Réflexe myotatique


Réflexe myotatique

On appelle réflexe myotatique la contraction réflexe d'un muscle déclenchée par son propre étirement. De tels réflexes sont testés par les médecins, en particulier sur les muscles extenseurs des membres inférieurs. C'est ainsi que la percussion du tendon rotulien déclenche la contraction brutale et involontaire du muscle rattaché à ce tendon et situé à la face antérieure de la cuisse (muscle quadriceps). De même, la percussion du tendon d'Achille déclenche la contraction du muscle correspondant situé à l'arrière de la jambe (muscle triceps sural, extenseur du pied).

Le réflexe myotatique, également appelé réflexe monosynaptique ou réflexe d'étirement, correspond à la contraction d'un muscle en réponse à un étirement non sollicité.

On peut citer l'exemple du réflexe patellaire : lorsqu'on tape sur un genou, on observe une contraction de la jambe en réponse. En effet, frapper le genou a entraîné un étirement involontaire du muscle, qui répond par l'intermédiaire d'un mouvement observable au niveau de la jambe. Ce réflexe peut être utilisé par un médecin pour tester l'état de la moelle épinière et des structures cérébrales supérieures : si elles sont endommagées, le réflexe est exacerbé.

Le réflexe myotatique est un exemple de réflexe spinal ou médullaire, c'est-à-dire géré uniquement au niveau de la moelle épinière. Cela permet une réponse plus rapide que s'il y devait y avoir conscientisation du mouvement du muscle et ordre conscient de se contracter.

Ce réflexe est une réponse involontaire et stéréotypé

Sommaire

Ce qui intervient lors du réflexe myotatique

L'étude expérimentale du réflexe achilléen ou du réflexe rotulien montre qu'interviennent successivement:

  • Des récepteurs sensoriels capables de détecter un étirement du muscle et de convertir ce stimulus en un message nerveux afférent sensitif : les fuseaux neuromusculaires.
  • Des fibres nerveuses sensitives, conduisant des fuseaux neuromusculaires à la moelle épinière le message afférent sensitif.
  • Un centre nerveux, ici la moelle épinière qui va intégrer, analyser ce message et élaborer une réponse, un message efférent.
  • Des fibres nerveuses motrices, qui transmettent au muscle qui s'étire le message efférent, qui lui donne l'ordre de se contracter, ainsi qu'au muscle antagoniste correspond un message inhibiteur (par l'intermédiaire d'un interneurone) qui lui donne l'ordre de se relâcher pour ne pas faire obstacle à la contraction.

Le réflexe myotatique est un réflexe de nature excitatrice

  • les fibres afférentes : ce sont les fibres nerveuses ramifiées sur le muscle dans le fuseau neuromusculaire.
  • les fibres efférentes : motoneurone alpha du muscle homonyme et synergique
  • aptitude d'avoir une contraction réflexe d'un muscle provoquée par son propre étirement (des aptitudes reliées aux activités motrices).

Ce réflexe assure en partie le tonus musculaire nécessaire au maintien de la posture. Il repose sur différentes populations de neurones :

  • les neurones sensoriels, en liaison avec les récepteurs sensibles à l'étirement : les fuseaux neuromusculaires
  • les motoneurones des muscles extenseurs (qui sont étirés) et les motoneurones des muscles fléchisseurs antagonistes dont les axones aboutissent aux fibres musculaires (plaques motrices)
  • les interneurones inhibiteurs faisant connexion entre les neurones sensoriels et les motoneurones des muscles antagonistes.

Organisation de l'arc réflexe

Le réflexe myotatique met en jeu un arc réflexe qui comporte 5 élements

  • Récepteur

Ce sont les Fuseaux neuromusculaires. Ils sont des récepteurs capables de détecter l'étirement du muscle et le convertir en stimulus. On distingue deux types: Les récepteur primaires (ou fibre intrafusale à sac nucléaire) et les récepteur secondaires (ou fibre intrafusale à chaîne nucléaire). La différence de ces fibres est dans leur fonctionnement: Les récepteur primaires sont sensible à la fois à l’allongement du muscle et à la vitesse de cet allongement, alors que les récepteur secondaires n'intervient que dans l'encodage du degré d'allongement.

  • Voie afférente

Ce sont des fibres sensitives qui partent à partir du fuseau. On distingue deux types, selon l'origine où ces fibres prennent naissance. En effet, les fibres Ia prennent naissance à partir des récepteur primaires et secondaires alors que les fibres II prennent naissance à partir des récepteurs secondaires seulement. Le type de la fibre (myélinisés et de gros calibre) reste cependant le même.

  • Centre d'intégration

C'est le motoneurone alpha qui se trouve dans la corne postérieure du segment médullaire correspondant au muscle étiré.

  • Voie efférente

Ce sont des fibres myélinisés et de grand diamètre qui correspondent aux axones des motoneurone alpha

  • Effecteur

C'est le même muscle qui a été étiré au départ.

Contrôle du réflexe

Rôle et caractéristique


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Réflexe myotatique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Reflexe myotatique — Réflexe myotatique On appelle réflexe myotatique la contraction réflexe d un muscle déclenchée par son propre étirement. De tels réflexes sont testés par les médecins, en particulier sur les muscles extenseurs des membres inférieurs. C est ainsi… …   Wikipédia en Français

  • Réflexe myotatique — ● Réflexe myotatique réflexe spinal monosynaptique qui est la contraction d un muscle en réponse à son étirement. (Il est provoqué par la mise en jeu d une fibre sensitive s articulant directement avec un motoneurone.) …   Encyclopédie Universelle

  • myotatique — ● myotatique adjectif Réflexe myotatique, réflexe spinal monosynaptique qui est la contraction d un muscle en réponse à son étirement. (Il est provoqué par la mise en jeu d une fibre sensitive s articulant directement avec un motoneurone.) ●… …   Encyclopédie Universelle

  • Reflexe d'extension — Réflexe d extension Le réflexe d extension est un réflexe ostéo tendineux. C est un réflexe polysynaptique d étirement composé de deux éléments : une voie monosynaptique excitatrice ou réflexe myotatique (entraînant la contraction du muscle… …   Wikipédia en Français

  • Réflexe ostéo-tendineux — Réflexe d extension Le réflexe d extension est un réflexe ostéo tendineux. C est un réflexe polysynaptique d étirement composé de deux éléments : une voie monosynaptique excitatrice ou réflexe myotatique (entraînant la contraction du muscle… …   Wikipédia en Français

  • Réflexe ostéotendineux — Réflexe d extension Le réflexe d extension est un réflexe ostéo tendineux. C est un réflexe polysynaptique d étirement composé de deux éléments : une voie monosynaptique excitatrice ou réflexe myotatique (entraînant la contraction du muscle… …   Wikipédia en Français

  • Réflexe tendineux — Réflexe d extension Le réflexe d extension est un réflexe ostéo tendineux. C est un réflexe polysynaptique d étirement composé de deux éléments : une voie monosynaptique excitatrice ou réflexe myotatique (entraînant la contraction du muscle… …   Wikipédia en Français

  • Reflexe — Réflexe Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Réflexe monosynaptique — ● Réflexe monosynaptique réflexe faisant intervenir une seule synapse entre l élément sensitif et l élément moteur. (Le réflexe myotatique en est un exemple.) …   Encyclopédie Universelle

  • Réflexe d'extension — Le réflexe d extension est un réflexe ostéo tendineux. C est un réflexe polysynaptique d étirement composé de deux éléments : une voie monosynaptique excitatrice ou réflexe myotatique (entraînant la contraction du muscle qui a été étiré) et… …   Wikipédia en Français