Rémi Belleau


Rémi Belleau

Rémy Belleau

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belleau.
La maison de Rémy Belleau à Nogent-le-Rotrou.

Rémy Belleau, né à Nogent-le-Rotrou en 1528, mort à Paris en 1577, est un poète français de la Pléiade.

Belleau a débuté ses études chez les moines de l’abbaye Saint-Denis à Nogent-le-Rotrou avant de les poursuivre, vers 1553, à Paris où il complète une formation dominée par l’amour de la poésie grecque. Intelligent sans surcharge d’érudition, il était avant tout un homme qui plaisait.

Il rejoint bientôt le groupe du collège de Coqueret (Pierre de Ronsard, Antoine de Baïf, Joachim du Bellay), puis la Pléiade en 1554 et publie en 1556 une traduction des Odes d’Anacréon : le succès de ce lyrisme léger est considérable. Bien qu’un peu sèche selon Ronsard, cette traduction vient enrichir la « Brigade » d’un nouveau style ; elle a pour elle la fidélité et l’exactitude qui en firent le succès. On lui doit également la traduction du Cantique des Cantiques et de l’Ode à l’Aimée de Sappho. De fait, Belleau est le premier traducteur français de la poétesse de Lesbos.

La même année, Belleau célèbre dans les Petites Inventions fleurs, fruits, pierres précieuses, animaux et rappelle la rage de l’expression de Francis Ponge.

Ses poèmes personnels manquaient encore d’originalité et il fallut attendre 1565 pour découvrir sa Bergerie, chef-d’œuvre de la poésie pastorale dont l’Avril dévoile un érotisme à fleur de sein.

En 1576, paraissent Les Amours et Nouveaux Eschanges des pierres précieuses, vertus et propriétés d’icelles. Cette œuvre, décrite comme une « épopée minérale » par R. Sabatier, raconte les propriétés des pierres, leur histoire, le mythe de leur origine en associant la symbolique des pierres aux interprétations philosophiques et scientifiques.

Selon certains le moins lyrique des poètes de la Pléiade, le plus pudique au dire d’autres, Rémy Belleau ne déborde certainement pas d’imagination et il imita plus qu’il ne créa, mais il demeure un orfèvre du verbe. Son talent élégant et facile le fit surnommer par ses contemporains le gentil Belleau.

Après avoir initialement penché pour la Réforme, l’auteur se rallie au parti des Guise, ses protecteurs. Précepteur à Paris de Charles de Lorraine, il résidera jusqu’à sa mort (1577) à l’hôtel de Guise. Pierre de Ronsard qui faisait grand cas de Belleau, et l’appelait le Peintre de la nature, a rédigé son épitaphe :

Ne taillez, mains industrieuses
Des pierres pour couvrir Belleau,
Lui-même a basti son tombeau
Dedans ses Pierres Précieuses.

Ses œuvres

Rémy Belleau a traduit en vers :

  • les Odes d’Anacréon
  • les Phénomènes d’Aratos
  • l' Ecclésisate
  • le Cantique des cantiques.
  • Les Amours et nouveaux échanges des pierres précieuses, Paris, M. Patisson, 1576 ; Œuvres poétiques, éd. Ch. Marty-Laveaux, A. Lemerre, 1878, t. II.
  • Remy Belleau, La Reconnue, édition établie, présentée et annotée par Jean Braybrook, Genève, Droz, Textes Littéraires Français n° 375, 1989.

Il a publié en 1565 un poème, la Bergerie, dans le genre pastoral et les Amours et nouveaux échanges de pierres précieuses en 1576, un recueil qui associe la symbolique des pierres aux interprétations philosophiques et scientifiques.

Il jouait dans les pièces de son ami Jodelle, et il a lui-même fait une comédie intitulée la Reconnue.

Ses Œuvres ont été réunies à Rouen, 1604, 2 volumes in-12.

Source

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.


Liens externes

Wikisource-logo.svg

Voir sur Wikisource : Rémy Belleau.

  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail de la poésie Portail de la poésie
Ce document provient de « R%C3%A9my Belleau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rémi Belleau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Villa Rémi-Belleau — 19e arrt …   Wikipédia en Français

  • Belleau, Remi — (1528 1577)    poet, scholar    Born in Nogent le Rotrou, Remi Belleau, a noted humanist, was a protégé of the powerful House of Lorraine. He could, therefore, pursue his poetic vocation and is counted, after 1554, among the seven members of the… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • BELLEAU (R.) — BELLEAU RÉMY ou REMI (1528 1577) Poète français appartenant à la Pléiade. Né à Nogent le Rotrou dans un site champêtre, Rémy Belleau vint à Paris comme précepteur de Charles de Lorraine et résida jusqu’à sa mort en l’hôtel de Guise. Intelligent… …   Encyclopédie Universelle

  • Belleau — (spr. lō). Remi, franz. Dichter der »Plejade« (s. d.), geb. 1528 in Nogent le Rotrou, ward Präzeptor Karls von Lothringen, Herzogs von Elboeuf, und starb 6. März 1577 in Paris. Seine Gedichte zeichnen sich durch Wohllaut und Anmut aus. Er schrieb …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Belleau — (spr. Belloh), Remi, geb. 1528 zu Nogent le Retron u. gest. 1577 zu Paris, einer von dem Poetischen Siebengestirn (s.d.) Frankreichs. Seine. Werke, Rouen 1604, 2 Bde …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Belleau — Belleau, Remi …   Enciclopedia Universal

  • Belleau, Remi — ► (1528 77) Poeta francés. Fue uno de los siete de La Pléyade …   Enciclopedia Universal

  • Remy Belleau — Remy (or Rémi) Belleau (1528 Nogent le Rotrou 1577 Paris), was a poet of the French Renaissance. He is most known for his paradoxical poems of praise for simple things and his poems about precious stones. A nobleman (under the tutelage of the… …   Wikipedia

  • Rémy Belleau — (Rémi Belleau, * 1528 in Nogent le Rotrou; † 6. März 1577 in Paris) war ein französischer Dichter der Renaissance. Der Protegé des Abbé Christophe de Choiseul hatte am Collège von Boncourt Unterricht bei Marc Antoine Muret und George Buchanan. Er …   Deutsch Wikipedia

  • Nogent-le-Rotrou — Pour les articles homonymes, voir Nogent. 48° 19′ 21″ N 0° 49′ 21″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.