SFR


SFR
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SFR (homonymie).
Logo de SFR
Création Février 1987
Dates clés 2008 : Rachat de Neuf Télécom
2010 : offre neufbox Evolution
2011 : Rachat complet par Vivendi
Personnages clés Richard Lalande (directeur général et fondateur)
Forme juridique Société anonyme
Slogan « Carrément vous, SFR »
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction Frank Esser, président-directeur général[1]
Activité Opérateur de télécommunications
Produits neufbox de SFR
neufbox Evolution
neufbox TV , Forfait MTV by SFR , Formules Carrées remplacent Illymitics , Les séries RED de SFR .
Société mère Vivendi
Sociétés sœurs Groupe Canal+, Universal Music Group, Activision Blizzard, Maroc Telecom, GVT
Filiales Société du Haut Débit
SFR Business Team
Effectif 10 021 à fin 2010[2]
Site web http://www.sfr.com/
Chiffre d’affaires 12,577 milliards d'euros[2] (2010)
en augmentation + 1,2 %
Résultat net 2,472 milliards d'euros[2] (2010)
en diminution - 2,3 %

SFR ou Société française du radiotéléphone[3], est un opérateur de télécommunications français. Créée par la Compagnie générale des eaux en 1987, la société compte fin mars 2011 plus de 21 millions de clients à la téléphonie mobile et près de 5 millions de clients à la téléphonie fixe (offres Internet haut débit et fixe)[4].

Sommaire

Historique

Les origines dans le radiotéléphone

La Société française du radiotéléphone a été créée en 1987 par la Compagnie générale des eaux, notamment sous la direction de Richard Lalande et d'Alain Bravo.

SFR-Cegetel

En 1999, la Compagnie générale des eaux, réorganise, sous la direction de Philippe Germond, ses activités de télécommunications en créant avec un consortium d'autres actionnaires (Mannesman, British telecom, SBC) un nouveau groupe d'abord baptisé CEGETEL puis SFR CEGETEL.

Ce groupe est le premier opérateur privé de téléphonie fixe et mobile alternatif à France Télécom. Il est un des pionniers technologiques dans la téléphonie mobile avec la marque SFR et dans la téléphonie fixe dé-régulée avec les marques Cegetel et le « 7. » Il est également fournisseur d'accès à Internet. Il a été l'actionnaire d'AOL France

En moins de huit ans (1999- 2007), le chiffre d'affaires des activités du groupe a été multiplié par 30, grâce à une croissance interne hors norme. Par son chiffre d'affaires et sa valeur financière, il figure alors parmi les 40 premiers groupes français. Il est le seul opérateur téléphonique européen à conserver des marges positives lors de la crise de croissance du secteur des télécommunications de 2001-2003. Cette croissance a fait l'objet de recherche en doctorats de gestion[5], de communication dans les universités françaises, allemandes et américaines, et d'un cas d'école.

En 2003, avec la fusion de Cegetel avec Télécom Développement, opérateur télécom détenu par le groupe SNCF, le groupe SFR-Cegetel devient le plus important opérateur privé de télécommunications fixe en France[6]. La même année, il est sélectionné, avec Sanofi et L'Oréal, au titre des trois entreprises françaises les plus dynamiques et appréciées en matière de politique sociale[7].

En 2004, il est le premier opérateur à lancer une offre sur son nouveau réseau de téléphonie mobile UMTS[réf. nécessaire].

Le groupe SFR

Le groupe SFR-Cegetel disparaît en tant que tel le 11 mai 2005, à l'occasion de la fusion entre sa filiale Cegetel et Neuf telecom, qui est devenu Neuf Cegetel, en gardant 28 % du capital de l'opérateur fixe. Un spin-off a alors eu lieu, entre SFR et les activités fixes, ex-Cegetel, devenues Neuf Cegetel.

Le président du nouveau Groupe SFR[Lequel ?] est Frank Esser[1].

