Royaumes anglo-saxons


Royaumes anglo-saxons

Heptarchie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Royaumes barbares.
Les royaumes de l’Heptarchie (en jaune) vers l'an 800.

L’Heptarchie est le nom donné aux sept principaux royaumes fondés par les Anglo-Saxons dans l’île de Bretagne.

Les sept royaumes traditionnels décrit dans l’historiographie anglo-saxonne sont :

Histoire

Le terme d’Heptarchie est un concept introduit a posteriori par Henri de Huntingdon, dans son Historia Anglorum (« Histoire des Anglais) », écrit entre 1123 et 1130, destiné à mieux décrire les clivages politiques et historiques de la période comprise entre les années 500 et 900.
Le statut relativement mineur de certains des royaumes comptés dans l'Heptarchie (Essex et Sussex notamment), ainsi que existence d'autres durant une grande partie de cette même période, ont conduit à une certaine désaffection du terme chez les historiens.

L’unification de l’Heptarchie fut un processus long. Plusieurs souverains exercèrent une domination indéniable sur la quasi-totalité de l'Angleterre, et certains se virent donner le titre de bretwalda par la Chronique anglo-saxonne quoiqu'il s'agisse peut-être là aussi d'un concept introduit a posteriori.
Après plusieurs siècles de conflits fratricides, l'invasion viking sur l'est de l'Angleterre permet aux rois du Wessex de réunir auprès d'eux toutes les populations anglo-saxonnes de l'île ; Alfred le Grand et Édouard l'Ancien unifient le pays, et Athelstan est le premier souverain à prendre le titre de roi d'Angleterre.

Voir aussi

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail du Moyen Âge ancien Portail du Moyen Âge ancien
Ce document provient de « Heptarchie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Royaumes anglo-saxons de Wikipédia en français (auteurs)