Sauvignon Blanc


Sauvignon Blanc

Sauvignon

Sauvignon B
Grappe de sauvignon

Grappe de sauvignon
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Porte greffe À compléter
Vigueur {{{moyenne}}}
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

Le sauvignon B (ou sauvignon blanc) est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français, très répandu en France, aux États-Unis, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il existe une variante à grains roses, le sauvignon gris G. Il présente les mêmes caractères. Les différences mineures concernent une meilleure aptitude à la production de vins moelleux ou liquoreux.

Les vins jeunes de sauvignon blanc ont un arôme caractéristique, distinct de celui des autres cépages, dont les principaux descripteurs sont le genêt, le buis, le bourgeon de cassis, le pamplemousse, le fruit de la passion et, dans certains cas, la fumée, la viande rôtie ou encore la pierre à fusil.

Ces molécules fortement odorantes ont pu être associées à des thiols volatils (composé porteur d'une fonction sulfanyl (R-SH))([1]). Ces arômes, sous forme de trace dans le moût apparaissent dans les vins au cours de la fermentation alcoolique. C'est sous l'action de la levure (Saccharomyces cerevisiae) que les thiols volatils sont libérés à partir de précurseurs non volatils du raisin dont les structures ont été identifiées à des S-conjugués à la cystéine.

Une étude en 1997 a révélé le lien de parenté direct du cabernet-sauvignon, issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon[réf. nécessaire].

Sommaire

Origine et répartition géographique

Origine

Il appartient à la famille des carmenets, au même titre que le cabernet franc, le cabernet sauvignon ou le merlot. Selon Guy Lavignac[1], des pèlerins de retour de Saint Jacques de Compostelle auraient diffusé dès le Moyen-Âge un cépage du Pays Basque espagnol, probablement le cabernet franc, ancêtre de la famille.
Le sauvignon, quant a lui, est connu depuis des siècles: il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783[2].
Longtemps, ses inconvénients ont nuit à sa culture: sensibilité au millerandage et à l'oïdium, difficulté à récolter (grappe sans pédoncule, collée au sarment), arômes spéciaux. Depuis les années 60, les progrès de la viticulture, l'usage de la vendange mécanique et un engouement pour les vins blancs secs arômatiques ont encouragé les plantations. A Bordeaux, il est en passe de ravir la première place au sémillon et dans le vignoble du Val de Loire, il progresse aussi. Cette fois-ci, ses arômes originaux ont prêché pour lui, il est très reconnaissable et intéressant en vin de pays.

Répartition

En France, la culture du sauvignon s'étend sur environ 14 000 hectares, dont 6 000 dans le Sud-Ouest (notamment le Bordelais), et autant dans la vallée de la Loire. Cette surface est actuellement en progression. Dans la vallée de la Loire, il donne des vins blancs secs très parfumés (Sancerre, Pouilly-Fumé). Dans le Sauternais, lorsqu'il est associé au sémillon et à la muscadelle, le sauvignon permet l'obtention de vins blanc liquoreux. Il est également en progression constante en Languedoc pour la production de vin de cépage.

Le cépage est classé autorisé dans les appellations Saint-Bris ( dans le Bourgogne), Barsac, Côtes-de-Blaye, Premières côtes de Blaye, Bordeaux-Côtes-de-Francs, Bordeaux sec, Cadillac, Cérons, Côtes-de-Bourg, Crémant de Bordeaux, Entre-Deux-Mers, Graves, Graves-de-Vayres, Loupiac, Pessac-Léognan, Premières côtes de Bordeaux, Sainte-Croix-du-Mont, Sainte-Foy-Bordeaux et Sauternes.

Dans le vignoble du Val-de-Loire, le sauvignon fait partie de l’encépagement des appellations Anjou, Cheverny, Coteaux-du-Giennois, Fiefs-Vendéens, Haut-Poitou, Menetou-Salon, Pouilly-Fumé, Quincy, Reuilly, Saint-Pourçain, Sancerre, Saumur, Touraine, Touraine-Mesland et Valençay.

En Provence, le sauvignon est autorisé dans les vins de Bandol, Cassis et des Coteaux d'Aix en Provence.

