Sainte-Gauburge


Sainte-Gauburge

Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe

Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe

Le centre-ville de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe
Le centre-ville de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe

Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Le Merlerault
Code Insee abr. 61389
Code postal 61370
Maire
Mandat en cours
Philippe Bigot
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de la Risle
Démographie
Population 1 165 hab. (2006)
Densité 55 hab./km²
Gentilé Valburgeois
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 55″ Nord
       0° 25′ 53″ Est
/ 48.7152777778, 0.431388888889
Altitudes mini. 223 m — maxi. 314 m
Superficie 21,17 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe est une commune française, située dans le département de l'Orne et la région Basse-Normandie.

Les habitants sont appelés les Valburgeois[1].

Sommaire

Géographie

Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe se situe dans le sud-ouest du pays d'Ouche, un pays normand à cheval sur les départements de l'Orne et de l'Eure ; à la limite du pays d'Auge vers l'ouest et le nord-ouest et du Perche vers le sud[2].

Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe est arrosée par la Risle, rivière de Normandie prenant sa source à Planches à 5 km à l'ouest de la commune et se jetant dans l’estuaire de la Seine après avoir parcouru le pays d'Ouche et le nord-ouest du département de l'Eure. La commune appartient donc au bassin versant de la Seine.

Elle est bordée par deux forêts, celle de Saint-Évroult au nord et celle de Moulins-Bonsmoulins au sud-est, laquelle fait partiellement partie de la commune de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe.

La commune est, comme le reste de la Normandie et des régions voisines, soumise à un climat océanique.

Le bourg est distant de 15 km de l'Aigle (vers l'est), de 33 km d'Argentan (vers l'ouest), de 40 km d'Alençon (vers le sud-ouest), de 77 km de Caen (vers le nord-ouest) et de 141 km de Paris (vers l’est)[3].

Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe jouxte les communes d'Échauffour et Saint-Pierre-des-Loges au nord, Saint-Hilaire-sur-Risle à l'est, Le Ménil-Bérard et La Ferrière-au-Doyen au sud-est, Mahéru et Fay au sud-sud-ouest et Planches à l'ouest[2].

Histoire

Les lieux sont cités en 1113[4].

La présence d'un moulin, dit « moulin de Feugeroux » est rapportée en 1809. Sa production est alors de presque 1,25 quintaux de farine. Acquis vers 1869 par un nommé Pierre Bigot, il est transformé en tréfilerie par ce dernier. La « tréfilerie Bigot » cessera son activité en 1910[5].

En 1864, Sainte-Colombe est réunie à Sainte-Gauburge qui prend le nom de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe. Cette même année, l'église paroissiale de Sainte-Gauburge est détruite. Une nouvelle église est édifiée cinq ans plus tard.

Treize ans plus tard, en 1877, la gare de la ville est construite sur la ligne Paris-Granville.

Administration

Le conseil municipal est composé de 15 membres. Actuellement, Philippe Bigot est le maire de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe. Il entame son troisième mandat.

Mairie de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe

Le siège de la Communauté de communes de la Vallée de la Risle présidée par Philippe Bigot, se situe dans cette commune.

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1965 mars 1983 Albert Desloge ... ...
mars 1983 juin 1995 Marcel Vanoverbeke ... ...
juin 1995 actuel Philippe Bigot UMP Responsable secteur immobilier
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Jumelage : La commune fait partie du comité de jumelage Courtomer, Moulins-la-Marche, Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe qui est jumelé avec Schmitten depuis 1981[6]. Schmitten est une commune allemande de 8 857 habitants (31 décembre 2007).

Résultats politiques

Élections présidentielles, résultats des seconds tours :

62,38 % pour Nicolas Sarkozy (UMP), 37,62 % pour Ségolène Royal (PS), 81,06 % de participation soit 779 votes.

76,49 % pour Jacques Chirac (RPR), 23,51 % pour Jean-Marie Le Pen (FN), 77,89 % de participation soit 747 votes.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[9])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 084 1 116 1 247 1 202 abs. 1 290 1 257 1 229 1 228
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 192 1 163 1 174 1 138 1 203 1 172 1 278 1 280 1 252
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 212 1 254 1 373 1 497 1 529 1 556 1 518 1 540 1 405
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 - -
1 319 1 317 1 294 1 233 1 194 1 246 1 169 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Pyramide des âges

Pyramide des âges de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe en 1999[10] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3  Avant 1904  0,2
11,7  1905-1924  14,6
19,7  1925–1939  21,8
16,5  1940-1954  15,0
18,8  1955-1969  17,0
16,7  1970-1984  15,5
16,3  1985-1999  15,9
Pyramide des âges du département de l'Orne en 1999[11] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1  Avant 1904  0,4
6,5  1905-1924  11,0
15,2  1925–1939  16,7
18,8  1940-1954  17,8
21,3  1955-1969  19,9
19,6  1970-1984  17,4
18,5  1985-1999  16,7

Économie

En 1999, le taux de chômage était légèrement supérieur à la moyenne nationale, soit 13,1 % contre 12,9 % au plan national. Le taux d'activité des personnes comprises dans la tranche d'âge 20-59 ans était de 77 %. Les actifs formaient 36,3 % de la population, suivis par les retraités (29,9 %) et les jeunes scolarisés (18,8 %).

