Siege de Namur (1695)


Siege de Namur (1695)

Siège de Namur (1695)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de Namur.
Siège de Namur (1695)
Informations générales
Date Du 2 juillet au 5 septembre 1695
Lieu Namur
Issue Capitulation française
Belligérants
Royaume de France Royaume de France Saint Empire romain germanique après 1400 Saint-Empire
Flag of England.svg Royaume d'Angleterre
Provinces-Unies Provinces-Unies
Commandants
Louis François de Boufflers Guillaume d'Orange
Menno van Coehoorn
Maximilien-Emmanuel de Bavière
Forces en présence
13 000
Pertes
8 000 12 000 hommes
Guerre de la ligue d'Augsbourg
Batailles
Philippsburg — Sac du Palatinat — Baie de Bantry — Mayence — Walcourt — Fleurus — Cap Béveziers — Boyne  — Staffarda — Cuneo — Mons — Leuze — Aughrim -La Hougue — Namur (1692) — Steinkerque — Lagos — Neerwinden — La Marsaille — Charleroi — Rivière Ter — Texel — Camaret — Bruxelles — Namur (1695) — Dogger Bank — Carthagène — Barcelone — Baie d'Hudson

Le siège de Namur de 1695 est le second siège de la ville durant la Guerre de la ligue d'Augsbourg.

Après la prise de la ville le 30 juin 1692 par les Français, sous le commandement du maréchal de Luxembourg et en présence du roi Louis XIV, le système défensif de Namur et de sa citadelle amélioré par Menno van Coehoorn est encore perfectionné par Vauban. Point stratégique important au confluent de la Meuse et de la Sambre, Namur est devenue la place forte la plus importante des Pays-Bas méridionaux.

Cela n'empêche pas l'armée alliée de la Ligue d'Augsbourg, sous le commandement de Guillaume d'Orange et de Maximilien-Emmanuel de Bavière, gouverneur des Pays-Bas espagnols d'assiéger à leur tour la ville à partir du 2 juillet 1695.

Le 3 août le maréchal de Bouflers qui commande la place offre la capitulation de la ville en échange d'une trêve de six jours pour soigner ses blessés et se retrancher dans la citadelle, ce qui lui est accordé. La trêve est garantie par la signature d'un traité et, selon l'usage par un échange d'otages, officiers de haut rang. Le délai expiré, les otages sont rendus et le siège de la citadelle reprend.

La tentative française du maréchal de Villeroy de soulager les assiégés en détournant les alliés par le bombardement de Bruxelles des 13, 14 et 15 août est un échec. L'armée de Villeroy se révèlera ensuite incapable de rejoindre Namur et de briser l'encerclement.

Après avoir résisté un mois supplémentaire, Bouflers se rend aux assiégeants le 5 septembre après deux mois de combat et avoir perdu 8 000 des ses 13 000 hommes. Cette victoire coûte plus de 12 000 hommes aux armées alliées.

Meuble héraldique Fleur de lys.svg Les événements du règne de Louis XIV (1643-1715) Meuble héraldique Fleur de lys.svg

Victoire de Rocroi • La Fronde • Traités de Westphalie • Traité des Pyrénées • Emménagement au Château de Versailles • Guerre de Dévolution • Traité d'Aix-la-Chapelle • Guerre de Hollande • Traité de Nimègue • Guerre des Réunions • Guerre de la ligue d'Augsbourg • Guerre de Succession d'Espagne • Mort de Louis XIV


  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Si%C3%A8ge de Namur (1695) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Siege de Namur (1695) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Siège de namur (1695) — Pour les articles homonymes, voir Siège de Namur. Siège de Namur (1695) Informations générales Date Du 2 juillet au 5 septembre 1695 Lieu Namur Issue Capitulation française …   Wikipédia en Français

  • Siège de Namur (1695) — Pour les articles homonymes, voir Siège de Namur. Siège de Namur (1695) Informations générales Date Du 2 juillet au 5 septembre 1695 Lieu Namur Issue Capitulation française …   Wikipédia en Français

  • Siege de Namur — Siège de Namur     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le mettre …   Wikipédia en Français

  • Siège de namur —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le mettre à jour pour qu …   Wikipédia en Français

  • Siège de Namur —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles ou sièges partageant le même nom. Au cours de l histoire, la ville de Namur fut assiègée de nombreuses fois : Siège de Namur (1488) : La population de… …   Wikipédia en Français

  • Siege de Namur (1692) — Siège de Namur (1692) 50°28′N 04°52′E / 50.467, 4.867 …   Wikipédia en Français

  • Siège de namur (1692) — 50°28′N 04°52′E / 50.467, 4.867 …   Wikipédia en Français

  • Siege of Namur — The siege of Namur refers to a number of sieges throughout history of the Belgian city of Namur. The city and citadel of Namur held a strategic position in the heart of Europe. The command centre of an important earldom in the Middle Ages, it was …   Wikipedia

  • Siège de Namur (1692) — 50°28′N 04°52′E / 50.467, 4.867 …   Wikipédia en Français

  • Namur (city) — Namur The Sambre in Namur city centre …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.