Saint-Sulpice-de-Cognac

Saint-Sulpice-de-Cognac
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne Saint-Sulpice près de Cognac. Pour l'autre commune du même nom dans le département, voir Saint-Sulpice-de-Ruffec.

45° 45′ 38″ N 0° 22′ 51″ W / 45.7606, -0.3808

Saint-Sulpice-de-Cognac
La nouvelle mairie de Saint-Sulpice-de-Cognac
La nouvelle mairie de Saint-Sulpice-de-Cognac
Administration
Pays France
Région Poitou-Charentes
Département Charente
Arrondissement Cognac
Canton Cognac-Nord
Code commune 16355
Code postal 16370
Maire
Mandat en cours
Jacques Naudin
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Cognac
Démographie
Population 1 252 hab. (2007)
Densité 53 hab./km²
Gentilé Sulpiciens ou Saint-Sulpiciens
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 38″ Nord
       0° 22′ 51″ Ouest
/ 45.7606, -0.3808
Altitudes mini. 10 m — maxi. 104 m
Superficie 23,82 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Sulpice-de-Cognac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente et la région Poitou-Charentes.

Ses habitants sont les Saint-Sulpiciens ou les Sulpiciens et Sulpiciennes.

Sommaire

Géographie

Localisation et accès

Saint-Sulpice-de-Cognac est une commune de l'aire urbaine de Cognac située à l'ouest du département de la Charente et limitrophe de la Charente-Maritime. Elle est à 8 km au nord-ouest de Cognac et 44 km à l'ouest d'Angoulême.

Le bourg de Saint-Sulpice est aussi à 3 km au nord-ouest de Cherves-Richemont, 4 km au sud-est de Burie, 13 km au sud de Matha, 19 km à l'est de Saintes, 23 km au sud-est de Saint-Jean-d'Angély[1].

La commune est traversée par la D.731 entre Cognac et Saint-Jean-d'Angély, qui passe à 600 m au sud-ouest du bourg. Celui-ci est desservi par la D.55, qui va en direction de Mesnac[2].

La gare la plus proche est celle de Cognac, desservie par des TER à destination d'Angoulême, Saintes et Royan avec correspondance à Angoulême pour Paris, Bordeaux, Poitiers et Limoges, et à Saintes pour La Rochelle et Niort.

Villages, hameaux et lieux-dits

L'habitat est très dispersé entre Saint-Sulpice, les Chaudrolles, Canton Buhet, Coulonges, chez Pommier, la Poterie, chez Bujeard, chez Landais, les Beguillères, chez Jouannais...

Communes limitrophes

Géologie et relief

La commune est située sur la rive droite du fleuve Charente, sur un plateau calcaire datant du jurassique.

Hydrologie

L'Antenne, affluent rive droite de la Charente, a creusé sa vallée dans le plateau calcaire. Elle est de régime pluvial océanique.

Cette rivière de première catégorie piscicole a un débit minimal moyen de 0,49 m3/s.

Article détaillé : Antenne (rivière).

.

Climat

Saint-Sulpice-de-Cognac a comme une grande partie ouest du département de la Charente un climat océanique aquitain.

Données météorologiques de Cognac de 1961 à 1990
Mois Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Année
Températures minimales (°C) 2 2,8 3,8 6,2 9,4 12,4 14,4 14 12,1 8,9 4,7 2,6 7,8
Températures maximales (°C) 8,7 10,5 13,1 15,9 19,5 23,1 26,1 25,4 23,1 18,5 12,4 9,2 17,1
Températures moyennes (°C) 5,4 6,7 8,5 11,1 14,4 17,8 20,2 19,7 17,6 13,7 8,6 5,9 12,5
Ensoleillement (h) 80 103,9 153,3 184,5 204,9 239,6 276,4 248,3 199,4 159 96,8 78,8 2024,9
Pluviométrie (mm) 80,4 67,3 65,9 68,3 71,6 46,6 45,1 50,2 59,2 68,6 79,8 80 783,6

Histoire

Des tombes rupestres qui dateraient de l'époque gauloise ont été retrouvées aux Chaudrolles[3].