Disposant de ses propres réseaux GSM/GPRS et UMTS/HSDPA, elle produit pour les particuliers, les professionnels et les entreprises des services de téléphonie mobile, de data mobile et de multimédia mobile. Opérateur référent des nouveaux usages du mobile, elle a lancé les premiers services 3G et 3G+ du marché français. Elle compte 3 millions de clients exclusivement 3G.

En 2006, avec 17,9 millions de clients et 8 000 collaborateurs, elle est le premier opérateur privé de télécommunications mobiles en France et le numéro un du marché en ventes nettes (nouveaux clients) en 2003, 2004, 2005.

En 2007, SFR lance sa première offre ADSL et rachète les activités fixe de Télé2 en France.

Le 15 avril 2008, SFR est devenu l’actionnaire majoritaire de Neuf Cegetel en rachetant les parts du groupe Louis Dreyfus, donnant naissance à une nouvelle entité présente dans la téléphonie fixe (ADSL-FTTH) et mobile (3G) capable de rivaliser avec Orange. Dans la foulée, SFR a lancé une OPAS (OPA simplifiée) sur le flottant en Bourse de Neuf Cegetel en vue d’obtenir les 100 % de cette société. Cette OPA, d’une durée de 4 semaines boursières, a pris fin le 13 juin 2008 a coûté environ 4,5 milliards d'euros à SFR.

Depuis le mois d’octobre 2008, les sites Internet, options et prestations de la marque Neuf Cegetel sont regroupés sous la marque SFR, et par la même occasion l’ancienne NeufBox 4 est rebaptisée NeufBox de SFR. Le logo de SFR a aussi été modernisé.

Au mois d’août 2007, 1 900 salariés de SFR Service Client, principalement des téléconseillers de Lyon, Poitiers et Toulouse, sont transférés à des sous-traitants partenaires (Arvato et Teleperformance)[8] après un conflit social d’une ampleur sans précédent dans l’entreprise[9].

Fin décembre 2008, on recense 3,879 millions d’abonnés haut débit[10].

A partir du 11 octobre 2011, SFR lance des forfaits low-cost : les forfaits Red[11].

Affaires judiciaires

Le 1er décembre 2005, SFR a été condamné par le Conseil de la concurrence à une amende de 220 millions d'euros dans l'affaire de l'entente entre trois opérateurs de téléphonie mobile en France[12].

Le 3 mars 2006, sur plainte de l'UFC - Que Choisir, le tribunal de Nanterre a condamné en première instance la société Neuf Télécom pour diverses clauses illicites et abusives contenues dans ses conditions générales. Le jugement a été affiché sur le site de Neuf Télécom durant un mois[réf. nécessaire].

À l’automne 2008, deux arrêts de cours d’appel ont condamné les pratiques de l’opérateur envers ses boutiques, suivant d’autres arrêts du même type les mois précédents. Des avocats expliquent que SFR « est allé chercher des gens pour qu’ils montent des boutiques à la fin des années 1990 (…) tout en leur cachant qu’il était en train de monter son propre réseau.  » et les laisserait maintenant tomber ou leur imposerait des changements de contrat. De surcroît, selon les avocats, SFR « utiliserait le faux statut de gérant de société (franchise) pour imposer à ces patrons des contraintes supérieures au salariat mais sans les avantages. [13] »

Couverture réseau

En France métropolitaine

SFR affirme couvrir 99 4 % de la population française en GSM/GPRS, 97 % en 3G/3G+[14] et dispose également de plus de 4 millions de points SFR WiFi[15]. La couverture 3G/3G+ s'étendra à 98 % de la population fin 2011 et à 99,5 % d'ici fin 2013[16].

Avec son réseau 3G+, SFR utilise la technologie HSPA afin d'augmenter les débits par rapport à ceux obtenus avec le 3G. Ces normes permettent d'atteindre des débits théoriques maximums de 14,4 Mbit/s en aval et 5,8 Mbit/s en amont. Actuellement, le réseau de SFR supporte tous les débits de la norme HSDPA (soit de 1,8 Mbit/s jusqu'à 14,4 Mbit/s en aval) et jusqu'à 1,4 Mbit/s en amont avec la norme HSUPA[17]. Ces débits sont accessibles selon la compatibilité du téléphone.

