Schalke 04


Schalke 04

FC Schalke 04

FC Schalke 04 Football pictogram white.png
Logo
Généralités
Date de fondation 4 mai 1904
Couleurs bleu et blanc
Stade Veltins-Arena
(61 482 places)
Siège Ernst-Kuzorra-Weg 1
45891 Gelsenkirchen
Championnat actuel Bundesliga 1
Président Allemagne Josef Schnussemberg
Entraîneur Allemagne Felix Magath
Site web schalke04.de
Palmarès
National[1] Championnat d’Allemagne (7)
International[1] Coupe UEFA (1)
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur

Le FC Schalke 04 est un club allemand omnisports basé à Gelsenkirchen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et fondé en 1904. C'est toutefois la section football qui est de loin la plus connue, l'équipe évoluant en première division allemande, la Bundesliga. Le club entretient une très grande rivalité avec le Borussia Dortmund et le VFL Bochum.

Sommaire

Bref historique

  • 1904 : fondation du club sous le nom de SC Westfalia 04 Schalke
  • 1912 : absorption du TV 1877 Schalke
  • 1913 : scission du SC Westfalia 04 Schalke
  • 1919 : fusion avec le TV 1877 Schalke en TuS 1877 Schalke
  • 1924 : le club est renommé FC Schalke 04
  • 1929 : le club est renommé FC Gelsenkirchen Schalke 04
  • 1958 : 1re participation à une Coupe d'Europe (C1) (saison 1958/59):
  • 2006 : le nouveau stade Veltins-Arena a accueilli des matchs de la coupe du monde.
  • 2007 : Gazprom devient le nouveau sponsor du club (contrat estimé entre 65 et 120 millions d'euros sur cinq ans).

Palmarès

Historique

Les premières années

Le club est fondé le 4 mai 1904 sous la désignation Westphalie Schalke par un groupe de lycéens et arbore pour la première fois des couleurs jaunes et rouges, tout en étant contraint d’évoluer dans une ligue amateur, le club n’étant pas reconnu officiellement. Après plusieurs tentatives ayant échouées le club doit fusionner avec un club de gymnastique, le Schalker Turnverein 1877 en 1912 pour y parvenir.

En 1924 l’association prend fin avec le gymnase et le club prend enfin son nom définitif de FC Schalke 04 et évolue en bleu et blanc, tenue qui leur vaut le surnom de Königsblauen, patronyme qui leur est encore resté aujourd’hui.

La montée en puissance

Le club de plus en plus populaire bâtit un nouveau stade, le Gluckauf-Kampfbahn en 1928 et remporte son premier championnat d’Allemagne l’année suivante. Toutefois l’année suivante le club est déclassé, car accusé de donner des salaires trop élevés à ses joueurs pour un club amateur. Toutefois la sanction n’aura que peu d’influence sur la popularité du club.

Suite à la réorganisation du football allemand sous l’Allemagne nazie Schalke est versé dans la Gauliga Westfalen, une ligue spéciale pour les clubs les plus performants. Le club de la Ruhr y confirmera sa montée en puissance. De 1933 à 1942 Schalke dispute 14 des 18 finales du championnat et 8 dans le Tschammerpokal, prédécesseur de la coupe d’Allemagne.

Pendant douze ans le club règne sans partage, réussissant à gagner 162 sur 189 matchs, faisant match nul à six reprises et ne perdant que deux fois. De 1935 à 1939 le club ne perd pas un seul match de championnat. La domination exemplaire du club lui vaut d’être supporté pour la propagande du régime nazi comme un exemple de la « nouvelle Allemagne ». Toutefois le club doit beaucoup cette période faste à de nombreux joueurs fils d’immigrés polonais, comme Fritz Szepan et Ernst Kuzorra.

