Royaumes Combattants


Royaumes Combattants

Royaumes combattants

LiBai-Kalligraphie.jpg
Histoire de la Chine
Les Trois Augustes et les Cinq Empereurs
-2205 Dynastie Xia
-1570 Dynastie Shang
 -1046 Dynastie Zhou
 -722 Printemps et Automnes
 -453 Royaumes combattants
 -221 Dynastie Qin
 -206 Dynastie Han occidentaux
9 Dynastie Xin
  25 Dynastie Han orientaux
 220 Trois Royaumes
 265 Dynastie Jin et
 304 Seize Royaumes
 420 Dynasties du Nord
et du Sud
 581 Dynastie Sui
 618 Dynastie Tang
 690 Dynastie Zhou
 907 Les Cinq Dynasties et les Dix Royaumes
 960 Dynastie Song
 907 Dynastie Liao
1032 Dynastie Xixia
1115 2e dynastie Jin
1234 Dynastie Yuan
1368 Dynastie Ming
1644 Dynastie Qing
1912 République de Chine
1949 République populaire
  République de Chine (Taïwan)

La période des Royaumes Combattants (chinois traditionnel : 戰國; chinois simplifié : 战国; pinyin : zhàn guó), littéralement pays (guo) en guerre (zhan) – s'étend, en Chine, du Ve siècle av. J.-C., à l'établissement de la dynastie des Qin, en -221. Elle consacre l'affaiblissement de la dynastie Zhou et le renforcement du pouvoir des princes féodaux, commencé au cours de la Période des printemps et des automnes. À partir du milieu du cinquième siècle, sept grands états émergent (Chu, Han, Qi, Qin, Wei, Yan et Zhao), qui s'affranchissent progressivement de la tutelle des Zhou, et se livrent des guerres incessantes. C'est une époque de crise politique et morale et de profonde anarchie.

Son nom lui fut donné tardivement, par référence aux Stratagèmes des Royaumes Combattants (Zhanguoce 戰國策), roman portant sur cette période. Précédemment, elle était connue sous le nom de période des Six Royaumes, en référence aux guerres qu'y livrèrent au Qin les six principaux royaumes.

Plusieurs dates sont parfois citées pour son début. Les anciens historiens chinois (Sima Qian notamment) la faisaient débuter en 476 av. J.-C. (début du règne du roi Yuan des Zhou). Par continuité avec la Période des printemps et des automnes, qui la précède, certains ont suggéré -480 ou -463, (fin de la chronique des Printemps et Automnes, qui donne son nom à la période précédente, ou de son principal commentaire, le Zuo Zhuan). Les historiens modernes la font commencer avec l'éclatement du l'État de Jin, soit 453 av. J.-C. (partage du Jin), ou 403 av. J.-C. (reconnaissance par le pouvoir royal des trois princes issus du partage).

Elle s'achève en -221, par la conquête par le roi de Qin de l'ensemble de la Chine, et la proclamation de la Dynastie Qin.

Sommaire

Chronologie et faits marquants

L'établissement des royaumes

Tout au long du Ve siècle av. J.-C., et pendant la première moitié du IVe siècle av. J.-C., le pouvoir et les territoires des princes féodaux s'étendent, tandis que les soutiens traditionnels du système politique des Printemps et Automnes s'affaiblissent.

L'État de Jin, dont la maison régnante est déjà très affaiblie à la fin des Printemps et Automnes, est en proie aux luttes internes de ses six grands princes (六卿), puissants potentats régionaux, qui se disputent son territoire. En -453, les trois princes de Han, Wei, et Zhao, défont le comte de Zhi (智伯), leur dernier rival, et se partagent son territoire. Le Jin est partagé en trois états, dont les princes sont reconnus par le pouvoir royal en-403.

Au sud-est, dans la région de l'actuelle Suzhou, le royaume de Wu, qui s'est illustré militairement à la fin des Printemps et Automnes (contre le Chu, puis le Qi, est détruit et annexé par son voisin, le Yue, au terme d'une longue série de guerres (-473).

Partout, les petits états indépendants sont annexés. Le Chu conquiert le Cai en -447 et le Ji en -445. Han conquiert Zheng en -375.

Enfin, au Qi, la famille régnante, les Jiang, alliés de la première heure des rois Zhou, sont déposés par le clan Tian, qui les remplace à la tête du pays.

Au milieu du quatrième siècle, seuls une dizaine d'états subsistent, considérablement plus puissants que leurs homologues des Printemps et Automnes, et moins soumis au pouvoir royal (les Yue sont un royaume barbare, les Tian de Qi n'appartiennent pas à l'ancienne aristocratie).

L'un après l'autre, ces princes prennent le titre de roi (wang). L'influence des souverains Zhou se limite à leur minuscule domaine, et leur disparition, en -256 passe presque inaperçue.

