S.intercalatum


S.intercalatum

Schistosoma intercalatum


Fisher,

Comment lire une taxobox
Schistosoma intercalatum
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Platyhelminthes
Classe Trematoda
Sous-classe Digenea
Ordre Strigeatida
Famille Schistosomatidae
Genre Schistosoma
Nom binominal
Schistosoma intercalatum
Fisher, 1934
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Schistosoma intercalatum est un ver plat parasite, appartenant à l’embranchement des Plathelminthes (vers plats non segmentés), à la classe des Trématodes (appareil digestif avec cæcum), à l’ordre des Strigeatida (ventouses ventrale et buccale), ) la famille des Schistosomatidés (cercaires libres) et enfin au genre Schistosoma, car l’hôte définitif est un mammifère.

Il est responsable de la bilharziose, sous sa forme rectale et génitale.

Sommaire

Définition

Schistosoma intercalatum est un petit schistosome parasite strict de l'homme dont les femelles pondent leurs oeufs dans les plexus veineux entourant l'ampoule rectale et la portion terminale du sigmoïde, déterminant la bilharziose recto-sigmoïdienne africaine.

Distribution géographique et importance

S. intercalatum était, en 1980, localisé en Afrique (République Démocratique du Congo, Gabon, Congo, Cameroun, République Centrafricaine, Angola). Ver très proche de Schistosoma haematobium (et de S. bovis), il représente probablement l'adaptation à l'homme d'un parasite du bétail (Schistosoma bovis ou Schistosoma mathei) apparue au centre de cette zone et en voie d'extension. Il tire son importance de la sévérité des lésions recto-sigmoïdiennes en liaison avec une adaptation parasitaire à l'homme encore récente.

Biologie

Les femelles gravides pondent leurs oeufs dans les veinules périrectales ou périsigmoïdiennes. Ces oeufs, plus longs (190 à 200 microns) que l'oeuf de S. haematobium, ont comme lui un éperon terminal. Leur taille, leur forme losangique et les caractères du miracidium permettent de les reconnaître. Ils traversent la paroi rectale et tombent dans la lumière intestinale puis sont éliminés avec les selles. Leur cycle est calquable sur celui de S. mansoni mais l'hôte intermédiaire est, comme pour S. haematobium, un bulin, ici du groupe appelé naguère Physopsis.

Clinique

Le tableau clinique est dominé par une rectite sévère et ses diverses complications.

La période d'infestation est muette, la période d'invasion encore mal élucidée.

La période d'état présente un tableau rappelant celui de S. mansoni mais à la fois plus sévère et plus localisé : douleurs rectales pénibles et épreintes (envies douloureuses d'aller à selles) accompagnent une diarrhée muco-sanguinolente tenace. La rectoscopie, difficilement supportée, montre une paroi inflammatoire granulomateuse, semée d'excroissances polypoïdes saignant facilement ou même des lésions pseudo-tumorales remontant vers le sigmoïde.

Diagnostic

Au laboratoire, selles ou biopsies rectales permettent de retrouver les oeufs caractéristiques.

Traitement (1980)

On donnera du nitrothiamidazole per os à raison de 25 mg/kg/jour pendant 5 à 7 jours.

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Schistosoma intercalatum ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article S.intercalatum de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Schistosoma intercalatum — Fisher, Schistosoma intercalatum …   Wikipédia en Français

  • Schistosoma intercalatum — Schistosoma intercalatum …   Wikipédia en Français

  • Schistosoma intercalatum — Taxobox name = Schistosoma intercalatum regnum = Animalia phylum = Platyhelminthes classis = Trematoda subclassis = Digenea ordo = Stringeiformes genus = Schistosoma species = S. intercalatum binomial = Schistosoma intercalatum binomial authority …   Wikipedia

  • Schistosoma intercalatum — a species found in the veins of humans, horses, and ruminants in Central and West Africa; it causes schistosomiasis intercalatum by penetrating the skin of persons coming in contact with infested water. The transmitting hosts are snails of the… …   Medical dictionary

  • schistosomiasis intercalatum — an endemic intestinal disease of Central and West Africa due to infection by flukes of the species Schistosoma intercalatum, with abdominal pain, diarrhea in which the feces may contain blood and mucus, hyperplasia of the mucosa of the rectal… …   Medical dictionary

  • Hyperstriatum intercalatum supremum — aukščiausiasis įterptinis ruožuotasis kūnas statusas T sritis centrinė nervų sistema atitikmenys: lot. Hyperstriatum intercalatum supremum ryšiai: platesnis terminas – galinių smegenų pjūviai siauresnis terminas – išorinė plokštelė siauresnis… …   Paukščių anatomijos terminai

  • MYSTERIA Romana — Ciceroni in Ep. ad Atticum ter memorata, in sui explanatione dudum occupatos tenuêre summos Viros. In ult. l. 5. Quum scies, Romae intercalatum sit nec ne, velim ad me scribascertum, quô die Mysteria futura sint. Sic Ep. 1. l. 6. Faciesque me,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Schistosomiasis — Classification and external resources Skin vesicles on the forearm, created by the penetration of Schistosoma. Source: CDC ICD 10 B …   Wikipedia

  • S.japonicum — Schistosoma japonicum Schistosoma japonicum …   Wikipédia en Français

  • Schistosoma japonicum — Schistosoma japonicum …   Wikipédia en Français