L’après-guerre

Dans le chaos de l’Allemagne d’après guerre, Schalke disputa deux matchs en 1945. Progressivement l’équipe se réorganise et continue sur sa lancée après un passage à vide. Il termine troisième en 1954 après un sprint final serré. L’année suivante il est battu en finale de la coupe. Enfin en 1958 Schalke remporte face au SV Hambourg (3-0) le titre de champion. Actuellement il s’agit déjà de son dernier titre, même si le club frôlera de peu le sacre suprême en 2001 et en 2006.

L’entrée en Bundesliga

Les bons résultats de Schalke lui valent d’être admis dans la nouvelle ligue de football Bundesliga crée en 1963. Toutefois les débuts sont très difficiles. En 1965 le club n’échappe à la relégation que par l’extension à dix-huit équipes du championnat, contre seize précédemment.

Néanmoins le club se redresse progressivement, ne cédant le titre en 1972 au Bayern Munich qu’en toute fin de parcours. Schalke se console toutefois en remportant la coupe nationale cette année-là.

Le scandale de 1971

En 1971, un séisme secoue le football allemand, Schalke étant en plein dans la tourmente. Certains joueurs et dirigeants du club sont en effet accusés d’avoir encaissés des « dessous de table » pour perdre volontairement contre Arminia Bielefeld.

Plusieurs joueurs seront ainsi radiés à vie, y compris certains évoluant dans l’équipe nationale de l’époque.

Crise et rétablissement

Rudi Assauer

En 1974, le club déménage au Park Stadion spécialement construit pour la Coupe du Monde. En 1977, Schalke termine deuxième tout juste à un point du Borussia Mönchengladbach. En 1980 le club connaît une année désastreuse et se voit relégué en deuxième division pour la saison 1981-1982 et encore en 1983-1984 où il réintègre l’élite du football allemand, pour replonger en 1988 à l’échelon inférieur avant de revenir en Bundesliga 1 pour la saison 1991-1992.

Au tournant du siècle le club subit une transformation complète, passant du statut de club moyen à celui de véritable grande puissance du football allemand. Cette transformation est principalement due à son manager de l’époque, Rudi Assauer, homme d’affaire redoutable. Point d’orgue, la victoire en Coupe de l’UEFA face à l’Inter de Milan après une séance de tirs au but. Le club décolle médiatiquement et financièrement.

Espoirs déçus

Bien que le club soit devenu très rentable et une équipe de pointe sous l’impulsion de Rudi Assauer, Schalke court désespérément après un titre de champion depuis 1958. Le club le frôle de très près en 2001, lorsque les Königsblauen sont en tête du championnat devant le Bayern Munich lors de la dernière journée. De son côté Schalke semblait avoir fait l’essentiel en battant Unterhaching au cours d’un match électrique, le club de la Ruhr étant au départ mené 0 – 2 avant de s’imposer 5 – 3. Toutefois entre-temps, le Bayern Munich alors à égalité avec Hambourg parvient à marquer dans les derniers instants du match, arrachant la victoire et le titre.

Pour la Bundesliga 2006-2007, le Bayern Munich passe complètement à côté de sa saison, tout comme le grand rival du Borussia Dortmund. Schalke qui effectue un mauvais départ reprend la tête du championnat et semble batailler avec Werder Brême pour le titre. Ce dernier finit toutefois par s’essouffler en fin de parcours et laisse Schalke 04 filer vers le titre tant convoité. Mais là encore Schalke s’écroule dans la dernière ligne droite. Invité surprise, le VfB Stuttgart revient dans la course, prend la deuxième place et suit Schalke de près. Il ne reste plus que quatre matchs et Schalke semble avoir une fin de calendrier assez facile. Toutefois à la surprise générale les hommes de Mirko Slomka (nommé entraîneur en janvier 2006) s’inclinent contre le modeste VfL Bochum. Schalke conserve la tête pour un petit point alors qu’il ne reste plus que deux journées à disputer, dont une contre le Borussia Dortmund. Les Königsblauen apparaissent néanmoins confiant. Le 12 mai, jour du fameux derby c’est la douche froide, Schalke s’incline 2–0 chez son ennemi de toujours, Frei puis Smolarek trouvant la faille dans une défense des visiteurs trop fébriles, les deux buts étant systématiquement inscrits suite à une perte de balle. De son côté Stuttgart ne laisse pas passer sa chance, prenant la tête suite à une victoire ce week-end. Au coup de sifflet final les joueurs de Schalke sont aussi effondrés que leurs supporters. Ils abandonnent en effet la tête à Stuttgart qui les devance de deux points, leur dernier espoir reposant sur une victoire indispensable contre Arminia Bielefeld et une très hypothétique défaite du leader contre le modeste Energie Cottbus. Schalke l’emportera mais ce ne sera pas suffisant, Stuttgart remplissant son contrat et conservant sa place de leader et de nouveau champion, condamnant une fois de plus le club de la Ruhr dans son costume d’éternel perdant des fins de saisons.

