Saint-paul-trois-châteaux


Saint-paul-trois-châteaux

Saint-Paul-Trois-Châteaux

Saint-Paul-Trois-Châteaux

Vue générale
Vue générale

Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Saint-Paul-Trois-Châteaux
(chef-lieu)
Code Insee abr. 26324
Code postal 26130
Maire
Mandat en cours
Jean-Michel Catelinois (PS)
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 8 214 hab. (2006)
Densité 373 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 20′ 59″ Nord
       4° 46′ 08″ Est
/ 44.3497222222, 4.769
Altitudes mini. 49 m — maxi. 290 m
Superficie 22,04 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Paul-Trois-Châteaux est une commune française, située dans le département de la Drôme et la région Rhône-Alpes. Ville Fleurie : Ville fleurie.svg Ville fleurie.svg [1]

Le nom de Saint-Paul-Trois-Châteaux, qui a suscité bien des interprétations souvent pleines d’imagination, provient en fait de la mauvaise traduction, basée sur une étymologie fantaisiste, de l’ancien nom de la ville : Saint-Paul-en-Tricastin. Le mot « Tricastin », nom du canton issu de celui de la peuplade gauloise qui habitait cette contrée, a été compris comme une expression latine signifiant « trois châteaux » (tricastri). Le blason de la ville représente une tour à trois donjons rehaussée d’une couronne, accompagnée de la devise : « Tricastinensis civitas » : « cité des Tricastins ».

Sommaire

Géographie

Située en Drôme Provençale, à l’extrême sud du département, la commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux est blottie entre, à l’ouest, le canal de dérivation du Rhône et le Site nucléaire du Tricastin et, à l’est et au sud, des collines boisées ou cultivées. Ce chef-lieu de canton, qui compte 8200 habitants, s’étend sur 22 km², à 111 m d’altitude.


Histoire

Le Tricastin est une terre hospitalière et propice à la vie. C’est ce qu’ont ressenti les hommes de toutes les époques, qui s’y sont régulièrement installés et contribuent à faire de cette région un lieu d’abondance historique.

Le site de Saint-Paul-Trois-Châteaux a été habité dès la Préhistoire. Le Néolithique (- 6 000 à - 2 500 avant J.-C.) y est bien représenté par l’important site des Moulins qui s’étendait au moins sur 4 ha au sud-ouest de la ville actuelle. Curieusement, on trouve peu de traces de l’âge du Bronze et de l’âge du Fer, alors que c’est du nom d’une peuplade gauloise de l’époque, les Tricastini, que viennent ceux de la ville romaine, Augusta Tricastinorum, et du Tricastin. Celle-ci fut en effet fondée au Ier siècle après J.-C., à l’emplacement de la ville actuelle, comme nouvelle capitale des Tricastini passés sous domination romaine. D’une superficie de plus de 42 ha, elle était comparable aux plus prestigieuses cités du Sud de la Narbonnaise.

L’importance de la ville ne décroît pas au Moyen Âge : un siège épiscopal y est installé, et c’est à partir du XIIe siècle qu’est bâtie la Cathédrale, un des plus beaux exemples de l’art roman provençal, au cœur de la ville ceinte d’un rempart défensif en pierre du Midi.

Saint-Paul-Trois-Châteaux doit faire face à d’âpres luttes religieuses pendant l’époque moderne, comme tout le Dauphiné. Destructions et reconstructions modifient peu à peu son visage au XVIIe siècle, tandis que les hôtels particuliers fleurissent au XVIIIe siècle. Le début des années 1950 marque un tournant dans l’évolution de la ville. La construction du canal Donzère-Mondragon, du CEA, de l’autoroute A7, d’Eurodif, de la centrale EDF ont transformé la région.

