Salif Keita (musicien)


Salif Keita (musicien)

Salif Keïta (musicien)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salif Keïta et Keita.
Salif Keïta (musicien)
Mali Salif Keita2 400.jpg
Salif Keita, à Washington le 28 juin 2006.

Naissance 25 août 1949 à Djoliba au Mali
Pays d’origine Mali Mali
Profession(s) Chanteur, compositeur, musicien
Genre(s) Afro-pop
Années actives depuis 1968
Label(s) Universal
Site Web salifkeita.artistes.universalmusic.fr

Salif Keïta est un chanteur et musicien malien, né à Djoliba le 25 août 1949.

Sommaire

Biographie

Salif Keïta est né albinos dans une région où les albinos sont mal vus en raison des pouvoirs maléfiques qui leurs sont attribués. Il est descendant en ligne directe du fondateur de l’Empire du Mali, Soundjata Keïta.

Après ses études, il rêve de devenir instituteur mais il est recalé à cause de sa mauvaise vue. Il décide alors de devenir chanteur ce qui va créer un scandale dans sa famille. Traditionnellement, la musique est réservée à la caste des griots, et les Keïta sont une famille de princes. Il est rejeté par sa famille et part à Bamako en 1968. Il intègre le groupe du saxophoniste Tidiani Koné, le « Rail band de Bamako », qui joue tous les soirs au buffet-hôtel de la gare à Bamako, et obtient d’importants succès avec son répertoire composé d’airs traditionnels interprétés de façon moderne.

En 1973, il rejoint un autre groupe, « les Ambassadeurs » qui joue d'abord au motel de Bamako, puis avec lequel il s’installe à Abidjan, en Côte d’Ivoire. En 1978, il y enregistre son premier album Mandjou dans lequel il rend hommage au president Guinéen Ahmed Sékou Touré et au peuple mandingue.

En 1980, il enregistre aux États-Unis deux disques : Primpin et Tounkan. En 1984, il quitte Abidjan pour revenir à Bamako et retrouver sa famille, notamment son père vieillissant. Il participe cette année au festival de musiques métisses d’Angoulême (France). Il rencontre un succès auprès du public français, et vient s’installer en France à Montreuil d’où il anime de nombreuses fêtes traditionnelles dans la communauté malienne immigrée. L'année suivante, il participe, à la demande de Manu Dibango, à l’enregistrement d’un album collectif Tam tam pour l’Afrique au profit de l’Éthiopie où sévit la famine. En 1986, il enregistre un album, Soro, de blues-rock chanté en malinké. Il participe alors au festival des Francofolies à La Rochelle en 1987, et à un concert organisé à Londres pour le 70ème anniversaire de Nelson Mandela, au côté notamment du sénégalais Youssou N'Dour. Il sort en 1989 son second album en France Ko-Yan où à travers la chanson Nous pas bougé, il aborde les problèmes que rencontrent les immigrés maliens en France. Son troisième album Amen sort en juin 1991.

Son nouvel album Folon de 1995 est dédié aux enfants albinos pour lesquels il a créé une association. À partir de 1996, bien que toujours installé à Montreuil, il ouvre un studio d’enregistrement à Bamako afin d’aider les jeunes musiciens maliens (dont notamment Fantani Touré, Rokia Traoré…). En 1997, il sort un album Sosie composé de titres de chanteurs français (Maxime Le Forestier, Michel Berger, Jacques Higelin ou Serge Gainsbourg) interprétés à la kora ou au balafon. En juin 1999, il sort un nouvel album intitulé Papa où il évoque son père, décédé deux ans plus tôt. En 2001, il ouvre un club couplé à un studio d’enregistrement qui porte le nom de Moffou, nom d’une flûte utilisée par les enfants bergers. En mars 2002, sort un album portant le même nom.

Le 12 décembre 2004, à Johannesburg (Afrique du Sud), il est distingué aux Kora Awards pour l’ensemble de sa carrière.

Engagement politique

Salif Keïta est candidat aux élections législatives maliennes de 2007. Il figure en troisième position sur une liste présentée par le Mouvement patriotique pour le renouveau, le Bloc pour la démocratie et l'intégration africaine (BDIA) et le Parti citoyen pour le renouveau (PCR) dans la circonscription de Kati[1]. Il milite actuellement au sein du PCR[2].

Discographie

  • 1987 : Soro, Island.
  • 1989 : Koyan, Island.
  • 1991 : Amen, Island.
  • 1994 : Intégrale 1969-1980 chez Sonodisc.
  • 1995 : The mansa of Mali...a retrospective, Mango.
  • 1995 : Folon...the past, Mango.
  • 1997 : Sosie, Night & day.
  • 1999 : Papa, Capitol records.
  • 2002 : Moffou, Universal.
  • 2006 : M'Bemba (l'ancêtre), Universal.

Salif Keïta a également écrit les musiques de deux films, Yeelen (1988) de Souleymane Cissé, et L'Enfant lion (1992) de Patrick Grandperret.

Anecdote

Citations

  • « Un disque, c'est comme un enfant. On se fiche qu'il soit beau ou pas. L'important, c'est d'avoir fait ce qu'on voulait faire. On va l'élever et le défendre pour lui donner le chemin de la gloire. Mais déjà, il me plaît, parce que c'est mon enfant. (...) C'est le fruit de l'amour. Et l'amour, partout, perce plus fort que les balles d'un fusil. » [3]

Notes et références

  1. Législatives en brèves, Challenger n°363 du 4 juin 2007
  2. Source : Africahit le 8 mars 2007
  3. propos recueillis par François Bensignor, extrait de Mondomix n°12, Sept/Oct 2005, p 25

Liens externes

  • Portail du Mali Portail du Mali
  • Portail des musiques du monde Portail des musiques du monde
Ce document provient de « Salif Ke%C3%AFta (musicien) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Salif Keita (musicien) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Salif keïta (musicien) — Pour les articles homonymes, voir Salif Keïta et Keita. Salif Keïta (musicien) …   Wikipédia en Français

  • Salif Keïta (musicien) — Pour les articles homonymes, voir Salif Keïta et Keita. Salif Keïta (musicien) …   Wikipédia en Français

  • Salif Keita — Salif Keïta Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Keita. Salif Keïta, musicien et chanteur malien Salif Keïta, footballeur malien , footballeur sénégalais Ce… …   Wikipédia en Français

  • Salif keïta — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Keita. Salif Keïta, musicien et chanteur malien Salif Keïta, footballeur malien , footballeur sénégalais Ce do …   Wikipédia en Français

  • Salif Keïta — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Keita. Salif Keïta, musicien et chanteur malien Salif Keïta, footballeur malien Catégorie : Homonymie …   Wikipédia en Français

  • Keïta — Keita Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Keita ou Keïta est un patronyme d’origine africaine : Abdoulaye Khouma Keita (1978), footballeur sénégalais Alphousseyni Keita… …   Wikipédia en Français

  • Keita — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronymes 1.1 Côte d Ivoire 1.2 France …   Wikipédia en Français

  • Mamani Keita — Pays d’origine  Mali Genre musical Musiques du monde Labels No Format!, Universal Mamani Assitan K …   Wikipédia en Français

  • Nantenin Keita — Nantenin Keita, née le 5 novembre 1984 à Bamako, est une athlète française, championne du monde du 400 m malvoyant en 2006, médaille de bronze sur 400 m aux Jeux paralympiques d été de 2008 (et détentrice du nouveau record de France… …   Wikipédia en Français

  • Taj Mahal (musicien) — Pour les articles homonymes, voir Taj Mahal (homonymie). Taj Mahal …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.