Toutefois Schalke 04 obtient grâce à sa seconde place son ticket pour la prestigieuse Ligue des Champions.

Retour en Champions League

La saison 2007-2008 est avant tout celle du retour en Champions League. Toutefois le club de la Rühr n'est pas gâté par son tirage. Son groupe B compte ainsi en plus de lui, le Chelsea FC, le CF Valence et le BK Rosenborg. Toutefois, le club espagnol est alors en grande difficulté et Chelsea commet un faux pas lors de son match initial face aux Norvégiens, et Schalke, retranché derrière une défense de fer, arrache son billet pour les huitièmes de finale après un véritable parcours du combattant. Six matches: deux victoires, deux nuls et deux défaites. Les huitièmes de finales disputées contre les Portugais du FC Porto seront également des plus laborieux. S'imposant 1-0 à l'aller, les Allemands ne l'emporteront qu'aux tirs aux buts au Portugal. Une victoire et une qualification qui tient plus aux parades exceptionnelles réalisées par Manuel Neuer tant les hommes de Slomka seront dominés tout le long du match retour. Pour les quarts de finale contre Barcelone il n'y aura toutefois pas de miracle : défaites 1-0 à l'aller et au retour. Un parcours au final satisfaisant dans les faits (c'est la première fois de son histoire que Schalke atteint ce stade de la compétition), même si le bilan chiffré est plutôt famélique. En dix matches, les Königsblauen ont gagné seulement quatre fois, (deux fois contre Rosenborg et deux fois contre Porto si l'on tient compte DE la victoire aux tirs aux buts) et inscrit 6 buts pour 6 encaissés.

En championnat? le parcours est assez nuancé. Il y aura des moments de grâce (victoires 4-1 et 3-2 contre le Borussia Dortmund, l'ennemi héréditaire de Schalke), le carton (victoire 5-0, avec un quadruplé de Kuranyi) contre l'Energie Cottbus, mais aussi des bas, comme la correction subie à Brême (défaite 1-5), ou l'inexplicable couac contre Cottbus lors de la première moitié de saison (défaite 0-1). Le tout sur fond de polémique sur le choix d'un nouvel entraîneur de meilleur standing que Mirko Slomka. Néanmoins Schalke 04 accroche la troisième place finale, lui permettant de disputer la phase préliminaire de la Ligue des Champions 2008-2009. Enfin, financièrement, la saison fut un excellent cru pour le club, avec une explosion des ventes de produits à l'effigie du club (+40% de vente en plus), et de plantureux résultats financiers.

Un nouveau départ ?

