Saint Maudez


Saint Maudez

Saint Maudez est un saint breton ayant vécu au Ve siècle ou VIe siècle qui fait partie des saints bretons plus ou moins mythiques non reconnus officiellement par l'église catholique. Ce saint est également appelé Maudé, Maudet (gallo), Maodez ou Modez (breton) et Mawes (cornique) ou encore Mandé (région parisienne). Selon le calendrier breton il est fêté 18 novembre.

Sommaire

Biographie

Donné comme Irlandais d'origine, Saint Maudez était le dernier des dix enfants du roi Ercleus et de la reine Getuse. Elevé par ses parents jusqu'à l'âge de sept ans. Il passa les dix années suivantes dans un monastère puis il fut ordonné prêtre. De retour à la cour de son père, il réforma les mœurs dissolues de la cour par sa vie exemplaire et ses prédications. Mais ne pouvant trouver à la cour la quiétude parmi les tracas de la cour, il s'embarqua pour la Bretagne Armoricaine qu'il atteignit au troisième jour de mer sur les rivages du diocèse de Dol, rejoignant un temps le monastère de saint Samson avant de rendre visite à saint Tugdual dans l'évêché de Tréguier et séjournant au monastère de Tréguier. Il obtient du père abbé, saint Ruelin, le droit de s'établir dans un lieu solitaire situé ente les estuaires du Jaudy et du Trieux connu actuellement sous le nom de Lanmodez ("sanctuaire de Modez ou Maudez"), dans l'actuel département des Côtes-d'Armor, où les pèlerins venaient écouter son enseignement et guérissait les sourds, les aveugles et les paralytiques.

C'est surtout en Bretagne armoricaine que son culte est attesté avec une prédominance de la côte du Trégor où il est réputé avoir créé au Ve siècle dans une île, Gueit Enez, connue aujourd'hui sous le nom d'île Maudez, un monastère proche de l'île de Bréhat. Le monachisme dans les îles est typique du christianisme celtique du VIe siècle au XIe siècle. Il fut inhumé sur cette île.

Il s'y installe avec deux disciples, Saint Budoc et saint Tudy (Saint Tugdual). Il en chasse les nombreux serpents et c'est pourquoi il est invoqué pour se défendre contre tout ce qui rampe (reptiles, insectes, vers). On peut effectivement voir dans l'île la trace d'une implantation et une sorte d'abri individuel cylindrique en pierre, appelé Forn Modez (le four de Maudez) rappelant les « ruches » qu'on trouve en Irlande sur l'île de Skellig.

Au IXe siècle, ses reliques sont transportées à la cathédrale de Bourges pour fuir l'arrivée des Normands, ainsi qu'à Saint-Mandé (Saint-Maudez), près de Paris. Rapportées en Bretagne, elles sont réparties entre neuf églises dont la cathédrale de Quimper, Châteaulin, Le Juch, l'hôpital de Lesneven, ..

Sa sœur, sainte Juvelte (ou sainte Juvette) est également honorée, en particulier à Henvic (Finistère) où la "Vieille église", ainsi que l'actuelle, leur sont consacrées et où un dyptique de style gothique énumère, sous leurs statues, leurs miracles respectifs : saint Maudez guérissant les infirmes, recevant la bénédiction de son père, délivrant un possédé, rendant la vue à un aveugle et sainte Juvette ressuscitant un seigneur, délivrant des possédés, des "fols", des enragés, donnant la vue à des aveugles, l'ouïe aux sourds et la parole aux muets, défendant aux oiseaux et bêtes « d'endommager le bled des pauvres gens »[1].

Ses traces dans la Bretagne actuelle

Le saint est représenté généralement en chape, mitre et crosse :

  • Les patronymes tirés de ce toponyme ont été francisés en "Lamandé".

Bibliographie

  • Maurice Carbonnell, Saint Maudez Saint Mandé Un maître du monachisme breton, 2009  : Cet ouvrage, fruit d'une longue recherche et d'enquêtes sur le terrain dans les centaines de lieux de culte à Saint Maudez / Mandé, est une synthèse de tout ce que l'on peut dire aujourd'hui sur le personnage étudié : sa place dans l'histoire et la légende, l'évolution et la situation actuelle de son culte, la mémorisation de son nom par les prénoms, noms de famille et noms de lieux. Un livre au format 20.50 x 27 cm de 172 p., illustré d'une cinquantaine de planches couleurs (près de 250 photos et cartes) [ISBN 2-914996-06-3].

Notes et références

  1. Albert Le Grand, "Les vies des saints de la Bretagne Armorique : ensemble un ample catalogue chronologique et historique des evesques d'icelle... et le catalogue de la pluspart des abbés, blazons de leurs armes et autres curieuses recherches", J. Salaun, Quimper, 1901, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5038760/f650.image.r=Henvic.langFR
  2. (fr)[PDF]Informations municipales sur www.yeun-elez.com. Consulté le 7 septembre 2010.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint Maudez de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-maudez — Administration Pays France Région Bretagne Département Côtes d’Armor Arrondissement Dinan Canton Plélan …   Wikipédia en Français

  • Saint-Maudez — Saltar a navegación, búsqueda Saint Maudez Sant Maodez País …   Wikipedia Español

  • Saint-Maudez — 48° 27′ 12″ N 2° 10′ 52″ W / 48.4533333333, 2.18111111111 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Maudez — French commune nomcommune=Saint Maudez native name=Sant Maodez caption= x=56 y=80 lat long=coord|48|27|12|N|2|10|52|W|region:FR type:city insee=22315 cp=22980 région=Bretagne département=Côtes d Armor arrondissement=Dinan canton=Plélan le Petit… …   Wikipedia

  • Église Saint-Maudez d'Henvic — Église Saint Maudez Présentation Propriétaire Commune Protection  Classé MH (1913) …   Wikipédia en Français

  • Saint-agathon — Administration Pays France Région Bretagne Département Côtes d’Armor Arrondissement Guingamp Canton Gu …   Wikipédia en Français

  • Saint Bodmaël — ou Bodvaël ou Bothmaël ou Bothmael est un saint breton du Ve siècle ou VIe siècle. Le nom viendrait du mot gaulois Bodd, signifiant bonne volonté et du celte maël qui signifie prince, seigneur. C est un saint chrétien fêté le 12 mars[1] …   Wikipédia en Français

  • Maudez — Nom de personne breton (variante : Maudet) d étymologie incertaine, sans doute gaélique. A. Deshayes (Dictionnaire des noms de famille bretons) signale que la forme connue la plus ancienne est Mautith. Le nom a été popularisé par saint Maudez :… …   Noms de famille

  • Saint-Mande — Saint Mandé Pour les articles homonymes, voir Saint Mandé (homonymie). Saint Mandé La station de métro Saint Mandé et rues avoisinantes …   Wikipédia en Français

  • Saint-mandé — Pour les articles homonymes, voir Saint Mandé (homonymie). Saint Mandé La station de métro Saint Mandé et rues avoisinantes …   Wikipédia en Français