Dans le Sud-Ouest, le sauvignon fait partie de l’encépagement des appellations Bergerac, Côtes de Duras, Côtes-du-Marmandais, Gaillac, Pacherenc du Vic-Bilh, Monbazillac, Montravel, Côtes de Gascogne et Saussignac.
En Italie, il est planté sur 2000 ha[3] en 1996 et classé recommandé dans 32 provinces d'Italie et autorisé dans 26 provinces. En 1990, il couvrait 2 947 ha. Il est classé cépage d'appoint en DOC Alghero, Bagnoli di Sopra , Bianco di Scandiano, Bolgheri, Carso, Castel del Monte, Colli Berici, Colli Bolognesi, Colli del Trasimeno, Colli dell'Etruria Centrale, Colli di Conegliano, Colli di Faenza, Colli di Parma, Colli di Scandiano e di Canossa, Colli Orientali del Friuli, Colli Piacentini, Colline Lucchesi, Collio Goriziano, Contea di Sclafani, Contessa Entellina, Delia Nivolelli, Friuli Annia, Friuli Aquileia, Friuli Grave, Friuli Isonzo, Friuli Latisana, Garda, Garda Colli Mantovani, Lison Pramaggiore, Vini del Molise, Oltrepó Pavese, Sant'Antimo, Terlano et Trentino.

Grappe de sauvignon

Aux États-Unis, il est surtout présent en Californie, avec 5400 ha en 1992[4].
En Afrique du Sud, 3550 ha[5].
Au Chili, 3500 ha[6].
En Australie 978 ha en 1991[7].
En Nouvelle-Zélande, 860 ha en 1994[8]. Le climat océanique qui y règne permet de produire de grands vins dont le prix n'a rien a envier à celui des crus classés de Graves. Par exemple, le domaien "cloudy bay est vendu au prix de 25 €uros[9].

Caractères ampélographiques

  • L'extrémité du jeune rameau est cotonneuse, blanche à liseré carminé.
  • Les jeunes feuilles sont duveteuses et jaunâtres.
  • Les feuilles adultes, à 5 lobes avec des sinus latéraux étroits et à fonds aigus, ont un sinus pétiolaire en lyre plus ou moins ouverte, des dents ogivales, étroites et un limbe duveteux.
  • Les grappes et les baies sont petites. Les baies sont jaunes dorées avec des nuances vertes, sauf pour le sauvignon gris aux baies grise à roses.

Aptitudes

  • culturales: La maturité est de deuxième époque moyenne: 20 jours après le chasselas. C'est un cépage très vigoureux , exubérant, qui a besoin d'être maîtrisé par un terrain peu fertile, un porte-greffe faible et en adaptant taille et épamprage à sa vigueur et la sensibilité des grappes à la pourriture grise.
  • Sensibilité: Outre la pourriture, ce cépage craint l'oïdium, le black-rot et les maladies du bois. (eutypiose et esca) En revanche, il est moins sensible au mildiou.
  • Potentiel technologique: Les grappes et les baies du sauvignon sont petites. La grappe est tronconique, parfois ailée et compacte. Le cépage est de bonne vigueur mais il est peu fertile. Son moût est sucré avec une bonne acidité.Ce cépage est assez polyvalent : en concurrence avec le sémillon, il peut produire des vins liquoreux à condition de laisser se développer la pourriture noble et de limiter les rendements. Le sauvignon gris G possède une plus grande capacité d'accumulation des sucres, une acidité plus basse et des arômes plus corsés et plus lourds. Il convient particulièrement à l'élaboration de liquoreux.

Génétique

En matériel certifié, on compte 20 clones agréés. Les clones 297 et 316 sont les plus importants en termes qualitatifs.
Un seul clone de sauvignon gris est agréé, le 917; la sélection est récente et de nouveaux clones pourraient être mis à disposition dans les années à venir.

Nuances aromatiques

Sauvignon. Marlborough, Nouvelle-Zélande.

C'est en 1995 que la nature chimique des principaux composés responsables de l'arôme caractérique de ces vins a été identifiée. La découverte de la 4-méthyl-4-sulfanylpentan-2-one (4MSP), à forte odeur de buis et de genêt, par Darriet et al., ouvrit la voie à l'identification d'autres arômes de même nature chimique. La mise en place d'une méthode de purification spécifique de ces composés a permis, dans un premier temps, d'identifier et de quantifier d'autres composés : L'acétate de 3-sulfanylhexanol (A3SH) dont l'odeur évoque également le buis, le 4-méthyl-4sulfanylpentan-2-ol (4MSPOH) et le 3-sulfanylhexan-1-ol (3SH) aux nuances plus fruitées de pamplemousse ou fruit de passion.

Ces arômes, sous forme de trace dans le moût apparaissent dans les vins au cours de la fermentation alcoolique. C'est sous l'action de la levure (Saccharomyces cerevisiae) que les thiols volatils sont libérés à partir de précurseurs non volatils du raisin dont les structures ont été identifiées à des S-conjugués à la cystéine (Tominaga et al., 1998). La 4MSP, le 4MSPOH et le 3SH sont ainsi libérés, respectivement, à partir de la S-4-(4-méthylpentan-2-one)-L-cystéine (P-4MSP), de la S-4-(4-méthylpentan-2-ol)-L-cystéine (P-4MSPOH) et de la S-3-(hexan-1-ol)-L-cystéine (P-3SH). Le taux de transformation des précurseurs cystéinylés en thiols volatils au cours de la fermentation alcoolique est très faible. Seulement 2 à 5% des précurseurs présents dans les moûts sont transformés en thiols volatils par les levures. De plus, ce taux de transformation est fortement dépendant de l'espèce ou de la souche de levure utilisée. La levure est donc en grande partie responsable des teneurs en thiols volatils retrouvées dans les vins.

