Sieg heil


Sieg heil

Salut fasciste

Cet article fait partie
de la série sur le fascisme.
Fasces2.png

sous-série sur la politique

Types et formes dérivées
Intégralisme
Austrofascisme
En France
En Croatie
Garde de fer
Phalangisme
Nazisme
Rexisme


Dans l'Histoire
Histoire de l'Italie fasciste Fascio
Marche sur Rome
République sociale italienne


Sujets connexes
Adolf Hitler
Corporatisme
Parti fasciste russe
Benito Mussolini
National-syndicalisme
National-anarchisme
National-bolchévisme
Néo-fascisme
Néonazisme


modifier
Les Jeunesses hitlériennes effectuant un salut nazi
Le salut nazi à l'école en 1934

Le salut fasciste est un salut exécuté le bras et la main droits tendus, semblable au salut militaire romain[1]. Signe de ralliement du fascisme, il fut notamment adopté par le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) d'Adolf Hitler, ce qui lui vaut d'être désormais fortement associé au nazisme. Il est, par conséquent, souvent désigné sous les noms restrictifs de salut nazi ou salut hitlérien. En Allemagne, l'usage du salut était fréquemment accompagné de la formule « Heil Hitler » (« Heil » signifiant « salut à » en allemand ; soit « Salut à Hitler », « Hommage à Hitler » ou, en substance, « Vive Hitler »).

Le salut demeure utilisé par certains groupes néonazis ou, notamment en Italie, néofascistes.

Sommaire

Origines et usages du salut

Le salut bras tendu fut tout d'abord pratiqué, à l'époque moderne, par les Arditi de Gabriele D'Annunzio durant l'épisode de la Régence italienne du Carnaro, en référence à l'Empire romain. Il fut ensuite adopté par le Parti national fasciste de Benito Mussolini, puis repris par l'ensemble des mouvements européens d'inspiration fasciste, comme la Phalange espagnole, la Garde de fer et le NSDAP. Au Liban, le salut fut repris par les Kataëb[2].

Sous le Troisième Reich, il était l'un des signes les plus évidents du culte de la personnalité rendu au dictateur allemand. D'après l'encyclopédie Brockhaus, les historiens nazis estimaient que certains rois du Moyen-Âge étaient salués avec des gestes similaires[3].

À compter de 1938, le régime de Mussolini tenta, sans grand succès, d'imposer le salut fasciste au-delà de la sphère étatique et militante, en rendant le salut bras tendu obligatoire pour tous les italiens en lieu et place de la poignée de main[4].

En Espagne, sous le régime de Francisco Franco, le salut fut utilisé en tant que salut franquiste par les sympathisants du régime issus notamment de la Phalange espagnole, mais devint progressivement obsolète.

En France, sous le régime de Vichy, les membres de la légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF) et les Waffen-SS français de la division Charlemagne utilisaient aussi ce salut[5]. Le salut fasciste a été utilisé aussi dans les manifestations publiques du régime[6], y compris par le Maréchal Pétain lui-même[réf. nécessaire].

Origines de l'interjection « Heil Hitler »

Selon Ian Kershaw, dans sa célèbre biographie d'Hitler, le « Heil » du salut et le titre de « Führer » viendraient de Schönerer, violent antisémite viennois de la fin du XIXe siècle. Ce cri était utilisé par les partisans de ce nationaliste virulent qui inspira, en partie, l'idéologie du futur dirigeant nazi[7].

Le cri Sieg Heil (« Salut à la victoire », « sieg » signifiant « victoire ») accompagnait souvent le salut hitlérien. Après l'attentat du 20 juillet, il est devenu obligatoire de le prononcer à tous les rassemblements militaires.

Autres emplois

Aux États-Unis, le salut de Bellamy, nommé en l'honneur du baptiste Francis Bellamy, ressemblait beaucoup au salut nazi parce qu'il était pareillement dérivé du salut romain. À cause de ces similitudes, le geste est tombé en désuétude dans les années 1940.

Utilisations satiriques du salut hitlérien

L'emploi satirique de ce salut dans la lutte contre le nazisme est antérieure à 1933. L'artiste John Heartfield a réalisé un photomontage montrant Hitler en train de saluer les financiers internationaux. Dans Le Dictateur de Charlie Chaplin, le personnage hitlérien entraîne plusieurs fois le chaos en tentant de faire le salut. D'autres scènes satiriques sont incluses dans Stalag 17, Docteur Folamour et L'Hôtel en folie.