Administration

St-paul hoteldeville.jpg
Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1959 1989 Marcel Gony Huissier de Justice
1989 2001 Michel Escalon PS Avocat
mars 2001 2008 Claude Gerfaud UMP
mars 2008 Jean-Michel Catelinois PS
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 040 1 505 1 962 1 633 1 982 2 071 2 183 2 085 2 192
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 227 2 516 2 558 2 315 2 290 2 250 2 500 2 427 2 557
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 185 1 879 1 973 1 528 1 558 1 480 1 485 1 270 1 679
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
2 213 4 350 4 349 6 412 6 789 7 277 8 214 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


La population de la ville est d'un peu plus de 8200 habitants[4]. Saint Paul Trois Châteaux est donc en 2006 la 9e commune la plus peuplée de la Drôme[5]. Une grande partie des habitants de Saint Paul travaille pour la centrale nucléaire du Tricastin. Leur arrivée dans la région est donc récente. Parmi les habitants historiques, on trouve plus traditionnellement des agriculteurs (vigne, lavande, truffe, oliviers, etc.) et divers artisans (boulangers, bouchers, menuisiers, carreleurs, peintres, plombiers, patrons de bars, fromagers, ...).

Économie

Les tours de la centrale du Tricastin
  • Industrie : Un tissu industriel spécialisé
    Près de 250 entreprises référencées sur la commune dans les domaines du bâtiment, d’outils de précision, des machines agricoles, de la serrurerie,… (notamment dans la ZI du bois des lots) et des secteurs plus particuliers tels que :
    • Le Secteur Nucléaire : le site nucléaire du Tricastin est implantée sur 700 hectares et rassemble le plus grand nombre d’industrie nucléaires de France, articulé sur la recherche, la fabrication, et l’exploitation du combustible nucléaire. Elle produit 6% de la production nationale et 44 % du besoin Rhône Alpes. Elle emploie 5 000 personnes, gère 4 réacteurs à eau sous pression de 900 mégawatts et fournit en particulier l’électricité à Eurodif qui enrichit l’uranium pour les besoins d'EDF.
    • Le Secteur du revêtement de sol : l’autre grand pôle industriel de la commune est constitué par le site des usines Gerflor leader français, 2e européen et 3e mondial, de revêtements PVC (21 millions de m2 environ par an, 40% de la production du groupe) en rouleaux et en dalles vendues dans le monde entier. Plus de 600 personnes sont employées sur le site. Leurs secteurs d’activités : grand public, bâtiment, sport et transport.
  • Commerce : Un tissu commercial de qualité, digne d’un pôle urbain.
Les commerçants et artisans sont implantés en nombre sur la commune et développent une large palette de service et de produits : alimentation, presse, tabac, garage, Poste, station service,coiffeur, boulangerie, boucherie, pharmacie, médecin, laboratoire, vétérinaire, banque, librairie, habillement, équipement et décoration de la maison, antiquité, métiers du bâtiment…
Une place importante pour la gastronomie, avec de nombreux restaurants dont 4 grandes tables classées au Gault et Millau.
  • Tourisme : Au cœur de la Drôme Provençale, des richesses touristiques uniques.
Centre historique, monuments et hôtels particuliers, lacis de rues et places restaurées, Cathédrale romane du XIe siècle, des remparts qui ceinturent la ville et des cours ombragés de platanes. Musée de France : Musée d'archéologie tricastine [1] (Salle de l’Archidiacre). Maison de la Truffe et du Tricastin. Marché hebdomadaire et marchés thématiques dont le marché au truffes, marché potiers...
Nombreuses possibilités d’hébergement : hôtels 2*, 3*, 4*, chambres d’hôtes, et gîtes pour un séjour de découverte de la Drôme provençale. Également un tourisme industriel avec la visite du site nucléaire.
  • Culture : Tous les ans a lieu la Fête du livre jeunesse, en général au mois de janvier. A cette occasion est remis le prix Sésame que désignent des collégiens de classes de 4ème de la région Rhône- Alpes. Omelette aux Truffes en février.
  • Agriculture : la prédominance de la vigne et de l’arboriculture.
Activité économique à part entière, les surfaces agricoles couvrent 30% du territoire communal. Sur 300 ha de surface de vignoble, classé en AOC « coteaux du Tricastin », les caves particulières et les caves coopératives concentrent leurs efforts sur la qualité de leur vin, les échanges avec les amateurs de bons vins et l’exportation. Ils tentent ainsi de faire face à la crise viticole actuelle. On trouve également de nombreux hectares de terres cultivées, de grands espaces arboricoles, des exploitations de plantes aromatiques (notamment lavande), des oliveraies et des truffières, des champs de tournesol et de céréales et des vergers.

