Saleve


Saleve

Salève

Mont Salève
Vue panoramique sur le Salève
Vue panoramique sur le Salève
Géographie
Altitude 1 379 m
Massif Préalpes
Longueur  km
Largeur  km
Superficie  km2
Coordonnées 46° 05′ 39″ Nord
       6° 08′ 25″ Est
/ 46.09417, 6.14028
46°05′39″N 6°08′25″E / 46.09417, 6.14028
Administration
Pays France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Géologie
Âge
Roches
  Géolocalisation sur la carte : France
France location map-Regions and departements.svg
Mont Salève

Le Salève est une montagne des Préalpes située dans le département de la Haute-Savoie (France).

Sommaire

Géographie

Géographiquement, le Salève est une montagne des Préalpes située dans le département de la Haute-Savoie, mais elle appartient géologiquement à la chaîne du Jura, au même titre que le Vuache.

En contrebas du versant nord du Salève, se trouve l'agglomération suisse de Genève. Il est au centre d'un vaste territoire où vivent plus de sept cent mille personnes.

Le Salève est constitué des Pitons, du Grand et du Petit Salève et culmine à 1 379 mètres au sommet du Grand Piton. Accessible par un téléphérique[1] depuis 1932 (celui-ci fut reconstruit en 1983), le Salève s'étend entre Étrembières, au nord, et le pont suspendu de la Caille au sud. Il fut desservi de 1893 à 1935 par le premier train à crémaillère électrique au monde[2].

Le flanc oriental du Salève plonge sous la molasse du plateau des Bornes, alors que le versant qui fait face à Genève, dégagé par l'érosion, est abrupt. La végétation, ou son absence, souligne la structure des couches calcaires. La montagne est entaillée de plusieurs gorges étroites et profondes, dont la Varappe, qui a donné son nom, à la fin du XIXe siècle, à ce terme relatif à la pratique de l'escalade. Une intense activité se développe sur ce flanc abrupt à l'époque où cette discipline n'en est qu'à ses premiers balbutiements.

Le vallon de Monnetier, qui sépare le Petit et le Grand Salève, est dû à l'érosion glaciaire. Actuellement les géologues pensent que le vallon de Monnetier a été creusé par le courant sous glacier dans une zone fissurée entre le Petit et le Grand Salève et non par l'Arve.

De la préhistoire au tourisme vert

Il a abrité, entre -10 000 et -12 000 ans avant J.-C., un site magdalénien[3]. À partir de 1833 le médecin genevois François Isaac Mayor, puis le pasteur Taillefer et le dentiste Thioly explorent le passé de la montagne ; la falaise en limite de Veyrier, côté français, se révèle avoir été un abri. Ossements (perdrix, rennes, cheval, marmottes...), silex et bois gravé sont retrouvés en une douzaine d'endroits, grotte, abris ou habitat. Un dolmen était à Aiguebelle.

Lors du Néolithique et de l'âge du bronze, l'habitat devient plus sédentaire (Bossey, Chaffardon). Un oppidum est élevé (-1000) sur l'éperon du petit Salève, face au mont Vuache.

Terrain de loisirs par excellence des Genevois de par sa proximité de la cité (à tel point qu'on entend souvent parler à son propos de « montagne des Genevois »), elle offre un magnifique panorama sur l'agglomération genevoise, le lac Léman, le sud du massif du Jura, les Préalpes, le lac d'Annecy et le mont Blanc. On y pratique l'escalade, la randonnée, le mountain bike, le parapente, le deltaplane, l'aéromodélisme ainsi que le ski au col de la Croisette.

Le syndicat mixte du Salève et la maison du Salève

Le Syndicat mixte du Salève a été créé en 1994 et regroupe les vingt communes haut-savoyardes (60 000 hab.) sur lequel s'étend le massif du Salève. Son objectif est de valoriser et de protéger le massif, qui est une « île préservée » au centre d'un territoire franco-suisse fortement urbanisé avec plus de sept cent mille habitants.

Maison du Salève

Le syndicat ouvre, en septembre 2007, la Maison du Salève dans l'ancienne ferme de Mikerne, datant de 1733. Ce centre d'interprétation et de documentation présente le massif sous tous ses aspects : histoire, patrimoine, nature, sports et loisirs. La même année, il met en œuvre la « charte de développement durable » du Salève visant à concilier la préservation du massif avec l'accroissement de sa fréquentation, avec une vision à trente ans. Cette maison propose une exposition permanente, des expositions temporaires et un programme de visites guidées, sorties et conférences sur les thèmes du patrimoine local et de l'environnement.

Le Syndicat associe à ses trois groupes de travail — agriculture et alpages, tourisme et loisirs, accès et transports — tous les usagers du Salève (communes, associations sportives, de protection de la nature, restaurateurs, paysans, chasseurs, offices du tourisme...)

