Sauvegarde de justice

Sauvegarde de justice
Droit des personnes | Flag of France.svg
Personnalité juridique en France :

Personne physique et morale

Droit des incapacités
Protection des mineurs
Majorité civile en France · Sexuelle · Émancipation d'un mineur
Protection des majeurs
Tutelle · Curatelle · Sauvegarde de justice · Mandat de protection future · Conseil de famille
Droits de la personnalité
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 
Portail Portail Droit des personnes

En droit français, la sauvegarde de justice est une mesure de protection des majeurs ou mineur émancipé. La sauvegarde de justice est un regime de protection temporaire destiné aux cas les plus bénins pour lesquels une guérison rapide peut être envisagée. Plus précisément, ce régime est applicable aux personnes dont les facultés mentales ou corporelles sont altérées mais qui ont seulement besoin d'être protégées dans les actes de la vie civile. (art. 491 du code civil en vigueur jusqu'au 1er janvier 2009)

Sommaire

Conditions

  • une altération des facultés mentales par maladie ou infirmité ou affaiblissement dû à l'âge,
  • une altération de ses facultés corporelles empêchant l'expression de sa volonté,
  • dans le cas d'une procédure en curatelle par prodigalité ou oisiveté (ce type de curatelle a été supprimé le 1er janvier 2009).

Les personnes autorisées à en faire la demande

  • la personne elle même si elle peut l'exprimer,
  • en cas d'hospitalisation : le médecin sous couvert du directeur du centre hospitalier ou du responsable administratif présent ce jour là (infirmier général, DRH...).

La sauvegarde de justice est une mesure temporaire et provisoire. Sa durée initiale est de 1 an, renouvelable une fois par le juge pour une durée de 1 an. Elle peut faire suite à une ordonnance judiciaire dans l'attente d'une décision du juge des tutelles pour une curatelle ou une tutelle.

Fonctionnement

Droits de la personne protégée

La personne conserve l'exercice de ses droits civiques, commerciaux et juridiques. Elle est donc capable mais bénéficie d'un certain nombre de garanties:

  • l'action de rescision pour lésion, dans ce cas l'acte sera annulé ;
  • l'action en réduction pour excès, quand l'engagement est inopportun, celui-ci sera réduit.

Administration de la personne protégée

Concernant l'administration des biens de la personne protégée, plusieurs situations peuvent se rencontrer.

  • si le malade a désigné le mandataire pour s'occuper de ses affaires, celui-ci reste en fonction.
  • en l'absence de mandat, on suit les règles de la gestion d'affaires ; (art. 436 du C.civil) fait à certaines personnes (proches parents, directeur de l'établissement où est soigné le malade) l'obligation d'assumer cette gestion, tout au moins en ce qui concerne les actes conservatoires.
  • Quand la gestion d'affaires ne suffit pas, le juge des tutelles peut désigner un mandataire pour accomplir un ou plusieurs actes déterminés (art. 437 du C.civil).

En cas de nécessité urgente, le juge peut mettre en place un mandataire spécial pour une période provisoire afin d'effectuer les actes courants indispensables au nom de la personne protégée (réception des revenus, paiement des dépenses...) sans toutefois pouvoir passer un acte important (vente ou achat d'un bien immobilier...) ce qui n'est pas de sa compétence.

Mise en œuvre

  • Par déclaration médicale. Depuis la réforme de 2007, une attestation médicale est obligatoire. Cette déclaration devra être faite par un médecin, obligatoirement inscrit sur une liste faite par le Procureur de la République. L'attestation pourra éventuellement être accompagnée de l'avis d'un spécialiste. Elle sera valable un an et renouvelable une fois pour une durée d'un an.
  • soit d'une décision provisoire du juge des tutelles au cours d'une procédure de tutelle ou de curatelle. La mesure dure alors jusqu'à l'organisation de la tutelle ou de la curatelle.

Arrêt

  • par péremption de la déclaration ; la mesure périme par 1 an, mais peut être renouvelée une fois pour la même durée 439 ; (le non renouvellement entraîne son arrêt automatique);
  • par une nouvelle déclaration attestant le retour à l'état normal de l'intéressé 439 ;
  • par radiation sur décision du procureur de la République s'il a constaté un abus.
  • par l'ouverture d'une tutelle ou d'une curatelle

)

Domaine du droit

La sauvegarde de justice est régie par les articles 433 à 439 du code civil français.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sauvegarde de justice de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Sauvegarde de justice — ● Sauvegarde de justice régime de protection des incapables majeurs dans les actes de leur vie civile, qui conserve aux intéressés l exercice de leurs droits, mais leur permet d éviter de subir des opérations désagréables grâce à des actions en… …   Encyclopédie Universelle

  • Sauvegarde de justice —     Définition de Sauvegarde de justice     La sauvegarde de Justice est un régime juridique de protection applicable aux personnes majeures protégées dont les facultés mentales ou corporelles sont altérées au point qu elles ne puissent… …   Lexique de Termes Juridiques

  • sauvegarde — 1. sauvegarde [ sovgard ] n. f. • salve garde 1155; de sauf et garde 1 ♦ Protection et garantie (de la personne, de la liberté, des droits) accordées par une autorité ou assurées par une institution. SOUS LA SAUVEGARDE DE... Se placer sous la… …   Encyclopédie Universelle

  • JUSTICE — Pour les articles homonymes, voir Justice (homonymie). Avertissement : cet article traite principalement de la conception occidentale de la justice qui a tendance à se généraliser au XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • SAUVEGARDE — s. f. Protection accordée par le souverain, par une autorité quelconque. Il est en la protection et sauvegarde du roi. On l a mis en la protection et sauvegarde du roi et de la justice. Le magistrat l a pris sous sa sauvegarde.   Il se dit aussi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SAUVEGARDE — n. f. Protection accordée par une autorité quelconque. Il est en la protection et sauvegarde du roi. Il s’est placé sous la sauvegarde de la justice. Le magistrat l’a pris sous sa sauvegarde. Il se dit également du Titre, de l’écrit par lequel… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Justice — Pour les articles homonymes, voir Justice (homonymie). Fresque représentant la justice de Luca Giordano La justice est un principe philosophique, juridique et …   Wikipédia en Français

  • Justice —          ACHARD (Marcel)     Bio express : Auteur dramatique et scénariste français (1899 1974)     «La justice coûte cher, c est pour ça qu on l économise.»     Source : L Idiote     Mot(s) clé(s) : Justice          ALAIN (Émile Auguste Chartier …   Dictionnaire des citations politiques

  • Justice française — Organisation juridictionnelle (France) L’organisation juridictionnelle nationale française est l’organisation des tribunaux nationaux français, dans l’ordre juridique interne. 8 140 magistrats sont chargés d appliquer la loi; en tout, 72 023… …   Wikipédia en Français

  • Procédure de sauvegarde (droit français) — Pour les articles homonymes, voir Procédure et Sauvegarde (homonymie). La procédure de sauvegarde est une procédure collective qui protège les entreprises en difficulté en suspendant le paiement de dettes à l ouverture de la procédure. Elle a été …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»