La commune était un lieu de passage car traversée par la voie romaine d'Agrippa de Saintes à Lyon, dite chemin des Romains[4] ou Chemin chaussé[5],[N 1], avec une borne milliaire à la limite de la Charente-Maritime, au lieu-dit Chez Rateau[réf. nécessaire].

L'église a été donnée en 1072 au prieuré saint Léger d'Ébreuil dans l'Allier, par Guillaume Paluel, seigneur du lieu (la même dépendance que pour l'église Saint-Léger de Cognac).

Les carrières de pierre calcaire provenant de la bordure de la vallée de l'Antenne, au lieu-dit les Chaudrolles, au grain jaune, ont été exploitées depuis l'antiquité.

Le fief de Coulonges est attesté dès le XVIe siècle[6].

Le 7 mars 1787 les représentants de Saint-Sulpice et de l'enclave de Migron à l'assemblée préliminaire des États généraux qui se tient à la salle capitulaire des Récollets de Cognac sont le notaire H.Phelippot, P. de la Robertière, P.Morillaud et J.Rayé[7].

Administration

La commune de Saint-Sulpice a été créé en 1793 dans le canton et le district devenu arrondissement de Cognac. En 1933 elle devient Saint-Sulpice-de-Cognac et en 1993 lors de la division du canton de Cognac en Cognac-Nord et Cognac-Sud, elle se retrouve dans le canton de Cognac-Nord.

Précédemment située dans les locaux de l'ancienne gare, la mairie s'installe en 2009 dans ses nouveaux murs dans l'ancien presbytère.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Bernard Fichet    
2008   Jacques Naudin SE Directeur de société en retraite
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Fiscalité

La fiscalité est d'un taux de 16,35% sur le bâti, 48,16% sur le non bâti, et 8,35 % pour la taxe d'habitation (chiffres 2007).

La Communauté de communes de Cognac prélève 12,14% de taxe professionnelle.

Démographie

Évolution démographique

D’après le recensement Insee de 2007, Saint-Sulpice-de-Cognac compte 1 252 habitants (soit une augmentation de 4 % par rapport à 1999). La commune occupe le 7 645e rang au niveau national, alors qu'elle était au 7 330e en 1999, et le 50e au niveau départemental sur 404 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Saint-Sulpice-de-Cognac depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint 1861 avec 1 966 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 500 1 411 1 370 1 554 1 724 - 1 638 1 688 1 752
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 837 1 966 1 937 1 810 1 732 1 582 1 475 1 539 1 570
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 577 1 437 1 362 1 193 1 119 1 077 1 012 1 041 1 057
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 1 071 1 004 1 009 1 119 1 206 1 199 1 232 1 252 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusque 1962[8], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[9],[10]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (26,6 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,4 %, 15 à 29 ans = 15,1 %, 30 à 44 ans = 20,3 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 21,5 %) ;
  • 49,9 % de femmes (0 à 14 ans = 17,4 %, 15 à 29 ans = 14,8 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 23,3 %, plus de 60 ans = 23,4 %).
Pyramide des âges à Saint-Sulpice-de-Cognac en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d'âge Femmes
1,1 
90  ans ou +
1,1 
7,9 
75 à 89 ans
9,3 
12,5 
60 à 74 ans
13,0 
23,7 
45 à 59 ans
23,3 
20,3 
30 à 44 ans
21,1 
15,1 
15 à 29 ans
14,8 
19,4 
0 à 14 ans
17,4 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Remarques

En 1791 elle est notée avoir 1 478 habitants[13].

Bien qu'elle voit sa population croître à nouveau depuis 25 ans, la commune a toujours 35% d'habitants en moins qu'en 1861, et n'a pas retrouvé son niveau de population d'il y a deux siècles.

