Ruche


Ruche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruche (homonymie) et La Ruche.

Une ruche est une structure artificielle, presque fermée, abritant une colonie d'abeilles butineuses qui vit, produit du miel et élève de nouvelles générations d'abeilles.

Illustration du tacuinum sanitatis, une ruche
Intérieur d'une ruche

Il s'agissait autrefois d'une structure tressée ou creusée dans un tronc mort. Il s'agit aujourd'hui généralement d'une caisse de bois, construite par un apiculteur. Les abeilles y construisent leur nid pour élever leur progéniture et entreposer du miel pour l'hiver suivant, selon un rythme de vie bien défini. L'équivalent naturel de la ruche est souvent nommé "nid".

Dans tous les cas, la structure interne de la ruche est une matrice dense de cellules hexagonales de cire d'abeille, appelée un nid d'abeilles. Les abeilles utilisent les cellules pour le stockage de la nourriture (miel et pollen), et pour le renouvellement de la population (œufs, larves et pupes). Seules les espèces du sous-genre Apis sont élevées dans des ruches construites par l'Homme, mais seulement deux espèces ont pu être domestiquées (Apis mellifera en occident et Apis cerana en Orient).

À l'état naturel, les abeilles sauvages peuvent établir leur colonie à l'air libre, à partir d'un essaim suspendu à une branche d'arbre, dans des anfractuosités, cavité d'un arbre creux (vivant ou mort), anfractuosité dans la roche, cheminée ou cavité dans une construction, etc.

Un groupe de ruches est un rucher. Le plus grand rucher d'abeilles domestiques de France se trouve à Montfrin, dans le Gard.

L'apiculture regroupe les connaissances liées à l'élevage d'abeilles domestiques et à la construction de ruches.

Sommaire

Les ruches et ruchers traditionnels

On peut dire que les ruches traditionnelles, en paille, ne font qu'apporter une enveloppe à la colonie des abeilles. Parce qu'il n'y a pas de structure à l'intérieur d'une ruche traditionnelle, les abeilles remplissent leur ruche de miel, déposé dans des alvéoles de cire, appelés alvéoles à miel.

L'alvéole à miel se lie fortement, et on ne peut le déplacer sans le détruire. Donc, la récolte du miel détruisait en général la ruche, malgré les modifications apportées pour éviter sa destruction.

On extrayait en général le miel des ruches traditionnelles par pressage ou tapotage, ce qui écrasait les alvéoles faits de cire. À cause de cette méthode de récolte, les ruches en paille fournissaient plus de cire mais moins de miel qu'une ruche moderne.

En général, on n'utilise plus de ruches en paille, et, de plus, elles ont été déclarées non réglementaires dans beaucoup de pays : elles ne permettent pas d'inspecter les abeilles et les alvéoles pour détecter les maladies et les parasites, sans destruction des alvéoles, et souvent de la colonie.

Il y a trois sortes de ruches traditionnelles : les ruches en tuiles, les ruches en paille et les ruches de gomme.

Il existe également des ruches emmurées, notamment dans la Manche

L'apiculture moderne a apporté les ruches divisibles, à cadres amovibles, facilitant la conduite des ruches..


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

En Afrique

Ruches dans la région de Fada N'Gourma (Burkina Faso)
Apiculteurs au Parc National de Souss-Massa. La modernisation des ruchers est une partie importante du développement économique local

L'apiculture avec des ruches commence à être pratiquée en Afrique où souvent, c'étaient traditionnellement les essaims d'abeilles sauvages qui étaient exploités.

La modernisation des ruches dans le cadre de projets de développement rural permet de rentabiliser et rationaliser l'exploitation.




La ruche moderne

Corps de ruche à cadres mobiles
Ruche à cadres mobiles

C’est l’unité de vie construite par l’apiculteur pour accueillir une colonie d’abeilles.

Aux XIXe et XXe siècles, la recherche d’une apiculture rationnelle, et une approche scientifique de l’apiculture ont conduit à la mise au point des ruches modernes, qui se caractérisent par l’adoption de cadres amovibles, de dimensions précises et standardisées.

Les cadres amovibles permettent d'intervenir dans la ruche sans la détruire. Les rayons construits par les abeilles peuvent être facilement extraits et remis en place. Ils sont bâtis dans les cadres, ou suspendus à des barres ou barrettes sur lesquelles l'apiculteur a placé des amorces de rayons.

Il existe deux grandes familles de ruches :

  • celles qui peuvent être agrandies par empilement vertical d'éléments standard, dites ruches divisibles ;
  • celles qui peuvent être agrandies par ajout de cadres, latéralement.

