Santorin

Santorin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santorin (homonymie) et Théra.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite de l'île de Santorin. Pour l'archipel dans son ensemble voir Archipel de Santorin.
Santorin
Théra

Σαντορίνη (el)
Θήρα
 (el)
Image satellite de l'archipel de Santorin, avec l'île de Santorin à droite.
Image satellite de l'archipel de Santorin, avec l'île de Santorin à droite.
Géographie
Pays Drapeau de Grèce Grèce
Archipel Santorin (Cyclades)
Localisation Mer Égée (mer Méditerranée)
Coordonnées 36° 23′ 17″ N 25° 27′ 35″ E / 36.387986, 25.45978536° 23′ 17″ N 25° 27′ 35″ E / 36.387986, 25.459785
Point culminant Mont Profitis Ilias (566 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Drapeau de Grèce Grèce
Périphérie Égée-Méridionale
Dème et communauté Théra, Oia
Démographie
Plus grande ville Fira
Autres informations
Découverte env 1600 av. J.-C.1
Fuseau horaire UTC+2
Site officiel Municipalité de Théra, Communauté d'Oia

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
SantorinThéra
Santorin
Théra
1 : Date de sa formation lors de l'éruption minoenne.
Îles de Grèce

Santorin, en grec Σαντορίνη / Santoríni, aussi appelée Théra ou Thíra, Θήρα / Thíra, est une île de Grèce située en mer Égée. Elle est l'île la plus grande et la plus peuplée d'un petit archipel volcanique comprenant quatre autres îles, auquel on donne parfois son nom (voir archipel de Santorin).

L'île, ainsi que celles de Thirassía et Aspronissi, est un vestige d'une ancienne île partiellement détruite vers 1600 av. J.-C. au cours de l'éruption minoenne.

Santorin constitue l'un des principaux lieux touristiques de la Grèce, avec ses villages blancs à coupoles bleues perchés au sommet des falaises, ses panoramas sur les autres îles et la caldeira et ses sites archéologiques, notamment ceux de la ville antique de Théra et d'Akrotiri où furent retrouvées des ruines minoennes.

Sommaire

Toponymie

Le nom antique de l'île est Théra, de même que la ville antique fondée à l'époque archaïque.

Selon les auteurs anciens[1],[2], son premier nom aurait été Kallisté, en français « la plus belle » ou « la très belle »; elle aurait été rebaptisée Théra en l'honneur du fondateur mythique de la colonie dorienne, Théras, fils d'Autésion, héros thébain et descendant de Cadmos[3].

Le nom de Santorin est donné à l'île par les Vénitiens au XIIIe siècle en référence à Sainte Irène, la Aghia Irini que les marins étrangers appellent Santa Irini. Ce nom est conservé et évolue en Santo Rini puis Santorini.

Après le rattachement de l'archipel à la Grèce en 1840, celui-ci reprend officiellement le nom antique de Théra mais le nom de Santorin est toujours largement utilisé. Le nom officiel d'une des anciennes capitales de l'île, Pyrgos Kallistis, en français « Tour-de-Kallisté » fait référence à l'ancien nom de Kallistē.

Géographie

Vue de Fira au sommet de la falaise depuis la caldeira.

Santorin est située dans le sud de la mer Égée, à 75 kilomètres au sud-est de la Grèce continentale, dans l'est de l'archipel de Santorin.

Santorin a la forme d'un croissant ouvert vers l'ouest et au profil dissymétrique : son littoral occidental est constitué de falaises et l'altitude décroit progressivement vers la côte orientale qui est généralement basse.

Administration

Santorin est incluse dans la périphérie d'Égée-Méridionale. Jusqu'à la réforme Kallikratis de 2010, l'île dépendait de l'ancien nome des Cyclades et était divisée depuis 1997 entre le dème de Théra, sur sa majeure partie, et la communauté d'Oia à l'extrême Nord. Depuis, les deux anciennes circonscriptions ont été fusionnées au sein du dème de Théra, qui comprend donc la totalité de l'île ainsi que celle de Thirassia et des îlots inhabités.