Le débit 14,4 Mbit/s, est en cours de déploiement et est seulement disponible, à fin 2010, dans 76 % de son réseau[18].

Dans les DOM-TOM

A la Réunion, la société SRR est détenue par SFR. SFR est également présent à Mayotte.

Position de l’opérateur dans les différents classements

Activités fixes

  • 1er pour la Relation Client des offres Internet et Fixe par TNS Sofres et BearingPoint 2010[19]
  • 1er sur le comparatif de la sécurité des FAI établi par Ghusse avec 20/50 (janvier 2010) [20]
  • Test des débits ADSL de Degrouptest, premier semestre 2010[21] :
    • 1er sur le débit montant moyen (963 Kbit/s)
    • 2e sur le débit descendant moyen (5,838 Mbit/s)
  • 2e sur les performances globales des services Internet, téléphone et télévision par IP-Label [22]
  • 3e sur le 16e baromètre des FAI de l’Internaute avec 12,2/20 (juillet 2010) [23]
  • 3e sur le baromètre des FAI du Monde Informatique et de Witbe avec 94,91/100 (juin 2009) [24]

Activités mobiles

  • 1er sur la qualité des communications selon l'ARCEP [25].

Stratégie de communication

Évolution de l'identité visuelle

Identité Vocale

  • Depuis 1995 : Solange du Part (comédienne-voix)

Slogans

  • 1987-1990 : « Parce qu’un abonné SFR n’est pas qu’un simple numéro »
  • 1990-1994 : « Ligne SFR, Le téléphone liberté »
  • 1994-1996 : « SFR, Le monde sans fil est à vous »
  • 1996-1999 : « Sans fil SFR, le monde est à vous »
  • 1999-2000 : « Vous n'avez pas fini d'être LIBRE »
  • 2000-2001 : « SFR, le meilleur réseau »
  • 2001-2003 : « Vous serez toujours plus qu’un simple numéro »
  • 2003-2005 : « Plus de plaisir »
  • 2005-2007 : « Parlons mieux, parlons mobile »
  • 2007-2008 : « Vivons mobile »
  • 2008-2010 : « SFR, et le monde est à vous »
  • Depuis le 2 novembre 2010 : « Carrément vous, SFR »

Actionnariat

Le groupe SFR-Cegetel avait un actionnariat multiple : CGE puis Vivendi Telecom, Vodafone, Mannesmann, SBC et British Telecom. L'actionnaire de référence du Groupe SFR Cegetel était Vivendi Telecom: 8,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 350 000 salariés en France et étranger, dont Maroc Telecom, VTI, VUNet, Monacotelecom, Xfera, Aol France, SFR, Cegetel… ; le comité exécutif était composé de Ph. Germond, A. Aizoun, B. Curis, J. Duval-Hamel et P. Trotot. Le siège du groupe était la tour SFR, située à la Défense.

En 2003, Vivendi prend 55,8 % du capital de SFR, Vodafone gardant 43,9 %. Le Groupe SFR-Cegetel devient une filiale de Vivendi. Cette filiale représente plus de 60 % des revenus du groupe Vivendi. Cet actionnariat est stable avec ses deux grands actionnaires depuis cette date.

En avril 2011, Vivendi rachète les parts de Vodafone pour 7.75 milliards d'euros. La transaction a eu lieu le 16 juin 2011.

Filiales

Principales filiales opérationnelles:

  • Ste Réunionnaise du Radiotéléphone (SRR), 100,00 % : filiale de l’opérateur sur l'île de la Réunion
  • Ste Mahoraise du Radiotéléphone, 100,00 % : filiale de l’opérateur à Mayotte
  • Compagnie d’Investissements Diversifiés (CID), 40,00 % SFR et 60,00 % Somart: Gestion et prise de participation dans des sociétés actives dans le secteur des télécommunications. Holding de Futur Télécom (100,00 %), de Simplicime ex Simpleo-Debitel (100,00 %), distributeur SFR dans ses boutiques en France et de Cinq sur Cinq (38,00 %).
  • Guet@li Haut Débit, 100,00 % : Fournisseur d’accès Internet dans l’île de La Réunion destiné aux professionnels.
  • SFR Service Client, 99,96 %: Gestion des services clients et centres d’appel SFR.
  • Société du Haut Débit (SHD), 100 % : Société qui a obtenu de l’Arcep des licences WiMAX. Elle déploie cette technologie sur les 2 régions où elle a obtenu ces licences : en Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Depuis la prise de contrôle à 100 % de Neuf-Cegetel par SFR, la SHD est contrôlée à 100 % par le groupe SFR.
  • Ancienne filiale réintégrée à SFR:
    • SFR Systèmes d’information : 99,98 % (janvier 2007)
  • Autres filiales à participation majoritaire:
    • SFR 9 - Participation : 99,81 %
    • Société de télécommunication à réseau virtuel : 99,81 %
    • SFR 8 : 99,77 %
    • SFR 7 : 99,73 %

Le groupe exploite également des projets comme Wengo destiné à concurrencer Skype ou encore le Beautifulphone, devenu Twin, qui est une offre de téléphonie mobile basée sur un téléphone unique hybride GSM/Wi-Fi.

En avril 2008, après le rachat des parts du Groupe Louis Dreyfus, SFR devient l'actionnaire majoritaire de Neuf Cegetel.

Le 15 avril 2008, Bercy a donné son accord et a validé le rachat de Neuf Cegetel par SFR. Cela a entraîné la démission des trois administrateurs du Groupe Louis Dreyfus dont celle du P-DG Jacques Veyrat, remplacé par l'actuel P-DG de SFR, Frank Esser. SFR a lancé en mai 2008 une OPA simplifiée sur le flottant en Bourse de Neuf Cegetel en vue d'obtenir la totalité des actions de cette dernière.

SFR détient environ 80% des parts de Neuf Cegetel et se présente donc comme le principal concurrent d'Orange, cela lui permet également de devenir un opérateur intégré, à l'image d'Orange, c'est-à-dire proposant des services comprenant de la téléphonie mobile et de l'accès fixe à Internet. A l'issue de l'OPA, SFR est devenue propriétaire à 100% (ou plus de 95%) de Neuf Cegetel.

Le flottant de l'opérateur, 20,13% du capital, ont été rachetés par SFR via une OPA entre le 19 mai 2008 et le 13 juin 2008 au prix de 35,90 euros par action, avec le coupon 2007 détaché (ou 36,50 euros avec le dividende mis en paiement le 2 mai 2008). À la fin de cet OPA le nouvel ensemble, SFR + Neuf Cegetel pèsera 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires, et sera le premier opérateur alternatif (non issu des opérateurs historiques) en Europe[26].

Participations

  • 100%: AOL France SNC
  • 100%: Club Internet (T-Online France), dont les activités de Service Client sont devenues « Neuf Assistance »
  • 100%: LDCollectivités
  • 100%: Fibres Optiques Défense (FOD)
  • 100%: AMSE, anciennement le service client d'AOL France, renommé Neuf Center
  • 100%: Médiafibre
  • 100%: Erenis
  • 100%: OzoneParis
  • 100%: Tradingcom
  • 100%: Jet Multimédia France
  • 67%: Wengo
  • 51%: Efixo
  • 25%: Irisé

Autres raisons sociales liées historiquement à SFR Business Team

  • Siris + Unisource
  • 9Telecom (Reseau & Entreprise)
  • Telecom Développement
  • LDcom + LDcable
  • Firstmark
  • Fortel
  • Kaptech + Worldnet
  • Belgacom France
  • Kertel (partiellement)
  • Ventelo
  • Compuserve France (via AOL)