Tenant compte des critiques portant sur la faiblesse de l'effectif, les dirigeants se sont lancés dans un mercato particulièrement actif dés la fin de la saison. Ainsi le défenseur roumain du FC Shakhtar Donetsk, Razvan Rat, a été évoqué comme possible futur joueur de Schalke 04. Toutefois le Roumain prolongea finalement son contrat avec le club ukrainien, mettant un terme aux rumeurs. En revanche les venues de l'attaquant péruvien Jefferson Farfan (PSV Eindhoven) et du Hollandais Orlando Engelaar sont bien réelles. L'équipe ainsi renforcée débute bien sa pré-saison, avec notamment une victoire 1-0 face aux Glasgow Rangers lors d'un match amical. Le club de la Ruhr a églement remporté son matche-aller face à l'Atletico Madrid 1-0 pour la qualification en Ligue des Champions. Toutefois le match-retour tourne au désastre avec une défaite 4-0, avec notamment un but concédé sur penalty et l'exclusion de Christian Pander. Dés lors Schalke 04 devra poursuivre sa route européenne en Coupe de l'UEFA où il affrontera le Apoel Nicosie. Après s'être qualifié pour la phase de groupe, Schalke est stoppé. Il termine bon dernier de sa poule avec une seule victoire face au Paris Saint-Germain (3-1), un nul contre Santander et deux défaite, contre Manchester City (0-2) et le FC Twente sur le même score. En championnat la saison tourne aussi vite au cauchemar. Malgré une bonne entame (victoire 3-0 sur Hanovre la première journée), Schalke s'effondre vite. Malgré quelques sursauts, le club de la Ruhr patine et s'enfonce au classement. À la trêve hivernale du mois de décembre, Schalke 04 occupe une modeste huitième place.

En fait le club est en pleine réorganisation liée au changement d'entraîneur : Fred Rutten faisant le ménage dans l'effectif avec les départs de Lovenkrands, Larsen, Zé Robert II, Varela,... De même un nouveau système de jeu davantage tournée sur l'offensive avec en général trois attaquants alignés (là où avant Schalke 04 était plutôt une équipe défensive) pose des problèmes de mise au point, le nouveau coach peinant à trouver un équilibre entre attaque et défense. En plus de difficultés sportives, le club est agité par des problèmes internes avec le licenciement de plusieurs membres du staff technique comme le nutritionniste et le kinésithérapeute du club. En mars 2009 c'est au tours du manager, Andreas Muller, d'être remercié. Le 26 mars 2009, l'entraîneur Fred Rutten, est à son tour limogé.

L'ère Félix Magath

Dés le licenciement de Fred Rutten, les dirigeants du club se mettent en quête d'un nouvel entraîneur pour la prochaine saison. C'est finalement Félix Magath qui est choisi, celui qui après deux saisons chez les "Loups" a permis au VFL Wolfsburg de devenir champion suite à un parcours exceptionnel. Le nouvel entraîneur s'était mis en quête d'un nouvel employeur suite à l'impossibilité pour Wolfsburg de lui accorder la revalorisation salariale qu'il demandait et Schalke 04 ayant les reins plus solides (son budget pour la saison est d'environ 136 millions d'euros) a saisi l'aubaine. En plus d'un salaire plus attractif, Magath cumule les casquettes d'entraîneur, de directeur sportif et de directeur général. La préparation de la saison débuta par une intense mise en condition physique des joueurs, une méthode typique de Magath qui accorde beaucoup d'importance au physique de ses joueurs. Réaliste, Magath déclara que ramener le titre à Gelsenkirchen serait "la mission la plus difficile de sa carrière" et que le club était sportivement dans un "piètre état". Le mercato d'avant-saison se signala par le départ de Orlando Engellar qui n'avais jamais réussi à s'adapter au jeu de Schalke 04 et par la venue de jeunes joueurs prometteurs tels que le tchèque Lewis Holtby et la titularisation de plus en plus fréquente du jeune géorgien Levan Kenia. Certains joueurs sont également recadrés par le nouvel homme fort du club : Kevin Kuranyi est un temps menacé d'être envoyé dans l'équipe B et le médian Albert Streit est banni momentanément de l'équipe pour manque de discipline. Le système de jeu est remanié et Schalke 04 qui évoluait sous Rutten en 4-4-3 repasse en un classique 4-4-2. L'un des premiers moments forts de la saison est la victoire des Bleus roi contre le Borussia Dortmund (1-0) le 26 septembre 2009 grâce à un but de Jefferson Farfan.

