Salpétrière


Salpétrière

Hôpital de la Salpêtrière

48° 50′ 16″ N 2° 21′ 51″ E / 48.837762, 2.364072

La Salpêtrière avec, au premier plan, un monument à Philippe Pinel.

L'hôpital de la Salpêtrière est un hôpital de l'Assistance publique - hôpitaux de Paris (AP-HP) situé dans le 13e arrondissement de Paris.

(M) Ce site est desservi par les stations de métro : Saint-Marcel et Chevaleret.

Sommaire

Histoire

Conduite des filles de joie à la Salpêtrière par Jeaurat, 1755.
Inauguration des nouveaux bâtiments de la Pitié-Salpêtrière le 19 mars 1913

En 1656, Louis XIV confia à l'architecte Libéral Bruant la construction d'un hôpital à l'emplacement du petit arsenal, où l'on fabriquait la poudre pour les munitions, surnommé « Salpêtrière ». La Salpêtrière fut le premier et le plus grand des établissements de l'hôpital général, institution voulue par les dévots du saint-sacrement, et destiné au "renfermement" des mendiants.

En 1684, on ajouta une annexe pour loger les femmes d'une maison de force, ce qui fit de la Salpêtrière un lieu de concentration, de répression et de détention pour femmes livrées à l'arbitraire le plus total[1].

Jusqu'à la Révolution, la Salpêtrière n'a eu aucune fonction médicale, ses malades étaient envoyés à l'Hôtel-Dieu. La supérieure de la Salpêtrière, en général une femme proche des milieux parlementaires jansénistes, était également l'éminente de tout l'Hôpital général. La nomination, en 1749, d'une femme proche de l'archevêque de Paris, entraîna une révolte des magistrats laïcs du Parlement de Paris qui n'eurent de cesse de retrouver la mainmise exclusive sur l'établissement[2].

À la veille de 1789, l'hôpital qui était le plus grand hospice du monde, abritait dix mille personnes et la prison comptait plus de trois cents détenues.

De 1882 à 1892, l'École de la Salpêtrière, menée par Jean Martin Charcot est, avec l'École de Nancy, l'une des deux grandes écoles ayant contribué à l'« âge d'or » de l'hypnose en France.

Regroupé actuellement avec l'hôpital de la Pitié, déplacé en 1911 depuis son ancien site, il est actuellement l'un des centres hospitaliers universitaires parisiens, appelé Groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière.

Architectes de la Salpêtrière

Période de la Révolution

Pendant la Révolution, en particulier les 3 et 4 septembre 1792, de terribles scènes sanglantes se déroulèrent dans la prison où l'on avait entassé de pauvres et folles femmes. Voir Massacres de septembre.

Médecins célèbres

Jean-Martin Charcot l'un des fondateurs de la neurologie et le médecin le plus célèbre de l'hôpital.
Pinel délivrant les aliénés à la Salpêtrière en 1795 par Tony Robert-Fleury.

Plusieurs médecins de renom ont exercé à la Salpêtrière, parmi lesquels :

Anecdotes

Bibliographie

  • Jean-Pierre Carrez, Femmes opprimées à la Salpêtrière de Paris (1656-1791), Connaissances et savoirs, 2005, 320 p.

Voir aussi

Notes et références

  1. La Marche rouge de Marion Sigaut, Editions Jacqueline Chambon, 2008, chapitre 1
  2. La Marche rouge, chapitres 3 et 4.
  3. The architecture of Paris par Andrew Ayers

Liens externes

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « H%C3%B4pital de la Salp%C3%AAtri%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Salpétrière de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • salpêtrière — [ salpɛtrijɛr ] n. f. • 1660; de salpêtre ♦ Vx Fabrique de salpêtre (3o), dans un arsenal. La salpêtrière de Paris, transformée en hôpital. ⇒SALPÊTRIÈRE, subst. fém. Fabrique, entrepôt de salpêtre destiné à la fabrication de la poudre. Hors de la …   Encyclopédie Universelle

  • Salpêtrière —   [salpɛtri ɛːr; französisch »Salpetersiederei«] die, , ein heute noch bestehendes Krankenhaus in Paris, das von Ludwig XIII. ursprünglich als Pulverfabrik gegründet, später aus und umgebaut und seit 1656 als Hospital besonders für seelisch… …   Universal-Lexikon

  • Salpetrière — (fr., spr. Salpetriähr), d.i. ein sonst zum Salpedersieden gebrauchtes Gebäude bei Paris, später Gefängniß, Irrenhaus, Lazareth, ist jetzt zum Hospital für 4000 weibliche Kranke bestimmt. Die Aufsicht u. Pflege führen die Barmherzigen Schwestern; …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Salpetrière — (franz., »Salpetersiederei«), ein unter dem König Ludwig XIII. (1610–43) zum Zweck eines Arsenals errichtetes Gebäude in Paris, das später beträchtlich erweitert und zum Hospital für alte Frauen eingerichtet wurde. Es liegt im 13. Arrondissement… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Salpetrière — (frz., spr. ĭähr), Salpetersiederei; großes Frauenhospital in Paris …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Salpétrière — Salpétrière, frz., Salpetersiederei; Hospital für weibliche Irre u. altersschwache, krüppelhafte Weiber zu Paris …   Herders Conversations-Lexikon

  • Salpêtrière — Hôpital Salpêtrière Das Nervenkrankenhaus Hôpital Salpêtrière in Paris war im 19. Jahrhundert die wohl bekannteste psychiatrische Anstalt Europas. Viele psychiatrische Fachausdrücke wurden hier geprägt. Geschichte Das Hôpital Salpêtrière wurde… …   Deutsch Wikipedia

  • Salpêtrière — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Une salpêtrière ou nitrière est le lieu de production du salpêtre (par les salpêtriers) utilisé notamment pour la fabrication de la poudre noire. La… …   Wikipédia en Français

  • salpêtrière — (sal pê tr i è r ) s. f. 1°   Lieu où l on fait du salpêtre. 2°   Particulièrement. La Salpêtrière, hospice de Paris où l on reçoit les femmes âgées et infirmes.    On y renfermait autrefois les femmes de mauvaise conduite. •   Crispin : Ne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SALPÊTRIÈRE — s. f. Lieu où l on fait le salpêtre.  À Paris, La Salpêtrière, Hôpital de femmes, qui était en même temps maison de correction, et qui est aujourd hui un hospice pour les femmes âgées et pour les femmes en démence …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.