Enfin, la présence d'un S-3-(hexan-1-ol)-glutathion a été mise en évidence (Peyrot des Gachons et al., 2000). L'identification de ce composé, qui peut etre considérer comme un proprécurseur, laisse supposer que le S-3-(hexan-1-ol)-L-cystéine provient du catabolisme du S-3-(hexan-1-ol)-glutathion.

Synonymes

Le sauvignon est connu sous les noms de blanc doux, blanc fumé, douce blanche, feigentraube, fié, fumé blanc, gros sauvignon, libournais, Muskat-Sylvaner (ou Muskat-Silvaner), muskatani sivanec, punechon, puinéchou, punéchou, rouchelin, sarvonien, sauternes, sauvignon blanc, sauvignon fumé, sauvignon saune, sauvignon petit, savagnou, savignon, servonien, sovinjon, sovinon, surin, sylvaner musquéou weisser sauvignon. Il existe un ancien cépage, la sauvignonasse, longtemps confondu avec le sauvignon. Il n'est plus cultivé en France, mais on le rencontre en Amérique du Sud.

Notes et références

  1. Guy Lavignac, Cépages du sud-ouest 2000 ans d'histoire, éditions du Rouergue, 2001
  2. "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  3. "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  4. "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  5. "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  6. "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  7. "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  8. "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  9. http://www.wineandco.com/cloudy-bay-877-m-fr-eur-fr.html

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. ISBN 2-84138-059-0.
  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 ISBN 2-0123633-18
  • Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France, édition du Ministère de l'Agriculture et de la pêche, 1994.

Commons-logo.svg

  • Portail de la vigne et du vin Portail de la vigne et du vin

Ce document provient de « Sauvignon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sauvignon Blanc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sauvignon blanc — Grape (Vitis) Ripe Sauvignon Blanc grapes Color of berry skin Blanc Species …   Wikipedia

  • Sauvignon Blanc — Sauvignon Blanc, auch Sauvignon blanc, Blanc Fumé, oder Sauvignon Jaune genannt, ist eine Weißwein Rebsorte mit weltweiter Verbreitung. Abstammung: Natürliche Kreuzung …   Deutsch Wikipedia

  • Sauvignon blanc — Sauvignon Sauvignon B Grappe de sauvignon Caractéristiques phénologiques Débourrement À compléter Floraison À compléter Véraison …   Wikipédia en Français

  • sauvignon blanc — [sō vē nyōn′ blän′; ] occas. [ bläŋk′] n. [Fr] 1. [also S B ] a white grape of Bordeaux, used in making such wines as Graves and Sauternes 2. a dry white wine made entirely or mainly from this grape, esp. in California …   English World dictionary

  • Sauvignon Blanc — франц. Совиньон блан, Совиньон белый а) (очень ароматный белый сорт винограда, родиной которого является Франция, где он культивируется в основном в долине Луары (Сансерре) и Бордо (Сотерн, Монбазильяк), но он также распространен в Германии,… …   Англо-русский толковый словарь "Вино"

  • Sauvignon blanc — Sau|vi|g|non blanc [sovinjõ blã:], der; , s: a) ursprünglich aus dem Südwesten Frankreichs stammende Rebsorte; b) aus den Trauben des Sauvignon blanc (a) hergestellter Weißwein …   Universal-Lexikon

  • Sauvignon blanc — noun 1. white wine grape grown in California • Hypernyms: ↑vinifera, ↑vinifera grape, ↑common grape vine, ↑Vitis vinifera 2. a California wine • Hypernyms: ↑white wine * * * ˌsōvēˌnyōⁿˈbläⁿ, äŋk …   Useful english dictionary

  • sauvignon blanc — noun Etymology: French, white sauvignon (variety of grape) Date: 1941 a dry white wine made from a grape originally grown in Bordeaux and the Loire valley …   New Collegiate Dictionary

  • Sauvignon Blanc — /soh vin yohonn blahngk /; Fr. /soh vee nyawonn blahonn / 1. a white grape grown primarily in France and California. 2. a white table wine made from this grape. [1940 45; < F: white Sauvignon] * * * …   Universalium

  • Sauvignon Blanc — Hvid drue der står bag en række kendte og tørre hvidvine som Sancerre og Pouilly Fumé. En drue med en markant syre. Dyrkes i dag i stor udstrækning i både Australien, New Zealand og USA …   Danske encyklopædi


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.