Stade

La Veltins Arena

Schalke joue ses matches à la Veltins Arena, également appelée Arena Auf Schalke, située Ernst-Kuzorra-Weg 1, 45891 Gelsenkirchen et inaugurée en 2001. L'Arena Auf Schalke est construite à proximité de l'ancien stade, sur des terrains appartenant au club. La capacité s'élève à 61.482 spectateurs lors des rencontres du championnat allemand, ramenée à 53.994 pour les matchs internationaux. Dans cette configuration l'Arena Auf Schalke ne propose plus que des places assises. Les deux étages de tribunes sont séparés par les 72 loges VIP sur tout le pourtour du terrain. Le toit rétractable, constitué de fibre de verre recouverte de téflon, peut s'ouvrir ou bien protéger toute la surface du stade.

Enceinte ultra-moderne, le stade se voit décerner par l'UEFA la notation 5 étoiles le rendant apte à accueillir des grands matches européens ou internationaux, comme une finale de Coupe d'Europe ou de Coupe du Monde. C'est ainsi que l'Arena Auf Schalke sera le théâtre de la finale de la Ligue des Champions entre le FC Porto et l'AS Monaco remportée 3-0 par le club portugais. En plus d'être une vitrine pour le club, le stade est aussi une source de rentrée de devises. Le stade est loué régulièrement pour des évènements comme des concerts ou des fêtes. Le prix d'une location du stade est d'environ 150.000 euros.

Entraîneur

Slomka (janvier 2006 - avril 2008)

Mirko Slomka

L'entraîneur du FC Schalke 04 a été Mirko Slomka, nommé le 4 janvier 2006 à la surprise générale en remplacement de Ralf Rangnick licencié peu avant. Sa carrière de joueur qui s'étala de 1972 à 1991 reste très discrète puisqu'il a principalement joué pour des clubs modestes de divisions inférieures.

Il débute en tant qu'entraîneur en 1989 en prenant en charge l'équipe des jeunes de Hanovre 96. Il passe ensuite au Tennis Borussia Berlin et deviens par la suite l'adjoint de Ralf Rangnick, encore à Hanovre 96 mais pour l'équipe première cette fois. Les deux hommes partent pour Schalke 04 en 2004.

Toutefois Rangnick est licencié le 12 décembre 2005 faute de résultats et c'est son adjoint qui lui succède. Il reprend le club et le fait remonter dans la hiérarchie, l'installant en quatrième position au classement final. Logiquement son contrat est prolongé jusqu'en juin 2007.

En 2007, il semble s'acheminer vers un premier titre en Bundesliga, mais ses hommes doivent s'incliner sur le fil face à Stuttgart pour deux points. Néanmoins il conserve la pleine confiance des dirigeants et a été confirmé jusqu'en juin 2009.

Ses débuts en tant qu'entraîneur à Schalke ont été assez agités : il s'était en effet attiré l'hostilité des joueurs pour avoir relégué le gardien titulaire de l'époque Frank Rost sur le banc au profit de Manuel Neuer. Un choix qui s'avèrera finalement plutôt inspiré suite aux prouesses de ce dernier.

Le 13 avril 2008, il est limogé suite à la déroute (défaite 1-5) subie à Brême. Déjà mis à mal dés le début de la nouvelle saison, ses relations avec certains joueurs (Kevin Kuranyi en particulier) étaient devenues exécrables. Accusé d'être trop coulant avec son effectif, ses résultats en avaient vite soufferts, et seul son bon parcours en Champions League retarda l'inéluctable.

Fred Rutten (mai 2008 - mars 2009)

Le Hollandais qui entraînait jusque là le FC Twente (Eredivisie aux Pays-Bas) en se faisant remarquer pour son jeu spectaculaire et offensif, est nommé à la tête de l'équipe. Il prend ses fonction en juin 2008 et signe un contrat de deux ans. pour 1,5 million d'euros par saison. Dés son entrée en service le Hollandais entreprend de réorganiser entièrement l'équipe, notamment en changeant le style de jeu, très défensif jusque là, pour le tourner davantage vers l'offensive. Cela s'accompagne également d'un profond remodelage de l'équipe avec les départs de certains joueurs contestés ou peu utilisés et d'une partie du staff.

