Rotation des cultures

Rotation des cultures

Rotation culturale

Classification des séquences culturales

La rotation culturale (ou rotation des cultures) est une technique culturale en agriculture. Elle est un élément important du maintien ou de l'amélioration de la fertilité des sols et donc un atout pour l'augmentation des rendements.

On parle de rotation culturale lorsque la même succession de cultures se reproduisant dans le temps en cycles réguliers. On peut ainsi avoir des rotations biennales, triennales, quadriennales ...

Sommaire

Avantages

La rotation a plusieurs avantages :

  • limite les maladies, laisse un apport d'azote.
  • elle contribue à rompre le cycle vital des organismes nuisibles aux cultures, ravageurs, maladies, mauvaises herbes, etc...
  • en particulier, la succession de plantes de familles différentes (par exemple alternance de graminées et de plantes oléifères, type blé et colza) permet de rompre avec le cycle de certaines adventices ;
  • grâce aux systèmes racinaires différents, le profil du sol est mieux exploré, ce qui se traduit par une amélioration des caractéristiques physiques du sol et notamment de sa structure (en limitant le compactage et la dégradation des sols), et donc de la nutrition des plantes  ;
  • l'emploi de légumineuses permet l'ajout d'azote symbiotique dans le sol. D'une façon générale, la composition des différents résidus de cultures participe à la qualité de la matière organique du sol.

La rotation culturale a donc un effet important sur la vie du sol et la nutrition des plantes.

Un autre avantage de la rotation peut être une meilleure répartition de la charge de travail lors de l'introduction de prairies ou de jachère dans la rotation.

La rotation agricole était auparavant très pratiquée dans le cadre de systèmes de polyculture-élevage, mais l'agriculture intensive est à l'origine de la mise en place de pratiques de monoculture (la même espèce est cultivée année après année, par exemple, le blé). L'agriculture durable cherche à réintroduire cette pratique ancienne.

Principes de base de la rotation des cultures

Le choix des cultures se fait en fonction des besoins et des objectifs de l'agriculteur mais aussi en tenant compte des pratiques culturales, telles que travail du sol et contrôle des mauvaises herbes par sarclage ou herbicides.

Il est possible de faire alterner des familles différentes, telles que céréales, légumineuses, oléagineux... On peut également alterner des espèces semées à l'automne et d'autres au printemps.

Le choix est souvent fait en fonction des risques de transmission des maladies et de la pression des insectes ravageurs. Ainsi, il est déconseillé de faire suivre du maïs par du blé en raison des risques de fusariose. Le soja ne doit pas être cultivé deux années de suite pour éviter les maladies. Il est préférable d'être attentif également aux groupes d'herbicides utilisés pour chaque culture successive, afin d'éviter la sur-utilisation de certaines familles chimiques, et donc la sélection de mauvaises herbes résistantes.

Le choix peut aussi tenir compte de l'effet du précédent cultural comme source d'azote symbiotique comme c'est le cas avec les légumineuses. Par exemple, le soja est souvent un bon précédent pour le blé. La culture du colza avant le blé augmenterait les rendements de ce dernier d'environ 10 q/ha.

Le bilan humique peut également être utilisé afin d'établir les différences entre pertes de carbone par minéralisation de la matière organique et apports par le fumier ou les résidus culturaux.

Enfin, la rotation culturale peut supposer un certain équilibre des surfaces (les soles) consacrées à chacune des cultures, ainsi qu'une stabilité au cours des années de la part consacrée à chaque spéculation, ce que les marchés ne permettent pas toujours, certaines cultures pouvant connaître des phases de développement ou au contraire de régression.

Des leviers financiers incitatifs existent dans certains pays (tel que le Québec) favorisant la diversification des cultures, comme l'application du concept de l'écoconditionnalité.

Le concept "2-2"

C'est un concept mis en avant par l'agriculture de conservation, l'exemple type est:

Le pois et le colza permettent de gérer les graminées adventices (Vulpin, Ivraie), fréquentes en rotations céréalières, et les blés permettent de gérer les adventices dicotylédones(Oseille...).

En poussant plus loin le concept on arrive à

  • pois de printemps-colza-blé-maïs

On conserve les avantages de la rotation précédente tout en gérant de plus le salissement au printemps dans le maïs et le pois, avec en plus une interculture longue entre le blé et le maïs, pouvant être de légumineuses, permettant une forte économie sinon une suppression de l'apport d'azote sur le maïs.

