Sautereau (clavecin)


Sautereau (clavecin)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sautereau.
Schéma d’un sautereau (seule la partie supérieure est représentée) : 1-corde ; 2-axe de la languette ; 3-languette ; 4-plectre ou bec ; 5-étouffoir.

Le sautereau est un élément du mécanisme des clavecins destiné à pincer chaque corde. Ce mécanisme caractérise tous les instruments utilisant ce système qui forment la famille des instrument à cordes pincées: l'épinette, le clavecin, le virginal, le muselaar, l'ottavino et le clavicytherium.

Le mécanisme de ces instruments comprend le clavier à balancier, les sautereaux, les registres et le chapiteau.

Le terme sautereau aurait été cité pour la première fois dans un texte de Henri Arnaut en 1440.

Mécanisme

Le sautereau est une vergette : règle de bois guidée verticalement par les registres. Elle monte par l'action du clavier et redescend sous l'effet de son propre poids (dans le cas du clavicythérium, le mouvement du sautereau étant horizontal, un ressort ou autre dispositif peut être sollicité). Dans sa partie haute (la tête), elle est entaillée pour recevoir une languette pivotante armée d'un plectre nommé bec, ainsi qu'un étouffoir (en cachemire). Dans le bas de l'entaille, la languette est biseautée pour ne basculer que d'un côté ; elle est remise en position par un ressort en soie de sanglier. Le plectre à l'ancienne est en plume, mais d'autres matières peuvent être utilisées, notamment des plastiques : Delrin ou Celcon.

A la montée, le bec « pince » la corde ; à la descente, la languette pivote et s'escamote devant la corde, évitant au bec de pincer une seconde fois. De ce fait le bec s'efface et ne peut rester posé sur la corde ; le ressort ramène la languette et son bec se place alors sous la corde. Le sautereau, pendu à la corde par l'étouffoir, est prêt à servir de nouveau. Son pied est alors tout près du clavier (environ 1 mm).

Chaque sautereau a son adresse et est numéroté. Ils ne peuvent être intervertis sans nuire au réglage effectué sur chacun d'entre eux.

Fabrication

La taille du bec est l'art du facteur, ainsi que les divers réglages, assez complexes. Il est de tradition de dater et signer le premier sautereau du jeu principal.

Le corps du sautereau est souvent en poirier, ou en hêtre dans les clavecins historiques. Dans les petits instruments afin d'atteindre le poids idéal (5 grammes), ils peuvent être lestés. Dans le clavecin brisé de Jean Marius (1700) les sautereaux sont si courts que la matière est un alliage d'argent. Les clavecins « modernes » introduits au XXe siècle utilisent aussi des sautereaux en d'autres matières telles que plastique ou métal.

La languette est en houx. C'est un bois non fendif permettant l'introduction du bec en forme de coin. Le bec est en plume (préférentiellement de corbeau), en peau de buffle (cuir assoupli), et en cuir durci dans des instruments construits au cours du XXe siècle.

Dans les instruments manufacturés ou copies modernes, le sautereau peut être en matière plastique et le bec en polyoxyméthylène (Delrin, Celcon etc.) ou en fibre de carbone. Une vis permet de régler l'engagement du bec sous la corde en tête du sautereau. Parfois une seconde est vissée dans le pied du sautereau ; cette vis modifie à la fois la garde, l'échappement et l'enfoncement.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sautereau (clavecin) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Clavecin — de style français (Jean Paul Rouaud[1] d après Nicolas Dumont 1707) Un clavecin est un instrument de musique à cordes muni d un ou plusieurs[note …   Wikipédia en Français

  • SAUTEREAU — Sur la vielle à roue , le sautereau est une petite pièce de bois (buis, érable) montée sur chaque touche à l’intérieur du clavier et permettant d’augmenter ou de raccourcir la longueur des cordes métalliques quand le doigt appuie sur la touche… …   Encyclopédie Universelle

  • CLAVECIN — Le clavecin commence à apparaître, textes et documents iconographiques en font foi, notamment un manuscrit dû à Henri Arnault de Zwolle, médecin et astronome à la cour de Bourgogne, puis auprès de Louis XI, à la fin du XVe siècle; cette période,… …   Encyclopédie Universelle

  • sautereau — 1. (sô te rô) s. m. Petit morceau de bois qui remue et fait sonner la corde d un clavecin, d une épinette, par le moyen d un petit bout de plume qu on met dans la languette. ÉTYMOLOGIE    Sauter. sautereau 2. (sô te rô) s. m. Ancienne bouche à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SAUTEREAU — s. m. Petite pièce de bois, garnie d une languette de plume, qui, en sautant par le mouvement de la touche, fait sonner la corde d un clavecin, d une épinette. Il manque deux ou trois sautereaux à cette épinette, à ce clavecin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SAUTEREAU — n. m. Lame de bois garnie d’un morceau de plume, qui, en sautant par le mouvement de la touche, fait sonner la corde d’un clavecin, d’une épinette. Il manque deux ou trois sautereaux à ce clavecin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Histoire du clavecin — Sommaire 1 Origines : XIVe et XVe siècles 2 XVIe siècle 2.1 Italie 2.2 Allemagne …   Wikipédia en Français

  • Glossaire technique du clavecin — Ce glossaire technique est commun à tous les instruments de la famille du clavecin (épinette, virginal, muselaar etc.) dont les cordes sont « pincées » par des sautereaux. Certains de ces termes sont, par ailleurs, communs à d autres… …   Wikipédia en Français

  • Glossaire de lutherie et de facture instrumentale — Cette page est consacrée au vocabulaire employé en lutherie et en facture instrumentale. On y retrouve aussi bien les diverses parties constitutives d un instrument selon l organologie, que les divers outils ou techniques nécessaires à leur… …   Wikipédia en Français

  • bec — [ bɛk ] n. m. • XIIe; lat. beccus, p. ê. d origine gauloise I ♦ 1 ♦ Bouche cornée et saillante des oiseaux, formée de deux mandibules qui recouvrent respectivement les maxillaires supérieur et inférieur, démunis de dents. ⇒ rostre. Le bec crochu… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.