Toutefois cela ne suffit pas à faire progresser l'équipe sur le plan des résultats. Le club s'enlise, est sortit de la Coupe d'Allemagne 2009 par Mayence 05, une équipe de seconde division (1-0) sur une énorme bourde de la défense. En championnat le niveau du club s'améliore quelque peu, en témoignent de belles prestations contre Wolfsburg et Hambourg, mais à chaque fois la défaite est au bout (2-3 pour les deux matches) et la pression des associations de supporters se fait de plus en plus forte. Courant du mois de mars, Rutten annonce qu'il ne sera plus l'entraineur de Schalke 04 pour 2010 alors que théoriquement son contrat courait jusqu'à cette date. Néanmoins, le 26 mars 2009, la direction du club annonce le licenciement de Fred Rutten avec effet immédiat.

Felix Magath (juin 2009 - )

Le recrutement de Felix Magath, coach champion en titre avec Wolfsburg, est le gros coup réalisé par Schalke 04 qui cherchait un nouvel entraîneur depuis l'éviction de Fred Rutten. L'ex-coach de Wolfsburg reçoit les pleins pouvoirs (entraîneur, directeur sportif et directeur général) et prépare la saison avec une campagne d'entraînement très axée sur la condition physique, imposant trois séances d'entraînement quotidiennes. "Je n'avais encore jamais autant couru. Je suis obligé de faire une sieste chaque jour", expliqua l'attaquant Kevin Kuranyi. La discipline est également un point central du système Magath. Jefferson Farfan en a, par exemple, fait les frais. "C'est vraiment incroyable que Farfan ne comprenne toujours pas l'allemand. Cela fait plus d'un an qu'il est là maintenant. Je veux qu'il apprenne l'allemand dès que possible" déclara t'il au quotidien Bild. Magath n'hésite pas non plus à dire ce qu'il pense et n'a pas peur des mots. Lors d'une rencontre de pré-saison, le nouvel homme fort de la Veltins-Arena a vertement tancé ses joueurs d'un cinglant "Vous n'avez que de la m.... dans la tête !" Finalement, c'est peut-être Bordon, le défenseur brésilien qui résume le mieux la situation: "Nous n'avions pas de pilote à bord. Avec l'arrivée de Magath, tout a changé".

Aspects financiers

Le chiffre d'affaire de Schalke 04 pour l'année 2007 est le deuxième plus important du championnat allemand derrière le Bayern Munich avec un montant d'environ 100 millions d'euros, toutes primes comprises. À la base, les recettes annuelles du club tournent entre 60 et 66 millions d'euros. Toutefois, malgré ce confortable budget, le club a toujours une dette assez importante étant donné la somme d'argent qu'a coûtée la Veltins Arena. De même Schalke 04 s'était vu refuser son adhésion au G-14, l'organisation qui regroupait les clubs les plus riches et influents d'Europe. Le G-14 a par la suite été dissous en février 2008. Néanmoins, les résultats financiers du club permettront d'achever le remboursement de l'Arena en 2015. Ainsi, la campagne 2007-2008 en Ligue des Champions à rapportée environ 26 millions d'euros.

Le contrat Gazprom

Le 9 octobre 2006, le club signe un important contrat de sponsoring avec le leader mondial de la distribution du gaz, le géant russe Gazprom. Le gazier russe remplace ainsi la compagnie d'assurance Victoria sur le maillot du club et va apporter sur cinq ans la somme de 125 millions d'euros, soit l'un des plus gros contrats jamais passé dans le football allemand.

Toutefois le club annonce qu'il entend bien rester indépendant et qu'il ne s'agit nullement des prémices d'une prise de contrôle par l'empire russe. Néanmoins des voix se font très vite entendre dans les coulisses pour critiquer ce partenariat. S'il apporte au club de la Ruhr une confortable manne financière (bien venue étant donné l'endettement grave du club), la moralité de ce contrat est vite mise en cause.