Parmi les actifs, on note une forte proportion d'ouvriers (42,1 %), suivis par les employés (21,1 %), les professions intermédiaires (17,5 %), les artisans et chefs d'entreprise (7%), à égalité avec les agriculteurs (7% également). Enfin, cadres et professions intellectuelles représentent 5,3 % de la population active[12].

Activités et emploi : En 2008, le secteur automobile est dominant dans la commune qui possède comme plus grande entreprise l'usine de Wagon Automotive[13].

En février 2007 mois de l'ouverture de la plate-forme de distribution de la poste de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe, la commune accueille 32 postiers[14].

Deux autres domaines économiques sont présent dans la commune, à savoir le commerce et l'agriculture.

Lieux et monuments

Église de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe

La commune possède 25 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques[15].

L'église de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe a été construite afin de remplacer les deux anciens sanctuaires, préalablement détruits. La première pierre du nouvel édifice est posée en 1869. En 1875, la nouvelle église est consacrée.
D'un point de vue architectural, la nouvelle église est basée sur un plan en croix latine. À une nef unique de quatre travées succède une abside, l'ensemble possédant des voûtes lambrissées en plein cintre. Unique exception, la croisée du transept, garnie d'une fausse voûte en ogives[16]. À l'intérieur de l'église se trouvent un tableau de saint Ignace (XVIIe siècle) et un Christ en bois du XVIIIe siècle.
Un clocher-porche néo-roman, coiffé d'une flèche polygonale en ardoise, précède la nef.
L'église fait partie de la paroisse de Saint Godegrand, dans le diocèse de Séez[17].

Un oratoire est visible au bord de la route départementale 926 avant la sortie de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe.

Le prieuré de Sainte-Gauburge est un édifice des XIIIe, XVe et XVIIIe siècles.

Vie locale

Événements : Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe a sa fête communale le 3e week-end de juin, un marché d'environ dix exposants au bourg les mercredis et les samedis de chaque semaine et régulièrement le week-end, de nombreux lotos.

Santé : Les principales structures médicales sont un pôle médical constitué de médecins généralistes et d'infirmiers, un dentiste et une pharmacie.

Recyclage : Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe possède sa propre déchèterie.

Culture

École primaire de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe

Éducation : Cette commune est regroupée en pôle scolaire avec Échauffour. Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe a pour aménagement scolaire une école maternelle qui se situe à côté de la mairie et qui accueille les élèves de petite section, moyenne section et de grande section ainsi qu'une école primaire qui accueille les élèves de cours élémentaire 2e année, de cours moyen 1re année et de cours moyen 2e année seulement. Les élèves valburgeois de cours préparatoire et de cours élémentaire 1re année doivent étudier à l'école d'Échauffour.

Le collège public le plus proche se nomme le collège André Collet et se situe à Moulins-la-Marche.

Le lycée public le plus proche se nomme le lycée Napoléon et se localise à L'Aigle à 20 km environ de la commune.

Sports : La commune possède une association sportive l'AS valburgeoise qui est constituée de plusieurs équipes de football, ainsi qu'un centre équestre.

Lecture : La bibliothèque de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe propose des permanences aux lecteurs effectuées par des bénévoles.

Accès et transports

Gare de la commune

Liaison ferroviaire : La gare de Sainte-Gauburge[18] est desservie par la ligne Paris-Granville. Elle se situe ainsi sur la ligne 2 du TER Basse-Normandie ; et offre des liaisons directes avec la gare de Paris-Montparnasse. La gare connaît l'arrêt de 5 trains TER Basse-Normandie par jour, qui font des voyages entre Paris-Montparnasse et Argentan.

Liaison routière : Le centre de la commune est traversé par la RD 926[19]. Un projet de mise en voie rapide est à l'étude pour cette chaussée, en vue de raccorder la ville d'Argentan et l'Aigle à Verneuil-sur-Avre, où la RN 12, en 2×2 voies, mène à Paris. Le bourg est également traversé par la RD 932, puisqu'il est le carrefour entre ces deux anciennes nationales. Cette dernière route met le bourg de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe à environ 10 km de l'A 28 (également E 402) vers Rouen, par l'échangeur de Gacé.

