Sabotage


Sabotage
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir sabotage (homonymie).
Le sabot est un symbole du sabotage pour les travailleurs.

Le sabotage est une action délibérée d'opposition menée sur du matériel, par l'obstruction de son usage ou sa destruction, afin d'atteindre une perte de son efficacité.

Sommaire

Histoire

Les mots sabotage et saboter dérivent du mot sabotum, dont l'étymologie est elle-même incertaine (voir sabot). On prétend souvent qu'ils trouvent leur origine dans les contestations du XIXe siècle (cf infra). Cependant, le mot est attesté dans la langue française dans un sens voisin et dans le sens de « frapper du pied » dès le XVIe siècle[1]. L'hypothèse la plus vraisemblable est donc que l'on frappait du pied le sol avec des sabots pour couvrir la voix de quelqu'un dont on souhaitait « brouiller » le discours[2].

Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, il est vrai, le sabot était utilisé symboliquement par les anarchistes[3], mais ce symbole n'est plus utilisé aujourd'hui.

Cette symbolique s'appuyait sur le fait que les travailleurs qui voulaient un congé, ou qui voulaient lutter contre le patron pour moins d'heures de travail, pouvaient jeter un sabot dans les machines d'une usine ou d'une ferme, endommageant ainsi l'outil et ne travaillaient plus jusqu'à ce que la machine soit réparée. Cette action mettait ainsi le patron en difficulté. Le Dictionnaire Historique de la langue française de Alain Rey atteste le terme dans le sens de « faire vite et mal » en 1808.

Ce symbole du sabot (chaussure) se rapporte aussi au sabot (patin) utilisé par les enrayeurs ou saboteurs, dont le métier consistait à placer judicieusement sur la voie des coins en bois ou en métal (cales) pour ralentir les wagons qui descendent de la bosse dans un triage.

Le terme technique « saboter », dans le domaine ferroviaire, signifie aussi percer la traverse pour y préparer le logement du patin du rail (1872). L'opération inverse d'enlèvement des tirefonds maintenant les patins sur les traverses a été utilisée par les saboteurs de chemin de fer pour faire dérailler les trains.

Dans l'histoire de Lyon à l'époque des Canuts, les machines ayant évolué, lorsqu'on été présentées les premières machines à tisser de type Jacquard les ouvriers, de peur de ne plus avoir de travail, se sont révoltés et ont cassé les nouvelles machines avec leurs sabots. C'est depuis qu'est née l'idée de sabotage[4].

Domaine militaire

Dans le domaine militaire, le mot est employé pour décrire l'activité d'un individu ou groupe indépendants (tels qu'un agent étranger ou un résistant), en particulier lorsque les actes de sabotage ont comme conséquence la destruction ou l'endommagement d'un service productif ou essentiel, tel que les équipements, usines, services publics ou aires de stockage.

À la différence des actes de terrorisme, les actes de sabotage n'ont pas comme premier objectif d'infliger des pertes humaines ni de faire régner la terreur. Les saboteurs sont habituellement considérés comme des combattants ennemis illégaux.

Anecdote

  • À Philadelphie, il existe une librairie anarchiste qui s'appelle Wooden Shoe (traduction de sabot, ou littéralement chaussure en bois).

Notes et références

  1. Littré
  2. R. Huysecom, En passant par l'Ardenne avec mes sabots, édité par le Musée du sabot de Porcheresse en Belgique.
  3. Idée développée notamment par Émile Pouget pour l'abaissement du temps de travail à 8 heures par jour.
  4. Information tirée d'un livre sur les métiers de nos ancêtres.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Émile Pouget, Le sabotage, 1913, Mille et une nuit, 2004. Notes et postface de Grégoire Chamayou et Mathieu Triclot.
  • Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, 1992.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sabotage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sabotage — [ sabɔtaʒ ] n. m. • 1870; « fabrication des sabots » 1842; de saboter 1 ♦ Techn. Action de saboter (un pilotis, une traverse). 2 ♦ (fin XIXe) Cour. Action de saboter (un travail). ⇒ gâchage. « un grand nombre d ouvriers avaient prôné le sabotage… …   Encyclopédie Universelle

  • sabotage — sab‧o‧tage [ˈsæbətɑːʒ] verb [transitive] 1. to secretly damage or destroy equipment, vehicles etc that belong to an enemy or opponent, so that they cannot be used: • There are fears that striking workers may try to sabotage the plant. 2. to… …   Financial and business terms

  • Sabotage — (рус. саботаж) может означать названия следующих культурных произведений: Sabotage  альбом Black Sabbath Sabotage  альбом группы The Klinik Sabotage  альбом группы Master Joe O.G. Black Sabotage  сингл группы Cancer Bats… …   Википедия

  • sabotage — sab·o·tage / sa bə ˌtäzh/ n [French, from saboter to clatter with wooden shoes, botch, sabotage, from sabot wooden shoe] 1: the willful destruction of an employer s property or the hindering of normal operations by other means 2: the injury,… …   Law dictionary

  • Sabotage — Saltar a navegación, búsqueda Sabotage es el sexto álbum de la banda británica de heavy metal Black Sabbath. Fue editado en el año 1975 y se mantuvo dentro del estilo que dicha banda ha impuesto. En algunas ediciones de vinilo y en el CD… …   Wikipedia Español

  • sabotage — [sab′ə täzh΄, sab΄ə täzh′] n. [Fr < saboter, to work badly, damage < sabot: see SABOT & AGE: from damage done to machinery by wooden shoes] 1. intentional destruction of machines, waste of materials, etc., as by employees during labor… …   English World dictionary

  • sabotage — [n] damage demolition, destruction, disruption, impairment, injury, mischief, overthrow, subversion, subversiveness, treachery, treason, undermining, vandalism, wreckage, wrecking; concepts 86,246,252 Ant. aiding, assistance, fix, help sabotage… …   New thesaurus

  • Sabotage — Sa bo tage , n. [F.] 1. (a) Scamped work. (b) Malicious waste or destruction of an employer s property or injury to his interests by workmen during labor troubles. 2. any surreptitious destruction of property or obstruction of activity by persons …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Sabotage — Sabotage,die:1.〈vorsätzl.u.verstecktegegenpolit.,wirtschaftl.od.militär.Institutionenbzw.Vorhabengerichtetezerstörer.Aktivität〉Sabotageakt;Diversion[stätigkeit]·Diversionsakt(bes.ehem.DDR)–2.S.treiben:⇨sabotieren …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • sabotage — ► VERB ▪ deliberately destroy or obstruct, especially for political or military advantage. ► NOUN ▪ the action of sabotaging. ORIGIN French, from saboter kick with sabots, wilfully destroy …   English terms dictionary

  • Sabotage — For other uses, see Sabotage (disambiguation). Saboteur redirects here. For other uses, see Saboteur (disambiguation). Not to be confused with cabotage, the transport of goods or passengers between two points in the same country. Sabotage is a… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.