La population se répartie en 569 actifs dont 54 chômeurs et 663 inactifs. Les retraités représentent 22,7 % de la population[14].

Il existe en 2006 un total de 585 logements (+ 58 en 6 ans) dont 492 résidences principales, 16 résidences secondaires et 77 logements vacants (+ 36 en 6 ans).

Économie

C'est principalement une commune agricole et viticole, située dans la zone de Borderies de l'appellation Cognac.

Une tonnellerie artisanale s'est spécialisée dans le reconditionnement de futs.

Une zone d'activité accueille des commerces, boulangerie, coiffure et un marché hebdomadaire.

Il y a un gite et des chambres d'hôtes au moulin de chez Gauthier et deux gites au domaine de chez Brandon.

Équipements et services

Enseignement

L'école publique qui regroupe les classes maternelles et primaire est située à canton Buhet.

Équipements sportif

Il y a un stade où s'entraine le club de foot.

Autres services

Ils sont à Cherves, bourg de la commune limitrophe (Pharmacie, infirmières, cabinet médical, médiathèque), ou un peu plus loin à Cognac (Collège, lycée, hôpital, médecins spécialistes) ou à Burie en Charente-Maritime toute proche.

Culture et patrimoine

Culture

La commune organise un important marché de Noël.

Patrimoine religieux

église de Saint-Sulpice

L'église date du XIe siècle[15] et a été reconstruite vers la fin du XIIe siècle. Elle est à un vaisseau avec un plan en croix latine avec une voûte en berceau plein-cintre. Elle est couverte de tuiles creuses, de tuiles plates et d'ardoises. L'abbé Lamande, son curé est à l'initiative d'une restauration radicale au milieu du XXe siècle[16]. Elle semble être inscrite monument historique depuis 1950[17].

Le patrimoine religieux comporte aussi une croix de chemin[18].

Patrimoine civil

Travail

Plusieurs logis sont anciens, comme le logis du Plessis dont il reste le passage couvert du XVIe siècle et qui a été reconstruit au XIXe siècle.

Bel Endroit est situé le long de la voie romaine, le Chemin chaussé. Les seigneurs de Bel-Endroit sont attestes dès 1570 et l'édifice comporte une tour d'escalier polygonale en pierre de taille daté du XVIIe siècle[19].

De la ferme de la motte il reste une porte remarquable après des remaniements au XIXe siècle. La ferme de la Plante a conservé un portail du XVIIIe siècle. Le château de Coulonges a lui aussi été totalement remanié au XIXe siècle. De très nombreuses fermes et maisons ont été construites aux XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle.

Le moulin de Coulonges existait déjà au XVIIIe siècle ainsi que les deux moulins à vent.

La pyramide sur le pont de Saint-Sulpice sur l'Antenne commémore le rassemblement des troupes protestantes après la bataille de Jarnac. Ce pont était le lieu de franchissement de la voie romaine Saintes-Lyon. Il a été reconstruit au XVIe siècle puis au XIXe siècle.

Les deux puits de chez Jouannet et de chez Millet sont répertoriés sur la Base Mérimée, ainsi qu'un four à pain et de nombreuses maisons du XVIIIe siècle. Le travail situé devant l'église, permettait de ferrer les bœufs et de soigner les gros animaux.

Le pont de fer a connu la voie de chemin de fer. Il permet aux randonneurs d'aller de Saint-Sulpice à Cherves.

Patrimoine environnemental

Article détaillé : vallée de l'Antenne.
Pont de fer

Le site Natura 2000 de la vallée de l'Antenne présente sur la commune de Saint-Sulpice, deux habitats d'intérêt communautaire très spécifiques aux Chaudrolles : les cavités souterraines des carrières de pierre abandonnées forment un gite à chauves-souris et au-dessus les pelouses calcicoles site à orchidées remarquables et plantes rares telle l'astragale de Montpellier.