La lutte pour la suprématie, et le triomphe du Qin

Avec la disparition prévisible des Zhou, la conquête de la Chine devient envisageable pour les plus grands royaumes. Chu semble tout d'abord avoir l'avantage. Il conquiert Yue en -334, puis Song en -286, et enfin Lu en -249. Mais Qin, sous l'effet des réformes légistes de Shang Yang, se révèle rapidement le plus puissant des sept royaumes qui se partagent la Chine au début du troisième siècle.

En -256, le dernier roi des Zhou cède son territoire à Qin, qui se lance à la conquête du pays. Han est conquis en -230, Wei en -225, Chu en -223, Zhao et Yan en -222, et Qi en -221, établissant la Dynastie Qin.

Les Royaumes combattants (vers 350 av. J.-C.)
Légende
  Chu
  Han
  Lu
  Qi
  Qin
  Song
  Teng
  Wei
  Yan
  Zhao
  Zhou
  Zou


Culture et technologie

Cette époque chaotique est cependant paradoxalement féconde sur le plan culturel :

On assiste également durant cette période à l'apparition d'une classe administrative différente de la noblesse habituelle. Au lieu d'hériter successivement du pouvoir de leur ancêtre, ces agents du pouvoir occuperont des postes d'importance au sein de leur royaume par l'entremise de leur habileté à se faire valoir. Ainsi, de nombreux fonctionnaires chargés de la logistique des armées et du service des familles régnantes vont peu à peu se substituer à l'organisation féodale traditionnelle.

Du point de vue militaire, la période voit l'augmentation de la taille des armées, qui se comptent en centaines de milliers d'hommes. Une victoire de Qin sur Zhao en 260 avant l'ère chrétienne se solde par 400 000 exécutions. Pour protéger leur territoire, les états édifient des lignes de défense, qui forment l'ébauche de la Muraille de Chine.

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Patricia Buckley Ebrey, Anne Walthall, James B. Palais: East Asia: A Cultural, Social, and Political History. Boston: Houghton-Mifflin Company, 2006. (ISBN 0-61813-386-0)
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du monde antique Portail du monde antique
  • Portail du monde chinois Portail du monde chinois
Ce document provient de « Royaumes combattants ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Royaumes Combattants de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Royaumes combattants — (les) seigneuries indép. en lesquelles la Chine se divisa pendant les deux derniers siècles de la dynastie Zhou. Sept états princiers s affrontèrent jusqu à ce que le souverain Qin unifie la Chine en 221 av. J. C. Pendant cette période de… …   Encyclopédie Universelle

  • Royaumes combattants — La période des Royaumes Combattants (chinois traditionnel : 戰國; chinois simplifié : 战国; pinyin : zhàn guó, littéralement « pays » (guo) en « guerre » (zhan)), s étend, en Chine, du Ve siècle av. J.‑C.… …   Wikipédia en Français

  • Période des Royaumes Combattants — Royaumes combattants Histoire de la Chine Les Trois Augustes et les Cinq Empereurs …   Wikipédia en Français

  • Période des Royaumes combattants — Royaumes combattants Histoire de la Chine Les Trois Augustes et les Cinq Empereurs …   Wikipédia en Français

  • Période des royaumes combattants — Royaumes combattants Histoire de la Chine Les Trois Augustes et les Cinq Empereurs …   Wikipédia en Français

  • Les royaumes combattants — est un livre de Jean François Susbielle paru en 2008. Œuvre d un expert en géopolitique, le livre établit un parallèle entre le monde en 2008 et celui des Royaumes Combattants chinois, d où son titre. L auteur évoque le rôle de la mondialisation… …   Wikipédia en Français

  • Les Royaumes combattants — est un livre de Jean François Susbielle paru en 2008. Œuvre d un expert en géopolitique, le livre établit un parallèle entre le monde en 2008 et celui des Royaumes Combattants chinois, d où son titre. L auteur évoque le rôle de la mondialisation… …   Wikipédia en Français

  • Quatre Seigneurs des Royaumes combattants — Les Quatre Seigneurs des Royaumes combattants est un terme commun pour faire référence à quatre des plus célèbres aristocrates régionaux de la fin de la période des Royaumes combattants. À cette époque, le roi disposait souvent, dans les six… …   Wikipédia en Français

  • Royaumes medievaux — Royaumes médiévaux Aux Premiers royaumes du Haut Moyen Âge, suivent un grand nombre de royaumes de dimensions modestes : Sommaire 1 Europe 1.1 Empire germanique 1.2 France 1.3 Royaume Uni …   Wikipédia en Français

  • Royaumes médiévaux — Aux Premiers royaumes du Haut Moyen Âge, suivent un grand nombre de royaumes de dimensions modestes : Sommaire 1 Europe 1.1 Empire germanique 1.2 France 1.3 Royaume Uni …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.