Seshat


Seshat
Seshat
Divinité égyptienne
Image illustrative de l'article Seshat
La déesse Seshat
Relief trouvé dans le temple funéraire de la pyramide de Sahourê
Nom en hiéroglyphes
S29 N37 G1 X1 G7
ou
R20 X1 B1
Translittération unicode Sšȝ.t
Représentation femme vêtue d'une peau de panthère
Parèdre Thot
Principale ville de culte Abydos
Autres villes de culte Edfou, Denderah et Karnak

Seshat[1] (celle qui écrit ; litt. celle qui est un scribe) était, à l'origine de l'Égypte antique, la déification du concept de sagesse. Elle devint par la suite la déesse de l'écriture, de l'astronomie/astrologie, de l'architecture et des mathématiques. À ce titre, elle était à la fois la protectrice des bibliothèques, des scribes, des écoliers, des architectes et la gardienne des archives royales. Quand Thot devint dieu de la sagesse, Seshat fut considérée comme sa compagne et assistante mais parfois aussi comme la fille qu'il aurait eu avec la déesse Nehemetaouay.

Autre transcription de Seshat : Séchât.

Sommaire

Mythes

Le culte de Seshat est attesté depuis la IIe dynastie. La déesse Seshat déterminait la justesse des plans et des tracés architecturaux lors de la construction d'édifices sacrés et présidait à la cérémonie Pedj-Shes "tirer la corde". Au cours de ce rituel, Seshat grâce à ses connaissances en mathématiques et en astronomie assistait le pharaon pour délimiter, au moyen d'une corde, le tracé exact des futurs bâtiments et ce en conformité aux préceptes religieux (emplacement des planètes par rapport au futur édifice, par exemple).

Elle est en outre gardienne des annales et des archives royales où elle fixait les événements royaux, tels que les discours du roi lors de son couronnement. La déesse exerçait donc directement ses fonctions auprès de la royauté égyptienne.

À partir de l'Ancien Empire, Seshat devint en outre comptable dans la mythologie égyptienne et consignait par exemple le nombre des prisonniers et les butins de guerre.

Pendant le Nouvel Empire, différentes scènes dans des temples la représentent gravant sous forme d'entailles dans des bâtons de palmier les années de règne ou les jubilés d'un roi sur l’arbre ished. Le Nouvel empire voit aussi l'apparition de la déesse Seshfet-Abouy qui a la même représentation et les mêmes attributs que Seshat. C'est pourquoi les égyptologues la considèrent comme un simple avatar de Seshat.

Représentation

Seshat est représentée comme une femme, souvent vêtue d'une peau de panthère, portée par les prêtres funéraires parce que les motifs de cette peau symbolisent les étoiles, associées à l'éternité et à la lune.

La déesse porte au-dessus d'un bandeau frontal une rosette à sept pétales ou une étoile à sept branches. Son interprétation varie : en plus d'une représentation géométrique et astronomique, on peut y voir un palmier ou un papyrus stylisé (symbolisant l'écriture puisque les Égyptiens écrivaient sur un matériau dérivé du papyrus).

Après son association à Thot, qui était à l'origine un dieu lunaire, cette étoile à sept branches sera surmontée d'un croissant lunaire (arc renversé) dont la représentation dégénéra au fil du temps jusqu'à reproduire deux cornes formant un croissant entre elles. Quand le symbole prit définitivement la forme de cornes, la déesse était parfois appelée Seshfet-Abouy, (celle qui) porte les deux cornes.

Ce symbole surmonté de l'arc renversé est également employé dans le hiéroglyphe désignant Seshat.

Habituellement, la déesse est représentée tenant un bâton de palmier entaillé pour marquer le passage du temps et des événements et le temps alloué au pharaon par les dieux pour son séjour terrestre. Comme elle était la protectrice des projets de construction, elle pouvait également tenir un maillet et un piquet pour la cérémonie de "l'allongement de la corde", étape cruciale du rituel de fondation d'un temple.

Sur les parois du temple d'Abou Simbel, on la voit un calame dans une main et le godet à encre dans l'autre.

Culte

Dans la mythologie égyptienne, Seshat occupe un rôle de second plan à part celui de déesse de l'écriture et des projets d'architecture. Aucun temple ne lui était consacré mais elle était toujours la patronne de la construction des édifices sacrés et elle est représentée dans plusieurs temples comme Abydos, Edfou, Denderah et Karnak.

Notes

Bibliographie

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Seshat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Seshat — Señora de los libros , diosa de la escritura y la historia, protectora de las bibliotecas en la mitología egipcia. También medía el tiempo, es Señora del calendario y la astronomía. Vinculada a los constructores y arquitectos, era la Señora de… …   Wikipedia Español

  • Seshat — In Egyptian mythology, Seshat (also spelled Safkhet, Sesat, Seshet, Sesheta, and Seshata) was the Ancient Egyptian goddess of wisdom, knowledge, and writing. She was seen as a scribe and record keeper, and her name means she who scrivens (i.e.… …   Wikipedia

  • Seshat —    See Sesheta …   Who’s Who in non-classical mythology

  • Seshat's emblem — The ancient Egyptian Seshat emblem hieroglyph is one of the oldest hieroglyphs from Ancient Egypt. An archaic form of it was used on the Narmer Palette of Pharaoh Narmer. It represents the goddess Seshat in later classical Ancient Egypt, as the… …   Wikipedia

  • Sechat — Seshat Cet article fait partie de la série Dieux égyptiens Présentation Par ordre alphabétique Par relation Par ville Par symbole P …   Wikipédia en Français

  • Séchat — Seshat Cet article fait partie de la série Dieux égyptiens Présentation Par ordre alphabétique Par relation Par ville Par symbole P …   Wikipédia en Français

  • Sesheta — (Seshat)    Egyptian goddess of literature, also known as Safekh Aubi …   Who’s Who in non-classical mythology

  • Thoth — For other meanings of Thoth , or of Djehuti and similar, see Thoth (disambiguation). Thoth Thoth, in one of his forms as an ibis headed man God of wisdom and the moon Major cult center …   Wikipedia

  • Nephthys — was normally portrayed as a young woman, wearing a headdress in the shape of a house and basket Goddess of Lamentation Name in hieroglyphs …   Wikipedia

  • Ancient Egyptian religion — Part of a series on Ancient Egyptian religion …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.