Tourisme - Visites, loisirs, lieux et monuments

Borne installée à Saint-Paul
  • Cathédrale Notre-Dame de Saint-Paul-Trois-Châteaux XIIe siècle. Cet imposant édifice, commencé au milieu du XIIe siècle à partir du chœur et achevé vers 1220, est l’un des monuments les plus intéressants du Midi de la France. Il appartient au style roman provençal avec un plan simple, une harmonie de volumes, un décor dépouillé, une taille et un appareillage des pierres soignés, la référence à l'Antiquité et l'absence d'ouverture au nord. Son architecture, très sobre, en impose par la pureté de ses lignes et la majesté de sa construction. Les pierres à l'intérieur comme à l'extérieur portent de nombreuses marques de tâcherons. Le portail de la façade ouest dont le cintre est finement sculpté encadre des vantaux de bois du XVIIe siècle. La nef voûtée en berceau sur doubleaux est d’une magnifique élévation de 24 mètres. La travée précédant le transept présente, à l’étage, un faux triforium ; les niches, encadrées de pilastres et de colonnettes, surmontent une frise très fine. Il faut encore remarquer un beau buffet d’orgues du début du XVIIIe siècle qui date de 1704 et fut réalisé par le facteur Charles Boisselin d'Avignon ainsi que le curieux bas-relief du pilier de la chaire et les mosaïques des XIIe et XIIIe siècles qui se trouvent derrière l’autel et qui représentent « la ville de Jérusalem » (mosaïque contemporaine sans doute des deux premières croisades soit trente ans environ après la construction de la cathédrale), ce qui nous apprend que l’église actuelle en a remplacé une précédente dont le sol a été exhaussé. L’abside principale, voûtée en cul de four, est ornée d’une bonne copie de la Cène de Léonard de Vinci. On trouve un exemple similaire à Saint-Restitut, tout proche, mais de taille plus modeste. Le décor est fait de cinq arcades classiques du roman provençal avec colonnettes cannelées ou torsadées surmontées de chapiteaux. Porche gothique (milieu XVe siècle) contre le porche sud. Elle est classée comme Monument historique depuis 1841 par Prosper Mérimée.
  • Château reconstruit au XVIIIe siècle sur les bases médiévales du château de l'évêque.
  • Charnier : ancienne commanderie d'hospitaliers puis maison forte avec vestiges du donjon du XIIIe siècle et logis des XVIIe - XVIIIe siècles.
  • Murailles romaines : ruines de l'enceinte urbaine antique, extérieure au centre médiéval.
  • Au centre ville : enceinte médiévale avec trois portes fortifiées : Notre-Dame, Fanjoux et les Fontaines.
  • Musée d'archéologie tricastine, avec des collections remarquables comme la grande mosaïque de Saint Paul.
  • Marchés classiques et thématiques.
  • Manifestations culturelles au fil des saisons.
  • Maison de la truffe et du tricastin.
  • Chapelle Sainte-Juste : emplacement du rocher de Tutela, fortification épiscopale médiévale en ruines.
  • Carrières Sainte Juste : Au coeur de la colline située au sud de la ville, des sentiers de randonnée balisés traversent les carrières de pierre blanche. Ces carrières du midi ont été fermées au début du XXe siècle et la pierre qui en était extraite a servi à bâtir des immeubles à Grenoble, Lyon ou encore Valence. Les installations et les carrières peuvent être visitées au sein d'un domaine naturel préservé.
  • Autres activités : Randonnée, VTT, équitation, autres sports (sur les installations sportives de Saint Paul et notamment au centre de loisirs Saint Paul 2003, de très nombreux sports peuvent être pratiqués : tir à l'arc, tennis, natation, bowling, billard, badminton, squash, mini golf, escalade, football, ...). Dans un périmètre très proche, de très nombreuses autres activités peuvent être pratiquées (canoë-kayak, pèche, quad...). Enfin, tous les loisirs plus classiques ont également leur place à Saint Paul Trois Châteaux (cinéma, médiathèque municipale, aires de jeux...).

