Saxhorn


Saxhorn
Saxhorn basse

Les saxhorns constituent une sous-famille d'instruments de musique, de la famille des cuivres à perce conique. C'est en quelque sorte la déclinaison d'Adolphe Sax des tubas.

L'instrumentiste jouant du saxhorn est appelé saxhorniste.

Sommaire

Les membres de la famille

Les saxhorns forment une famille de sept instruments, dont les deux plus aigus sont appelés bugles, et les cinq autres saxhorns. Ils sont accordés en descendant, par quartes et quintes dans l'ordre suivant.

  • Saxhorn sopranino ou petit bugle, en mi\flat. Son pavillon est orienté vers l'avant. Il est toujours utilisé au sein des brass bands anglais, pour sa sonorité aiguë et veloutée. Il est toutefois assez peu répandu dans les formations orchestrales classiques à cause de sa technique d'émission du son assez délicate. On le retrouve plus aisément dans des formations plus populaires telles que la banda musicale du sud de l'Italie.
  • Saxhorn soprano ou bugle, en si\flat — une quarte au-dessous du sopranino. Son pavillon est orienté vers l'avant et il a la même tessiture que la trompette en si\flat.
  • Saxhorn alto, en mi\flat — une quinte au-dessous du soprano et une octave au-dessous du sopranino. C'est l'instrument-type de la famille et le plus petit des instruments de la famille des saxhorns dont le pavillon est orienté vers le haut. Il a presque disparu des orchestres d'harmonie, remplacé par le cor d'harmonie en fa, mais demeure très répandu dans le monde grâce à son utilisation incontournable dans les fanfares à l'anglaise (brass-bands). Dans ce contexte il est dénommé «tenor horn» ou par simplification, seulement «horn». Le même instrument est nommé «alto horn» aux États-Unis où il est presque tombé en désuétude. En France, on le désigne souvent par le terme argotique de «pichotte».
Saxhorn baryton
  • Saxhorn baryton (appelé parfois ténor), en si\flat — une quarte au-dessous de l'alto et une octave au-dessous du soprano. Il tend à se raréfier en dehors des brass-bands. Cet instrument produit le même son fondamental que le saxhorn basse, mais sa perce plus étroite lui confère un son spécifique. Doté la plupart du temps de trois pistons (plus rarement quatre), il ne permet pas de descendre chromatiquement jusqu'au son fondamental.
  • Saxhorn basse, construit au même diapason que le baryton, mais avec un tuyau plus large, et pouvant descendre jusqu'à la fondamentale. Il a la même tessiture que l'euphonium, mais possède un son plus clair dans les graves, dû à la perce cylindrique de la partie située avant le premier piston. Les modèles actuels se distinguent visuellement de l'euphonium par le fait que le tube, en dehors du pavillon, est entièrement situé en dessous des pistons (modèle découvert).
  • Saxhorn contrebasse en mi\flat, ou bombardon, une quinte au-dessous du baryton ou du basse, une octave au-dessous de l'alto.
  • Saxhorn contrebasse en si\flat, ou contrebasse à vent, une quarte au-dessous du précédent — qui fut ajouté à la famille en 1851.
Tuba français
  • Un Saxhorn basse en ut à six pistons, aussi appelé tuba français a été très répandu dans les orchestres symphoniques et lyriques français pendant la première moitié du XXe siècle. Il est tombé en désuétude, progressivement substitué par les tubas basse et contrebasses de facture allemande. Un important répertoire a été constitué pour cet instrument, dont de nombreuses pièces éditées en deux versions pour tuba en ut ou saxhorn basse en si\flat et piano, commandées par le conservatoire de Paris pour ses concours de sortie.

Technique

Comme pour tous les cuivres, le son est produit par la vibration des lèvres au niveau de l'embouchure, produisant diverses harmoniques d'une fondamentale, qui peut être abaissée par l'activation des pistons.

Les doigtés sont ceux que l'on retrouve à la trompette par exemple, à l'exception des certains saxhorns basses, notamment à 5 pistons, dont le troisième piston abaisse la fondamentale de 2 tons, soit un demi ton de plus que pour la plupart des intruments à pistons.


Origines

  • Le "tuba" de Gottfried Moritz — influencé par les idées de Wieprecht, directeur général des musiques militaires de Prusse vers 1835. Cet instrument adopte la forme du « basson russe », du « cor basse anglais » et de l'ophicléide.
  • Le tuba de W. Schuster — tuba à trois barillets datant des années 1830 à 1835.

Adolphe Sax part de ces deux ancêtres pour créer la famille des saxhorns. Il conduit ses recherches au niveau acoustique et démontre que le timbre est déterminé, non pas par la nature du matériau, mais par les proportions données à la « colonne d'air ». En 1843, il présente un brevet pour son « nouveau système chromatique ».

Le mot « saxhorn » apparaît pour la première fois en 1844 dans la bouche d'artistes musiciens qui venaient de découvrir un bugle, auquel Sax avait apporté une modification — une coulisse mobile à ressort permettant d'exécuter des sons glissés, et supprimant les courbes et angles trop heurtés dans les tons de rechange. Toujours en 1844, pendant l'exposition des produits de l'industrie française à Paris, Sax présente pour la première fois des saxhorns, qu'il appelle toujours « bugles ». Ce n'est qu'en 1845 qu'Adolphe Sax utilise le nom de « saxhorn », dans le but de regrouper ces instruments en une famille homogène. Chaque instrument utilise les mêmes doigtés pour toute l'étendue de la famille.

