Saule blanc


Saule blanc

Saule blanc

Comment lire une taxobox
Saule blanc
 Salix alba
Salix alba
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Salicales
Famille Salicaceae
Genre Salix
Nom binominal
Salix alba
L., 1753
Inflorescences

Inflorescences

Classification phylogénétique
Ordre Malpighiales
Famille Salicaceae

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png
Printemps, saule en fleurs

Le saule blanc (Salix alba L.) est un arbre de la famille des Salicacées. Cet arbre commun dans les régions tempérées est souvent cultivé en forme de « têtard » pour la production d'osier.

Noms vernaculaires : saule blanc, saule commun, saule argenté, saule des viviers, osier blanc.

Sommaire

Description

Le saule blanc est un grand arbre qui peut atteindre 25 m de haut. Le tronc est droit et élevé et le houppier dressé, sauf quand l'arbre est étêté et taillé en têtard.

Les feuilles, alternes, caduques, de 5 à 12 cm de long, sont entières, lancéolées, étroites, de couleur argentée sur les deux faces.

Les fleurs sont groupées en chatons. Les sexes sont séparés (plante dioïque). Les fruits sont des capsules allongées.

Distribution

L'espèce est originaire des région tempérées et froides de l'hémisphère nord :

Le saule blanc est cultivé un peu partout ailleurs. Il préfère les sols frais et humides, notamment les zones alluvionnaires dans les basses vallées.

Variétés

  • Saule argenté Salix alba 'Argentera'
  • Saule pleureur Salix x chrysocoma
  • Saule bleu Salix alba 'Coerulea'
  • Osier rouge Salix alba 'Britzensis'
  • Osier jaune Salix alba chermesina Cardinalis

Liens externes

  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail de la botanique Portail de la botanique
  • Portail des plantes utiles Portail des plantes utiles
Ce document provient de « Saule blanc ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saule blanc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SAULE BLANC — Arbre médicinal de premier plan, connu depuis des millénaires, le saule blanc (Salix alba L.; salicacées) était pour Dioscoride (Ier s.) hémostatique et contraceptif. D’après Galien (IIe s.), peu de médicaments avaient autant d’usages que la sève …   Encyclopédie Universelle

  • saule — [ sol ] n. m. • v. 1225; frq. °salha; a éliminé l a. fr. saus, du lat. salix, salicis ♦ Arbre ou arbuste (salicacées) qui croît dans les lieux frais et humides. « Le saule trempe aux eaux brumeuses et les marie aux berges » (Gracq). Lieu où… …   Encyclopédie Universelle

  • Saule-amandier — Saule à trois étamines Saule à trois étamines …   Wikipédia en Français

  • Saule a trois etamines — Saule à trois étamines Saule à trois étamines …   Wikipédia en Français

  • Saule — Pour les articles homonymes, voir Saule (homonymie). Saule …   Wikipédia en Français

  • saule — (sô l ) s. m. 1°   Nom d un genre de la famille des salicinées. 2°   Arbre qui croît ordinairement dans les prés et le long des ruisseaux, salix alba, L. Le saule blanc est ordinairement exploité en têtard comme bois de chauffage. •   Le ciel… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Blanc — Pour les articles homonymes, voir Blanc (homonymie). Blanc   Composantes RVB (r, v, b) …   Wikipédia en Français

  • Saule des vanniers — Salix viminalis …   Wikipédia en Français

  • Saule à trois étamines — Saule à trois étamines …   Wikipédia en Français

  • SAULE — s. m. Arbre qui croît ordinairement dans les prés et le long des ruisseaux. Branche de saule. Un fossé bordé de saules. Les saules reprennent de bouture, viennent de bouture. L écorce du saule blanc est amère et astringente.   Saule pleureur,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.