Gastronomie

  • Truffe noire du Tricastin (Tuber Melanosporum), chaque année est organisée une fête de la truffe.
  • La vigne et le vin - Coteaux du Tricastin.
  • Olive et huile d'olive.
  • Picodon de la Drôme.
  • Nougat (Montélimar).
  • Tilleul des Baronnies.
  • Omelette aux truffes - créée en 1986, il s'agit d'un évènement qui se déroule à Saint Paul le deuxième dimanche de février.
  • Nombreuses spécialités du terroir sur les marchés (à Saint Paul le mardi matin), entre autres : fromages, charcuterie, condiments et saveurs provençales...

Voir aussi

Jumelages

Italie Trecate (Italie) depuis 2003
Drapeau de l'Allemagne Eltmann (Allemagne) depuis 1975Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge/Modèle Lien absent

Notes et références

Liens externes

Bibliographie

  • Michèle Bois et Chrystèle Burgard, Fortifications et châteaux dans la Drôme, éditions Créaphis, 192 p, 2004
  • Portail de la Drôme Portail de la Drôme
  • Portail de Rhône-Alpes Portail de Rhône-Alpes
Ce document provient de « Saint-Paul-Trois-Ch%C3%A2teaux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-paul-trois-châteaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-Paul-Trois-Chateaux — Saint Paul Trois Châteaux Saint Paul Trois Châteaux Vue générale Administration Pays France Région Rhône Alpes Département …   Wikipédia en Français

  • Saint-Paul-Trois-Châteaux — Saint Paul Trois Châteaux …   Deutsch Wikipedia

  • SAINT-PAUL-TROIS-CHÂTEAUX — SAINT PAUL TROIS CHÂTEAUX, town in the Drôme department, S.E. France. The first evidence of Jews in the town dates from 1206, when a Jew named Benicrescas is mentioned in a document. In 1239 a Tour des Juifs is recorded. Using the blood libel of… …   Encyclopedia of Judaism

  • Saint-Paul-Trois-Châteaux — (spr. ßäng poll trŭaschatō), Stadt im franz. Depart. Drôme, Arrond. Montélimar, an der Lyoner Bahn, hat eine ehemalige Kathedrale (11. und 12. Jahrh.), eine reformierte Kirche, Reste römischer Mauern und Skulpturen, Steinbrüche, Seidengewinnung… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Saint-Paul-Trois-Châteaux — 44° 20′ 59″ N 4° 46′ 08″ E / 44.3497222222, 4.769 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Paul-Trois-Châteaux — French commune nomcommune=Saint Paul Trois Châteaux région=Rhône Alpes département=Drôme arrondissement=Nyons canton=Saint Paul Trois Châteaux insee=26324 cp=26130 maire=Claude Gerfaud mandat= intercomm= longitude=4.769 latitude=44.3497222222 alt …   Wikipedia

  • Saint-Paul-Trois-Chateaux — Original name in latin Saint Paul Trois Chteaux Name in other language Paul les Fontaines, Saint Paul, Saint Paul Trois Chateaux, Saint Paul Trois Chteaux State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.34909 latitude 4.76574 altitude 84… …   Cities with a population over 1000 database

  • Saint-Paul-Trois-Châteaux Cathedral — ( Cathédrale Notre Dame et Saint Paul de Saint Paul Trois Châteaux or Cathédrale Notre Dame de Saint Paul Trois Châteaux ) is a former Roman Catholic cathedral, and national monument of France, in the town of Saint Paul Trois Châteaux.It was… …   Wikipedia

  • Canton De Saint-Paul-Trois-Châteaux — Administration Pays France Région Rhône Alpes …   Wikipédia en Français

  • Canton de Saint-Paul-Trois-Chateaux — Canton de Saint Paul Trois Châteaux Canton de Saint Paul Trois Châteaux Administration Pays France Région Rhône Alpes …   Wikipédia en Français