Rue d'Aubervilliers


Rue d'Aubervilliers
18e et 19e arrt
Rue d'Aubervilliers
Position sur la carte
Carte de Paris
Arrondissements 19e arrondissement
Quartiers Chapelle
Début 2 Boulevard de la Chapelle
Fin 1 Boulevard Ney
Longueur 1 820 m
Largeur 15 à 30 m
Création 23 mai 1863
Dénomination rue d'Aubervilliers
Géocodification Ville de Paris : 0495
DGI : 0517
Nomenclature officielle
Images et documents sur Wikimedia Commons Images et documents sur Wikimedia Commons
P1060131 Paris XVIII-XIX rue d'Aubervilliers rwk.jpg
Rue d'Aubervilliers vue de la rue de Crimée.

La rue d'Aubervilliers est une rue des 18e et 19e arrondissement de Paris qu'elle sépare (le côté impair de la rue est dans le 18e). Elle va du boulevard Macdonald au boulevard de La Chapelle. Longtemps située dans un quartier délaissé, la rue connaît ces dernières années un renouveau.

Sommaire

Histoire

La partie Sud de la rue s'appelait autrefois rue des Vertus, et la partie Nord à partir de la rue Riquet était le chemin de Notre-Dame-des-Vertus [1]. Il marquait la limite des paroisses de La Chapelle et de La Villette. Elle porte son nom actuel en 1855 dans toute son étendue. Cette voie menait, jadis, à l'Église Notre-Dame-des-Vertus d'Aubervilliers élevée près de la ferme Albert-Villare (Aubervilliers). Cette rue, du côté impair longeait le gazomètre[2] et le Chemin de fer de l'Est[3].

La première Gare de l'Est - qui originellement s'est nommée embarcadère de Strasbourg [4]- se situait près de la barrière des Vertus, rue d'Aubervilliers: c'est de là que, le 10 juillet 1849[5], partit le premier train pour Meaux[6].

Description

La rue, de nos jours, est parallèle aux voies ferrées menant à la gare de Paris-Est sur lesquelles elle donne sur sa partie nord et dont elle n'est séparée sur sa partie sud que par des entrepôts et un jardin public, les Jardins d'Éole (côté impair).

Bâtiments remarquables

Rue d'Aubervilliers (côté XIXe) au niveau des Jardins d'Éole situés dans le XVIIIe.
  • Au 45, se situe l'entrée des Jardins d'Éole, parc d'une surface de 4 hectares créé en 2007.
  • Au 62 - 64, se situe un immeuble de la Ville de Paris construit en 1997 par l'architecte F. Viseux, dans le style " logement - housing "[7] .
  • Au 104, au lieu-dit Les Petits Noyers, se situe le Cent quatre, établissement culturel de la ville de Paris inauguré le 11 octobre 2008. Constitué de deux grandes halles entièrement rénovées et aménagées, il occupe le bâtiment qui a abrité de 1850 à 1867 l'abattoir de la Commune de La Villette, puis le service des pompes funèbres de la ville de Paris entre 1874 et 1997.

Faits divers

  • Attentats contre les cafés musulmans de la rue d'Aubervilliers en 1962[8]
  • Maurice Thorez a demeuré en 1925 dans un hôtel au 5 de la rue d'Aubervilliers [9]
  • Les barricades de la rue d'Aubervilliers en 1871[10],[11]
  • Les fondateurs des établissements Pétrossian (caviar et œufs d'esturgeons) possédaient un petit local dans les années 1970, rue d'Aubervilliers [12]

Bibliographie

  • La conspiration de Paul Nizan - Le Club français du livre, 1965[13] ;

Notes et références

  1. "Promenades dans tout Paris" par le Marquis Félix de Rochegude: Hachette, 1910 Paris [1]
  2. Les Gazomètres de la rue d'Aubervilliers : google book
  3. Les trains qui partaient de la Gare de L'est et qui passaient contre la rue d'Aubervilliers étaient la propriété de la Société du Chemins de Fer de l'Est : Sources sur Google books [2]
  4. Paris: histoire d'un espace de Bernard Rouleau - Seuil, 1997 - 492 pages , page 327[3]
  5. Paris-Atlas par Fernand Auguste Marie Bournon Larousse - 239 pages[4]
  6. Chronologie scientifique, technologique et économique de la France par Danièle et Jean-Claude Clermontel[5]
  7. résidence des artistes Pascal Lagriffoul [6], Patrick Coeuru [7],...
  8. Compte rendu sténographiques des débats du procès du Capitaine Jean-Marie Curutchet (Organisation_armée_secrète#OAS-M.C3.A9tropole), suite aux attentats contre les cafés musulmans de la rue d'Aubervilliers à Paris en 1962 [8]
  9. Maurice Thorez a demeuré au 5 de la rue d'Aubervilliers en 1925. Cahiers d'histoire de l'Institut Maurice Thorez, Volume 12, Numéros 24-28 [9]
  10. History of the Commune of 1871 par Eleanor Marx Aveling
  11. Réimpression du Journal officiel de la République Française sous la Commune du 19 mars au 24 mai, 1871 [10]
  12. Portraits of hope: Armenians in the contemporary world par Huberta von Voss [11]
  13. Paul Nizan ecrit dans son livre La rue d'Aubervilliers est une rue bizarre : elle a des entreprises de camionnage et de messageries, ... les Pompes Funèbres de la Ville de Paris, elle est en somme presque tout entière consacrée au transport des vivants et des morts. ... [12]

Voir aussi

  • Indexe de notoriété [13]

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rue d'Aubervilliers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.