Seattle SuperSonics


Seattle SuperSonics

Supersonics de Seattle

Supersonics de Seattle Basketball pictogram.svg
[[Fichier:Seattle SuperSonics.png | 120px | Logo du club]]
Généralités
Date de fondation 1967
Couleurs Vert et jaune
Salle KeyArena
(17 072 places)
Manager Sam Presti
Entraîneur P.J. Carlesimo

Les Supersonics de Seattle (Seattle Supersonics en anglais, raccourci en Seattle Sonics) était une franchise américaine de basket-ball de la NBA basée à Seattle (État de Washington) entre 1967 et 2008.

La franchise a remporté un unique titre de NBA dans son histoire, en 1979 contre les Bullets de Washington, ce qui fait d'elle l'une des trois franchises de la ville de Seattle — Mariners de Seattle en ligue majeure de baseball et Seahawks de Seattle en National Football League — la seule franchise victorieuse d'un championnat (cependant, les Metropolitans de Seattle ont remporté la Coupe Stanley en 1917 mais avant la création de la ligue nationale de hockey). De 1978 à 1985, la mascotte des Sonics était un wheedle, depuis 1993 leur mascotte est un squatch, dérivée du big foot.

L'équipe est la propriété de Sam Schulman entre 1967 et 1983, avant d'être rachetée par Barry Ackerley entre 1983 et 2001, puis par le Basketball Club of Seattle (avec à sa tête Starbucks et Howard Schultz) en 2001. Elle est acquise en 2006 par le businessmann Clay Bennett d'Oklahoma City qui obtient le droit de la délocaliser la franchise pour la saison 2008-2009, de Seattle à Oklahoma City. La franchise s'appelle désormais Oklahoma City Thunder. Le nom et les couleurs des supersonics restent propriété de la ville de Seattle, ce qui n'exclut pas le retour un jour de l'équipe.

Sommaire

Historique de la franchise

Le club fait ses débuts en NBA en octobre 1967, en même temps que les San Diego Rockets. Le nom de la franchise, « SuperSonics », est choisi à l'issue d'un concours local. Sur 25000 réponses, SuperSonics est revenu plus de 200 fois, en référence à l'implantation de Boeing dans la ville. Le surnom du club est aussi régulièrement contracté en « Sonics ».
Le premier logo du club est conçu par l'agence publicitaire de David Stern, l'actuel commissaire de la NBA.

Seattle compte dans ses rangs Walt Hazzard, Bob Weiss, Rod Thorn et sélectionne Al Tucker avec le sixième choix de la draft, et Bob Rule avec le septième. Sous la houlette de l'entraîneur Al Bianchi, Hazzard, après trois saisons en demi-teinte chez les Los Angeles Lakers explose enfin chez les Sonics et finit meilleur marqueur du club avec 24 points de moyenne (6e de la ligue) et 6 passes décisives par match (4e de la ligue). Le bilan final, de 23 victoires pour 59 défaites, est typique pour une expansion team, et reste actuellement le pire de l'histoire du club.

Walt Hazzard est échangé à Atlanta durant l'intersaison pour Lenny Wilkens. Wilkens ne déçoit pas en enregistrant 22 points et 8 passes décisives (second dans la ligue) de moyenne. Le meilleur marqueur du club est Bob Rule avec 24 points de moyenne. Mais les performances individuelles de ces deux stars influencent relativement peu les résultats du club qui termine la saison avec 30 victoires. L'entraîneur Al Bianchi est alors limogé durant l'intersaison et est remplacé par Lenny Wilkens, qui officie désormais en tant que joueur-entraîneur. Le club montre ainsi des signes de progression, alors que Wilkens mène la ligue aux passes décisives. Les résultats s'améliorent encore avec 36 victoires pour 46 défaites à la fin de la saison 1969-70.

La progression continue pour la saison 1970-71 avec 38 victoires. Lenny Wilkens est nommé MVP du All-Star Game, mais la grande nouvelle pour le club est la signature de Spencer Haywood, qui a écrasé la concurrence dans la ligue concurrente de la NBA, l'ABA (il est le meilleur marqueur et le meilleur rebondeur de ce championnat). Les Sonics ont du batailler dur avec les Detroit Pistons qui détenaient ses droits, mais Haywood est finalement autorisé à rejoindre les Sonics, où il tourne à 20,6 points de moyenne sur 33 matchs.

Entrée de l'enceinte des Sonics

Haywood devient vite un joueur dominant dans la ligue, avec 26,2 points de moyenne en 1971-72. Mais si le bilan annuel des Sonics s'améliore encore avec 47 victoires pour 35 défaites (première saison à plus de 50 % de victoires dans l'histoire du club), le club ne se qualifie pas pour les playoffs. Durant l'intersaison Lenny Wilkens est échangé aux Cleveland Cavaliers contre Butch Beard. Ce mouvement marque un arrêt dans la progression du club qui ne remporte que 26 matchs en 1972-73, en dépit des performances de Spencer Haywood (troisième marqueur de la ligue avec 29,2 points de moyenne).