Les dimensions des ruches verticales varient en fonction du nombre d'éléments empilés, les horizontales ont toujours le même aspect extérieur, et elles sont assez spacieuses pour accueillir des rayons supplémentaires, au fur et à mesure du développement de la colonie.

Les ruches portent souvent le nom de leur inventeur. Les ruches verticales à cadre, les plus courantes en France, sont les ruches Dadant, Langstroth, et Voirnot. On trouve aussi la Zander, qui se répand depuis l'Allemagne. Les ruches Warré et Climatstable sont divisibles, à barrettes et donc à rayons fixes.

Parmi les ruches horizontales à cadre, il faut citer la ruche mise au point par De Layens, et perfectionnée par Jean Hurpin. Actuellement, la ruche à barres Top-Bar, adaptée aux régions chaudes, et de faible coût, suscite un vif intérêt, autant dans les pays en voie de développement que dans les plus développés.

La ruche divisible type se compose d’un empilement de caissons, de hauteur égale, du type Langstroth ou hausses Dadant, ouverts au-dessus et en dessous.

Cet empilement repose sur un plancher, débordant sur un côté, et constituant une plate-forme, appelé planche d'envol. C’est par là que les abeilles sortent de la ruche et y rentrent. La première caisse porte le nom de corps de ruche: c’est le domaine privé des abeilles. Tout ce qui est entreposé dans le corps appartient aux abeilles, il contient assez de provisions pour qu’une colonie d’abeilles passe l’hiver. Les caisses suivantes sont des hausses, c’est le domaine de l’apiculteur, d’où il tire le miel. Le tout est assorti d’un couvercle, dit couvre-cadre, et, pour finir, d’un toit. Le corps et les hausses contiennent des cadres suspendus verticalement, sur lesquels les abeilles vont bâtir leurs rayons. Ces cadres sont amovibles: l’apiculteur pourra les sortir un à un de la ruche. Il pourra les remplacer, les placer dans une autre ruche, vérifier l’état de la colonie... Les différents modèles de ruches se distinguent par leurs dimensions et le nombre de leurs cadres.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Notes et références


  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ruche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ruché — ruché …   Dictionnaire des rimes

  • RUCHE — Réceptacle dans lequel l’apiculteur loge les abeilles. Par extension, la ruche est l’ensemble constitué par le réceptacle et la colonie. Dans un sens plus général, ruche désigne la société animale que constituent les abeilles. Les ruches à rayons …   Encyclopédie Universelle

  • RUCHE (LA) — RUCHE LA La Ruche est à Montparnasse ce que le Bateau Lavoir fut à Montmartre: un foyer d’artistes (souvent misérables) rassemblés pendant la première moitié du XXe siècle dans des ateliers improvisés. Le Bateau Lavoir a été détruit par un… …   Encyclopédie Universelle

  • Ruché — is a wine grape from Italy’s Piedmont region. It is largely used in making Ruché di Castagnole Monferrato, a small production red varietal wine which was granted DOC (Denominazione di Origine Controllata) status by presidential decree on October… …   Wikipedia

  • Ruche — Ruche, n. [F. ruche ruche, beehive, OF. rusche a beehive, which was formerly made of the bark of trees; cf. W. rhisg, rhisgl, bark, gael. rusg bark, rind.] 1. A plaited, quilled, or goffered strip of lace, net, ribbon, or other material, used in… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • ruche — à miel, Alueus, vel Aluus. Une ruche où les mouches font leur miel, ou le lieu où sont les ruches, Aluear, siue Alueare, et Aluearium. Une ruche ou autre chose en quoy y a plusieurs troux pour nicher les oiseaux, Loculamentum. Un petit ver qui… …   Thresor de la langue françoyse

  • ruche — RUCHE. s. f. Sorte de panier en forme de cloche, fait d osier, de paille, &c. où l on met des mouches à miel. Enduire une ruche de terre grasse. les mouches à miel ne veulent point se loger dans de vieilles ruches. Il se prend quelquefois pour,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ruche — (De rucho). m. Burro, pollino. a ruche. loc. adv. Sin dinero, arruinado. Quedar, estar a ruche …   Diccionario de la lengua española

  • Ruche — may refer to: * Ruching, in garment design * Ruché, a grape …   Wikipedia

  • ruche — 1827, from Fr. ruche, lit. beehive (13c.), of Celtic origin (Cf. Bret. rusken), from Celtic *rusca bark. Related: Ruched; ruching …   Etymology dictionary

  • Ruche — (fr., spr. Rüsch), eine dicht gefaltete u. aufrecht stehende Besetzung der Kleider …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.