Gazprom reste une société aux pratiques jugées douteuses et ayant aux postes clés de son organigrammes des personnages aux passés troubles, voire même criminels. Beaucoup y voient tout simplement de la part du gazier russe une façon de redorer son blason en Europe, et pour d'autres, les débuts d'une invasion de la mafia russe par le sport.

En revanche ce partenariat ne provoqua pratiquement aucune réaction dans le milieu du football allemand, et encore moins au niveau européen.

Rapprochement avec Zenith Saint-Petersbourg

Dans la foulée du contrat signé avec Gazprom, le club de la Ruhr s'est étroitement lié avec le club russe du Zénith Saint-Pétersbourg. Ce dernier est en effet soutenu par le géant du gaz. Ce rapprochement passe par des échanges au niveau des entraînements, un rapprochement commercial, des relations publiques et publicitaires en commun et des matches amicaux entre autres.

C'est ainsi que les deux équipes se sont affrontées au cours d'un match amical dans l'Arena de Schalke le 20 janvier 2007. Pour l'occasion un gigantesque show avait été organisé avec distribution de maillots, de pulls et autres cadeaux à l'effigie du club pour les supporters.

Anecdotes

  • Le défunt Pape Jean-Paul II avait été fait membre d'honneur du club pour une messe qu'il avait célébré à l'ancien Park Stadion en 1987.
  • La mascotte du club s'appelle Erwin ou Ährwin.
  • Le FC Schalke 04 entretient une très grande rivalité historique avec le Borussia Dortmund, les "chocs" entre les deux formations (le fameux Derby de la Ruhr ou Revierderby) étant un classique du championnat allemand.
  • En revanche le club entretient d'excellentes relations avec le FC Nuremberg, considéré comme un club frère.
  • Le club est mentionné un bref instant dans le film Das Boot quand un membre d'équipage annonce à un autre : "J'ai une mauvaise nouvelle pour toi, Schalke a perdu 5-0 et n'ira pas en finale cette année".
  • L'attaquant vedette de l'équipe, Kevin Kuranyi, est très superstitieux.

Effectif professionnel (2009/2010)

Nom Naissance Nationalité sportive Dernier club
Gardiens
1 Manuel Neuer 27 mars 1986 Allemagne Allemagne Formé au club
33 Mathias Schober 10 octobre 1980 Allemagne Allemagne FC Hansa Rostock Allemagne
35 Mohamed Amsif 7 février 1989 Allemagne Allemagne Formé au club
Défenseurs
2 Heiko Westermann 14 août 1983 Allemagne Allemagne Arminia Bielefeld Allemagne
5 Marcelo Bordon 27 janvier 1976 Brésil Brésil VfB Stuttgart Allemagne
18 Rafinha 27 septembre 1985 Brésil Brésil Coritiba FC Brésil
23 Benedikt Höwedes 29 février 1988 Allemagne Allemagne Formé au club
24 Christian Pander 28 août 1983 Allemagne Allemagne Formé au club
25 Carlos Zambrano 10 juillet 1989 Pérou Pérou Formé au club
29 Ľuboš Hanzel 7 mai 1987 Flag of Slovakia.svg Slovaquie FC Spartak Trnava Slovénie
39 Marvin Pachan 11 avril 1990 Allemagne Allemagne Formé au club
Milieux de terrain
3 Levan Kobiashvili 10 juillet 1977 Flag of Georgia.svg Géorgie SC Fribourg Allemagne
6 Albert Streit 28 mars 1980 Allemagne Allemagne Hambourg SV Allemagne
7 Lewis Holtby 18 septembre 1990 Allemagne Allemagne Alemannia Aix-la-Chapelle Allemagne
8 Mineiro 2 août 1975 Brésil Brésil Chelsea Football Club Angleterre
10 Ivan Rakitic 10 mars 1988 Croatie Croatie FC Bâle Suisse
13 Jermaine Jones 3 novembre 1981 Allemagne Allemagne Eintracht Francfort Allemagne
16 Jan Morávek 1 novembre 1989 République tchèque République tchèque Bohemians 1905 Tchécoslovaquie
20 Vassilios Pliatsikas 14 avril 1988 Grèce Grèce AEK Athènes Grèce
21 Lukas Schmitz 13 octobre 1988 Allemagne Allemagne VfL Bochum Allemagne
23 Emin Yalın 19 mars 1989 Turquie Turquie 1. FC Nuremberg Allemagne
26 Danny Latza 7 décembre 1989 Allemagne Allemagne Formé au club
28 Christoph Moritz 27 janvier 1990 Allemagne Allemagne Alemannia Aix-la-Chapelle Allemagne
30 Levan Kenia 18 novembre 1990 Flag of Georgia.svg Géorgie Formé au club
40 Predrag Stevanović 9 mars 1991 Serbie Serbie Formé au club
Attaquants
14 Gerald Asamoah 3 octobre 1978 Allemagne Allemagne Hanovre 96 Allemagne
17 Jefferson Farfán 26 octobre 1984 Pérou Pérou PSV Eindhoven Flag of Netherlands.svg
19 Halil Altıntop 8 décembre 1982 Turquie Turquie 1. FC Kaiserslautern Allemagne
22 Kevin Kurányi 2 mars 1982 Allemagne Allemagne VfB Stuttgart Allemagne
27 Vicente Sánchez 7 décembre 1979 Flag of Uruguay.svg Uruguay Club Toluca Mexique
31 David Loheider 9 février 1991 Allemagne Allemagne Formé au club

