Sauterelle (insecte)


Sauterelle (insecte)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sauterelle.
Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme «  Sauterelle  » s'applique en français à
plusieurs taxons distincts.
Sauterelle
Dectique à front blanc  (Decticus albifrons)
Dectique à front blanc

(Decticus albifrons)

Taxons concernés

Plusieurs espèces de :

Sauterelle est un nom vernaculaire ambigu désignant en français non pas un genre, mais plusieurs familles et sous familles d'insectes orthoptères communs presque partout dans le monde et qui se déplacent en sautant à l'aide de leurs longues pattes postérieures. Ce terme dérive de « sauter ». Elles ont des antennes longues, et des organes auditifs situés sur leurs pattes avant. Les américains les nomment katydids et les anglais bush-crickets.

Le nom « sauterelle » est réservé par les spécialistes pour certaines espèces orthoptères à antennes longues appartenant à la famille Tettigoniidae (anciennement ensifères). Dans le langage courant le nom est souvent aussi utilisé pour les espèces du sous-ordre Caelifera, qui ont des antennes courtes, mais ces derniers sont plus correctement appelés sauteriaux ou criquets.
La famille des sauterelles stricto sensu contient à ce jour plus de 6.400 espèces. Elle fait partie du sous-ordre Ensifera et de la seule famille que contient la superfamille des Tettigonioidea.

Le nom de familles des espèces de sauterelles dérive de Tettigonia, donné par Linnaeus, en 1748. Il fait appel au grec τεττιξ (τεττιγ-) qui désigne la cigale, en raison du fait que les sauterelles « chantent », comme les cigales[1]

Sommaire

Diversité et distinction des espèces

Beaucoup de tettigoniidés miment les plantes pour se camoufler, en adoptant des formes et des couleurs proches de celles de leur environnement. Elles sautent brutalement pour échapper à leurs prédateurs. Quelques espèces ont des couleurs plus ternes ou très contrastées. De rares sauterelles (tropicales) ont évolué en divergeant du schéma classique et ont adopté des formes éloignées de celles de la plupart des sauterelles.

Caractéristiques

Criquets pendant un acte sexuel.

Les mâles ont des organes produisant des sons (via la stridulation) situé sur les angles postérieurs de leurs ailes avant.

Chez certaines espèces, les femelles sont aussi capables de stridulation. Au moment de la reproduction, le mâle fournit à la femelle une spermathèque sous forme d'un spermatophylax (organe rattaché aux spermatophores des mâles, et qui est consommé par la femelle ; la fonction du spermatophylax serait d'augmenter la durée de fixation du spermatophore et d'accroître ainsi les chances de paternité[2].

Les œufs de sauterelles sont généralement ovales et déposés par la femelle en rangées sur la plante hôte.

Distribution

On en compte 255 espèces en Amérique du Nord, mais la plupart des espèces vivent en zone tropicale.

Écologie

Les sauterelles sont carnivores et ont de longues antennes. Les criquets sont herbivores et ont de courtes antennes. Le régime alimentaire des sauterelles est habituellement herbivore (feuilles, fleurs, écorce, et parfois graines), mais quelques espèces en dehors du continent européen sont des prédateurs se nourrissant d'autres insectes, d'escargots voire de petits vertébrés (serpents ou lézards). Quelques espèces sont localement considérés comme nuisibles par les producteurs de cultures commerciales.

Quelques grandes sauterelles tropicales peuvent, si on les manipule, pincer ou infliger des morsures douloureuses, mais elles n'arrivent que rarement à percer la peau. Certaines espèces en brousse, comme Ruspolia baileyi en Ouganda et dans les régions voisines, sont consommées.

En France

La Tettigonia viridissima ou grande sauterelle verte, parfois confondue avec la Tettigonia cantans (sauterelle cymballière) dont est localement très courante (plus rare dans le nord), or elle a les ailes beaucoup plus courtes.

Invasions et Histoire

La bible et les chroniqueurs passés citent tout au long de l'histoire des épisodes d'invasion de sauterelles, responsables de défoliations à grande échelle (l'une de ces invasions était l'une des dix plaies d'Égypte de la Bible). Une dévastation de l'Espagne au VIe siècle, aurait été causée par des sauterelles selon Grégoire de Tours. En réalité, il s'agit du criquet pélerin, et non de sauterelles, mais à cette époque, ils étaient aussi dénommés sauterelles.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • {...}

Liens externes

Notes et références

  1. Family Tettigoniidae – Katydids consulté 2010/07/28, publié 2008/01/01
  2. Karim Vahed (1998), The function of nuptial feeding in insects : review of empirical studies ; Biological Reviews, Volume 73 pages 43–78 Accès à l'article (PDF)]



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sauterelle (insecte) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sauterelle — [ sotrɛl ] n. f. • salterele 1120; de sauter 1 ♦ Insecte orthoptère sauteur vert ou gris à grandes pattes postérieures repliées et à tarière. Les sauterelles mâles font entendre à la fin du jour et la nuit une stridulation très forte (⇒ archet) …   Encyclopédie Universelle

  • Sauterelle — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Sauterelle », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Dans son sens le plus commun en français,… …   Wikipédia en Français

  • sauterelle — (sô te rè l ) s. f. 1°   Insecte ailé du genre locuste qui s avance en sautant, famille des orthoptères sauteurs. •   Depuis Bab el Mandeb jusqu à Bara, on enfile les sauterelles pour les porter au marché, BUFF. Suppl. à l hist. nat. Oeuv. t. XI …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Insecte — Insectes …   Wikipédia en Français

  • SAUTERELLE — s. f. Insecte ailé qui s avance en sautant, à l aide de ses deux pattes postérieures, beaucoup plus longues que les autres. Sauterelle verte, grise. Petite sauterelle. Grosse sauterelle. Une nuée de sauterelles. Les sauterelles furent une des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SAUTERELLE — n. f. Insecte ailé qui avance en sautant à l’aide de ses deux pattes postérieures. Sauterelle verte, grise. Une nuée de sauterelles. En termes de Maçonnerie, de Charpenterie, etc., il se dit d’une Fausse équerre mobile, instrument formé de deux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • La sauterelle — Sauterelle Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La Sauterelle est un insecte …   Wikipédia en Français

  • Patte d'insecte — Patte de l insecte Pour les articles homonymes, voir femur. Les pattes d un insecte sont du type uniramé parmi les pattes des arthropodes. Elles sont toujours au nombre de six. C est le caractère définissant la classe des hexapodes. Les pattes… …   Wikipédia en Français

  • Patte d'un insecte — Patte de l insecte Pour les articles homonymes, voir femur. Les pattes d un insecte sont du type uniramé parmi les pattes des arthropodes. Elles sont toujours au nombre de six. C est le caractère définissant la classe des hexapodes. Les pattes… …   Wikipédia en Français

  • Pattes d'un insecte — Patte de l insecte Pour les articles homonymes, voir femur. Les pattes d un insecte sont du type uniramé parmi les pattes des arthropodes. Elles sont toujours au nombre de six. C est le caractère définissant la classe des hexapodes. Les pattes… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.