Interdictions

Le salut nazi est interdit par la loi en Allemagne par la loi fondamentale, et en Autriche par la constitution et par le Verbotsgesetz (loi d'interdiction de 1947). Une parade utilisée par certains militants néonazis allemands a consisté, à une certaine époque, à faire le salut en écartant les doigts de la main, de manière à ne pas l'exécuter intégralement, et à ne pas tomber sous le coup de la loi. En France, le salut n'est pas directement interdit (à l'inverse des uniformes ou insignes nazi, art. R 645-1 du Code pénal), mais peut être considéré comme une incitation à la haine raciale ou une apologie d'une organisation criminelle, suivant le contexte ; ce qui constitue là une infraction répréhensible.

Notes et références

  1. « Ave (Nom de l'empereur) », soit « Salut Empereur »
  2. Robert Fisk, « Lebanese strike a blow at US-backed government », The Independent, 7 juillet 2007.
  3. Brockhaus Enzyklopädie
  4. « La Storia del Ventennio : L ‘intervento in Spagna e l’alleanza con la Germania », sur Un Omaggio la Duce.
  5. Henry Rousso, Pétain et la fin de la collaboration : Sigmaringen, 1944-1945, Complexe, coll. « Historiques » (no 13), Bruxelles, diff. PUF, Paris, 1984, 441 p. (ISBN 2-87027-138-7).
  6. « Marcel Déat à l'Arc de triomphe et au palais de Chaillot », France Actualités, 5 mai 1944, sur le site de l'INA : « Applaudissements et salut fasciste » (à environ 3:35).
  7. Ian Kershaw, Hitler, Flammarion, 1999 et Brigitte Hamann, Hitlers Wien. Lehrjahre eines Diktators, Munich, 1996.
  • Portail du nazisme Portail du nazisme
Ce document provient de « Salut fasciste ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sieg heil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sieg Heil — is a German phrase, which literally means Victory Hail or Hail Victory . During the Nazi era, it was a common call at political rallies. When meeting someone, it was customary in Nazi Germany to give the Hitler salute and say the words Heil… …   Wikipedia

  • Sieg Heil — «Sieg Heil» es una frase en alemán que se podría traducir como «salve/viva (la) victoria». En la Alemania del Tercer Reich se utilizaba con frecuencia en los encuentros políticos. En la vida cotidiana era más común dar el saludo hitleriano: Heil… …   Wikipedia Español

  • Sieg Heil — Nazi salute, German, lit. hail victory; from Ger. Sieg victory, from O.H.G. sigu, from P.Gmc. *sigiz victory (Cf. M.Du. seghe, O.N. sigr, O.E. sige), from PIE root *segh to have, to hold (Cf. Skt. saha victory, sahate …   Etymology dictionary

  • Sieg Heil — [zēk′ hīl′] [Ger] hail to victory: a Nazi salute …   English World dictionary

  • Sieg Heil — Einwohner von Eger im Oktober 1938 beim Einrücken deutschen Militärs. Der Hitlergruß, im nationalsozialistischen Sprachgebrauch auch als „Deutscher Gruß“ bezeichnet, war zur Zeit des Nationalsozialismus die verpflichtende Grußform. Er war… …   Deutsch Wikipedia

  • Sieg heil — Призыв гауляйтера Тюрингии Фрица Заукеля использовать «немецкое приветствие» Heil Hitler в знак благодарности Нацистское приветствие, Гитлеровское приветствие, Немецкое приветствие (нем. Deutscher Gruß, Hitlergruß) в Третьем рейхе состояло из… …   Википедия

  • Sieg Heil — Salut fasciste Cet article fait partie de la série sur le fascisme. sous série sur la politique Types et formes dérivées Intégralisme Austrofascisme En France En Croatie Garde de fer …   Wikipédia en Français

  • Sieg heil — /zeek huyl /, German. hail to victory: a salute used by the Nazis. * * * …   Universalium

  • Sieg Heil — [zi:k hʌɪl] exclamation a victory salute used originally by Nazis at political rallies. Origin Ger., lit. hail victory! …   English new terms dictionary

  • Sieg Heil — /sig ˈhaɪl/ (say seeg huyl) interjection (a German victory salute closely associated with Nazism.) {German: hail victory} …   Australian English dictionary