Seuil de compensation des carbonates


Seuil de compensation des carbonates

Le seuil de compensation des carbonates, ou profondeur de compensation des carbonates, souvent abrégé "CDD" (de l'anglais Carbonats Compensation Depth) est une surface d'équilibre des mers et océans, utilisée notamment dans la reconstitution des conditions paléontologiques.

Sommaire

Définition

Principes

Les carbonates, présents dans une grande majorité des roches sédimentaires et des fossiles, sont en équilibre avec les autres paramètres physico-chimiques de l'eau de mer ; au delà d'une certaine profondeur, ils auront tendance à se dissoudre, du fait de la pression. Au-dessus de cette même profondeur, ils auront, au contraire, tendance à précipiter.

Applications

La notion de seuil de compensation des carbonates est importante en sédimentologie, car elle permet de reconstituer des paléo-environnements, environnements de vie ou environnements de dépôts. Les organismes récifaux, responsables de la formation de bioconstructions (e. g. coraux, stromatolithes, lamellibranches), n'ont pu vivre qu'au-dessus de cette zone, sans quoi ils n'auraient pu précipiter leur squelette carbonaté. De même, des roches sédimentaires détritiques, carbonatées, fossilifères ou non (e. g. calcaire, lumachelle, falun) n'ont pu se déposer qu'au-dessus du seuil de compensation des carbonates. La CCD se situe entre 4000M et 5000M de profondeur elle ne contient plus de carbonate mais du silice et de l'argile;

Calcul de la profondeur

Au-dessous du seuil de compensation des carbonates, les roches sédimentaires carbonatées laissent place à des roches siliceuses, de type diatomite.

Pour un géologue, la nature des terrains sédimentaires rencontrés permet ainsi de se repérer quant à la profondeur par rapport au seuil de compensation des carbonates.

La profondeur du seuil de compensation des carbonates varie selon les paramètres physico-chimiques de l'eau de mer. Selon le principe de l'actualisme, on évalue sa profondeur moyenne variant entre 1000 et 5000 mètres en dessous du niveau de la mer. D'autres indices géochimiques (relevés isotopiques, notamment) permettent aux géologues de reconstituer ses paramètres et d'affiner ainsi la profondeur de la CCD.

La CCD est differente pour chaque ocean.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Seuil de compensation des carbonates de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CCD — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d’une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres   Sigles de quatre lettres …   Wikipédia en Français

  • Ccd — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • Dalle a ammonites — Dalle à ammonites Vue générale de la dalle …   Wikipédia en Français

  • Dalle À Ammonites — Vue générale de la dalle …   Wikipédia en Français

  • Dalle à ammonites — Vue d ensemble de la dalle (panorama) …   Wikipédia en Français

  • PACIFIQUE (OCÉAN) — La superficie de l’océan Pacifique atteint 181 millions de kilomètres carrés, soit la moitié de tous les océans et plus du tiers de la surface du globe, qui totalise 510 millions de kilomètres carrés. Sa surface est équivalente à celle de tous… …   Encyclopédie Universelle

  • OCÉANS ET MERS — La planète Terre est assez mal nommée, puisqu’elle est couverte, pour 71 p. 100 environ, par l’océan mondial, dont la surface est de l’ordre de 361 millions de kilomètres carrés, pour un volume qui a été évalué à 1 370 憐 106 km3. La profondeur… …   Encyclopédie Universelle

  • LANTHANE ET LANTHANIDES — Le lanthane et les lanthanides forment une série de quinze éléments métalliques de propriétés chimiques très semblables, que l’on désigne aussi plus communément sous le nom, d’ailleurs impropre, de «terres rares» (parce qu’on les a d’abord… …   Encyclopédie Universelle

  • AUSTRALIE — L’Australie est l’un des plus grands États du monde. Sa vaste superficie (7 682 300 km2), presque celle de l’Europe, ne contient néanmoins que 17,4 millions d’habitants (2,2 hab./km2) en 1992. De plus, cette population est très inégalement… …   Encyclopédie Universelle

  • LIMNOLOGIE — La limnologie, terme que créa en 1892 le Suisse F. A. Forel et qu’il définit comme l’«océanographie des lacs» désigne aujourd’hui l’étude statique et dynamique des eaux continentales ou intérieures séparées du monde océanique. La caractéristique… …   Encyclopédie Universelle