Activités

Le Salève est un espace naturel ouvert à tous et gratuit, mais c'est aussi un massif qui connaît des activités pastorales — les vaches du Salève alimentent Genève en lait — et forestières. C'est aussi un terrain pour les sports qui respectent la montagne (ski de randonnée, escalade et varappe, parapente, VTT, randonnée pédestre[4]).

Le Salève est un lieu historique dans l'histoire de l'escalade, puisque le terme « varappe », qui fait désormais partie du langage courant, est directement tiré du nom d'un couloir rocheux de Salève[5].

Le Salève dans la littérature

  • Dans Frankenstein, l'oeuvre de Mary Shelley, la créature, après s'être échappée, gravit le Salève.
    • « It was echoed from Saleve, the Juras, and the Alps of Savoy; vivid flashes of lightning dazzled my eyes, illuminating the lake, making it appear like a vast sheet of fire; then for an instant everything seemed of a pitchy darkness, until the eye recovered itself from the preceding flash. » (Chapitre 7)
    • « I thought of pursuing the devil; but it would have been in vain, for another flash discovered him to me hanging among the rocks of the nearly perpendicular ascent of Mont. Saleve, a hill that bounds Plainpalais on the south. » (Chapitre 7)
    • « Who could arrest a creature capable of scaling the overhanging sides of Mont Saleve? » (Chapitre 7)

Liens externes

Galerie de photos

Notes et références

  1. La station supérieure du téléphérique, située à 1 100 mètres, est l'œuvre de l'architecte suisse Maurice Braillard.
  2. Chemin de Fer du Salève
  3. Histoire des communes savoyardes, tome III, Le Genevois et Lac d'Annecy, de Jean-Yves Mariotte, Henri Baud, Jean-Bernard Challamel et Alain Guerrier, éditions Horvath, 1978.
  4. AGAS - Randonnées pédestres gratuites au Salève, Haute-Savoie, organisée par l'AGAS tous les dimanches.
  5. varappe - Encyclopédie Larousse en ligne
  • Portail de la Savoie Portail de la Savoie
  • Portail de la montagne Portail de la montagne
Ce document provient de « Sal%C3%A8ve ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saleve de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Salève — Saltar a navegación, búsqueda El Salève (Obsérvese en primer plano el Pequeño Salève, seguido del Gran Salève. Al fondo, el Jura) El Salève es una montaña de los Prealpes situada en el departamento de Haute Savoie, en Francia. A pocos kilómetros… …   Wikipedia Español

  • Salève — (spr. Salähw), ein 31/2 Meilen langer Kalksteinberg, auf der Grenze des Schweizercantons Genf u. Savoyen, fällt nordwestlich fast senkrecht ab u. senkt sich südöstlich mächtig zur Ebene; sowohl von dem 2804 Fuß hohen Petit S., der Nordspitze der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Salève — (spr. ßalǟw ), Bergrücken im franz. Depart. Obersavoyen, an der Grenze des schweizerischen Kantons Genf, erstreckt sich 19 km lang vom Tale der Uffes nordöstlich bis zu dem der Arve, erreicht im Grand Piton 1380 m und wird wegen der schönen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Salève — (spr. ßalähw), Bergrücken im franz. Dep. Haute Savoie, südl. von Genf, im Piton 1379 m hoch …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Salève — Mont Salève Vue panoramique sur le Salève Géographie Altitude 1 379 m Massif Préalpes Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Salève — Luftaufnahme des Salève gegen Genf und den Genfersee (mit seiner Fontäne, dem Jet d’eau) Der Mont Salève ist ein im Departement Hoch Savoyen (Haute Savoie) in Frankreich gelegener Berg der Voralpen, nur 6 km von der Schweizer Stadt Genf entfernt …   Deutsch Wikipedia

  • Saleve — Luftaufnahme des Salève gegen Genf und den Genfersee (mit seiner Fontäne, dem Jet d’eau) Blick vom Großen Salève na …   Deutsch Wikipedia

  • Salève — Le Salève is a mountain, rising to 1,400 meters and towering over the city of Geneva in Switzerland. Despite its proximity to Geneva, the Salève is located in France, in the Chablais area of the Haute Savoie department, in the Northern Alps.The… …   Wikipedia

  • Saleve-Bahn — s. Bergbahnen …   Enzyklopädie des Eisenbahnwesens

  • Salève-Bahn — Historisches Bild eines Triebwagen der Salève Bahn in den 1890er Jahren. Die Salève Bahn (frz.: Chemin de Fer du Salève), war die erste elektrische Zahnradbahn der Welt. Bekannt ist die im französischen Departement Hoch Savoyen, südlich von Genf… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.