Histoire

Fresque datant de 1500 av. J-C. et représentant des lys.

L'île actuelle de Santorin naît au cours de l'éruption minoenne survenue vers 1600 av. J.-C. qui détruit partiellement l'ancienne île dont elle est un fragment, de même que les îles de Thirassía et Aspronissi.

D'après Hérodote[4], l'île est habitée par les Phéniciens lorsque le héros Théras fonde la colonie dorienne de Théra, à l'époque archaïque. Par la suite, l'île est occupée par différentes puissances : la ligue de Délos, l'Égypte ptolémaïque, les Romains, l'Empire byzantin, le duché de Naxos et les Vénitiens de 1204 à 1579, les Turcs jusqu'en 1821 et enfin la Grèce par le traité de Londres de 1840.

En 1956, l'île est touchée par un tremblement de terre qui fait une cinquantaine de victimes et détruit plus de 2 000 habitations.

En 1970 sont mises au jour les fresques d'Akrotiri dont les plus connues sont celles dites des "enfants-boxeurs", du "pêcheur" et des "singes bleus", témoins de la civilisation minoenne remontant au IIe millénaire avant notre ère. D'importantes collections de céramiques ont été aussi dégagées du champ de fouilles. Ces œuvres d'art ont été épargnées par l'éruption minoenne et ensevelies sous les cendres volcaniques et la ponce.

Milieu naturel

Animation représentant Santorin en trois dimensions.

L'eau douce est précieuse sur cette île quasi-désertique qui n'a que très peu de réserves et aucune source naturelle. Jusqu'au XIXe siècle, les habitants récupéraient dans des citernes l'eau de pluie tombée sur les toits. Aujourd'hui, une usine de désalinisation d'eau de mer produit l'essentiel de l'eau courante dans les maisons bien que celle-ci soit non potable. De nombreuses piscines ont cependant été construites suite au développement touristique.

Économie

Chapelle orthodoxe à Oia.

La pauvreté du sol recouvert d'une épaisse couche de cendres et son acidité ne permet que quelques cultures d'une variété spécifique et très ancienne de vigne, l'Assyrtiko, au rendement très faible (10 à 20 % du rendement de la vigne française ou californienne) mais naturellement très résistante au phylloxéra. Poussant à même le sol sans aucun tuteur, les pieds sont plus espacés que partout ailleurs à cause de la sècheresse du sol (leur principale source en eau est celle de la rosée et la brume marine). Les branches sont seulement disposées en anneau spiralé, et les grappes pendent au centre à l'abri du vent. Elle donne un vin recherché très sec, à l'acidité prononcée (liée à la nature du sol) comparable au Visanto et aux arômes citronnés.

L'exploitation de la mine de pierre ponce qui était auparavant exportée, a été suspendue en 1986 pour préserver les sols et l'environnement naturel fragile de l'île.

Haut lieu du tourisme en Grèce, l'archipel de Santorin et son île principale sont accessibles par des navires de tout gabarit qui peuvent mouiller dans la baie mais seul le port d'Athinios, où accoste la majorité des visiteurs, permet le débarquement de véhicules. Un aéroport construit dans l'est de l'île, près des plages de Kamari et de Périssa, permet aux petits porteurs de s'y poser et assure l'été une relation quasi permanente avec Athènes.

Les villages situés sur la falaise (Fira, Oia), disposent chacun d'un petit port dans la caldeira auxquels ils sont reliés par un chemin escarpé permettant de les rejoindre à pied ou à dos d'âne, ou encore par un petit téléphérique à Fira. Un service d'autocars permet de relier les différents villages.

Données touristiques dans diverses îles des Cyclades[5]
Amorgos Naxos Paros Mykonos Santorin
Nombre de lits (2006)[6] 298 4 239 6 616 9 274 9 789
Lits/km2 (1997) 11,2 17,9 81,8 154,2 253,4
Lits/habitants (1997) 0,71 0,43 1,25 1,36 1,6
Nuitées/habitants (1997) 2,9 8,5 47,2 127,2 20,6
Nuitées/superficie (1997) 41,5 351,9 3 102,8 1 4374,3 3 264,3
Transport aérien[6]
Naxos Paros Mykonos Santorin
Nombre de vols (atterrissages et décollages) 2004 926 1 680 6 136 6 971
Nombre de vols (atterrissages et décollages) 2006 886 1 641 6 466 8 344
Nombre de départs (2004) 15 000 15 000 168 000 283 000
Nombre de départs (2006) 15 000 16 000 199 000 352 000
Nombre d'arrivées (2004) 13 000 18 000 166 000 265 000
Nombre d'arrivées (2006) 13 000 21 000 198 000 326 000

Annexes

Article connexe

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

  1. Hérodote, Livre 4, CXLVII; Apollonius de Rhodes, Argonautiques,IV
  2. Pausanias le Périégète la nomme Calliste, qui est devenue Théra, dans le Livre VII, Voyage de l'Achaïe, chapitre II
  3. Hérodote, Histoire, IV - CXLVIII
  4. Histoire, IV - CXLVII (lire en ligne)
  5. Ioannis Spilianis, Tourisme et développement durable en Méditerranée. La Grèce., Université de l'Égée, 2003
  6. a et b Office national grec de la statistique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Santorin de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Santorin — (Σαντορίνη) Santorin Gewässer Ägäisches Meer Geographische Lage …   Deutsch Wikipedia

  • Santorin — немецкий (Тюбинген) звукозаписывающий лейбл, выпускающий музыку жанра драм энд бейс. История Santorin Recordings Лейбл Santorin Recordings был основан в 1998 году Оливером Лихтвальдом (Oliver Lichtwald) aka Lightwood и Симоном Джарошем (Simon… …   Википедия

  • Santorin — is a German Drum n Bass record label founded in 1999, and is dedicated to the more soulful side of the genre, as described by label founder Simon Jarosch. Popular artist include: Simon V, Young Ax See also * List of record labels External links * …   Wikipedia

  • Santorin [1] — Santorin (Santorini, St. Erini Degirmenlik, früher Thera), Insel im Agäischen Meer, die südlichste der Kykladen, hat 1,9 QM., vulkanischen Boden, eine mit Bimsstein fast ganz bedeckte Erdoberfläche, kahle Berge (höchster Eliasberg, 1800 Fuß);… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Santorin [2] — Santorin, vulkanisches Erzeugniß auf der Insel Santorin, hat die Eigenschaft, in Verbindung mit Kalk unter Wasser erhärtenden Mörtel zu bilden. Eine Mischung von sieben Volumen S. u. zwei Volumen gelöschtem Kalk, mit Wasser eingemacht u. mit… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Santorin — (d.h. St. Irene; Thira, im Altertum Thera), griech. Insel im Ägäischen Meer (s. Karte »Griechenland«), die südlichste der Kykladen, 31 qkm mit (1896) 15,932 Einw. in 4 Demen und 18 Ortschaften, die meist wie Schwalbennester an die Felsen gebaut… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Santorin — Santorīn, Santorinerde, zur Herstellung hydraulischen Mörtels geeignete Erde auf der Insel Santorin …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Santorīn — Santorīn, s. Zement …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Santorin [2] — Santorīn, Thira, das alte Thera, südlichste der griech. Zykladen, mit Therasia 91 qkm, (1896) 14.472 E., vulkanisch, im Eliasberg 584 m hoch, seit dem Altertum (197 v. Chr.) bis zur Neuzeit (1866 70) wiederholte Eruptionen und Neubildungen von… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Santorin — Santorin, das alte Thera, eine der Cykladen, 2 QM. groß, mit den Nebeninseln Therasia u. Aspronisi in beständiger Hebung begriffen, wie auch die alte, mittlere und neueste Geschichte von förmlichen vulcanischen Ausbrüchen, vom Erheben und… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Santorin — Santorin,   neugriechisch Santorịni, seit dem Mittelalter gebräuchlicher Name für die griechische Insel Thera …   Universal-Lexikon


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»