Le concept " 3 especes en deux ans"

C'est un concept beaucoup utilisée dans la polyculture/élevage en Bretagne sur deux ans on mets trois différentes cultures, l'exemple type est:

ou on ne récolte pas le dernier mais ou celui ci sert de couvert végétal. ou

ou on a possibilité de récolter le ray grass avant le semis du maïs, l'inconvénient étant que l'herbe repousse parfois même après le travail du sol et l'avantage étant que l'herbe se décompose et libère de l'azote durant la période juillet/aout. Cependant cette rotation nécessite quasi-systématiquement un labour pour la destruction du ray-grass, elle est également grande consommatrice d'azote, d'eau et d'intrants.

on peut encore pousser le système a 2 cultures par an:

dans cette rotation le sarrasin ou le tournesol est semé en direct après le récolte du blé, il est donc récolté au mois d'octobre-novembre, on peut donc envisager d'installer un couvert végétal de graminée (avoine, seigle..) avant le maïs. le fait d'introduire une dicotylédones telle que le sarrasin dans cette rotation permet de faciliter le désherbage des graminées, plus facilement présentes en non-labour.

Exemples de rotation

  • Pommes de terre -> Radis -> Salade/blé/maïs/betterave
  • Rotation de Norfolk, développée pendant la révolution agricole anglaise du XVII-XVIIIe siècle : Blé/navet fourrager/orge/trèfle. Cette rotation a l'avantage de supprimer la jachère, de permettre le développement de l'élevage (navet, trèfle) et la reconstitution des ressources en azote (trèfle) en fin de cycle.
  • Rotation d'élevage intensif de ruminants et plus particulièrement de vaches laitières ray-grass d'italie( 12 a 24 mois) /Maïs ensilage/Blé. On peut envisager de supprimer le blé de la rotation. Cette rotation est très développée dans les régions d'élevage mais elle a de graves inconvénients notamment la faible production de protéines et surtout l'absence de légumineuses qui implique une forte utilisation d'engrais azotés ou d'effluents pour maintenir les rendements.

Voir aussi

Liens

le site de l'agriculture de conservation

Ce document provient de « Rotation culturale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rotation des cultures de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Defense des cultures — Défense des cultures La défense des cultures ou protection des cultures est vitale pour l homme car, selon l Adage, « l agriculteur ne reçoit que ce que les parasites veulent bien lui laisser ». Elle est d autant plus nécessaire que les …   Wikipédia en Français

  • Défense Des Cultures — La défense des cultures ou protection des cultures est vitale pour l homme car, selon l Adage, « l agriculteur ne reçoit que ce que les parasites veulent bien lui laisser ». Elle est d autant plus nécessaire que les plantes cultivées… …   Wikipédia en Français

  • Protection des cultures — Défense des cultures La défense des cultures ou protection des cultures est vitale pour l homme car, selon l Adage, « l agriculteur ne reçoit que ce que les parasites veulent bien lui laisser ». Elle est d autant plus nécessaire que les …   Wikipédia en Français

  • Défense des cultures — La défense des cultures ou protection des cultures est vitale pour l homme car, selon l Adage, « l agriculteur ne reçoit que ce que les parasites veulent bien lui laisser ». Elle est d autant plus nécessaire que les plantes cultivées… …   Wikipédia en Français

  • rotation — [ rɔtasjɔ̃ ] n. f. • 1486, repris fin XVIIe; lat. rotatio 1 ♦ Mouvement d un corps qui se déplace autour d un axe (matériel ou non), au cours duquel chaque point du corps se meut avec la même vitesse angulaire. ⇒ giration. Rotation de la Terre.… …   Encyclopédie Universelle

  • Rotation culturale — Classification des séquences culturales La rotation culturale (ou rotation des cultures) est une technique culturale en agriculture. Elle est un élément important du maintien ou de l amélioration de la fertilité des sols et donc un atout pour l… …   Wikipédia en Français

  • Cultures biologiques — Agriculture biologique Pour les articles homonymes, voir Label d agriculture biologique et Bio. L’agriculture biologique est un système de production agricole basé sur le respect du vivant et des cycles naturels[1], qui gère de façon globale la… …   Wikipédia en Français

  • CULTURES (SYSTÈMES DE), agronomie — La notion de «système de culture» est moderne. Elle apparaît pour la première fois, semble t il, sous la plume de l’abbé Rozier dans son Cours complet d’agriculture (1785). Il écrit: «Plusieurs écrivains se sont occupés de dicter des lois sur la… …   Encyclopédie Universelle

  • rotation — (ro ta sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f. 1°   Terme de mécanique. Mouvement d un corps autour d une ligne droite qui prend le nom d axe de rotation. •   Nous avons dit en plusieurs endroits de nos histoires, et principalement en 1701,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Chrysomele des racines du mais — Chrysomèle des racines du maïs Chrysomèle des racines du maïs …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»