Santiago de cuba


Santiago de cuba

Santiago de Cuba

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santiago.

20°1′29″N 75°49′50″O / 20.02472, -75.83056

Santiago de Cuba
Santiagodecuba1.jpg
Administration
Pays Flag of Cuba.svg Cuba
Province Santiago de Cuba
Code postal 70100
Géographie
Latitude 20° 01′ 00″ Nord
       75° 50′ 00″ Ouest
/ 20.0166, -75.8333
Longitude
Altitude 82 m
Démographie
Population 426 199 hab. (2006)
Localisation
Cuba location map.svg
City locator 14.svg
Santiago de Cuba
Internet
Site de la ville http://www.santiago.cu/

Santiago de Cuba est une ville portuaire de Cuba et la capitale de la province de Santiago de Cuba. Elle est située au sud-est de l'île, à 1 000 km de La Havane. Avec une population de 426 199 habitants en 2006, c'est la deuxième ville du pays.

Sommaire

Géographie

La ville est située entre la mer des Caraïbes et les montagnes de la Sierra Maestra.

Santiago, qui est un important port de pêche, est également un centre d'exportation du cuivre, du fer et des produits agricoles de la région environnante. Les établissements industriels de la ville sont diversifiés : fonderies, distilleries, fabriques de cigares, de savons et de matériaux de construction. La ville abrite une université.

Histoire

Santiago de Cuba fut fondée en 1514 par Diego Velázquez de Cuéllar. En 1898, la ville fut le théâtre de la Bataille de Santiago de Cuba, opération décisive dans la guerre hispano-américaine, qui mena Cuba vers son indépendance. Les habitants de Santiago sont fiers que Fidel Castro ait qualifié leur ville de « berceau de la Révolution ».

C'est un endroit plein de vie où les fêtes et la danse sont célébrées avec ferveur, surtout pendant le carnaval.

À 50 km à l'est de Santiago, se trouve le Parque Baconao, le plus grand parc de toute l'île de Cuba.

Le carnaval

Ce célèbre carnaval a une origine religieuse : depuis la fin du XVIIe siècle, des processions et des festivités ont lieu tous les ans, du 24 juin au 26 juillet en l'honneur du saint patron de la ville, Santiago Apostolo. A la fin du défilé, les esclaves membres des cabildos (sociétés de secours mutuel qui gardaient vivantes les langues, les traditions et les croyances africaines) étaient autorisés à sortir dans les rues où ils chantaient en s'accompagnant de tambours, de crécelles et d'autres instruments. Ils annonçaient les comparsas, ces groupes portant des masques ou des costumes, des banderoles, des capes et des farolas (lampions) et dansant au rythme de la conga. Dans la seconde quinzaine de juillet, la ville entière est en fête, chaque quartier se doit de prendre part au défilé avec au moins une comparsa.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Santiago de CUBA

  • Portail de la géographie Portail de la géographie
  • Portail de la Caraïbe Portail de la Caraïbe
Ce document provient de « Santiago de Cuba ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Santiago de cuba de Wikipédia en français (auteurs)