Route 2 (Nouveau-Brunswick)


Route 2 (Nouveau-Brunswick)

B2

Route 2
Route transcanadienne
Informations
Gérée par MTNB
Longueur : 518,1 kilomètres (321,9 mi)
Direction : Est / Ouest
En service : 1927 [réf. nécessaire] -
Localisation
Villes principales : Edmundston, Fredericton, Moncton
Intersections
Extrémité ouest : B185 Brtc R-185 (Qc) à frontière QC-NB
Intersections : B17 R-17 à Saint-Léonard

B95 R-95 à Woodstock
B3 R-3 à Kingsclear
B8 R-8 à Fredericton
B7 R-7 à Fredericton et Oromocto
B10 R-10 à Coles Island
B1 R-1 à River Glade
B15 R-15 à Moncton
B16 R-16 à Aulac

Extrémité est : TCH 104.svg R-104 (NE) à frontière NB-
Image
Autoroute 2 (NB).JPG
Autoroute 2 dans le Madawaska.
Réseaux
Route transcanadienne
Routes du Nouveau-Brunswick
B1 R-1 R-3 B3


La route 2 est une autoroute du Nouveau-Brunswick faisant partie de la route transcanadienne. Il s'agit de la route la plus importante de la province, car elle sert de lien routier principal entre le centre du Canada et les autres provinces de l'Atlantique. Avec ses 518,1 km de long, elle est la plus longue route provinciale au Nouveau-Brunswick. Elle traverse la totalité de la province en débutant au nord-ouest et en se terminant au sud-est. Elle débute son cours (km 0) à 15 km au nord d'Edmundston, en bordure de la province de Québec et se termine entre Aulac et Amherst à la rivière Missiguash, en bordure de la Nouvelle-Écosse.

Actuellement, elle est quasiment une autoroute à voies multiples (2 voies - 2 chaussées). Il reste un tronçon de 4 km entre la frontière du Québec (route 185) et le secteur Saint-Jacques de la ville d'Edmundston[1]. L'avant-dernière portion à voie simple, le trajet Woodstock-Grand-Sault, fut inauguré le 1er novembre 2007. Lorsque le tronçon de la route 185 (Québec) sera transformé en autoroute 85 à voies séparées, la liaison autoroutière se fera d'aussi loin que Windsor en Ontario, jusqu'après New-Glasgow, en Nouvelle-Écosse.

Elle dessert principalement les communautés d'Edmundston, Grand-Sault, Woodstock, Fredericton, Oromocto, Moncton et Sackville.

Sommaire

Historique

L'histoire de cette route est un peu compliquée, car la route a connue plusieurs remaniements au cours des années.

Ancienne route 2, alors qu'elle n'était pas à chaussée séparée
Autoroute 2 à Edmundston

Le tracé originel

Dans les années 1960, on commença à la dévier pour éviter les grands centres. Par contre, les régions rurales ne connurent qu'une amélioration des chaussées et non une création d'autoroute.

Originellement, la route 2 du Nouveau-Brunswick suivait un tracé basé sur des routes existantes dès le début de l'ère des voitures car, à l'époque, les gens utilisaient surtout les cours d'eaux et les chemins de fer pour se déplacer. Ce trajet correspondait à peu près à l'actuelle Route Panoramique de la Vallée. En fait, la route devait passer par Edmundston, traverser à l'ouest du fleuve St-Jean à Grand-Sault, retraverser à l'est à Florenceville, de nouveau à l'ouest à Hartland jusqu'à Fredericton, où la route fut doublée (en autoroute à voies multiples) un peu plus tard passant ainsi au travers la ville vers le sud, retraversant le fleuve St-Jean pour aller au nord (côté est) de celui-ci et continuer au travers une zone facilement inondable dans des chemins ruraux.

Par après, la route poursuivait le long de la rive sud du fleuve Saint-Jean, jusqu'à la ville de Saint-Jean, où la route suivait un tracé de routes rurales un peu parallèles à la l'actuelle route 1. À partir de Sussex, la route se dirigeait vers l'est à nouveau, en direction de Petitcodiac et de Salisbury. Après Salisbury, la route suivait des routes vallonneuses en passant vers le nord de Moncton, montant à Lutes Mountain et redescendant pour suivre une autoroute à voies multiples afin d'éviter la ville de Dieppe. Par après, la route suivait dans la vallée de la rivière Memramcook jusqu'à Sackville et Aulac pour finalement aboutir à la frontière Nouveau-Brunswick-Nouvelle-Écosse.

L'arrivée de la Transcanadienne

À l'origine, la transcanadienne n'empruntait pas le trajet entier de la route 2, car celle-ci détournait par Saint-Jean, ce qui causait un trajet moins direct. En vérité, la route 9 faisait partie du réseau national (route correspondant à l'actuelle route 105 à l'est de Fredericton et à la partie est de la route 10), qui fut par la suite changée à la route 2, puis tout récemment à la route 10, jusqu'à Sussex. Comme la majorité des provinces canadiennes, le Nouveau-Brunwsick inscrit le numéro de sa route provinciale directement sur le logo de la route transcanadienne quand celle-ci en fait partie. Seuls le Québec et l'Ontario font exceptions à cette règle.

Géographie

Pour mieux comprendre sa géographie, étudions son tracé.

Tracé

La route provinciale 2 (ou Trans-canadienne 2) part de la frontière avec le Québec et passe par Edmundston, Fredericton et Moncton pour se terminer à la frontière avec la Nouvelle-Écosse.

Principales jonctions

La Route 2 croise ensuite des routes du Nouveau-Brunswick :

Sorties

Notes et références

  1. Projet d'élargissement du dernier tronçon à 2 voies de l'autoroute 2 à quatre voies , consulté le 4 août 2010 [1]



Symbole d'une autoroute au Nouveau-Brunswick
Autoroutes du Nouveau-Brunswick
Drapeau du Nouveau-Brunswick
Route 1 | Route 2 | Route 7 | Route 8 | Route 11 | Route 15 | Route 16 | Route 95
Liste des routes provinciales du Nouveau-Brunswick


Précédé par Blason de la route transcanadienne Route transcanadienne Drapeau du Canada Suivi par
Qc185.svg Trans-Canada Highway shield.svg Route 185
Québec
TCH 2.svg Route 2
Nouveau-Brunswick
TCH 104.svg Route 104
Nouvelle-Écosse

TCH 16.svg Route 16
Nouveau-Brunswick


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Route 2 (Nouveau-Brunswick) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: