Serignan-du-Comtat


Serignan-du-Comtat

Sérignan-du-Comtat

Sérignan-du-Comtat
Photographie représentant symboliquement la Commune
Carte de localisation de Sérignan-du-Comtat
Pays France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Avignon
Canton Orange-Est
Code Insee 84127
Code postal 84830
Maire
Mandat en cours
Jacques Buschiazzo
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Aygues Ouvèze en Provence
Latitude
Longitude
44° 11′ 24″ Nord
       4° 50′ 39″ Est
/ 44.19, 4.84416666667
Altitude 53 m (mini) – 240 m (maxi)
Superficie 19,82 km²
Population sans
doubles comptes
2 425 hab.
(2006)
Densité 122 hab./km²

Sérignan-du-Comtat est une commune française, située dans le département de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Sommaire

Géographie

Le village de Sérignan-du-Comtat est situé au nord du département de Vaucluse dans le canton Est d'Orange.

Accès et transports

L'autoroute la plus proche est l'autoroute A7.

Relief

Géologie

Sismicité

Les cantons de Bonnieux, Apt, Cadenet, Cavaillon, et Pertuis sont classés en zone Ib (risque faible). Tous les autres cantons du département de Vaucluse sont classés en zone Ia (risque très faible). Ce zonage correspond à une sismicité ne se traduisant qu'exceptionnellement par la destruction de bâtiments[1].

Hydrographie

L'Aygue sépare le village de la commune de Camaret. Au sud du village, en bordure de la rivière, et lorsqu'il y avait de l'eau les parents d'Ernest Duffréne faisaient traverser en bateau. D'où le surnom familial de "batéau" en Provençal ! Le grand Béal descend de la montagne et servait en 1950 de tout à l'égout et à l'arrosage des jardins. La "conduite" venant d'une source et qui donnait l'eau potable aux villageois. Son terminus était le vieux lavoir, route de Lagarde.

Climat

La commune est située dans la zone d'influence du climat méditerranéen. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée en altitude des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux. Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare.

Histoire

Diane de Poitiers, baronne de Sérignan, en Comtat Venaissin
Salle à manger de l'Harmas de Jean-Henri Fabre

Le village a d'abord été une seigneurie des comtes de Toulouse, pour devenir au Moyen Âge le chef-lieu d'une importante baronnie dont l'une des principales titulaires a été Diane de Poitiers. Cette baronnie, qui a beaucoup souffert lors des guerres de religion en 1563, a duré jusqu'à la révolution française. Le village a ensuite fait partie du district d'Avignon lors de la réunion du Comtat à la France en 1791, puis au département des Bouches-du-Rhône en 1792, et enfin celui de Vaucluse en 1793.

Sérignan-du-Comtat, a eu un certain nombre « d'enfants célèbres », dont le plus connu d'entre eux est Jean-Henri Fabre, grand entomologiste. Bien qu'il ne soit pas natif du village, c'est à Sérignan qu'il a passé la période la plus féconde de sa vie.

La présence de l'Homme sur la commune de Sérignan-du-Comtat est ancienne puisque, grâce aux découvertes qui y ont été faites (racloirs, silex, couteaux, objet divers…), une occupation préhistorique a été avérée. Celle-ci s'est faite sur un rocher émergeant de l'eau, qui devient ainsi le point de départ de l'histoire de Sérignan. C'est vers le VIe siècle avant notre ère que les Phocéens et les Grecs s'installent dans la région.

Vient ensuite l'occupation romaine qui a duré près de cinq siècles et a été marquée par toute une série de grands travaux importants pour l'avenir du village : terres défrichées, marais asséchés, canaux creusés (Béal), carrières de pierres crées au Nord-Est. C'est ainsi que de nombreuses caves voûtées datant de cette époque ont été retrouvées dans le vieux village et en particulier " au château ".

Ce n'est qu'après la chute de l'empire romain, que Guillaume Ier, l'un des princes d'Orange, fait construire un château autour duquel les gens se regroupent et construisent des murailles. C'est ainsi que nait Sérignan-du-Comtat au XIII° siècle.

Au cours du XVIIe et XVIIIe siècles, le village continue son évolution hors des murs. Ces extensions sont entourées de muraillons, sortes de murailles pas très hautes, dont certains d'entre eux, à l'état de vestiges, sont encore visibles aujourd'hui.

C'est au XVIIIe siècle que les grands équipements sont construits sur la commune :

  • en 1747, l'hôpital rue du Moulin
  • la nouvelle église entre 1757 et 1765
  • la mairie entre 1725 et 1726.

La première maison de ville, devenue après la révolution la mairie, se trouvait autrefois « au château ».

Concernant les équipements, c'est dans le courant du XIXe siècle que l'école des filles est créée (entre 1853 et 1854), comme celle des garçons (entre 1854 et 1856). C'est également au cours de ce siècle que le lavoir, route de Camaret, est édifié (1848), et que celui du Grand Béal qui existait déjà, est reconstruit (1865). Enfin, l'Harmas de Jean-Henri Fabre(entouré de murailles) est créé en 1880, et l'usine de soie sur la route de Ste-Cécile-Les-Vignes en 1857.

Par la suite le village n'a cessé de s'étendre et de nouvelles extensions sont visibles en particulier à l'est du village, sur la route de Ste-Cécile-Les-Vignes, et au sud de manière plus récente, les nouvelles habitations prenant la forme de lotissement.

Héraldique

Blason de Sérignan-du-Comtat

De gueules à la lettre S capitale d'argent, accompagnée de six besants du même ordonnés en orle, au chef échiqueté de gueules et d'argent de trois tires. [2]

Administration

Après guerre, le maire nommé est M. Deloye, le fondateur de l'usine du même nom dont le siège est à Orange. Le secrétaire de mairie est M. Leydier et, avec le Garde-Champêtre et son clairon, ce sont les deux seuls employés de la mairie... Le maire suivant est M. Ferrand. Ancien militaire, il fait la lecture des "morts pour la France" devant tous les enfants des écoles les 11 novembre. Le suivant est M. Henry, charcutier qui œuvre route de Camaret. Mathilde Duffrène, receveuse des P et T, fait au moins deux mandats. M. Morel lui succède, puis M. Collado, jusqu'en 2008, où il ne se représente pas.

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2008 Jacques Buschiazzo
2001 2008 Jean Collado divers gauche Directeur d'école
Morel
Mathilde Duffrène receveuse des P et T
Henry charcutier
Ferrand Ancien militaire
Deloye
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1 033 1 194 1 488 1 975 2 069 2 254 2 425
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Terroir de Sérignan-du-Comtat

Industrie

En 1950, le moulin à huile Gras et Peyre (olives et tournesol); la minoterie rue des écoles de filles au pied du Grand-Béal. La cave coopérative depuis bien avant guerre.

Toujours en 1950, dans le village où on trouvait de nombreux muriers, l'élevage des vers à soie se pratiquait dans de nombreuses maisons. Marcel Faure du "Casino" les commercialisait.

Une entreprise sans nom vit le jour avant guerre; il s'agissait de détartrer les foudres et plus tard les cuves à vin. C'est Alfred Faure, décédé en 1950 qui commença cette activité. Avec son vélo et avec sa "charrette" il partait dans les caves du département. Son fils Jean continua l'affaire, puis Alfred, dit "Dédé" et encore son fils et même le petit-fils... Ne disait-on pas qu'on utilisait le tartre, pour son acide tartrique naturellement, mais aussi comme anti lueur dans les obus... L'entreprise se serait diversifiée, mais l'origine en revient à Alfred le premier. D'ailleurs, il possédait le téléphone, déjà, le numéro 5 du village. J.H. Fabre ne raconte-t-il pas dans ses descriptions sur les scarabées, qu'un petit berger lui apporta un jour une belle bouse...C'était Alfred!

Tourisme

Agriculture

Le vignoble produit de vins classés en Côtes-du-rhône. Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label Vin de pays de la Principauté d'Orange.

L'olivier, les céréales et le tabac un temps.

Culture et patrimoine

Le cinéma Nicollet. Parfois en plein air, au bord de la route menant à Sainte Cécile les Vignes. L'hiver à l'intérieur naturellement; les sièges en bois et la fumée des cigarettes qu'allumait le projecteur du père Nicolet.

Culture

Patrimoine civil

  • Fontaine
  • Église

Fin des années 40, le curé Veron entreprend de simplifier l'église en enlevant des tableaux et peintures trop nombreuses à son goût.

  • Plusieurs lavoirs

Celui du nord, route du Grand-Béal, était alimenté par la "conduite" une source venant d'un peu plus haut que Ratoneau. Cette conduite donnait l'eau potable; elle fut désaffectée et remplacée par l'"eau du Rhône"...

  • Façades Renaissances

Patrimoine religieux

Le Curé Vendran et vers 1948, le curé René Véron .Il sera remplacé par le Curé Lambert(originaire de Piolenc et ancien prisonnier de guerre). En 2008, il officie encore à Orange à environ 80 ans.

Patrimoine environnemental

Un sentier botanique au nord du bourg.

Équipements ou Services

Éducation

La commune posséde une école primaire publique, Anthony Réal. Ensuite les éléves vont au collège Victor Schoelcher à Sainte-Cécile-les-Vignes [3] Lycée de l'Arc à Orange [4].

Sports

Skate Park, Tennis, Football, Basket.

Santé

À la sortie du village, après la poste et sur la gauche se trouvait l'hospice. Plus tard transformée en bains publics, que tenait le Garde Champêtre de cette époque vers 1950, un ancien de la guerre 14-18. C'est lui qui dans le village diffusait les nouvelles, avec son Clairon pour solliciter l'attention des villageois.

Vie locale

Culte

Écologie et recyclage

La collecte et le traitement des déchets des ménages et déchets assimilés, la gestion de l'assainissement collectif, la lutte contre les nuisances sonores, le contrôle de la qualité de l'air et la protection et mise en valeur de l'environnement font parties des compétences de la Communauté de communes Aygues Ouvèze en Provence.

Personnalités

  • Jean-Henri Casimir Fabre, né le 21 décembre 1823 à Saint-Léons - Aveyron, décédé le 11 octobre 1915 à Sérignan-du-Comtat, est l'un des plus célèbres entomologistes français.

Notes et références

  1. Zonage sismique réglementaire de la France, classement des cantons (découpage fin 1989) de la région PACA, page 48
  2. Armorial des Communes de Vaucluse (Conseil Général du Vaucluse).
  3. carte scolaire 2009
  4. Éducation en Vaucluse

Pour approfondir

Bibliographie

  • Jules Courtet, Dictionnaire géographique, géologique, historique, archéologique et biographique du département du Vaucluse, Avignon, 1876.
  • Robert Bailly, Dictionnaire des communes du Vaucluse, Éd. A. Barthélemy, Avignon, 1986. (ISBN 2903044279)

Articles connexes

Liens externes


Communes de la Communauté de communes Aygues Ouvèze en Provence

Camaret-sur-Aigues  · Piolenc  · Sainte-Cécile-les-Vignes  · Sérignan-du-Comtat  · Travaillan  · Uchaux  · Violès

  • Portail de Vaucluse Portail de Vaucluse
Ce document provient de « S%C3%A9rignan-du-Comtat ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Serignan-du-Comtat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sérignan-du-comtat — Sérignan du Comtat …   Wikipédia en Français

  • Sérignan-du-Comtat — País …   Wikipedia Español

  • Sérignan-du-Comtat — 44° 11′ 24″ N 4° 50′ 39″ E / 44.19, 4.84416666667 …   Wikipédia en Français

  • Serignan-du-Comtat — Original name in latin Srignan du Comtat Name in other language Serignan, Serignan du Comtat, Srignan, Srignan du Comtat State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.1885 latitude 4.84403 altitude 77 Population 2388 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Sérignan-du-Comtat — Infobox Commune de France nomcommune=Sérignan du Comtat région=Provence Alpes Côte d Azur département=Vaucluse arrondissement= Avignon canton= Orange Est insee=84127 cp=84830 maire= Jean Collado mandat= intercomm=Aygues Ouvèze en Provence… …   Wikipedia

  • Loriol-du-Comtat — 44° 04′ 38″ N 5° 00′ 05″ E / 44.077222222222222, 5.0013888888888889 …   Wikipédia en Français

  • Loriol-Du-Comtat — Pays   …   Wikipédia en Français

  • Loriol-du-comtat — Pays   …   Wikipédia en Français

  • Malemort-Du-Comtat — Malemort du Comtat …   Wikipédia en Français

  • Malemort-du-Comtat — 44° 01′ 18″ N 5° 09′ 37″ E / 44.0216666667, 5.16027777778 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.