Les saxhorns adoptent une forme verticale, plus pratique pour les musiciens de la cavalerie qui maintiennent leur instrument avec le bras gauche contre le corps. Dès lors, Sax ne cesse de les perfectionner. En 1851, à l'Exposition Universelle de Londres, au Crystal Palace — du 1er mai au 11 octobre —, Sax présente onze saxhorns. Certains ont trois pistons, d'autres quatre ou encore cinq. Il y présente également un « saxhorn à quatre cylindres et compensateur », mais aussi trois saxhorns, alto, contralto et soprano à quatre cylindres.


Répertoire

  • Saxhorn et Piano [1]:
Jacques Castérède - Sonatine Pour tuba ut ou saxhorn basse si\flat et piano op.47 (Morceau de Concours du C.N.S.M. de Paris) - Editions Leduc AL 23337 - 1963[2].
Eugène Bozza - Concertino pour tuba ut ou saxhorn basse si\flat - Editions Leduc AL 23643 - 1967.
  • Saxhorn solo et harmonie :
  • Saxhorn solo et brass band :
  • Saxhorn solo et orchestre symphonique :

Saxhornistes célèbres

Saxhorn alto

  • Owen Farr
  • Sheona White

Saxhorn basse

  • Nicolas Desvois, musique de l'air de Paris, Ensemble Impetuo
  • Philippe Fritsh, soliste (Garde Républicaine de Paris), professeur au CNSMD de Paris
  • David Maillot, soliste (Garde Républicaine de Paris), professeur au Conservatoire "Maurice Ravel" de Levallois-Perret
  • Jean-Luc Petitprez, soliste (Garde Républicaine de Paris), professeur au CRR de Douai, professeur-assistant au CNSMD de Paris
  • François Thuillier, Musique des Gardiens de la paix de Paris

Discographie

  • Saxhorn et piano chez Hybrid'Music - octobre 2008 - Premier enregistrement mondial

David Maillot, saxhorn basse - Géraldine Dutroncy, piano - Oeuvres de Eugène Bozza, Marcel Bitsch, Jacques Castérède, Alain Bernaud, Henri Tomasi, Claude Pascal, Gérard Devos et Roger Boutry.

Notes et références

  1. Nombre de pièces sont éditées conjointement pour le "tuba français" et le saxhorn basse
  2. pièce éditée en deux versions, pour tuba ut (c'est-à-dire "tuba français") ou saxhorn basse

Voir aussi

Navigation


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saxhorn de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saxhorn — SAXHÓRN, saxhornuri, s.n. Instrument muzical de suflat făcut din alamă, întrebuinţat în fanfare şi orchestre. – Din fr. saxhorn, germ. Saxhorn. Trimis de LauraGellner, 17.07.2004. Sursa: DEX 98  saxhórn s. n., pl. saxhórnuri Trimis de siveco, 10 …   Dicționar Român

  • saxhorn — [ saksɔrn ] n. m. • 1846; de Sax, nom de l inventeur, et all. Horn « cor » ♦ Mus. Instrument de musique à vent en cuivre, à embouchure et à pistons. ● saxhorn nom masculin (de Sax, nom propre, et allemand Horn, cor) Instrument de musique à air,… …   Encyclopédie Universelle

  • Saxhorn — Sax horn , n. (Mus.) A name given to a numerous family of brass wind instruments with valves, invented by Antoine Joseph Adolphe Sax (known as Adolphe Sax), of Belgium and Paris, and much used in military bands and in orchestras. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Saxhorn — nannte Adolphe Sax (s. Sax 1) die von ihm in sieben Größen gebauten, vom alten Bügelhorn (s. d.) abstammenden chromatischen Blechblasinstrumente weiter Mensur mit Ventilen, die in Deutschland die Namen Piccolo in Es, Flügelhorn in B, Althorn in… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • saxhorn — [saks′hôrn΄] n. [after A. J. Sax (1814 94), Belgian inventor] any of a group of valved brass band instruments, with a full, even tone and a wide range …   English World dictionary

  • Saxhorn — The saxhorn is a valved brass instrument with a tapered bore and deep cup shaped mouthpiece. The sound has a characteristic mellow quality, and blends well with other brass.The saxhorn familyThe saxhorns form a family of seven instruments… …   Wikipedia

  • Saxhorn — (Junge mit) Bügelhorn, „Entfant de troupe“, Eva Gonzales, 1870 Zur Familie der Bügelhörner gehören Blechblasinstrumente, die durch ihre weite Mensur mit dem Horn verwandt sind (Horninstrumente). Nach der Bauart des belgischen… …   Deutsch Wikipedia

  • saxhorn — noun Etymology: Antoine Sax died 1894 Belgian instrument maker + English horn Date: 1844 any of a group of valved brass instruments ranging from soprano to bass and characterized by a conical tube, oval shape, and cup shaped mouthpiece …   New Collegiate Dictionary

  • saxhorn — /saks hawrn /, n. any of a family of brass instruments close to the cornets and tubas. [1835 45; named after A. Sax (1814 94), a Belgian who invented such instruments] * * * ▪ musical instrument       any of a family of brass wind instruments… …   Universalium

  • saxhorn — noun Any of a group of similar brass instruments, resembling a bugle in shape, but with valves …   Wiktionary