Grands joueurs du passé

Notes et références

  1. a  et b Seules les compétitions officielles sont indiquées ici

Lien externe


  • Portail du football Portail du football
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « FC Schalke 04 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Schalke 04 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Schalke — steht für: Gelsenkirchen Schalke, einen Stadtteil von Gelsenkirchen FC Schalke 04, einen Fußballclub aus Gelsenkirchen Schalke Schalke (Harz), einen Berg im Oberharz Schalke (Fluss), einen westlichen Zufluss zum Okerstausee Schalker Teich, einen… …   Deutsch Wikipedia

  • Schalke — Schalke, früher selbständiger Ort, seit 1903 in Gelsenkirchen einverleibt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Schalke 04 — FC Schalke 04 Voller Name FC Gelsenkirchen Schalke 04 e.V. Ort Gelsenkirchen Gegründet …   Deutsch Wikipedia

  • Schalke — FC Schalke 04 FC Schalke 04 …   Wikipédia en Français

  • Schalke 05 — Carmen Thomas (* 7. Mai 1946 in Düsseldorf) ist eine deutsche Journalistin, Autorin und Kommunikations Expertin. Inhaltsverzeichnis 1 Beruf 1.1 Sportstudio und „Schalke 05“ 1.2 Werke 2 …   Deutsch Wikipedia

  • Schalke — Schạl|ke 〈f. 19; Mar.〉 wasserdichter Abschluss einer Schiffsluke * * * Schạlke,   Stadtteil von Gelsenkirchen. * * * Schạl|ke, die; , n [mniederd. schalk, auch: Träger, Stütze, übertr. von ↑Schalk in der alten Bed. „Knecht, Diener“]… …   Universal-Lexikon

  • Schalke — Schạl|ke, die; , n (Seemannssprache wasserdichter Abschluss einer Luke) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Schalke 04 Basketball — Gründungsjahr 1974 Vereinsfarben Blau / Weiß Liga …   Deutsch Wikipedia

  • Schalke (Harz) — Blick von Zellerfeld zur Schalke, im Vordergrund der Stadtweger Teich Aus …   Deutsch Wikipedia

  • FC Schalke 04 — Schalke 04 Nombre completo Fußball Club Gelsenkirchen Schalke 04 e. V. Apodo(s) S04, Die Königsblauen (El azul Real), Die Knappen (Los mineros) Fundación 4 de mayo de 1904 (107 años) …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.