Seaborgium


Seaborgium
Seaborgium
DubniumSeaborgiumBohrium
W
   

106
Sg
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
                                                               
                                   
Sg
Uph
Table complèteTable étendue
Informations générales
Nom, symbole, numéro Seaborgium, Sg, 106
Série chimique métaux de transition
Groupe, période, bloc 6, 7, d
No CAS 54038-81-2 [1]
Propriétés atomiques
Masse atomique 266 u
Configuration électronique probablement
[Rn] 5f14 6d4 7s2
 
Électrons par niveau d’énergie 2, 8, 18, 32, 32, 12, 2
Propriétés physiques
État ordinaire Présumé solide
Isotopes les plus stables
iso AN Période MD Ed PD
MeV
258Sg {syn.} 2,9 ms FS    
259Sg {syn.} 0,48 s α 9,62
9,36
9,03
255Rf
260Sg {syn.} 3,6 ms 74 % FS
 
26 % α
 

9,81
9,77
9,72

 
256Rf
 
261Sg {syn.} 0,18 s 0,6 % FS
1,3 % ε


98,1 % α

 


9,62
9,55
9,47
9,42
9,37

261Db
>
256Rf

 
262Sg {syn.} 15 ms FS    
263Sg {syn.} 0,3 s α 9,06 259Rf
263mSg {syn.} 0,9 s 13 % FS
87 % α

9,25

259Rf
264Sg {syn.} 68 ms FS    
265aSg {syn.} 9,8 s α 8,90
8,84
8,76
261Rf
265bSg {syn.} 16,2 s α 8,70 261Rf
266Sg {syn.} 0,36 s FS    
267Sg {syn.} 1,4 min 83 % FS
17 % α

8,20

263Rf
271Sg {syn.} 1,9 min 33 % FS
67 % α

8,54

267Rf
Précautions
Élément radioactif
Élément radioactif
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le seaborgium est un élément chimique, de symbole Sg et de numéro atomique 106. C'est un élément synthétique dont la demi-vie de son isotope le plus stable 266Sg est de 30 secondes.

Histoire

L'élément 106 a été découvert presque simultanément par deux laboratoires différents. En juin 1974, une équipe de chercheurs soviétiques conduite par Georgii N. Flerov à l'Institut unifié de recherches nucléaires (JINR) de Doubna rapporta avoir produit un isotope d'une masse atomique de 259 et d'une demi-vie de ms. En septembre 1974, une équipe américaine dirigée par Albert Ghiorso au Lawrence Radiation Laboratory à l'Université de Berkeley rapporta avoir créé un isotope de masse 263 et d'une demi-vie de 0,9 s.

Étant donné que le travail des Américains fut confirmé indépendamment en premier lieu, ceux-ci suggérèrent comme nom seaborgium en l'honneur du chimiste américain Glenn T. Seaborg. Ce nom suscita une grande controverse car Seaborg était encore vivant. Un comité international décida en 1992 que les laboratoires de Berkeley et de Doubna devaient partager le crédit de la découverte de l'élément 106.

Entretemps, l'UICPA adopta le nom unnilhexium (symbole Unh) comme nom systématique provisoire. En 1994, un comité de l'UICPA recommanda que le nom rutherfordium fût adopté pour l'élément 104 et adopta une règle pour que plus aucun élément ne soit nommé en l'honneur d'une personne vivante. La société chimique américaine (American Chemical Society) s'opposa vivement à cette règle. En 1997, dans le cadre d'un compromis portant sur l'attribution des noms pour les éléments 104 à 108, le nom seaborgium fut reconnu internationalement pour l'élément 106.

Notes et références

  1. Base de données Chemical Abstracts interrogée via SciFinder Web le 15 décembre 2009 (résultats de la recherche)

Sur les autres projets Wikimedia :


  s1 s2 g f1 f2 f3 f4 f5 f6 f7 f8 f9 f10 f11 f12 f13 f14 d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 d8 d9 d10 p1 p2 p3 p4 p5 p6
1 H He
2 Li Be B C N O F Ne
3 Na Mg Al Si P S Cl Ar
4 K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6 Cs Ba   La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7 Fr Ra   Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Uut Uuq Uup Uuh Uus Uuo
8 Uue Ubn * Ute Uqn Uqu Uqb Uqt Uqq Uqp Uqh Uqs Uqo Uqe Upn Upu Upb Upt Upq Upp Uph Ups Upo Upe Uhn Uhu Uhb Uht Uhq Uhp Uhh Uhs Uho
   
  g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11 g12 g13 g14 g15 g16 g17 g18  
  * Ubu Ubb Ubt Ubq Ubp Ubh Ubs Ubo Ube Utn Utu Utb Utt Utq Utp Uth Uts Uto  


Métalloïdes Non-métaux Halogènes Gaz rares
Métaux alcalins  Métaux alcalino-terreux  Métaux de transition Métaux pauvres
Lanthanides Actinides Superactinides Éléments non classés

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Seaborgium de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Seaborgium — (pronEng|siːˈbɔrgiəm) is a chemical element in the periodic table that has the symbol Sg and atomic number 106, Image of Seaborgium . Seaborgium is a synthetic element whose most stable isotope 271Sg has a half life of 1.9 minutes. Chemistry… …   Wikipedia

  • seaborgium — [sē bôr′gē əm] n. 〚ModL, after SEABORG Glenn T(heodore) + IUM〛 a radioactive chemical element with a very short half life: a transactinide produced by bombarding californium or lead with high energy nuclear particles: symbol, Sg; at. no., 106:… …   Universalium

  • seaborgium — ● seaborgium nom masculin (de G. T. Seaborg, nom propre) Élément chimique artificiel (Sg) de numéro atomique 106, de masse atomique 263,1186 …   Encyclopédie Universelle

  • seaborgium — Name proposed for the 106th element (unnilhexium) by the American Chemical Society in honor of Gleen T. Seaborg, an American nuclear physicist and Nobel prize winner …   Elements of periodic system

  • seaborgium — [sē bôr′gē əm] n. [ModL, after SEABORG Glenn T(heodore) + IUM] a radioactive chemical element with a very short half life: a transactinide produced by bombarding californium or lead with high energy nuclear particles: symbol, Sg; at. no., 106:… …   English World dictionary

  • Seaborgium — Eigenschaften …   Deutsch Wikipedia

  • Seaborgium — siborgis statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. seaborgium vok. Seaborgium, n rus. сиборгий, m pranc. seaborgium, m …   Fizikos terminų žodynas

  • seaborgium — siborgis statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. seaborgium vok. Seaborgium, n rus. сиборгий, m pranc. seaborgium, m …   Fizikos terminų žodynas

  • seaborgium — siborgis statusas T sritis chemija apibrėžtis Cheminis elementas. simbolis( iai) Sg atitikmenys: lot. seaborgium angl. seaborgium rus. сиборгий …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • seaborgium — noun Etymology: New Latin, from Glenn T. Seaborg Date: 1994 a short lived radioactive element that is produced artificially see element table …   New Collegiate Dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.