Bibliographie

  • A. Le Flanchec, Le Cas SFR-Cegetel, Revue Française de Gestion, 2004

Notes et références

  1. a et b Site officiel de SFR - Gouvernance
  2. a, b et c (fr) Vivendi sur www. vivendi.fr. Consulté le 18 mai 2011.
  3. (fr)SOCIETE FRANÇAISE DU RADIOTELEPHONE-SFR sur SOCIETE.COM sur www. societe.com. Consulté le 3 février 2011.
  4. (fr)Résultats SFR : 159 000 nouveaux clients & impact de la hausse de la TVA sur www. n9ws.com. Consulté le 18 mai 2011.
  5. A. Leflanchec, J. Rojot, « sfr cegetel... », Rev. fran. de gestion
  6. France Télécom est alors une entreprise publique.
  7. Le Nouvel Observateur 2003 et la Lettre de l´AGRH 2003.
  8. SFR: vers un service client totalement externalisé ? sur www. generation-nt.com .
  9. Les coulisses de la grève du service client SFR sur www. dailymotion.com.
  10. À fin décembre 2008, le parc total de clients à l’Internet haut débit s’élève à 3,879 millions de clients [PDF]
  11. SFR met ses forfaits au Red, consulté le 2 octobre 2011
  12. (fr)Le Conseil de la concurrence sanctionne à hauteur de 534 millions d'euros les sociétés Orange France, SFR et Bouygues Télécom sur www. autoritedelaconcurrence.fr. Consulté le 29 juin 2010.
  13. « SFR, la franchise trop brutale », dans Libération, 10 novembre 2008
  14. le site Web de SFR
  15. Selon un communiqué de SFR
  16. http://www.n9ws. com/n9ws-decouvrez-la-carte-de-couverture-3g+-a-fin-2011-2589.html
  17. Selon un communiqué de SFR
  18. Selon un communiqué de SFR
  19. http://www.tns-sofres.com/espace-presse/news/9F89C04AC0C842068E89E708AF5F1C84.aspx
  20. Comparatif de la sécurité des FAI établi par Ghusse, janvier 2010
  21. Test des débits Degrouptest, premier semestre 2010
  22. com/rubriquedev/10506 Semaine du 28/10 au 03/11
  23. 16e baromètre de l’Internaute, juillet 2010
  24. Baromètre du Monde Informatique, juin 2009
  25. http://www.minimag.sfr.fr/sfrsengage/sfr-reseau-n1-pour-la-qualite-de-vos-communications. html
  26. Fin de l'OPA de SFR sur Neuf Cegetel

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article SFR de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SFR — Saltar a navegación, búsqueda SFR (Société Française de Radiotéléphone) es un operador de telefonía móvil francés. Es el segundo operador francés detrás de Orange. Tiene dos principales accionarios: Vivendi (56%) y Vodafone (44%). Actualmente,… …   Wikipedia Español

  • sfr. — sfr. 〈Abk. für〉 Schweizer Franken * * * sfr, (schweiz. nur:) sFr. = ↑ 2Franken. * * * sfr, (schweiz. nur:) sFr. = 2↑Franken …   Universal-Lexikon

  • sFr. — sFr. 〈schweiz.; Abk. für〉 Schweizer Franken * * * sfr, (schweiz. nur:) sFr. = ↑ 2Franken. * * * sfr, (schweiz. nur:) sFr. = 2↑Franken …   Universal-Lexikon

  • sfr — sfr, (schweiz. nur:) sFr. = ↑ 2Franken. * * * sfr, (schweiz. nur:) sFr. = 2↑Franken …   Universal-Lexikon

  • SFR — ist die Abkürzung für: die Währung Schweizer Franken Schadenfreiheitsrabatt bei Versicherungen Special Function Register (Informatik), ein Spezialregister in der Hardware Split Frame Rendering, einen Betriebsmodus vom parallel arbeitenden… …   Deutsch Wikipedia

  • sfr — sfr, sFr. vgl. 2Franken …   Die deutsche Rechtschreibung

  • sFr. — sfr, sFr. vgl. 2Franken …   Die deutsche Rechtschreibung

  • SFr — abbr. Swiss Franc, franco svizzero …   Dizionario italiano

  • sFr — Abk für Schweizer Franken …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache

  • SFR — Infobox Company name = SFR type = Société anonyme genre = foundation = February 1987 founder = location city = flagicon|France Paris location country = France location = locations = area served = key people = Frank Esser (PDG) industry =… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.