Serveur mandataire

Serveur mandataire

Proxy

Pour une définition du mot « proxy », voir l’article proxy du Wiktionnaire. Wiktfavicon en.svg
Représentation schématique d'un serveur proxy, où l'ordinateur au milieu agit comme un proxy entre les deux autres.

Un serveur mandataire ou proxy (de l'anglais) est un serveur informatique qui a pour fonction de relayer des requêtes entre un poste client et un serveur. Les serveurs mandataires sont notamment utilisés pour assurer les fonctions suivantes :

  • mémoire cache ;
  • la journalisation des requêtes (« logging ») ;
  • la sécurité du réseau local ;
  • le filtrage et l'anonymat.

L'utilité des serveurs mandataires est importante, notamment dans le cadre de la sécurisation des systèmes d'information.

Sommaire

Différents types de serveurs

Le concept a été inventé par le CERN en 1994[1],[2]. Il a été prévu à l'origine pour relier à Internet des réseaux locaux n'utilisant pas le protocole TCP/IP.

Le serveur mandataire générique sert à relayer uniquement certaines requêtes, sur un port donné, comme les requêtes HTTP ou FTP. Exemple de serveur mandataire public générique (réservé aux utilisateurs du réseau Free) : proxy.free.fr sur le port logiciel 3128.

Le serveur mandataire SOCKS permet de relayer tout type d'informations, que ce soit des données relatives au Web, au courriel ou même aux messageries instantanées. Ce serveur mandataire, plus intéressant en termes d'informations disponibles, est beaucoup moins répandu.

Parmi tous les serveurs mandataires, certains sont dits « anonymes » ou encore proxies anonymiseurs. C’est-à-dire que les serveurs contactés ne peuvent connaître facilement l'adresse IP de la machine cliente, ils ne « voient » que l'adresse du serveur anonymiseur, par contre ce dernier la connaît et peut l'enregistrer - rendant par là la notion d'anonymat toute relative.

Les serveurs génériques (aussi appelés proxies transparents), quant à eux, transmettent l'adresse IP du client en même temps que la leur (par exemple, via le champ HTTP_X_FORWARDED_FOR, dans le cas d'un proxy HTTP et/ou HTTPS).

Certains serveurs sont publics et ne présentent donc pas de limitation quant à leur accès. On parle alors de serveur mandataire ouvert (open proxy). D'autres serveurs demandent une identification, ou sont réservés aux utilisateurs d'un réseau local.

Quelques serveurs proxy

Proxy HTTP
  • Squid : Serveur open source le plus utilisé.
  • Privoxy : Serveur open source dont l'objectif est la protection des informations personnelles des utilisateurs. Le nom Privoxy vient de la contraction de Privacy et Proxy'.
  • JanusVM : Serveur permettant une navigation anonyme et sécurisée sur le Web.
  • JAP : Programme populaire et open source pour connecter aux chaînes des proxies anonymiseurs.
  • TcpCatcher : Serveur proxy TCP et HTTP gratuit à but éducatif. Il permet de modifier les paquets à la volée.
Proxy SSH
Proxy SMTP
  • SMAP : Serveur mandataire pour le protocole SMTP.
Proxy multi-protocoles
  • DeleGate : Serveur proxy multi-plateformes multi-usages mandaté au niveau applicatif ou au niveau session.

Annexes

Références

Voir aussi

  • Portail de la sécurité informatique Portail de la sécurité informatique
Ce document provient de « Proxy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Serveur mandataire de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • serveur mandataire — ● loc. m. ►WEB Syn. francophone de mandataire, i.e. proxy …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Serveur informatique — Pour les articles homonymes, voir Serveur. Des serveurs empilés Dans un réseau informatique, un serveur est un ordinateur et un …   Wikipédia en Français

  • Serveur proxy — Proxy Pour une définition du mot « proxy », voir l’article proxy du Wiktionnaire. Représ …   Wikipédia en Français

  • Mandataire — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Mandataire », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) En droit, un mandataire est une personne… …   Wikipédia en Français

  • Serveur (informatique) — Pour les articles homonymes, voir Serveur. Des serveurs empilés En informatique et en télécommunications, un serveur est un dispositif informatique matériel et/ou logiciel qu …   Wikipédia en Français

  • serveur cache — ● loc. m. ►WEB On dit aussi un cache, ou encore un mandataire (voir un proxy). Il sert d intermédiaire entre l Internet dans sa globalité et un ensemble de clients. Étant donné qu il est probable que plusieurs clients demandent les mêmes… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • serveur mandaté — ● loc. m. ►WEB Syn. francophone de mandataire, i.e. proxy …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Proxy ouvert — Proxy Pour une définition du mot « proxy », voir l’article proxy du Wiktionnaire. Représ …   Wikipédia en Français

  • Proxy — Pour une définition du mot « proxy », voir l’article proxy du Wiktionnaire.  Pour l’article homophone, voir Proxi …   Wikipédia en Français

  • Pipelining HTTP — Le pipelining HTTP est une technique consistant à combiner plusieurs requêtes HTTP dans une seule connexion TCP sans attendre les réponses correspondant à chaque requête. Le pipelining présente plusieurs avantages: amélioration importante du… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»