Rubeole


Rubeole

Rubéole

L'exanthème maculeux de la rubéole au niveau de l'abdomen.
Exanthème maculeux non prurigineux qui débute à la face et s'étend à tout le corps en quelques heures, d'abord morbilliforme, puis scarlatiniforme, prédominant à la face, aux régions lombaires et fessières et disparaissant en 3 à 4 jours.

La rubéole (ou 3e maladie) est une maladie virale épidémique, d'incubation voisine de 15 jours. C'est une maladie généralement bénigne qui touche essentiellement les enfants mais qui peut provoquer de graves malformations congénitales lorsque les femmes sont infectées au début de leur grossesse. Le nom de la troisième maladie provient du fait qu'à l'époque où l'on a voulu établir une liste des maladies provoquant un exanthème infantile, elle a été la troisième à être énumérée.

Sommaire

Historique

C'est à l'occasion d'une épidémie de cataracte congénitale qu'un ophtalmologiste australien, sir Norman Gregg, mit en évidence le pouvoir pathogène des virus vis-à-vis du fœtus.

Virus

C'est une infection contagieuse, immunisante, due à un myxovirus : le Rubivirus.

Épidémiologie

Bénigne chez l'enfant, la rubéole peut être grave chez la femme enceinte en raison du risque de malformations congénitales. Mais 80 à 95% des femmes sont immunisées avec un taux qui augmente avec les vaccinations systématiques dans l'enfance. La contagion débute une semaine avant l'éruption et persiste deux semaines après.

Grâce à la politique de vaccination, la maladie devient de plus en plus rare dans les pays occidentaux. Elle a quasiment disparu des États-Unis depuis 2002. 29 000 cas ont été déclarés en 2004 mais l'Organisation Mondiale de la Santé table pour une éradication en 2010[1].

Conséquence de l'infection sur le fœtus

Le risque fœtal est d'autant plus grand que l'infection survient précocement dans la grossesse : au cours du 1er trimestre, le risque d'atteinte du fœtus est d'environ 25% alors qu'il devient nul après le 4e mois de grossesse. La primo-infection maternelle passe inaperçue dans 50% des cas[2].

L'infection de la mère par la rubéole peut entrainer un syndrome polymalformatif, le syndrome de Gregg, associant atteintes cardiaques, oculaires et auditives.

La rubéole congénitale évolutive peut associer chez un enfant hypotrophique[2] :

Diagnostic

Signes cliniques

Après une incubation de 2 à 3 semaines apparaît une fièvre modérée avec céphalées (maux de tête), pharyngite, adénopathie cervicale, conjonctivite. L'éruption apparaît en 48 h : exanthème maculeux non prurigineux qui débute à la face et s'étend à tout le corps en quelques heures, d'abord morbilliforme, puis scarlatiniforme. Elle prédomine à la face, aux régions lombaires et fessières et disparaît en 3 à 4 jours. Mais il faut insister sur la fréquence des formes atténuées ou asymptomatiques.

Examens complémentaires

La numération formule sanguine (NFS) montre une leucopénie (diminution des globules blancs) et parfois une plasmocytose (5 à 10 %) maximale à 4 jours. L'ascension des anticorps sériques ou un taux élevé d'IgM traduisent une rubéole actuelle.

Traitement

Il n'y a pas de traitement curatif. Il faut vacciner les filles séronégatives à la puberté. Pour le traitement symptomatique, il est possible de faire baisser la fièvre en administrant du paracétamol. Il s'agit d'une maladie qui peut rendre un enfant stérile.

Prévention

La prévention passe par la vaccination (vaccin R.O.R.).

Notes et références

  1. (en)Measles in the United Kingdom: can we eradicate it by 2010?, Perviz Asaria, Eithne MacMahon, BMJ 2006;333:890-895.
  2. a  et b (fr)Didier Armengaud, Pédiatrie, Estem, 2003, 562 p. (ISBN 2843711959) 
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie

Ce document provient de « Rub%C3%A9ole ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rubeole de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RUBÉOLE — Maladie virale contagieuse et épidémique, la rubéole est avant tout remarquable par le contraste qui existe entre sa bénignité générale et le danger qu’elle représente lorsqu’elle frappe une femme enceinte en début de grossesse: l’enfant risque… …   Encyclopédie Universelle

  • Rubéole — Classification et ressources externes L exanthème maculeux rubéoliforme de la rubéole au niveau de l abdomen. CIM 10 …   Wikipédia en Français

  • RUBÉOLE — n. f. T. de Médecine Maladie éruptive très légère …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rubéole — (ru bé o l ) s. f. Terme de médecine. Synonyme de roséole. ÉTYMOLOGIE    Lat. ruber, rouge …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Rubéole congénitale évolutive — Rubéole L exanthème maculeux de la rubéole au niveau de l abdomen …   Wikipédia en Français

  • Vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons — Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons, ou vaccin RRO (au Québec : rougeole rubéole oreillons), ou vaccin ROR (en France : rougeole oreillons rubéole), est un vaccin combiné contre la rougeole, la rubéole et les… …   Wikipédia en Français

  • béole — rubéole …   Dictionnaire des rimes

  • 3ème maladie — Rubéole L exanthème maculeux de la rubéole au niveau de l abdomen …   Wikipédia en Français

  • Troisième maladie — Rubéole L exanthème maculeux de la rubéole au niveau de l abdomen …   Wikipédia en Français

  • rubéoleux — rubéole [ rybeɔl ] n. f. • 1845; « garance » 1743; du lat. rubeus « rouge », d apr. rougeole, roséole ♦ Maladie virale éruptive, contagieuse, bénigne, accompagnée de fièvre, à lésions cutanées rougeâtres, rappelant la scarlatine ou la rougeole.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.