Liaison interurbaine : Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe possède deux arrêts d'autocar desservis par la ligne 50 des transports interurbains de l'Orne Cap'Orne[20].

Personnalités liées à la commune

Marcel Brossier, né le 3 mars 1909 à Sainte-Gauburge est un des premiers fusillés français pour fait de résistance. Mécanicien habitant Rennes en 1940 , il y est condamné à mort le 12 septembre et fusillé le 17 pour avoir sectionné un câble téléphonique militaire de l’armée allemande[21].

Annexes

Notes et références

  1. Site des habitants des communes françaises - Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe. Consulté le 25 octobre 2008
  2. a  et b Site du Pays d'Ouche - Cartographie du Pays d'Ouche. Consulté le 15 novembre 2008
  3. Toutes les distances indiquées sont à vol d'oiseau.
  4. Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe sur le site du Quid
  5. Sources : Base Mérimée, consultée le 12 décembre 2008
  6. Site de Ouest France - Le maire de Schmitten a été reçu à la mairie de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe, 2008, Ouest France. Consulté le 15 novembre 2008
  7. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur - Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe. Consulté le 29 novembre 2008
  8. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur - Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe. Consulté le 29 novembre 2008
  9. Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe sur le site de Cassini. Consulté le 15 novembre 2008
  10. Pyramide des âges, Recensement 1999 sur le site de l'INSEE
  11. INSEE : pyramide des âges, recensement 1999
  12. Sources : Journal du net.com, consulté le 12 décembre 2008
  13. Site de wagon automotive - Locations - Sainte Gauburge. Consulté le 2 novembre 2008
  14. Le centre-courrier de Sainte-Gauburge ouvert - Orne, 21 février 2007, Ouest France. Consulté le 29 novembre 2008
  15. [1]
  16. [merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=INSEE&VALUE_1=61389&REQ=((61389)%20%3aINSEE%20)&DOM=Tous Base mérimée]
  17. Site du diocèse de séez- Paroisses Saint Godegrand. Consulté le 26 octobre 2008
  18. Et non pas gare de Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe.
  19. GoogleMaps - tracé de la RN26. Consulté le 25 octobre 2008
  20. Guide des transports interurbains de l'Orne, édition 2005/2006 - page 9, « Les lignes du réseau cap Orne»
  21. Françoise Lancelot, « La Maltière : Il y a cinquante-quatre ans, la barbarie nazie », 30 décembre 1996, L'Humanité. Consulté le 25 octobre 2008

Bibliographie

  • Maurice Guibet, Sainte-Gauburge - Sainte-Colombe. Quelques Notes D'Histoire Locale, 1808-1973, L'Aigle, Impr. R. Boudet, Paris.

Liens internes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail de l'Orne Portail de l'Orne
Ce document provient de « Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sainte-Gauburge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sainte-gauburge-sainte-colombe — Le centre ville de Sainte Gauburge Sainte Colombe Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe — Saltar a navegación, búsqueda Sainte Gauburge Sainte Colombe …   Wikipedia Español

  • Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe — is a village and commune in the Orne département of northwestern France.ee alsoCommunes of the Orne department …   Wikipedia

  • Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe — 48° 42′ 55″ N 0° 25′ 53″ E / 48.7152777778, 0.431388888889 …   Wikipédia en Français

  • Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe — Original name in latin Sainte Gauburge Sainte Colombe Name in other language Sainte Gauburge, Sainte Gauburge Sainte Colombe State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.71722 latitude 0.43126 altitude 237 Population 1263 Date 2012 01… …   Cities with a population over 1000 database

  • Sainte-Gauburge-de-la-Coudre — Saint Cyr la Rosière Saint Cyr la Rosière Administration Pays France Région Basse Normandie Département Orne Arrondissement Mortagne au Perche Canton …   Wikipédia en Français

  • Gare de Sainte-Gauburge — Sainte Gauburge Vue de l ancien bâtiment voyageurs. Localisation Pays France Commune Sainte Ga …   Wikipédia en Français

  • Ligne Sainte-Gauburge - Mesnil-Mauger — Ligne n° 402000 Sainte Gauburge Mesnil Mauger Pays  France Villes desservies Gacé, Vimoutiers, Livarot Historique …   Wikipédia en Français

  • Ligne de Sainte-Gauburge à Mesnil-Mauger — Ligne Sainte Gauburge Mesnil Mauger Ancien bâtiment voyageurs gare de Sainte Gauburge Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne de Mortagne-au-Perche à Sainte-Gauburge — Ligne Mortagne au Perche Sainte Gauburge Ancien bâtiment voyageurs gare de Sainte Gauburge Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.