Les Sonics tentent de rebondir pour la saison 1973-74 avec la signature comme entraîneur et General Manager du légendaire Bill Russell. L'arrivée de l'ancien pivot des Celtics est bénéfique au club qui termine avec 36 victoires, 10 de plus que la saison précédente. L'ascension continue la saison suivante et pour la première fois de leur existence les Sonics se qualifient pour les playoffs avec un bilan de 43 victoires pour 39 défaites, bien favorisé par une série de 7 victoires consécutives sur la fin de saison. Ils battent même les Detroit Pistons au premier tour en 3 manches sèches avant d'être éliminés par les futurs champions : les Golden State Warriors.

Durant l'intersaison 1995, les Sonics récupèrent Eric Snow, sélectionné par Milwaukee, pour servir comme troisième meneur derrière Gary Payton et Nate McMillan.

À la suite du départ de Nate McMillan, qui a répondu favorablement à l'offre lucrative des Portland Blazers, les Sonics nomment comme entraîneur Bob Weiss, qui était membre de la première équipe des Sonics en 1967. Durant la draft, les Sonics sélectionnent avec le 25e choix le pivot français Johan Petro

La fin après 41 ans à Seattle

Depuis 2006, le club est aux mains d'un homme d'affaires d'Oklahoma City, Clay Bennett, qui souhaitait amener l'équipe dans sa ville, laquelle a accueilli les New Orleans Hornets pendant la saison 2005-06 suite à l'ouragan Katrina. Outre les résultats médiocres des dernières années, le club souffrait en effet de difficultés pour réunir la somme nécessaire (environ 500 millions de dollars) pour la construction d'une nouvelle salle, plus moderne et plus grande que l'actuelle Key Arena. La NBA finit par accéder à la demande de déménagement le 18 avril 2008 (les propriétaires des clubs votent par 28 à 2 en sa faveur). Le changement pourrait se faire dès la saison 2008-09, à moins que les Sonics ne soient finalement contraints d'aller au bout du contrat de location de leur salle qui court jusqu'en 2010. Néanmoins, les résistances sont nombreuses, de la part des supporters de Seattle, mais aussi de Howard Schultz, président directeur-général de Starbucks, et ancien propriétaire du club, qui entend poursuivre les investisseurs d'Oklahoma City qui, selon lui, n'auraient pas respecté une des clauses du contrat de vente qui stipulait qu'ils devaient « faire des efforts sincères » (good-faith effort) pour garder l'équipe à Seattle[1]. Le 2 Juillet 2008,l'annonce officielle du déménagement des Supersonics est confirmée. L'équipe s'installera maintenant dans la ville d'Oklahoma City. La franchise change de couleurs et prend le nom de Oklahoma City Thunder. Les couleurs et le nom de Supersonics appartenant toujours à la ville de Seattle, cela laisse un espoir de revoir, un jour, une autre franchise revenir sous le nom des Supersonics.

Palmarès

Maillots retirés

Lien externe

Notes et références

  • Portail du basket-ball Portail du basket-ball
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Supersonics de Seattle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Seattle SuperSonics de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Seattle Supersonics — Supersonics de Seattle Supersonics de Seattle [[Fichier: | 120px | Logo du club]] …   Wikipédia en Français

  • Seattle SuperSonics — Conferencia Conferencia Oeste División División Noreste Fundado 1967 …   Wikipedia Español

  • Seattle SuperSonics — Gründung 1967 Geschichte Seattle SuperSonics 1967–2008 Oklahoma City Thunder seit 2008 …   Deutsch Wikipedia

  • Seattle SuperSonics — NBA team color1 = #ffd321 color2 = #005f30 name = Seattle SuperSonics imagesize = 120px conference = Western division = Pacific (1967–2004) Northwest (2004–2008) founded = 1967 folded = 2008 coach = n/a owner = n/a General Manager = n/a affiliate …   Wikipedia

  • Seattle Supersonics — Oklahoma City Thunder Gründung 1967 Geschichte Seattle SuperSonics 1967–2008 Oklahoma City Thunder seit 2008 Stadion …   Deutsch Wikipedia

  • Seattle SuperSonics — Оклахома сити Тандер Дивизион Северо Западный Конференция Западная Город …   Википедия

  • Seattle SuperSonics relocation to Oklahoma City — The interior of KeyArena during the Sonics last home game in Seattle, played against the Dallas Mavericks. The Seattle SuperSonics relocation to Oklahoma City was a successful effort by the ownership group of the Seattle SuperSonics to move the… …   Wikipedia

  • Seattle SuperSonics seasons — This is a list of seasons completed by the Seattle SuperSonics of the National Basketball Association. colspan= 6 align=center bgcolor= #005f30 | Seattle SuperSonics 1967 68 || 23 || 59 || .280 ||| 1968 69 || 30 || 52 || .366 ||| 1969 70 || 36 || …   Wikipedia

  • Seattle SuperSonics all-time roster — The following is a list of players, both past and current, who appeared at least in one game for the Seattle SuperSonics NBA franchise. NOTOC A* Zaid Abdul Aziz (Don Smith) (1970 72, 1975 76) * Mahdi Abdul Rahman (Walt Hazzard) (1967 68, 1973 74) …   Wikipedia

  • 1978–79 Seattle SuperSonics season — NBA season team = Seattle SuperSonics misc = Western Conference Champions NBA Champions end year = 1979 wins = 52 losses = 30 division = Pacific division place = 1 conf place = 1 coach = Lenny Wilkens arena = Kingdome owners = Sam Schulman… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.