Ces pelouses sèches ont fait l'objet de la signature d'un contrat Natura 2000 et la commune pratique depuis 2006, en partenariat avec des bénévoles de Charente Nature et de la société française d'orchidophilie un entretien bisannuel adapté qui vise à maintenir le site ouvert et propice aux espèces rares que sont Orchis odorant, Astragale de Montpellier et Biscutelle de Guillon.

Le GR 4 qui va de Royan à Grasse traverse la commune.

Précédé par
Saint-Bris-des-Bois
Sentier GR4
Balise GR.png
Suivi par[20]
Chérac

Personnalités liées à la commune

Notes et références

Notes

  1. À rapprocher toponymiquement du lieu-dit le Chausset situé en limite de cette voie au sud de la commune.

Références

  1. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Christian Vernou, La Charente, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, coll. « Carte archéologique de la Gaule », 1993, 253 p. (ISBN 2-87754-025-1), p. 123 
  4. Carte IGN
  5. Stéphane Gendron, La toponymie des voies romaines et médiévales, Errance, 2006, 196 p. (ISBN 2-877723321) 
  6. Base Mérimée
  7. Histoire de Cognac, Jarnac, Segonzac,..., Abbé Cousin, 1882, réédition 2007, (ISBN 2-84618-496-8)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 20 novembre 2010
  9. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 20 novembre 2010
  10. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 20 novembre 2010
  11. Évolution et structure de la population à Saint-Sulpice-de-Cognac en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 20 novembre 2010
  12. Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 20 novembre 2010
  13. Histoire de Cognac, abbé Cousin, 1882, réédition 2007, (ISBN 2.84618.496.8)
  14. (fr)[PDF] Recensement de 2006 sur INSEE. Consulté le 19 février 2010
  15. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 369 
  16. Église de Saint-Sulpice (notice), sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  17. Église de Saint-Sulpice, sur la base Mérimée, ministère de la Culture (confusion probable avec Saint-Sulpice-de-Ruffec)
  18. Croix, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  19. (fr)Saint-Sulpice-de-Cognac sur Charente.cognac.free. Consulté le 19 février 2010
  20. Tracé du GR 4 et limites de communes consultés sur Géoportail le 8 janvier 2011.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Sulpice-de-Cognac de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Saint-sulpice-de-cognac — Saint Sulpice de Cognac …   Wikipédia en Français

  • Saint-Sulpice-de-Cognac — Saltar a navegación, búsqueda Saint Sulpice de Cognac …   Wikipedia Español

  • Saint-Sulpice-de-Cognac — is a commune in the Charente department in western France.ee also*Communes of the Charente departmentReferences* Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Saint-Sulpice-de-Cognac — Original name in latin Saint Sulpice de Cognac Name in other language Saint Sulpice, Saint Sulpice de Cognac State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.75978 latitude 0.38093 altitude 15 Population 1226 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Saint-laurent-de-cognac — Saint Laurent de Cognac …   Wikipédia en Français

  • Saint-Laurent-de-Cognac — Pour les articles homonymes, voir les autres communes Saint Laurent de Charente. 45° 41′ 51″ N 0° 24′ 26″ W …   Wikipédia en Français

  • Saint-sulpice — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Ordre 2 Églises 3 Nom …   Wikipédia en Français

  • Saint-Sulpice — may mean:*The saints: **Sulpicius Severus (c. 360 c. 420), who wrote the earliest biography of Saint Martin of Tours. **Sulpitius the Pious (died c. 646) *Saint Sulpice (Paris), a church and seminary in Paris *Saint Sulpice (Paris Metro), a… …   Wikipedia

  • Saint-Sulpice — bezeichnet: den heiligen Sulpicius II. von Bourges St Sulpice de Paris eine Kirche in Paris Sulpitiuskirche (Frastanz) eine Kirche in Österreich Priesterseminar St. Sulpice (Paris) ein Priesterseminar in Paris Saint Sulpice (Métro Paris) eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Sulpice — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Églises 1.1  Belgique 1.2 …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»