et parler des dernières rumeurs improbables sur la victoire imminente de l'Allemagne. La nourriture est principalement du Stammgericht, sorte de purée de raves bouillies qui leur donne la diarrhée. Céline donne une vision terrible sur plusieurs pages de l'unique toilette de l'hôtel, toujours bouchée et devant laquelle tout le monde doit faire la queue.

Jumelage

Notes et références

  1. Pétain et la fin de la collaboration: Sigmaringen, 1944-1945 par Henry Rousso

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Sigmaringen. Une France en Allemagne (septembre 1944 - avril 1945), par Jean-Paul Cointet, Paris, Perrin, 2003, 368 p. (ISBN 2262018235)
  • La grande encyclopédie du dérisoire - Tome 3, art. « Retour à Sigmaringen », par Bruno Léandri, 1999
  • D’un château l’autre (roman, 1957), Louis-Ferdinand Céline.

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sigmaringen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sigmaringen — Sigmaringen,   1) Kreisstadt in Baden Württemberg, 578 m über dem Meeresspiegel, im Durchbruchstal der oberen Donau durch den Südrand der Schwäbischen Alb, 17 000 Einwohner; Fachhochschule Albstadt Sigmaringen, Fachschule für die… …   Universal-Lexikon

  • Sigmaringen — Sigmaringen, 1) preußischer Regierungsbezirk, so v.w. Hohenzollern; 2) (Hohenzollern S.), so v.w. Hohenzollern B); 3) Hauptstadt des gleichnamigen preußischen Regierungsbezirks, an der Donau, bis 1850 Residenz des Fürsten von S., jetzt Sitz der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sigmaringen — Sigmaringen, Hauptstadt des frühern Fürstentums Hohenzollern S. (s. Hohenzollern), Residenz des Fürsten von Hohenzollern S. und Sitz der preußischen Regierung für die hohenzollerischen Lande, an der Donau, Knotenpunkt der badischen, bez.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sigmaringen — Sigmaringen, Hauptstadt des preuß. Reg. Bez. S. (s. Hohenzollern), früher Haupt und Residenzstadt des Fürstent. S., jetzt Residenz des Fürsten von Hohenzollern, r. an der Donau, (1905) 4620 E., Amtsgericht, Residenzschloß, Gymnasium (im ehemal.… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Sigmaringen — Sigmaringen, s. Hohenzollern; das ehemalige Fürstenthum bildet mit Hechingen einen preuß. Reg. Bez. unter dem Oberpräsidenten der preuß. Rheinprovinz. – S., die herabgekommene ehemalige Hauptstadt, an der Donau in pittoresker Lage, mit… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Sigmaringen — Wappen Deutschlandkarte …   Deutsch Wikipedia

  • Sigmaringen — Infobox German Location Art = Stadt image photo = Sigmaringen schloss.jpg Wappen = Wappen Sigmaringen.png lat deg = 48 |lat min = 5 |lat sec = 12 lon deg = 9 |lon min = 12 |lon sec = 59 Lageplan = Karte Sigmaringen.gif Bundesland = Baden… …   Wikipedia

  • Sigmaringen — Original name in latin Sigmaringen Name in other language Gorad Zigmaryngen, Sigmaringa, Sigmaringen, Zigmaringen, xi ge ma lin gen, zygmaryngn, zygmryngn, Горад Зігмарынген, Зигмаринген State code DE Continent/City Europe/Berlin longitude… …   Cities with a population over 1000 database

  • Sigmaringen — Sig|ma|rin|gen (Stadt an der Donau) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Sigmaringen (Begriffsklärung) — Sigmaringen bezeichnet: Sigmaringen, eine Stadt in Baden Württemberg Landkreis Sigmaringen, einen Kreis im Süden Baden Württembergs Hohenzollern Sigmaringen, eine Linie der Hohenzollern Schloss Sigmaringen, ein Schloss der Fürsten zu Hohenzollern …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.