Rue de Picpus


Rue de Picpus
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Picpus.
12e arrt
Rue de Picpus
Position sur la carte
Carte de Paris
Arrondissements 12e arrondissement
Quartiers Bel-Air
Picpus
Début 254, rue du Faubourg-Saint-Antoine
Fin 99, boulevard Poniatowski
Voies desservies voir dans l’article le § Voies rencontrées
Longueur 1835 mètres
Largeur 18 mètres
Création avant 1672
Dénomination arrêté du 2 avril 1868
Anciens noms chemin de la Croix Rouge, rue de Piquepusse
Géocodification Ville de Paris : 7363
DGI : 7402
Nomenclature officielle
Images et documents sur Wikimedia Commons Images et documents sur Wikimedia Commons
Rue de Picpus.JPG
Vue de la rue

La rue de Picpus est une voie du 12e arrondissement de Paris, en France. Elle est située dans le quartier du Bel-Air et le quartier de Picpus.

Sommaire

Historique

La rue est un ancien chemin qui traversait au XVIe siècle le lieu-dit de Piquepusse du temps de son appartenance à la commune de Bercy et de Saint-Mandé[1]. À cette époque, des communautés religieuses s'installèrent dans la zone qui vit également un développement démographique[1].

Le cas du couvent du Petit Picpus est particulier puisqu’il s’agit d’un couvent fictif qui apparaît dans les Misérables de Victor Hugo[2].

L'origine du nom « Picpus  » est incertaine, pour Jacques Hillairet, elle est « non précisée ». Les étymologies proposées au fil du temps sont généralement fantaisistes : la guérison miraculeuse par un moine d'une épidémie de lésions cutanées ressemblant à des piqures de puces[1], ou encore la couleur puce des manteaux des moines du quartier. Un érudit du XVIIIe siècle dans Bibliothèque des sciences et des beaux arts - chez Pierre Gosse Junior et Daniel Pinet[3], en 1765, propose une étymologie plus élaborée, à partir de la langue celtique : « Pac, pec, pic, désignait une montagne, un coteau pointu, une colline ; de là Pacy, mot-à-mot, le coteau de la rivière, Pique-puce près Paris : Puce est une altération de Pud, Pod, autre nom celtique des coteaux. »

Voies rencontrées

La rue de Picpus rencontre ou traverse les voies suivantes :

Au delà du 12ème arrondissement qu'elle traverse entièrement, la rue de Picpus est le premier tronçon d'un axe sud-est - nord-ouest qui se poursuit par la rue des Boulets, la rue Léon-Frot, la rue Saint-Maur et la rue Juliette-Dodu jusqu'aux abords du canal Saint-Martin dans le quartier de l'Hôpital-Saint-Louis.

Sites particuliers

La rue de Picpus était connue pour ses nombreux établissements religieux et en conserve encore quelques uns.

En suivant la numérotation partant de la rue du Faubourg-Saint-Antoine se trouvent au :

  • no 4-6 : A l'emplacement de l'actuel immeuble blanc, se trouvait une maison de correction créée en 1785, la « maison de correction Sainte-Colombe », d'après le nom de sa fondatrice, Madame Marie de Sainte-Colombe. Gérard de Nerval y fut enfermé le 23 février 1841.
  • no 10 : emplacement de la Maison Blanchard à Picpus qui servit de prison-refuge entre 1792 et 1794, comme la Maison Coignard située dans la même rue mais en face (au numéro 35). Cette maison de santé destinée aux aliénés disparut en 1912.
  • no 34 bis : siège de l’association Avenir de la langue française (ALF) et du Forum francophone international-France (FFI-France).
  • no 33 : emplacement du séminaire de Picpus. Ce séminaire fut installé de 1805 à 1808 au 40-42, rue de Picpus, puis au 33, rue de Picpus, avant d’être fermé en 1905 et démoli après 1950[4]. Un Office national des forêts et un Institut supérieur du bois occupent son emplacement à l’intersection de la rue de Picpus et de l’avenue de Saint-Mandé. Le Père Damien (1840-1889) fréquenta ce séminaire de la rue Picpus.
  • no 35 : chapelle de Picpus, couvent (de femmes) de Picpus (pères et religieuses des Sacrés-Cœurs de Picpus) et accès au cimetière de Picpus ; emplacement de la Maison Coignard sous la Révolution. Ce « complexe religieux » s’est vu privé des bâtiments et terrains du 33, rue de Picpus, qui durent être cédés après 1950.
  • no 45 : conservatoire municipal Paul-Dukas, nommé en l’honneur du musicien français Paul Dukas (1865-1955)[5].
  • no 61 : entrée du couvent des pénitents réformés du tiers ordre de saint François qui fut fermé en 1790[6].
  • no 70 : bibliothèque Picpus.
  • no 71 : « Ma Maison », établissement tenu par les Petites Sœurs des pauvres.


Accès

La rue de Picpus est desservie par plusieurs stations des lignes (M) (1) (6) Nation et Bel-Air, de la ligne (M) (8) pour Michel Bizot. La rue est également accessible par plusieurs lignes de bus RATP 29 46 64 PC2.

Bibliographie

Notes et références

  1. a, b et c Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments de Félix et Louis Lazare, facsimilé de l’édition de 1844, p. 539-540 s. v. « Picpus (rue de) »
  2. Alfred Fierro, Mystères de l’histoire de Paris, 2000 (ISBN 2-84096-185-7) : pages 208-210, § « Où le Petit Picpus des « Misérables » se trouvait-il réellement ? ».
  3. Bibliothèque des sciences
  4. Alfred Fierro, Dictionnaire du Paris disparu, 1998 (ISBN 2-84096-099-0) : page 223, s. v. « Picpus (Séminaire de) ».
  5. Informations sur le conservatoire municipal Paul-Dukas sur le site de la mairie de Paris
  6. Alfred Fierro, Dictionnaire du Paris disparu, 1998 (ISBN 2-84096-099-0) : page 265, s. v. « Saint François (Couvent des pénitents réformés du tiers ordre de) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rue de Picpus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rue du Sergent Bauchat — 12 arrt …   Wikipédia en Français

  • Picpus (metro de Paris) — Picpus (métro de Paris) Pour les articles homonymes, voir Picpus. Picpus Courteline …   Wikipédia en Français

  • Picpus (métro de paris) — Pour les articles homonymes, voir Picpus. Picpus Courteline …   Wikipédia en Français

  • Picpus (métro parisien) — Picpus (métro de Paris) Pour les articles homonymes, voir Picpus. Picpus Courteline …   Wikipédia en Français

  • Picpus (Maigret) — Picpus est film policier français réalisé par Richard Pottier en 1943. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien externe …   Wikipédia en Français

  • Picpus-Gesellschaft —   [pik pys ; nach dem Mutterhaus in Paris, Rue de Picpus], lateinisch Congregatio Sacrorum Cọrdium Iesu et Mariae necnon Adorationis Perpetuae Sanctịssimi Sacramẹnti Altaris [»Gemeinschaft von den heiligen Herzen Jesu und Mariä und …   Universal-Lexikon

  • Rue de Taïti — 12e arrt …   Wikipédia en Français

  • Picpus — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponymes Picpus est un quartier du 12e arrondissement de Paris. La rue de Picpus et le boulevard de Picpus sont deux voies du quartier de Picpus. Le… …   Wikipédia en Français

  • Rue Santerre — 12e arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue du Sergent-Bauchat — 12 arrt …   Wikipédia en Français